Poliomyélite (polio)

Surveillance

La poliomyélite est une maladie à déclaration obligatoire dans toutes les provinces et tous les territoires. Les cas sont signalés au ministère provincial ou territorial de la Santé. Une définition nosologique nationale de la poliomyélite a donc été élaborée.

Le dernier cas de poliomyélite paralytique due à un virus sauvage indigène au Canada remonte à 1977, et le Canada a été déclaré exempt de poliomyélite en 1994. Or, tant que le poliovirus continue de circuler dans le monde, il risque d'être importé au Canada à partir d'un pays d'endémie.

Pour s'assurer que le Canada demeure exempt de poliomyélite, l'Agence de la santé publique du Canada effectue une surveillance de routine d'une des caractéristiques de la maladie, à savoir la paralysie flasque aiguë (PFA). La PFA se caractérise par l'apparition soudaine d'une paralysie d'une ou de plusieurs extrémités et elle peut survenir pour différentes raisons, y compris des atteintes neurologiques et le botulisme.

Comme la poliomyélite, la PFA est une maladie à déclaration obligatoire au pays pour laquelle il existe une définition nosologique. Cependant, elle ne figure pas sur toutes les listes provinciales et territoriales des maladies à déclaration obligatoire. C'est pourquoi l'Agence, avec la collaboration de la Société canadienne de pédiatrie, effectue une surveillance accrue de la PFA chez les enfants de moins de 15 ans. Par une recherche active des cas de PFA au pays et la mise hors de cause de la poliomyélite, le Canada est en mesure de fournir des preuves continues montrant qu'il demeure exempt de poliomyélite.

Depuis 1996, entre 27 et 62 cas de PFA chez des enfants de moins de 15 ans ont été recensés chaque année. Aucun d'entre eux n'a cependant été attribué à la poliomyélite. Des données sur les cas de PFA sont recueillies par les programmes de surveillance suivants, gérés par la Société canadienne de pédiatrie :

  • Programme canadien de surveillance pédiatrique : Réseau de surveillance recueillant des données auprès de plus de 2 500 pédiatres et sous-spécialistes pédiatriques chaque mois afin de surveiller les maladies rares et les résultats chez les enfants canadiens.
  • IMPACT (Programme canadien de surveillance active de l'immunisation) : Réseau de surveillance des effets secondaires suivant l'immunisation, des échecs vaccinaux et des maladies infectieuses qui sont ou deviendront évitables par la vaccination. Ce réseau est déployé dans des hôpitaux pédiatriques.

Les résultats de la surveillance de la PFA sont présentés dans les Résultats du PCSP, publication annuelle, et transmis à l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite de l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS) (en anglais seulement) chaque semaine.

Définitions nosologiques des maladies faisant l'objet d'une surveillance nationale : poliomyélite et PFA

Les professionnels de la santé du Canada ont un rôle important à jouer dans la détection des cas éventuels de poliomyélite. Pour en savoir plus sur l'épidémiologie de la poliomyélite, les modes de transmission ainsi que sur les moyens de prévention et de lutte, veuillez consulter la section s'adressant aux professionnels de la santé.

En savoir plus

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :