Taux de rémunération pour les étudiants

Taux de rémunération pour les étudiants de niveau secondaire (en vigueur le 1er mai 2019)
Niveau de scolarité Groupe et niveau Échelon 1
École secondaire SU-01 15,00 $

Dans le cas des affectations pour lesquelles des études secondaires sont exigées, les gestionnaires peuvent offrir les affectations à des étudiants de niveau postsecondaire et les rémunérer selon le taux des étudiants de niveau secondaire seulement si aucun étudiant de niveau secondaire n'est disponible.

Taux de rémunération pour les étudiants de niveau postsecondaire (en vigueur le 1er mai 2019)
Niveau de scolarité Groupe et niveau Échelon 1 Échelon 2 Échelon 3 Échelon 4 Échelon 5 Échelon 6 Échelon 7
Collège ou cégep SU-02 15,40 $ 16,35 $ 17,31 $ 18,35 $ 19,45 $ 20,62 $ S.O.
Études universitaires de premier cycle SU-03 16,49$ 17,64 $ 18,91 $ 20,19 $ 21,64 $ 23,15 $ 24,77 $
Programme de deuxième cycle (maîtrise) SU-04 22,04 $ 23,78 $ 25,68 $ 27,73 $ - - -
Programme de troisième cycle (doctorat) SU-05 25,94 $ 28,27 $ 30,81 $ 33,58 $ - - -

Notes sur la rémunération pour les taux de 2019 pour les étudiants de niveau postsecondaire 

  1. Les taux de rémunération sont déterminés à l’étape de la nomination initiale ou d’une nouvelle nomination et sont fondés sur le niveau de scolarité actuel de l’étudiant.
  2. Les membres de la direction, conformément à la Délégation des pouvoirs en matière de ressources humaines, offrent aux étudiants un salaire se situant dans l’échelle salariale pour un niveau de scolarité donné. Il est recommandé que les gestionnaires appuient l’uniformité des taux de rémunération des étudiants au sein de l’organisation. Le taux de rémunération sélectionné doit permettre une progression significative sur l’échelle salariale dans le cadre d’affectations ultérieures. La progression pourrait être basée sur l’acquisition de connaissances et de compétences par l’expérience des étudiants.
  3. Les taux de rémunération visent à accorder aux membres de la direction une certaine marge de manœuvre, ce qui signifie que les membres de la direction peuvent rémunérer les étudiants à n’importe quel échelon au-dessus du taux minimum, dans les circonstances suivantes :  
    • 3.1 Lorsque les étudiants sont réembauchés (selon le Programme de dotation de l’ARC);
    • 3.2 Lorsque les étudiants ont une expérience de travail antérieure pertinente;
    • 3.3 Lorsque les étudiants ont terminé plus d'une (1) année d'études dans leur programme d'études actuel;
    • 3.4 Lorsqu'il y a une pénurie d'étudiants dans le domaine d'études requis;
    • 3.5 Lorsque les étudiants sont inscrits à un programme menant à un deuxième diplôme collégial ou de premier cycle;
    • 3.6 Lorsqu'un diplôme universitaire ou une année d'études est une condition préalable pour un autre programme, comme un baccalauréat en droit, en enseignement, en médecine, en pharmacie ou en sciences vétérinaires.
  4. Les gestionnaires doivent avoir une justification claire pour utiliser les taux des deux derniers échelons pour les étudiants des universités, des collèges et des cégeps et les étudiants préuniversitaires, par exemple des pénuries de main-d'oeuvre, des compétences spécialisées.
  5. Le déplacement de plus d'un échelon ne devrait avoir lieu que dans des circonstances limitées pour lesquelles il existe une justification claire.
  6. Les étudiants inscrits à l’université à une année préuniversitaire doivent être rémunérés au niveau du collège ou du cégep.
  7. Les étudiants inscrits dans un collège afin de participer dans un programme de grade universitaire (tel que baccalauréat) peuvent être rémunérés au taux du premier cycle approprié.
  8. Les étudiants qui :
    • détiennent un diplôme universitaire et
    • poursuivent leurs études à un collège dans un domaine d’études connexe
    doivent être rémunérés sur l’échelle salariale selon les études du premier cycle universitaire, à l’échelon qui n’est pas inférieur à celui de l’année précédente.
  9. Si le salaire minimum provincial ou territorial applicable est plus élevé que le salaire maximum offert pour le niveau scolarité correspondant pour l’étudiant, le salaire minimum provincial ou territorial doit être appliqué.

Considérations relatives à la transition dans la mise en œuvre de la nouvelle structure salariale de 2019

Étant donné que la progression par plus d'un échelon ne devrait se faire que dans des circonstances limitées, il y aura des circonstances dans lesquelles les étudiants nouvellement embauchés seront payés de façon équivalente aux étudiants qui reviennent. Par exemple, lorsque le taux de rémunération antérieur d'un étudiant qui revient était inférieur aux minimums nouvellement établis.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :