Le Bureau de la concurrence se joint à un groupe de travail multilatéral sur l’analyse des fusions dans le secteur pharmaceutique

Communiqué de presse

Ce projet conjoint réunit des autorités du Canada, des États-Unis, du Royaume-Uni et de l’Union européenne

Le 16 mars 2021, GATINEAU (Québec), Bureau de la concurrence

Le Bureau de la concurrence se joint à ses homologues des États-Unis, du Royaume-Uni et de l’Union européenne pour lancer un groupe de travail international visant à élaborer des approches actualisées quant à l’analyse des effets des fusions dans le secteur pharmaceutique.

Mis sur pied par la Federal Trade Commission des États-Unis, le groupe de travail compte également parmi ses membres la Direction générale de la concurrence de la Commission européenne, la Competition and Markets Authority du Royaume-Uni, le département de la Justice des États-Unis, de même que les bureaux des procureurs généraux d’États américains.

Ce projet conjoint réunit certains des partenaires principaux du Bureau et permettra de veiller à une application efficace de la loi au sein d’un secteur essentiel pour les économies canadienne et mondiale. L’objectif de cette initiative est d’établir des étapes concrètes à suivre pour examiner et actualiser l’analyse des fusions dans le secteur pharmaceutique, lesquelles font souvent l’objet d’un examen par plusieurs administrations.

Le groupe de travail examinera une variété d’enjeux relatifs aux fusions dans le secteur pharmaceutique, notamment l’actualisation et l’élargissement éventuels de la définition actuelle des théories du préjudice, tout l’éventail des effets d’une fusion sur l’innovation, de même que les mesures correctives éventuelles pour résoudre des préoccupations émergentes.

Citations

« Le secteur pharmaceutique constitue une part essentielle du secteur canadien de la santé, et nous continuerons de collaborer étroitement avec nos partenaires internationaux afin de veiller à ce que nous soyons au fait des enjeux émergents, tant en matière de fusions que de conduites anticoncurrentielles éventuelles. »

Matthew Boswell,
Commissaire de la concurrence

Faits en bref

  • Promouvoir la concurrence et l’innovation dans le secteur canadien de la santé, notamment dans le secteur pharmaceutique, est une priorité stratégique du Bureau de la concurrence.

  • La coopération et la coordination internationales sont essentielles pour assurer une application efficace de la loi en matière de concurrence, au profit de tous les consommateurs canadiens et de toutes les entreprises canadiennes.
  • Le groupe de travail sur les fusions dans le secteur pharmaceutique se fonde sur les relations de travail solides que le Bureau de la concurrence entretient avec ses homologues des États-Unis, du Royaume-Uni et de l’Union européenne.

Liens connexes

Personnes-ressources

Renseignements à l’intention des médias :
Relations avec les médias
Téléphone : 819-994-5945
Courriel : ic.media-cb-bc.ic@canada.ca

Renseignements généraux :
www.bureaudelaconcurrence.gc.ca
Demande de renseignements/Formulaire de plainte

Restez branchés :
Twitter | Facebook | LinkedIn | YouTube | Fil RSS | Diffusion électronique des actualités

Le Bureau de la concurrence, en tant qu’organisme d’application de la loi indépendant, veille à ce que les entreprises et les consommateurs canadiens prospèrent dans un marché concurrentiel et innovateur.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :