Guide sur l’Herpès génital:  Prévention et contrôle

Prévention et contrôle pour l'herpès génital.

Remarque : Ce guide fournit très peu d’informations sur l’herpès néonatal. Pour de plus amples informations, consulter le document de principes de la Société canadienne de pédiatrie sur la prévention et la prise en charge des infections néonatales au virus herpès simplex (VHS).

Sur cette page :

Prévention et contrôle des ITSS en général

La recherche des cas, l’éducation, le counseling, la notification aux partenaires et le traitement sont essentiels pour lutter contre les ITSS.

Les professionnels de la santé devraient offrir le dépistage des ITSS dans le cadre de leurs interventions de prévention et de contrôle des infections. Puisque plusieurs ITSS sont souvent asymptomatiques et peuvent entraîner de complications graves si elles ne sont pas diagnostiquées et traitées, offrir un  dépistage des ITSS dans le cadre des soins médicaux courants, en accordant une attention particulière aux personnes qui présentent des facteurs de risque. En normalisant ainsi le dépistage, on peut réduire les obstacles aux tests de dépistage et la stigmatisation associée aux ITSS.

Intégrer aux soins des stratégies de prévention des ITSS, tels que le counseling, la vaccination et l’éducation sur les pratiques préventives. L’entrevue motivationnelle peut être utilisée pour cerner les obstacles aux pratiques préventives ainsi que les moyens de les surmonter.

Offrir la vaccination contre le virus de l’hépatite A (VHA), le virus de l’hépatite B (VHB) et le virus du papillome humain (VPH) aux personnes à risque d’acquérir ces infections, conformément au Guide canadien d’immunisation. Dans le cas de nombreuses ITSS, la notification aux partenaires présente des bénéfices de santé publique (p. ex. la surveillance et le contrôle des maladies) et réduit le risque de réinfection du cas index.

Prévention et contrôle de l’herpès génital

Les mesures de prévention et de contrôle de la transmission du VHS incluent le counseling, le diagnostic précoce, l’utilisation d’une méthode de barrière et un traitement suppressif. Pour obtenir de plus amples renseignements, consulter le site L’herpès génital : Outil de counselling.

Informer les personnes ayant une infection herpétique soupçonnée ou confirmée au sujet de ce qui suit :

Prévention et contrôle pendant la grossesse

Il est important de conseiller les femmes enceintes au sujet des signes et des symptômes du VHS ainsi que des stratégies de réduction du risque.

Aucune donnée probante n'existe actuellement pour soutenir le dépistage du HSV lorsque ni la personne enceinte ni son partenaire n'ont des antécédents de lésions génitales.

Les femmes enceintes dont la séronégativité pour le VHS-1 ou VHS-2 est confirmée risquent de contracter le VHS. Si le partenaire d’une personne enceinte sérosensible est atteint d’herpès buccal ou génital, il convient de lui conseiller de s’abstenir de tout contact sexuel oral ou génital et de suivre un traitement suppressif pendant la grossesse. Si l’abstinence est exclue, proposer l’utilisation de condoms et de digues dentairesNote de bas de page 5Note de bas de page 6Note de bas de page 9.

Un premier épisode d’herpès génital pendant la grossesse justifie un traitement antiviral oral. L’accouchement par césarienne devrait être considéré si le premier épisode survient au troisième trimestre de la grossesse. Ces mesures réduisent, mais n’éliminent pas le risque de transmission verticale.

En cas d’antécédents d’infection au VHS, un traitement suppressif à partir de la 36e semaine de grossesse peut aider à prévenir les récurrences et l’excrétion asymptomatique et ainsi réduire la nécessité d’une césarienne. Un traitement suppressif par l’acyclovir ou le valacyclovir à partir de la 36e semaine de grossesse jusqu’à l’accouchement est recommandé pour toute femme ayant connu un épisode récurrent au cours de l’année précédente [A-1]Note de bas de page 10Note de bas de page 11Note de bas de page 12.

Références

Note de bas de page 1

Mertz GJ, Benedetti J, Ashley R, Selke SA, Corey L. Risk factors for the sexual transmission of genital herpes. Ann Intern Med. 1992;116(3):197-202.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Engelberg R, Carrell D, Krantz E, Corey L, Wald A. Natural history of genital herpes simplex virus type 1 infection. Sex Transm Dis. 2003;30(2):174-177.

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Note de bas de page 3

Workowski KA, Bolan GA; Centers for Disease Control and Prevention. Sexually transmitted diseases treatment guidelines, 2015 [published correction appears in MMWR Recomm Rep. 2015 Aug 28;64(33):924]. MMWR Recomm Rep. 2015;64(RR-03):1-137.

Retour à la référence de la note de bas de page 3

Note de bas de page 4

Corey L, Handsfield HH. Genital herpes and public health: addressing a global problem. JAMA. 2000;283(6):791-794.

Retour à la référence de la note de bas de page 4

Note de bas de page 5

Wald A, Langenberg AG, Link K, et al. Effect of condoms on reducing the transmission of herpes simplex virus type 2 from men to women. JAMA. 2001;285(24):3100-3106.

Retour à la référence de la note de bas de page 5

Note de bas de page 6

Martin ET, Krantz E, Gottlieb SL, et al. A pooled analysis of the effect of condoms in preventing HSV-2 acquisition [published correction appears in Arch Intern Med. 2010 Jun 14;170(11):929]. Arch Intern Med. 2009;169(13):1233-1240.

Retour à la référence de la note de bas de page 6

Note de bas de page 7

Corey L, Wald A, Patel R, et al. Once-daily valacyclovir to reduce the risk of transmission of genital herpes. N Engl J Med. 2004;350(1):11-20.

Retour à la référence de la note de bas de page 7

Note de bas de page 8

Smith CR, Pogany L, Auguste U, Steben M, Lau TTY. Le traitement antirviral suppressif du virus herpès simplex prévient-il la transmission du virus chez une population séropositive pour le VIH? Examen systématique. Relevé des maladies transmissibles au Canada. 2016;42-2:41-50.

Retour à la référence de la note de bas de page 8

Note de bas de page 9

Wald A, Langenberg AG, Krantz E, Douglas JM, Handsfield HH, DiCarlo RP, et al. The relationship between condom use and herpes simplex virus acquisition. Ann Intern Med 2005;143(10):707-713.

Retour à la référence de la note de bas de page 9

Note de bas de page 10

Sheffield JS, Hill JB, Hollier LM, et al. Valacyclovir prophylaxis to prevent recurrent herpes at delivery: a randomized clinical trial [published correction appears in Obstet Gynecol. 2006 Sep;108(3 Pt 1):695]. Obstet Gynecol. 2006;108(1):141-147.

Retour à la référence de la note de bas de page 10

Note de bas de page 11

Sheffield JS, Hollier LM, Hill JB, Stuart GS, Wendel GD. Acyclovir prophylaxis to prevent herpes simplex virus recurrence at delivery: a systematic review. Obstet Gynecol. 2003;102(6):1396-1403.

Retour à la référence de la note de bas de page 11

Note de bas de page 12

Watts DH, Brown ZA, Money D, et al. A double-blind, randomized, placebo-controlled trial of acyclovir in late pregnancy for the reduction of herpes simplex virus shedding and cesarean delivery. Am J Obstet Gynecol. 2003;188(3):836-843.

Retour à la référence de la note de bas de page 12

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :