Financement : Emplois d'été Canada – Aperçu

D'Emploi et Développement social Canada

La période pour le dépôt des demandes pour 2018 est maintenant terminée.

1. Aperçu

L’initiative EÉC, qui fait partie du programme Expérience emploi été. Elle offre des contributions salariales aux employeurs afin de créer des emplois pour les étudiants du secondaire et du postsecondaire. Cette année encore, Emplois d'été Canada accueille les demandes des petites entreprises, d'employeurs à but non lucratif, du secteur public et des organismes confessionnels qui offrent des emplois d'été de qualité aux étudiants.

EÉC accorde du financement à des organismes sans but lucratif, des employeurs du secteur public ainsi qu’à des petites entreprises du secteur privé comptant 50 employés à temps plein ou moins afin qu’ils créent des possibilités d’emplois d’été pour les jeunes âgés de 15 à 30 ans qui étudient à temps plein et qui prévoient poursuivre leurs études lors de la prochaine année scolaire.

En considérant cinq priorités nationales, EÉC 2018 soutient :

  • Les employeurs qui ont l’intention d’embaucher des jeunes appartenant à des groupes sous-représentés , y compris les jeunes nouveaux immigrants/réfugiés, autochtones, jeunes handicapés et les minorités visibles;
  • les petites entreprises, en reconnaissance de leur contribution à la création d'emplois;
  • les organismes qui offrent des possibilités aux communautés de langue officielle en situation minoritaire;
  • les organismes qui offrent des services et/ou soutiennent la communauté LGBTQ2; et
  • Les opportunités dans les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM), ainsi que des technologies de l’information et des communications (TIC), particulièrement aux femmes.

Le gouvernement du Canada s’est engagé à offrir des possibilités d’emplois d’été enrichissantes aux étudiants et à appuyer les collectivités à agir dans le cadre des priorités locales. Ces expériences acquises durant l’été représentent un important cheminement visant à faciliter les éventuelles transitions de l’école vers le marché du travail.

Les demandeurs d’EÉC devront attester que l’emploi et le mandat principal de l’organisme sont conformes aux droits de la personne au Canada, y compris les valeurs sous-jacentes à la Charte canadienne des droits et libertés ainsi que d’autres droits. Ceux-ci incluent les droits en matière de procréation et le droit de ne pas faire l’objet de discrimination fondée sur le sexe, la religion, la race, l’origine nationale ou ethnique, la couleur, les déficiences mentales ou physiques, l’orientation sexuelle ou l'identité ou l'expression de genre.

L’attestation de l’employeur pour EÉC 2018 est conforme aux droits de la personne au Canada, aux droits de la Charte et la jurisprudence qui en découle, et à l’engagement pris par le gouvernement du Canada à l’égard des droits de la personne, ce qui comprend les droits des femmes, les droits reproductifs de ces dernières ainsi que les droits des Canadiens et des Canadiennes transgenre et de genres divers.

Le gouvernement reconnait que les droits des femmes font partie des droits de la personne, ce qui comprend les droits sexuels et reproductifs, ainsi que l’accès à des avortements sûrs et légaux. Ces droits sont au cœur des politiques intérieures et étrangères du gouvernement du Canada.

Le gouvernement reconnaît que tout le monde devrait avoir le droit de vivre selon son identité de genre et d'exprimer son genre comme il l'entend, sans discrimination. Le gouvernement est déterminé à protéger la dignité, la sécurité et les droits des Canadiens transgenre et de genres divers.

L’objectif de ce changement est de veiller à ce que le financement du gouvernement ne soit pas versé à des organismes dont le mandat ou les projets pourraient ne pas être conformes aux droits de la personne, y compris aux valeurs sous-jacentes à la Charte des droits et libertés et la jurisprudence qui en découle. Ceci permettra de s’assurer que les jeunes, ce qui comprend ceux âgés d’à peine 15 ans, ne soient pas exposés à des organismes dont les emplois vont à l’encontre des valeurs contenues dans la Charte des droits et libertés et la jurisprudence qui en découle.

Objectifs

EÉC vise trois objectifs :

  • Offrir des expériences de travail aux étudiants;
  • Aider des organismes, y compris ceux qui offrent d’importants services communautaires; et,
  • Reconnaître que les réalités, les besoins et les priorités varient grandement d’une communauté à l’autre.

Pour réaliser ces objectifs, le gouvernement du Canada cherche à faire en sorte que les possibilités d’emploi pour les jeunes financées par le programme Emplois d’été Canada se déroulent dans un environnement qui respecte les droits de tous les Canadiens et Canadiennes.

Critères d’évaluation

Les critères suivants serviront à évaluer les demandes de financement :

  • offrir des emplois qui appuient la prestation de services dans la communauté;
  • offrir des emplois qui appuient les priorités locales;
  • offrir des emplois permettant aux étudiants d’acquérir une expérience de travail liée à la carrière ou d’occuper un premier emploi;
  • offrir un salaire permettant de contribuer au revenu de l’étudiant;
  • assurer la supervision et le mentorat de la part de l’employeur;
  • permettre de réaliser des activités destinées aux membres d’une communauté de langue officielle en situation minoritaire et appuyant la vitalité de celle-ci; et
  • l’employeur a l’intention d’embaucher des étudiants prioritaires, y compris les jeunes appartenant à des groupes sous-représentés (étudiants handicapés, étudiants autochtones, étudiants membres d’une minorité visible ou étudiants qui sont de nouveaux immigrants ou réfugiés).

L’évaluation des demandes sera effectuée par circonscription afin de tenir compte des priorités locales. Les priorités locales de chacune des circonscriptions électorales fédérales sont affichées sur le site internet d'EÉC. Les priorités nationales sont également prises en compte dans les critères d'évaluation ci-dessus.

Dates importantes

La date limite est vendredi le 9 février, 2018.

La date de début d’emploi la plus hâtive est le lundi 23 avril 2018.

La date de début d’emploi la plus tardive est le dimanche 22 juillet 2018.

La date de fin d’emploi la plus tardive est le samedi 1er septembre 2018.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :