Groupe des résines époxy - fiche d’information

Sur cette page

Aperçu

  • Le gouvernement du Canada a réalisé une évaluation scientifique de quatre substances qui font partie du roupe des résines époxy, appelée une évaluation préalable, afin de déterminer le potentiel de danger posé aux Canadiens et à l'environnement.
  • En vertu de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999) (LCPE [1999]), le risque que pose une substance est déterminé en considérant à la fois ses propriétés dangereuses (la capacité de causer des effets nocifs sur la santé humaine ou l’environnement) et les niveaux d’exposition des personnes et de l’environnement. Une substance peut avoir un potentiel de danger élevé, mais le risque pour la santé humaine et l’environnement peut être faible, selon le niveau d’exposition.
  • Les substances du groupe des résines époxy peuvent être associées à des effets potentiellement nocifs pour la santé humaine et/ou l'environnement; cependant, l'exposition des Canadiens et de l'environnement à ces substances est faible. Par conséquent, il est proposé de conclure que ces quatre substances ne sont pas nocives pour la santé humaine ou pour l'environnement.

À propos de ces substances

  • Cette évaluation préalable porte sur quatre substances. Trois d'entre elles sont polymères d'oxydes diglycydiliques de 4,4'-(propane-2,2-diyl)bisphénol [DGEBA] (numéros de registre CAS 25036-25-3; 25068-38-6 et 25085-99-8) et l’autre est une résine époxy Novolac (numéro CAS 28064-14-4). Elles sont désignées collectivement par l'expression Groupe des résines époxy et ont été évaluées dans le cadre du Plan de gestion des produits chimiques (PGPC).
  • Ces substances avaient déjà été jugées prioritaires en fonction du danger et de l'exposition dans la deuxième phase de la méthode d'examen préalable rapide des polymères et on a reconnu qu’elles exigent une évaluation approfondie en raison de risques potentiels pour la santé humaine et/ou risques potentiels pour l'environnement.
  • Les substances dans le groupe des résines époxy ne sont pas présentes naturellement dans l'environnement
  • Selon l’information recueillie, au Canada, ces substances sont utilisées dans les peintures, les revêtements et les agents de placage, comme intermédiaires dans la fabrication d'autres produits, dans les adhésifs et mastics dans les coulis, dans les planchers, les plastiques et le béton, ainsi que dans les lubrifiants et les additifs.
  • Ces substances sont également utilisées dans le processus de production de pétrole pour prévenir la corrosion et l'accumulation.
  • De plus, les quatre résines époxy ont été désignées en tant que composantes utilisées dans la fabrication de certains matériaux d'emballage alimentaire.

Expositions des êtres humains et de l’environnement

  • Les Canadiens peuvent être exposés aux résines époxy DGEBA en raison du transfert potentiel d'une quantité négligeable de la résine des matériaux d'emballage vers les produits alimentaires, y compris les préparations liquides en conserve pour les nourrissons. L’exposition est très faible, car ces substances sont utilisées dans la réaction chimique lors de la fabrication de l'emballage.
  • L'exposition alimentaire à la résine époxy Novolac provenant des matériaux d'emballage alimentaire devraitégalement être négligeable pour les adultes comme les enfants.
  • L'exposition des Canadiens aux quatre résines époxy par voie cutanée (contact avec la peau) provenant de la manipulation d’emballages alimentaires est jugée sans danger. En plus, l'exposition à ces substances par inhalation n'est pas prévue. Aussi, on ne s’attend pas à une exposition indirecte (sous forme de résidus l'eau potable).
  • Au Canada, les trois résines époxy DGEBA ont le potentiel d'être rejetées dans l'environnement pendant les processus industriels.

Effets principaux (dangers) sur la santé et l'environnement

  • Les résines époxy DGEBA et Novolac contiennent des groups époxy. À certaines concentrations, les époxydes sont connus pour être associés à des effets nocifs potentiels sur la santé humaine, notamment des effets sur la rate et de sensibilisation cutanée. Ceux-ci ont été considérés comme les effets importants ou « critiques » utilisés pour caractériser le risque pour la santé humaine dans l'évaluation de ces substances.
  • Les 3 trois résines époxy DGEBA devraient présenter une toxicité faible à modérée pour les organismes aquatiques (tels que les algues, le zooplancton et les poissons).
  • La possibilité que la résine époxy Novolac soit nuisible pour l’environnement est évaluée lors de la deuxième phase de l'examen préalable rapide des polymères.

Résultats de l'évaluation des risques

  • Selon une comparaison des niveaux de substances auxquels les Canadiens peuvent être exposés avec les niveaux associés à des effets sur la santé, nous concluons que le risque pour la santé humaine associé à ces quatre substances est faible.
  • Compte tenu de l’information présentée dans cette évaluation, ainsi que dans l'évaluation de la deuxième phase de l'examen préalable rapide des polymères, les quatre substances présentent un faible danger pour les organismes et l'environnement.
  • Le gouvernement du Canada a publié l’Évaluation préalable finale du Groupe des résines époxy le 4 mai 2019.

Conclusions de l'évaluation préalable proposées

  • Par suite de cette évaluation, le gouvernement a conclu que les quatre substances du groupe des résines époxy ne sont pas nocives pour la santé humaine aux niveaux actuels d'exposition.
  • Le gouvernement a aussi conclu que ces quatre substances ne pénètrent pas dans l'environnement à des niveaux qui sont nocifs pour l'environnement.

Renseignements connexes

  • Ces quatre substances sont présentes dans certains produits disponibles aux consommateurs. Les Canadiens devraientrespecter les mises en garde et les instructions inscrites sur les étiquettes des produits et éliminer les produits de manière responsable.
  • Les Canadiens qui pourraient être exposés à ces quatre résines époxy en milieu de travail devraient consulter leur employeur et un représentant en santé et sécurité au travail (SST) en ce qui a trait aux pratiques de manutention sécuritaire et aux lois et exigences applicables en vertu de la législation en matière de SST et du Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT).
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :