Effectuer un retour aux études est désormais plus abordable grâce à Action Compétences

Communiqué de presse

Le Gouvernement du Canada répond aux besoins uniques des apprenants adultes qui souhaitent améliorer leurs compétences

Le 24 janvier 2018       Windsor (Ontario)               Emploi et Développement social Canada

L’innovation change la façon dont nous vivons et dont nous travaillons, ce qui engendre de nouveaux défis et de nouvelles occasions pour les travailleurs canadiens. Lorsqu’un plus grand nombre de Canadiens peuvent faire un retour aux études afin d’améliorer leurs compétences ou même poursuivre une nouvelle carrière, notre classe moyenne devient plus forte et plus résiliente. C’est la raison pour laquelle la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail, l’honorable Patty Hajdu, a aujourd’hui lancé la stratégie Action Compétences, un nouveau plan qui permettra aux apprenants adultes de compter sur le soutien dont ils ont besoin pour réussir sur le marché du travail.

Grâce à une nouvelle bourse canadienne pour étudiants se chiffrant à 1600 $ par année et de nouvelles mesures plus souples du régime d’assurance-emploi, 43 000 Canadiens de plus, qui font partie de la classe moyenne, pourront retourner aux études, de même que ceux qui travaillent fort pour en faire partie.

Dans le cadre de la stratégie Action Compétences, le budget de 2017 propose d’allouer 287,2 millions de dollars sur trois ans aux fins d’un projet pilote, et ce, dès cet automne pour le début de l’année scolaire. Les étudiants ayant quitté l’école secondaire depuis plus de 10 ans qui sont admissibles à la bourse canadienne pour étudiants à temps plein recevront un montant supplémentaire de 1 600 $ pour chaque année scolaire (soit 200 $ par mois) en guise de financement complémentaire. On estime que 43 000 Canadiens à faible et à moyen revenu bénéficieront de ce financement complémentaire pour l’année scolaire 2018-2019. De plus, pour la première fois, le revenu actuel des travailleurs et des chômeurs canadiens qui ont vu leur situation changer considérablement au cours de l’année précédente est dorénavant pris en considération pour déterminer leur admissibilité à une bourse canadienne pour étudiants. Cela signifie qu’une personne qui doit composer avec une baisse de revenu ne sera pas automatiquement et injustement pénalisée en raison de son revenu de l’année précédente.

Action Compétences signifie l’élargissement des critères d’admissibilité aux bourses d’études canadiennes pour les étudiants à temps partiel et les étudiants ayant des enfants, en vue d’éliminer un plus grand nombre d’obstacles financiers aux études postsecondaires. On s’attend à ce que ces mesures soient particulièrement bénéfiques pour les femmes qui s’efforcent d’améliorer leurs perspectives de carrière tout en conciliant leurs responsabilités familiales. Les femmes représentent près des deux tiers des bénéficiaires à temps partiel du Programme canadien de prêts aux étudiants, tandis qu’environ quatre étudiants sur cinq qui reçoivent la bourse d’études canadienne destinée aux étudiants ayant des enfants à charge sont des femmes.

De plus, cet automne, un soutien sera offert aux Canadiens sans emploi qui veulent retourner aux études. À l’heure actuelle, si une personne sans emploi touche des prestations d’assurance-emploi, elle pourrait perdre son admissibilité à ces prestations si elle retourne aux études ou si elle entreprend une formation (ce qui a une incidence directe sur sa disponibilité à travailler) sans avoir obtenu la recommandation nécessaire des autorités désignées.  À compter de l’automne 2018, une personne sans emploi pourra effectuer un retour aux études pour suivre la formation dont elle a besoin afin de trouver un nouvel emploi, et ce, sans crainte de perdre les prestations d’assurance-emploi dont elle a besoin pour payer le loyer et l’épicerie.

Citations

« Je suis moi-même retournée aux études en tant qu’apprenante adulte et mère monoparentale de deux enfants. Je sais à quels défis peuvent faire face les apprenants adultes lorsqu’ils poursuivent des études postsecondaires — non seulement en raison des coûts liés aux études, mais aussi en raison des contraintes de temps et du fardeau financier liés au soutien de la famille. Notre gouvernement soutient les Canadiens, peu importe leur situation, qu’ils s’inscrivent à un collège ou à une université pour la première fois, qu’ils effectuent un retour à l’école ou qu’ils suivent un programme de perfectionnement. »
– L’honorable Patty Hajdu, ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail

« Le budget de 2017 nous permettra de mieux exploiter les mesures d’assouplissement du programme de l’assurance-emploi pour aider les demandeurs admissibles à retourner aux études sans pour autant renoncer aux prestations d’assurance-emploi dont ils ont besoin pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille. Nous pourrons ainsi réaliser notre engagement de faire croître notre économie, de renforcer la classe moyenne et d’aider ceux qui travaillent fort pour en faire partie. »
– L’honorable Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social

« Les étudiants adultes représentent une proportion de plus en plus importante des inscriptions au collège St. Clair depuis une dizaine d’années. Nombre d’entre eux poursuivent leurs études dans des situations difficiles. Ils ont souvent besoin de se familiariser avec la nouvelle technologie et les nouvelles techniques avant de commencer leurs études. Beaucoup d’entre eux doivent s’occuper d’une famille, et ils sont nombreux à devoir en plus occuper un emploi à temps partiel ou à temps plein, ce qui rend leur vie compliquée. Cette nouvelle aide, fort généreuse, offerte par le gouvernement du Canada, facilitera grandement la vie de ces étudiants. En leur offrant la possibilité de faire plus facilement des études et en les aidant à les payer, nous contribuerons à améliorer considérablement leur vie. »
– Patti France, présidente, collège St. Clair

Faits en bref

  • Le montant complémentaire offert dans le cadre du projet pilote sera calculé au prorata de la période d’études. Par exemple, les personnes inscrites à une année scolaire de 8 mois recevront 1 600 $, tandis qu’un montant de 2 400 $ sera accordé pour une année scolaire de 12 mois. Ce financement sera versé en sus de toutes les autres subventions auxquelles l’étudiant sera admissible.

  • Comme on utilise le revenu actuel des nouveaux chômeurs et des travailleurs canadiens plutôt que leur revenu de l’année précédente, ces derniers peuvent recevoir des bourses d’études canadiennes fondées sur le revenu ainsi qu’un montant pouvant atteindre 3 000 $ au titre de la bourse canadienne pour étudiants à temps plein et du financement complémentaire.

  • Pour recevoir des bourses d’études canadiennes, les étudiants doivent soumettre au gouvernement de leur province ou territoire de résidence une demande d’aide financière pour l’année scolaire 2018-2019. Par exemple, à compter du 8 novembre 2017, les étudiants de l’Ontario qui soumettront une demande au Régime d’aide financière aux étudiantes et étudiants de l’Ontario pourront recevoir une aide financière fédérale et provinciale pour l’année scolaire 2018-2019. Les étudiants qui ont déjà soumis une demande au Régime d’aide financière aux étudiantes et étudiants de l’Ontario seront admissibles à cette aide financière.

  • Le financement complémentaire n’est offert qu’aux étudiants à temps plein inscrits à un programme d’au moins 2 ans menant à un diplôme ou à un certificat de premier cycle dans un établissement d’enseignement postsecondaire agréé qui ont terminé leurs études depuis au moins 10 ans.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Matt Pascuzzo
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Patty Hajdu, C.P., députée
Ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail
matt.pascuzzo@hrsdc-rhdcc.gc.ca
819-654-4183

Bureau des relations avec les médias
Emploi et Développement social Canada
819-994-5559
media@hrsdc-rhdcc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :