Un mot de l'administratrice en chef de la santé publique du Canada : Préserver les antibiotiques aujourd'hui et demain

Pleins feux de l'administratrice en chef de la santé publique du Canada 2019

Les antibiotiques sont des médicaments utiles et essentiels pour lutter contre de graves infections. Utiliser inutilement des antibiotiques peut encourager l'augmentation de bactéries résistantes aux antibiotiques et pourrait également perturber l'équilibre microbien qui se trouve naturellement dans l'organisme. Ces super-bactéries résistantes se propagent à d'autres et peuvent faire augmenter les risques de complications suite à des interventions médicales essentielles comme :

  • une césarienne
  • le remplacement de la hanche
  • la chimiothérapie

Plus nous utilisons d'antibiotiques inutilement, moins ces médicaments seront efficaces dans le futur. De nombreux Canadiens ont déjà connu des infections graves à des bactéries résistantes aux antibiotiques ou connaissent quelqu'un qui en a fait l'expérience. Un monde sans antibiotiques efficaces n'est pas à souhaiter aux générations à venir.

Pourquoi prescrit-on ou prend-on parfois des antibiotiques quand ils ne sont pas nécessaires? Il s'avère que la décision de prescrire et d'utiliser des antibiotiques est bien plus qu'une simple décision d'ordre médical. La décision est influencée par :

  • les rapports que nous entretenons avec nos fournisseurs de soins de santé
  • les pressions exercées à la clinique médicale et dans le système de santé
  • la fausse perception selon laquelle les antibiotiques sont l'unique solution

J'examine dans le présent rapport les raisons pour lesquelles les gens se font prescrire des antibiotiques inutilement et les mesures que nous pouvons adopter à cet égard.

Bien que l'on adopte différents moyens dans le but de réduire l'utilisation inutile d'antibiotiques dans différentes régions du Canada, nous ne possédons aucune donnée probante quant à l'efficacité de ces mesures et nous n'appliquons pas les pratiques exemplaires convenablement et de manière égale à l'échelle nationale. Nous devons mettre des outils pratiques dans les mains des intervenants qui prescrivent ces médicaments et surveiller les impacts de ces outils sur les habitudes en matière de prescription de ces médicaments.

En ma qualité de championne fédérale du Canada relativement à la résistance aux antimicrobiens, j'espère que nous pourrons tous, en parcourant le présent rapport :

  • examiner nos propres raisons de demander ou de prescrire des antibiotiques
  • poser davantage de questions
  • s'interroger avant l'utilisation de ces médicaments

En changeant nos comportements en matière de prescription, il est possible pour nous de préserver les antibiotiques aujourd'hui et demain.

Téléchargez le rapport (PDF, 4276 Ko)

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :