Déclaration à l’occasion de la Journée internationale des femmes de 2020

Déclaration

Le 6 mars 2020              Gatineau (Québec)              Emploi et Développement social Canada

La ministre du Travail, l’honorable Filomena Tassi, a fait cette déclaration à l’occasion de la Journée internationale des femmes qui approche :

« Le 8 mars, Journée internationale des femmes, nous célébrerons les réalisations des femmes et des filles partout dans le monde et nous réaffirmerons l’engagement du gouvernement du Canada à promouvoir l’égalité entre les sexes en milieu de travail au Canada et partout ailleurs. Notre gouvernement reconnaît que l’égalité est au cœur de la prospérité économique future du Canada, car nous sommes tous gagnants quand les femmes peuvent concrétiser leurs rêves et leurs ambitions. Au cours des 40 dernières années, la participation accrue des femmes au marché du travail a représenté environ le tiers de la croissance économique du Canada, mais nous savons qu’il reste du travail à faire.

Ces dernières années, le gouvernement du Canada a pris plusieurs mesures importantes pour favoriser une plus grande égalité entre les sexes. Ainsi, nous avons adopté la Loi sur l’équité salariale, qui aidera à combler l’écart salarial entre les femmes et les hommes, et nous avons proposé de nouvelles mesures de transparence salariale pour combler l’écart salarial qui touche non seulement les femmes, mais aussi les Autochtones, les personnes handicapées et les membres des minorités visibles. Nous aidons également les travailleurs à concilier vie professionnelle et personnelle en modifiant les normes du travail fédérales. L’an dernier, nous avons mis à jour le Code canadien du travail pour donner aux travailleurs le droit de demander des conditions de travail souples et un meilleur accès à certains congés, comme les congés de maternité et les congés parentaux. Nous avons également mis en place de nouvelles pauses et de nouveaux congés, notamment les pauses pour l’allaitement et les congés personnels. Ces changements seront également avantageux pour les employeurs, car ils permettront la création de milieux de travail qui attirent et retiennent les talents.

Par ailleurs, nous avons apporté des changements pour améliorer les mécanismes de prévention, de gestion et d’élimination du harcèlement et de la violence en milieu de travail. Beaucoup trop de personnes continuent d’être victimes de ces comportements inacceptables, c’est pourquoi nous avons déposé le projet de loi C‑65, qui vise à mieux protéger les travailleurs sous réglementation fédérale contre le harcèlement et la violence, y compris le harcèlement sexuel et la violence sexuelle. Nous croyons que cette loi novatrice aura des répercussions positives importantes dans les milieux de travail, mais sommes conscients que la loi à elle seule ne réglera pas le problème. Ainsi, l’an dernier, lors de la Journée internationale des femmes, nous avons annoncé le nouveau Fonds pour la prévention du harcèlement et de la violence en milieu de travail. Des organisations partenaires de partout au Canada ont reçu du financement pour réaliser des projets qui visent la création d’outils et de ressources pour prévenir le harcèlement et la violence et qui favorisent un changement de culture nécessaire dans les milieux de travail d’un océan à l’autre.

Nos efforts pour lutter contre le harcèlement et la violence en milieu de travail dépassent nos frontières. Sur la scène mondiale, notre gouvernement a joué un rôle de premier plan dans la négociation et l’adoption de la convention no 190 de l’Organisation internationale du Travail, qui représente le tout premier traité mondial sur l’élimination de la violence et du harcèlement dans le monde du travail. Puisque la responsabilité des questions liées au travail au Canada est partagée entre les gouvernements fédéral et provinciaux et territoriaux, nous travaillons maintenant en étroite collaboration avec les provinces et les territoires en vue de la ratification éventuelle de la convention.

J’encourage tout le monde à poursuivre leurs efforts pour créer des milieux de travail équitables, inclusifs, respectueux et sûrs. Ensemble, nous pouvons créer des environnements de travail où chacun a la possibilité de réaliser son plein potentiel. »

- 30 -

Personnes-ressources

Pour les demandes des médias, veuillez contacter :
Lars Wessman
Directeur des communications
Cabinet de l’honorable Filomena Tassi, C.P., députée
Ministre du Travail
873-396-0742
lars.wessman@labour-travail.gc.ca


Bureau des relations avec les médias
Emploi et Développement social Canada
819-994-5559
media@hrsdc-rhdcc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :