2,6-bis(1,1-diméthyléthyl)-4-(1-méthylpropyl)phénol (4-sec-butyl-2,6-di-tert-butylphénol)

Numéro de registre CAS 17540-75-9

De quoi s'agit-il?

  • Le 2,6-bis(1,1-diméhyléhyl)-4-(1-méhylpropyl)phénol, également connu sous l'appellation 4-sec-butyl-2,6-di-tert-butylphénol, est une substance chimique industrielle.

Comment est-il utilisé?

  • Au Canada et à l'étranger, le 4-sec-butyl-2,6-di-tert-butylphénol est utilisé comme antioxydant et comme stabilisant dans les plastiques tels que le polychlorure de vinyle (PVC) et le polyuréthane. Il est également utilisé dans des liquides comme le fluide hydraulique de frein et des résines d'encre de même que dans des huiles ayant une application industrielle.
  • Le 4-sec-butyl-2,6-di-tert-butylphénol n'est pas fabriqué au Canada, mais il y est importé principalement comme composante de fluides hydrauliques de frein et pour la fabrication de plastiques et de mousses de polyuréthane.

Pourquoi le gouvernement du Canada a-t-il évalué cette substance?

  • Avant l'évaluation, il a été déterminé que le 4-sec-butyl-2,6-di-tert-butylphénol pouvait présenter des risques pour l'environnement, en fonction des renseignements disponibles quant à la persistance et à l'accumulation possibles de cette substance dans les organismes et à son potentiel de toxicité pour ces derniers.
  • On n'a pas jugé que l'évaluation des risques que le 4-sec-butyl-2,6-di-tert-butylphénol comporte pour la santé humaine est hautement prioritaire. Cependant, les effets potentiels sur la santé ont également été pris en compte dans cette évaluation préalable.

Comment est-il rejeté dans l'environnement?

  • De faibles quantités de 4-sec-butyl-2,6-di-tert-butylphénol (quantités résiduelles présentes dans des conteneurs vides destinés au recyclage, à la remise en état ou à l'élimination) peuvent être rejetées dans l'environnement.
  • De faibles quantités de 4-sec-butyl-2,6-di-tert-butylphénol peuvent également être rejetées dans l'environnement lors de l'utilisation de certains fluides hydrauliques de frein par les consommateurs (fuites et déversements).
  • Une fois rejetée, cette substance devrait principalement aboutir dans les sédiments et dans le sol.

Comment les Canadiens y sont-ils exposés?

  • L'exposition de la population générale du Canada au 4-sec-butyl-2,6-di-tert-butylphénol provenant de milieux naturels (air, eau et sol) et d'aliments ainsi que de l'utilisation de produits de consommation devrait être faible.

Quels sont les résultats de l'évaluation?

  • Le gouvernement du Canada a procédé à une évaluation scientifique du 4-sec-butyl-2,6-di-tert-butylphénol appelée évaluation préalable.
  • Les évaluations préalables déterminent le risque potentiel pour la population générale (à l'exception de l'exposition en milieu de travail) et pour l'environnement.
  • Les résultats du rapport final d'évaluation préalable indiquent que le 4-sec-butyl-2,6-di-tert-butylphénol est commercialisé et qu'il peut demeurer longtemps dans l'environnement, s'accumuler dans les organismes et être toxique pour eux.
  • Le gouvernement du Canada a donc conclu que le 4-sec-butyl-2,6-di-tert-butylphénol pénètre ou peut pénétrer dans l'environnement en quantité ou dans des conditions qui constituent un danger pour l'environnement, et qu'il satisfait aux critères de quasi-élimination de substances(énoncés dans la Loi canadienne sur la protection de l'environnement, 1999).
  • Le gouvernement du Canada a également conclu que le 4-sec-butyl-2,6-di-tert-butylphénol n'est pas considéré comme dangereux pour la santé de la population générale aux taux d'exposition actuels.

Que fait le gouvernement du Canada?

  • D'après les conclusions de l'évaluation finale, le gouvernement du Canada étudiera les options pouvant permettre de réduire ou d'éliminer les rejets dans l'environnement de cette substance provenant d'effluents et de déchets industriels.
  • Le rapport final d'évaluation préalable et l'approche proposée en matière de gestion des risques ont été rendus publics le 31 juillet 2010. Cette publication sera suivie d'une période de consultation publique de 60 jours, qui prendra fin le 29 septembre 2010.

Que peuvent faire les Canadiens?

  • Les risques pour la santé d'une substance chimique dépendent du type de danger que la substance est susceptible de présenter (son potentiel de causer des effets nocifs) et de la dose (le degré d'exposition à la substance). Aux taux d'exposition actuels, le 4-sec-butyl-2,6-di-tert-butylphénol n'est pas considéré comme préoccupant pour la santé de la population générale.
  • Par mesure de précaution, on rappelle aux Canadiens d'observer attentivement les mises en garde et les modes d'emploi de tout produit qu'ils utilisent.
  • Les Canadiens qui manipulent du 4-sec-butyl-2,6-di-tert-butylphénol en milieu de travail doivent consulter leur représentant en matière de santé et de sécurité au travail pour connaître les pratiques de manipulation sécuritaires, les lois applicables ainsi que les exigences en vertu du Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :