Les mesures du gouvernement du Canada contre la COVID-19 permettent d’offrir du soutien aux jeunes Québécois cet automne

Communiqué de presse

Le 1er octobre 2020              Sherbrooke (Québec)              Emploi et Développement social Canada

La pandémie de COVID-19 a eu d’énormes répercussions sur les jeunes Canadiens. En effet, bon nombre d’entre eux ont vu disparaître leurs emplois d’été, leurs stages et leurs plans de célébration de fin d’études. Pour les aider pendant cette période sans précédent, le gouvernement du Canada a mis en place, plus tôt cette année, un programme exhaustif de soutien d’urgence.

Afin d’aider encore plus les jeunes, la secrétaire parlementaire de la ministre du Développement économique et des Langues officielles et députée fédérale de Sherbrooke, Élisabeth Brière, a annoncé aujourd’hui, au nom de la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées, Carla Qualtrough, qu’Actions interculturelles Canada recevra jusqu’à 3 millions de dollars pour son projet
Mon avenir, j’y travaille dans le cadre de la Stratégie emploi et compétences jeunesse (SECJ).

Ce projet offrira une expérience de travail à 200 jeunes en Alberta, au Québec, au Manitoba, en Nouvelle-Écosse et en Ontario. Les participants bénéficieront d’environnements de travail favorisant le mentorat, d’ateliers de développement des compétences et de diverses autres expériences professionnelles nécessaires à leur future carrière. Le projet accordera également la priorité à l’embauche et au maintien en poste de jeunes de tous les horizons par l’entremise d’expériences professionnelles et d’activités d’intégration.

La secrétaire parlementaire Brière a également souligné les mesures récemment mises en place par le gouvernement du Canada, en lien avec la COVID-19, pour soutenir les jeunes Canadiens et les étudiants touchés par la pandémie, notamment les suivantes :

  • Un financement supplémentaire pouvant s’élever à 187,7 millions de dollars pour la SEJC afin de créer 9 500 possibilités d’emploi de plus pour les jeunes Canadiens, notamment ceux qui peinent à en trouver. Les projets de la SECJ, gérés par EDSC, ont reçu jusqu’à 40 millions de dollars pour des initiatives nationales qui visent à offrir un soutien souple et des possibilités d’emploi ciblées à un maximum de 4 700 jeunes de 15 à 30 ans. Les domaines visés, notamment les services d’aide sociale, les transports, les technologies de l’information, et la recherche et l’administration, répondent aux besoins de la collectivité.
  • Un financement additionnel de 61,7 millions de dollars à Emplois d’été Canada (EEC) afin de porter à 80 000 l’objectif actuel de stages professionnels, qui était de 70 000, soit 10 000 stages supplémentaires pour les jeunes de 15 à 30 ans. À ce jour, plus de 84 500 emplois ont été approuvés, et environ 3 000 possibilités d’emploi sont actuellement affichées sur le site www.guichetemplois.gc.ca.
  • Un financement supplémentaire de 266,1 millions de dollars, versé au Programme de stages pratiques pour étudiants, pour financer jusqu’à 40 000 stages professionnels à l’intention des étudiants de niveau postsecondaire dans des secteurs vitaux tels que les soins de santé.


Tel qu’énoncé dans le discours du Trône prononcé le 23 septembre 2020, le gouvernement poursuivra sur sa lancée pour créer plus d’emplois en bonifiant la SECJ, de manière à ce que les jeunes Canadiens aient plus d’expériences de travail rémunérées l’an prochain. Cela garantira que les étudiants continuent d’avoir accès aux outils et aux possibilités qui les aideront à se bâtir une carrière fructueuse à mesure que nous relançons notre économie.

Citations

« La pandémie de COVID-19 a touché tous les Canadiens. Les jeunes Québécois ont ressenti ces difficultés autant que les autres. C’est pourquoi notre gouvernement s’efforce d’aider les jeunes à surmonter les obstacles auxquels ils sont confrontés alors qu’ils poursuivent leurs rêves et entrent sur le marché du travail dans cette nouvelle réalité. Je suis immensément fière du travail que nous faisons avec des organismes comme Actions interculturelles Canada pour soutenir les jeunes Canadiens et les aider à acquérir les outils dont ils ont besoin pour entamer des carrières fructueuses. »

– La secrétaire parlementaire de la ministre du Développement économique et des Langues officielles et députée fédérale de Sherbrooke, Élisabeth Brière

« Les jeunes sont nos meneurs d’aujourd’hui et de demain. En cette période sans précédent, nombre d’entre eux ne sont pas certains de la façon dont la pandémie de la COVID-19 affectera leur avenir. C’est pourquoi notre gouvernement s’est engagé à faire en sorte que les jeunes de partout au pays aient les compétences et les possibilités dont ils ont besoin pour réussir maintenant et dans les mois et les années à venir. »

 

- La ministre de la Prospérité de la classe moyenne et ministre associée des Finances, Mona Fortier

« L’incertitude ressentie par de nombreux jeunes Canadiens au cours des derniers mois peut être accablante, mais au Canada, nous nous entraidons. Nous privilégions l’éducation et le travail acharné. Les mesures exhaustives que nous avons mises en place au cours des derniers mois aident les étudiants à traverser cette période difficile, afin qu’ils puissent bâtir leur carrière et l’avenir qu’ils travaillent à se façonner. Nous sommes fermement résolus à poursuivre le travail entamé pendant la pandémie pour aider les étudiants et à les soutenir au cours de la prochaine année scolaire. »

– La ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées, Carla Qualtrough

« Au cours des derniers mois, les jeunes des quatre coins du pays ont fait face aux défis sans précédent causés par la pandémie. En cette période sans pareil, ils continuent de nous inspirer de par leur leadership au sein de leurs communautés et partout au Canada. Notre gouvernement continuera de faire tout son possible pour aider les jeunes, surtout maintenant que nombre d’entre eux reprennent leurs études. La série de mesures présentées aujourd’hui leur fournira le soutien financier dont ils ont besoin maintenant et pour leur avenir. »

– La ministre de la Diversité et de l’Inclusion et de la Jeunesse, Bardish Chagger

« Un trop grand nombre de jeunes sont à la recherche d’un emploi en ce moment et en même temps, on sait que les employeurs de divers secteurs d’activité vivent des difficultés de recrutement. C’est particulièrement important d’aider les jeunes immigrants et ceux qui sont éloignés du marché du travail à trouver des postes auprès des employeurs qui en ont le plus besoin. Nous sommes fiers de mener ce projet avec nos partenaires à travers le Canada. »

 

– La présidente du conseil d’administration d’Actions interculturelles, Louise Gagné

« Ce projet “Mon avenir j’y travaille” va créer les passerelles nécessaires entre 200 jeunes de toutes origines, éloignés du marché du travail, et des employeurs de partout au Canada. Ces jeunes vivent certaines difficultés et nous les aidons à surmonter les obstacles et à travailler sur leur avenir. Nous avons acquis une belle expertise qui permet d’ouvrir des portes chez les employeurs pour engager des jeunes et d’en faire des expériences réussies. Ça rapporte beaucoup aux jeunes, aux employeurs et à notre société. »

– Le directeur général d’Actions interculturelles Canada, Mohamed Soulami

Faits en bref

  • En vertu de l’accord de contribution Canada-Québec concernant la SECJ, signé en août 2019, le gouvernement du Canada alloue également jusqu’à 135 millions de dollars sur cinq ans (2020-2025) au gouvernement du Québec. Ces fonds financeront des projets régionaux à travers la province, afin que les jeunes aient accès au soutien et à l’expérience de travail dont ils ont besoin aujourd’hui et pour leur future carrière.

  • Grâce aux 187,7 millions de dollars récemment injectés dans la SECJ dans le contexte de la COVID-19, le gouvernement du Canada financera 9 500 possibilités d’emploi supplémentaires pour les jeunes dans tout le Canada.

  • La SECJ est une initiative horizontale du gouvernement du Canada mise en œuvre en collaboration avec 11 ministères et organismes fédéraux. 

  • Outre les fonds de 61,7 millions de dollars injectés dans Emplois d’été Canada, des assouplissements temporaires ont été annoncés afin d’augmenter la subvention salariale, d’élargir l’admissibilité, de créer davantage de stages et de permettre aux employeurs d’offrir leurs possibilités jusqu’en février 2021.

  • Le financement du Programme de stages pratiques pour étudiants a été augmenté de 266,1 millions de dollars. La subvention salariale a été augmentée pour couvrir jusqu’à 75 % du coût des salaires dans tous les stages.

  • Plus de 2,9 milliards de dollars ont été injectés dans la PCUE, permettant à plus de 700 000 étudiants de niveau postsecondaire et nouveaux diplômés de recevoir un soutien financier de 1 250 $ par mois cet été (2 000 $ dans le cas des étudiants ayant une invalidité permanente et des étudiants ayant une personne à charge).

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour les demandes des médias, veuillez contacter :
Marielle Hossack
Attachée de presse
Cabinet de Carla Qualtrough
Ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées
819-654-5552
marielle.hossack@hrsdc-rhdcc.gc.ca


Bureau des relations avec les médias
Emploi et Développement social Canada
819-994-5559
media@hrsdc-rhdcc.gc.ca
Suivez‑nous sur Twitter

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :