Sulfate de diméthyle (Monosulfate de diméthyle)

Numéro de registre CAS : 77-78-1

L'évaluation préalable finale du sulfate de diméthyle a été publiée le 1er août 2009 dans le cadre du quatrième lot du Défi du Plan de gestion des produits chimiques (PGPC). L'évaluation est résumée dans la présente page Web.

Sa nature

  • Le sulfate de diméthyle, aussi connu sous le nom de monosulfate de diméthyle, est un produit chimique industriel.

Comment s'en sert-on

  • Le sulfate de diméthyle est utilisé au Canada dans la fabrication de produits utilisés à leur tour dans la fabrication de produits pharmaceutiques.
  • Le sulfate de diméthyle est aussi utilisé dans la préparation de toutes sortes d'autres produits comme des teintures, des parfums, des surfactants et des floculants pour le traitement de l'eau et des eaux usées. Il peut aussi servir à produire des produits chimiques pour la photographie.
  • Selon les plus récentes données disponibles, le sulfate de diméthyle n'est pas fabriqué au Canada, mais il y est importé.

Pourquoi le gouvernement du Canada l'a-t-il évalué

  • Le sulfate de diméthyle a été identifié comme présentant un problème potentiel pour la santé humaine en raison de sa classification par des organisations internationales comme substance pouvant causer le cancer et des dommages génétiques chez des animaux de laboratoire; et en fonction d'un potentiel modéré d'exposition pour les Canadiens.

Comment les Canadiens y sont-ils exposés

  • L'exposition au sulfate de diméthyle devrait être très faible et devrait provenir principalement de l'inhalation de l'air ambiant.
  • Les Canadiens peuvent aussi être exposés au sulfate de diméthyle par les émissions de combustibles fossiles des opérations de brûlage contenant du sulfure.

Que fait le gouvernement du Canada

  • Le gouvernement du Canada a effectué une évaluation scientifique du sulfate de diméthyle, appelée évaluation préalable.
  • Le gouvernement du Canada a conclu que le sulfate de diméthyle est considéré comme dangereux pour la santé humaine aux taux d'exposition actuels.
  • Bien que l'exposition des Canadiens à cette substance soit très faible, le gouvernement prend des mesures pour que cette exposition demeure faible.
  • Le gouvernement du Canada envisagera l'utilité de mettre en place un outil de notification d'utilisation future. Cela exigerait que toute nouvelle utilisation proposée de sulfate de diméthyle soit soumise à une évaluation plus détaillée avant d'être autorisée.
  • Le gouvernement propose également d'inscrire le sulfate de diméthyle comme ingrédient interdit ou restreinte sur la Liste critique des ingrédients de cosmétiques de Santé Canada. La Liste critique est utilisée pour faire savoir qu'il est possible que certaines substances ne soient pas conformes aux exigences de la Loi sur les aliments et drogues ou du Règlement sur les cosmétiques. En vertu de la loi canadienne, il est interdit de vendre des cosmétiques qui contiennent des substances nocives pour l'utilisateur.
  • L'approche en matière de gestion des risques a été publiée le 1er août 2009, et cette publication sera suivie d'une période de commentaires publics de 60 jours, qui prendra fin le 30 septembre 2009.
  • Obtenez plus d'informations sur le Statut des mesures de gestion des risques pour le sulfate de diméthyle.

Que devraient faire les Canadiens

  • Les risques sanitaires associés à un produit chimique sont fonction du danger (les effets possibles du produit sur la santé) et de la dose (la quantité de produits chimiques à laquelle vous êtes exposé).
  • En raison de la très faible exposition au sulfate de diméthyle, le gouvernement du Canada ne recommande actuellement aucune mesure précise visant à réduire l'exposition des Canadiens à cette substance.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :