Règle de la juste valeur marchande réputée

Sur cette page Web, le mot reçu fait référence à un reçu officiel de don.

Qu'est-ce que la « juste valeur marchande réputée »?

La règle de la juste valeur marchande précise que, dans certaines circonstances, la juste valeur marchande du bien pour lequel un reçu est remis est réputée correspondre à la juste valeur marchande du bien ou, s'il est moins élevé, à son coût pour le donateur (ou, s'il s'agit d'une immobilisation, à son prix de base rajusté) immédiatement avant que le don soit fait. Les conditions sont les suivantes :

  • le don a été fait à l'organisme de bienfaisance après le 5 décembre 2003; et
  • le don reçu par l'organisme de bienfaisance a été initialement acquis par le donateur dans le cadre d'un arrangement de don qui est un abri fiscal; ou
  • le donateur a acquis le bien moins de trois ans avant la date du don; ou
  • le donateur a acquis le bien moins de dix ans avant la date du don et l'une des principales raisons pour lesquelles le bien a été acquis était d'en faire don à un donataire reconnu (par exemple, un organisme de bienfaisance enregistré).

Exemples

 

Exemple 1
Un donateur se procure un objet d'art au coût de 300 $ et, six mois plus tard, il en fait don à un organisme de bienfaisance enregistré. Avant de faire don de l'objet, le donateur fait évaluer l'objet à une valeur de 1 000 $.

Puisque le donateur fait don du bien dans un délai de trois ans suivant son acquisition, lorsque l'organisme de bienfaisance remet un reçu pour le don, le montant du reçu doit correspondre au montant le moins élevé de la valeur marchande du don et de son coût pour le donateur immédiatement avant que le don soit fait. Dans cet exemple, le montant inscrit sur le reçu de don devrait être de 300 $.

Exemple 2 
Une donatrice reçoit un bijou d’une valeur de 1 500 $ en héritage. Deux ans plus tard, elle fait don du bijou à un organisme de bienfaisance enregistré. Avant de donner le bijou, la donatrice fait évaluer le bijou pour un montant de 2 000 $.

Puisque la donatrice fait don du bijou dans une période de trois ans suivant sa réception, lorsque l'organisme de bienfaisance remet un reçu pour le don, le montant du reçu doit correspondre au montant le moins élevé de la valeur marchande du don et de son coût pour le donateur immédiatement avant que le don soit fait. Dans cet exemple, le coût à la donatrice est réputé être la juste valeur marchande du montant de 1 500 $ au moment où elle a reçu le bijou. Par conséquent, le montant du reçu devrait être de 1 500 $.

Remarque

Si un donateur fait un don en nature (autre qu'en espèces) un organisme de bienfaisance, pour lequel un reçu est remis, et omet d'aviser l'organisme de bienfaisance que le don en nature est assujetti à la règle de la juste valeur marchande réputée, la valeur du don pourrait être réduite.

Dons exonérés de la règle de la juste valeur marchande réputée (généralement évalués à la juste valeur marchande)

  • les dons faits par suite du décès du contribuable
  • les dons d'inventaire
  • les dons de biens immobiliers situés au Canada
  • les dons de biens culturels attestés (des procédures d'évaluation spéciales s'appliquent)
  • les dons de certains titres cotés en bourse

Si l'organisme de bienfaisance enregistré n'est pas une fondation privée, les dons suivants sont également exonérés :

Références

 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :