Cesser de fumer : Après avoir arrêté

Sur cette page

Symptômes de sevrage

Peu de temps après avoir arrêté, vous continuerez probablement à ressentir des envies de nicotine et, probablement, des symptômes de sevrage. Les symptômes de sevrage apparaissent dès le premier ou le deuxième jour, plafonnent durant la première semaine et durent de 2 à 4 semaines.

Les symptômes de sevrage peuvent comprendre :

Les 4 premières semaines sont les plus difficiles. Par la suite, de nombreux symptômes de sevrage devraient disparaître. Cependant, si vous êtes triste ou quelque peu déprimé et que ces sentiments ne se dissipent pas après 3 semaines, consultez un professionnel de la santé.

Obtenez plus d'information sur la santé mentale et le bien-être

Consultation, coaching et autres services gratuits dans votre province ou territoire

Trouvez des services pour arrêter de fumer

Gestion des envies de fumer

La nicotine est un produit chimique contenu naturellement dans le tabac qui engendre une forte dépendance. Au fil du temps, votre cerveau s'y habitue. Peu après avoir fumé, le niveau de nicotine dans votre organisme commence à chuter et votre cerveau commence à en manquer. Vous pouvez vous sentir mal sans nicotine et ressentir le besoin de fumer à nouveau. La thérapie de remplacement de la nicotine est la meilleure méthode pour contrôler les enviesNote de bas de page 1, mais d'autres moyens s'offrent à vous pour gérer vos envies et ne pas fumer.

Contrôler les envies de fumer

Stratégies pour gérer les envies à long terme

Reprendre le contrôle après une rechute

Une rechute peut se produire lorsque vous prenez quelques bouffées de cigarette ou fumez une cigarette au complet. Cela peut vous mener à recommencer à fumer régulièrement si vous ne faites pas attention. Il est utile d'avoir un plan en cas de rechute.

Si vous fumez de nouveau :

Pour reprendre le contrôle :

En cas de rechute, ne vous découragez pas, cela fait parfois partie du processus. Essayez de comprendre la raison de votre rechute et ce que vous pouvez faire pour éviter que la situation se reproduise.

Gestion de gain de poids

La plupart des gens qui arrêtent de fumer finissent par prendre de 4 à 6 kilos (de 8 à 13 livres)Note de bas de page 8. Cela ne signifie pas que vous prendrez assurément du poids ou que vous en prendrez autant.

Vous êtes moins susceptibles de prendre du poids si vous :

Si vous avez l'intention de manger mieux, il peut être plus facile d'y parvenir si vous commencez quelques semaines avant votre date d'abandon du tabac. De plus, il est bon de boire beaucoup d'eau. Une fois que vous aurez cessé de fumer, les bienfaits pour la santé, notamment sur la fonction pulmonaire et le rythme cardiaque, pourraient changer votre façon de voir l'exercice au fil du temps, et cela vous aidera à demeurer actif physiquement.

Pour obtenir des conseils consultez

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Rigotti N. A. (2012). Strategies to help a smoker who is struggling to quit. JAMA, 308(15), 1573–1580. https://doi.org/10.1001/jama.2012.13043

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Janse Van Rensburg, K., Taylor, A., Hodgson, T. et al. (2009). Acute exercise modulates cigarette cravings and brain activation in response to smoking-related images: an fMRI study. Psychopharmacology, 203, 589. https://doi.org/10.1007/s00213-008-1405-3

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Note de bas de page 3

Tang, Y. Y., Tang, R., & Posner, M. I. (2013). Brief meditation training induces smoking reduction. Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America110(34), 13971–13975. https://doi.org/10.1073/pnas.1311887110

Retour à la référence de la note de bas de page 3

Note de bas de page 4

Sayette, M. A., Marchetti, M. A., Herz, R. S., Martin, L. M., & Bowdring, M. A. (2019). Pleasant olfactory cues can reduce cigarette craving. Journal of Abnormal Psychology, 128(4), 327–340. https://doi.apa.org/doi/10.1037/abn0000431

Retour à la référence de la note de bas de page 4

Note de bas de page 5

Buczkowski, K., Marcinowicz, L., Czachowski, S., ett Piszczek, E. (2014). Motivations toward smoking cessation, reasons for relapse, and modes of quitting: results from a qualitative study among former and current smokers. Patient preference and adherence8, 1353–1363. https://doi.org/10.2147/PPA.S67767

Retour à la référence de la note de bas de page 5

Note de bas de page 6

Lancaster, T., Stead, L.F. (2017). Individual behavioural counselling for smoking cessation. Cochrane Database of Systematic Reviews 2017, Issue 3. Art. No.: CD001292. DOI: 10.1002/14651858.CD001292.pub3

Retour à la référence de la note de bas de page 6

Note de bas de page 7

Huang, C.L.. Evaluating the program of a smoking cessation support group for adult smokers: a longitudinal pilot study. (2005). J Nurs Res., 13(3),197-205. doi:10.1097/01.jnr.0000387541.83630.71

Retour à la référence de la note de bas de page 7

Note de bas de page 8

Parsons AC, Shraim M, Inglis J, Aveyard P, Hajek P. Interventions for preventing weight gain after smoking cessation. Cochrane Database Syst Rev. 2009;(1):CD006219. Published 2009 Jan 21. doi:10.1002/14651858.CD006219.pub2

Retour à la référence de la note de bas de page 8

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :