La tarification de la pollution par le carbone pour favoriser la croissance propre

Suivez :

Le Canada est désormais un chef de file mondiale dans la lutte contre les changements climatiques. Nous prenons des mesures afin de réduire la pollution par le carbone, de stimuler l’innovation et de créer des emplois. La tarification sur la pollution par le carbone est largement reconnue comme étant l’une des approches stratégiques les plus efficaces, transparentes et efficientes pour réduire les émissions. La majeure partie des Canadiens vivent déjà dans une province où un système de tarification du carbone est en place.

La Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques définit un modèle pour la tarification de la pollution par le carbone qui sera mis en place d’ici 2018. L’objectif de ce modèle est de s’assurer que la tarification s’applique à un large éventail de sources d’émissions partout au Canada, et qu’une augmentation rigoureuse aura lieu avec le temps afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre à un moindre coût pour les entreprises et les consommateurs, et pour soutenir l’innovation et la croissance propre.

Le premier ministre Trudeau prononce un discours sur la tarification de la pollution par le carbone

Transcription

Nous prenons des mesures concrètes pour lutter contre les changements climatiques – dès maintenant.

Pour la première fois, le gouvernement du Canada impose un prix sur la pollution causée par le carbone.

Il s'agit de la meilleure manière de veiller à ce que notre environnement demeure propre – et de stimuler une économie plus propre.

La tarification de la pollution crée des mesures incitatives qui poussent les industries à innover et à réduire leurs émissions.

Cette approche engendrera de nouvelles industries de technologies propres…

une économie forte axée sur la croissance propre...

un plus grand nombre d'emplois pour la classe moyenne…

une amélioration de la qualité de l'eau et de l'air pour nos familles.

Nous devons agir dès maintenant afin de protéger notre planète pour les générations à venir.

Et l'imposition d'un #Prixducarbone – c'est la bonne chose à faire.

Ce à quoi ressemblera la réussite

Jean et Lynn

Jean et Lynn sont des partenaires d’affaires à Prince George en Colombie-Britannique. Leur entreprise fabrique des outils électriques comme des tronçonneuses et des souffleuses. Ils mettent l’accent sur rendement énergétique tout au long du processus de conception, de fabrication et de commercialisation de leurs produits. Cette technique leur permet non seulement d’économiser de l’argent, mais elle leur taille une réputation dans les domaines de la puissance, de la durabilité et de la fiabilité, ce qui leur permet d’augmenter leurs ventes à l’échelle mondiale. Pour répondre à la demande, ils ont ouvert une deuxième usine, plus grande que la première, qui est alimentée par de l’énergie géothermique, solaire et éolienne.

Faits et chiffres importants

  • Les autorités choisiront le moyen d’imposer une tarification du carbone : ils pourront opter pour une taxe directe sur le carbone ou pour un système de plafonnement et d’échange.
  • La tarification sera en fonction des émissions de GES et s’appliquera à un ensemble vaste et commun de sources afin d’assurer l’efficacité et de réduire le plus possible les répercussions sur la compétitivité interprovinciale.
  • Les revenus de la tarification du carbone demeureront dans les provinces et les territoires où ils ont été générés.
  • Les provinces et les territoires utiliseront les revenus de la tarification du carbone comme ils l’entendent, que ce soit sous forme de retour aux consommateurs, d’appui aux travailleurs et à leurs familles, d’aide aux groupes vulnérables ainsi qu’aux collectivités du Nord, ou de soutien aux entreprises qui innovent et créent des emplois de qualité pour l’avenir.
  • Le prix sur la pollution par le carbone devrait être établi à un minimum de 10 dollars par tonne en 2018, et augmenter de 10 dollars par année pour atteindre 50 dollars par tonne en 2022.
  • Le gouvernement du Canada fournira un système de tarification pour les provinces et les territoires qui n’auront pas adopté l’un des deux systèmes à la fin de 2018.
  • L’approche générale fera l’objet d’un examen en 2022 afin de confirmer la voie à suivre.
De tous les Canadiens, 97% habitent dans une province ou un territoire dont le gouvernement s’est engagé à mettre un prix sur la pollution par le carbone.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :