Financement : Emplois d'été Canada – Critères d’évaluation

De : Emploi et Développement social Canada

*État de l’appel de demande de financement : Fermé *

Nous vous remercions de votre intérêt pour Emplois d’été Canada. L’appel était ouvert pour la période du 17 décembre 2018 au 3 février 2019. Nous effectuons présentement l’évaluation des demandes reçues. Service Canada vous avisera de l’état de votre demande à compter du mois d’avril 2019.

4. Critères d’évaluation

Les critères d’évaluation sont utilisés afin d’évaluer la qualité de votre demande par rapport à d’autres projets soumis dans le cadre du processus concurrentiel.

Les demandes seront évaluées aux fins de qualité selon les critères suivants, à l’aide des renseignements contenus dans votre demande :

  1. Offrir des expériences de travail de qualité aux jeunes;
  2. Offrir aux jeunes la possibilité de développer et d’améliorer leurs compétences; et,
  3. Répondre aux priorités nationales et locales afin d’améliorer l’accès au marché du travail pour les jeunes qui font face à des obstacles particuliers.

Objectif 1 : Offrir des expériences de travail de qualité aux jeunes (40 points)

La qualité de l’expérience de travail sera évaluée en fonction de votre plan de supervision et de votre plan de mentorat, des compétences que vous aiderez le jeune à développer, de la durée de l’emploi, du salaire offert et de l’engagement à fournir un milieu de travail sécuritaire et respectueux. Pour de nombreux jeunes, cet emploi est probablement une de leurs premières expériences sur le marché du travail. Par conséquent, la priorité sera accordée aux demandes démontrant ce qui suit :

  1. L’emploi offre un salaire supérieur au salaire minimum en vigueur dans la province ou le territoire, et/ou vous avez l’intention de maintenir le jeune en poste à titre d’employé après la fin de l’entente liée au programme Emplois d’été Canada. (10 points)
  2. Le jeune sera supervisé et guidé. Vous devez fournir des plans de supervision et de mentorat détaillés, qui incluent les moyens que vous mettrez en place pour offrir une première expérience de travail et une expérience de travail liée à la carrière (voir les renseignements ci-dessous). (20 points)
  3. Le milieu de travail est sécuritaire et inclusif, exempt de harcèlement et de discrimination. Vous devez décrire les pratiques mises en place dans votre milieu de travail (voir les renseignements ci-dessous). (10 points)

Plan de supervision

Votre plan de supervision doit être axé sur les tâches et mettre l’accent sur les activités particulières. Le superviseur observera le travail du jeune, s’assurera que les tâches sont terminées, évaluera la qualité du travail, fournira une rétroaction sur le rendement et veillera à ce que les pratiques de santé et de sécurité en milieu de travail soient en place, ce qui inclut les pratiques visant à fournir un milieu de travail exempt de harcèlement et de discrimination.

Le plan de supervision doit préciser qui supervisera le jeune, comment la supervision sera assurée, la fréquence des contacts, etc. La supervision devrait se faire sur place, mais si cela est impossible, indiquez quels mécanismes vous mettrez en place pour superviser le jeune, conformément à l’alinéa 9.1a) des Modalités de l’entente de contribution.

Si le jeune doit travailler à distance, dans un lieu privé (p. ex. le domicile de l’employeur), loin du lieu de travail du superviseur ou à un endroit situé à l’extérieur d’un lieu de travail traditionnel, vous devez offrir au jeune une formation et une supervision adéquates qui lui permettra d’obtenir une expérience de travail enrichissante. Vous devez aussi vous assurer que le jeune a la possibilité d’apprendre en travaillant avec d’autres personnes, d’acquérir des compétences interpersonnelles, d’apprendre des protocoles d’environnement de travail, etc.

Votre plan de supervision devrait expliquer de quelle manière le soutien à distance sera offert et de quelle manière le jeune pourra bénéficier de ces conditions. Il pourrait par exemple s’agir d’au moins une communication par jour avec le superviseur (téléphone, clavardage ou vidéoconférence), d’avoir une personne disponible en tout temps pendant les heures de travail du jeune à qui ce dernier peut demander de l’aide ou des conseils, de faire participer le jeune à des réunions d’équipe, etc. En ce qui concerne le travail à distance, Service Canada évaluera chaque cas en fonction du mérite, en comparant les risques et les avantages pour le jeune.

Plan de mentorat

Votre plan de mentorat devrait être axé sur le développement de carrière à long terme du jeune. Le mentor fournira une orientation liée aux objectifs professionnels et de carrière du jeune. Le plan de mentorat doit expliquer de quelle façon l’employeur aidera le jeune à développer des compétences de base telles que le service à clientèle, les compétences dans le domaine numérique, le travail d’équipe, le leadership et la communication ou des compétences précises liées à la profession. Le plan de mentorat doit décrire de quelle manière le jeune sera jumelé au mentor et comment les objectifs seront déterminés et atteints. Le mentorat peut également comprendre d’autres compétences en matière d’employabilité. Pour obtenir plus de renseignements à ce sujet, consultez le site Web du Conference Board du Canada.

Si votre organisme prévoit embaucher un jeune qui souhaiterait explorer certains secteurs dans une optique de carrière, nous vous encourageons à expliquer comment vous veillerez à ce que le stage offre au jeune les compétences et l’expérience qui favoriseront sa progression sur la voie professionnelle qu’il a choisie (c.-à-d. formation axée sur la carrière, formation en cours d’emploi ou mise en pratique de divers aspects de la discipline ciblée).

Environnement de travail sécuritaire et inclusif, exempt de harcèlement et de discrimination

Vous devez démontrer que l’environnement de travail est sécuritaire, respectueux et exempt de harcèlement et de discrimination.

Parmi les moyens d’offrir un milieu de travail sécuritaire et respectueux, notons :

  • fournir des conseils, des outils et des ressources pour aider tous les employés à prévenir et à résoudre les conflits, à se sentir à l’aise de soulever des enjeux et de formuler des plaintes ainsi qu’à gérer un processus qui peut s’avérer complexe;
  • veiller à ce que les dirigeants de tous les niveaux démontrent leur engagement à l’égard d’un environnement de travail exempt de harcèlement, renforcent une culture organisationnelle respectueuse et prennent des mesures lorsque des comportements inappropriés sont constatés;
  • offrir aux employés et aux gestionnaires une formation et du soutien afin qu’ils comprennent mieux ce que constitue un environnement de travail courtois et respectueux; et,
  • garantir que des pratiques de sécurité appropriées sont appliquées à la fois au sein de l’environnement de travail et aux activités professionnelles et que tous les employés reçoivent la formation nécessaire. Les pratiques de sécurité seront évaluées au regard de l’environnement de travail et du type d’emploi.

Votre organisme sera évalué par rapport à l’environnement de travail ainsi qu’aux activités et au type d’emploi. Service Canada évaluera chaque cas en fonction du mérite, en comparant les risques et les avantages pour le jeune. Les facteurs pouvant être considérés incluent :

  • Fournir de l’information sur le Système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT) : Le SIMDUT constitue la norme nationale canadienne en matière de communication des dangers. Chaque organisme provincial, territorial et fédéral responsable de santé et de la sécurité au travail a établi des exigences relatives au SIMDUT pour les employeurs qui relèvent de sa compétence. Les exigences de l’employeur visent à s’assurer que les produits dangereux qui sont utilisés, emmagasinés, manipulés ou éliminés dans un lieu de travail sont dûment étiquetés, que des fiches de données de sécurité soient fournies aux travailleurs et que ces derniers reçoivent un enseignement et une formation propres à assurer l’entreposage, la manutention, l’utilisation et l’élimination sécuritaires des produits contrôlés dans L’environnement de travail;
  • Dresser la liste des risques dans l’environnement de travail : Les risques peuvent comprendre des dangers chimiques, ergonomiques, physiques et psychosociaux, tous des éléments susceptibles de causer des blessures ou des effets néfastes dans l’environnement de travail;
  • Fournir les attestations nécessaires : Lorsque les activités proposées requièrent des attestations en matière de sécurité, il vous incombe de fournir au jeune la formation et l’attestation nécessaires; et
  • Démontrer la sécurité dans l’environnement de travail : Dans le cadre de la formation et de la supervision, vous devez démontrer la présence de pratiques de travail sécuritaires, ce qui comprend une compréhension adéquate des procédures générales en matière de sécurité au travail, la connaissance des méthodes d’utilisation sécuritaires des outils et de l’équipement de l’environnement de travail; et la sensibilisation aux risques connus ou prévisibles dans l’environnement de travail.

Ces pratiques en matière de santé et de sécurité peuvent prendre la forme de réunions, de formations sur place, d’inspections et d’analyses des risques professionnels.

Conformément aux alinéas 9.1b) et c) des Modalités de l’entente de contribution, il vous incombe de vous assurer que le travail est accompli dans un environnement sécuritaire et de fournir au jeune toute l’information disponible en matière de santé et de sécurité, même s’il s’agit d’un travail à distance (p. ex. un lieu privé ou à l’extérieur d’un lieu de travail traditionnel).

Conformément à l’alinéa 15.1 des Modalités de l’entente de contribution, le projet ne comprendra pas de projets ou d’activités qui:

  • restreignent l'accès aux programmes, aux services ou à l'emploi, ou autrement discriminent, contrairement aux lois en vigueur, sur la base des motifs de distinction illicites, y compris le sexe, les caractéristiques génétiques, la religion, la race, l’origine nationale ou ethnique, la couleur, l’incapacité mentale ou physique, l’orientation sexuelle, ou identité de genre ou expression;
  • prônent l'intolérance, la discrimination et/ou les préjugés; ou
  • travaillent activement à porter atteinte ou restreindre l'accès aux femmes aux services de santé sexuelle et reproductive.

Conformément à l’alinéa 31 des Modalités de l’entente de contribution, l’Employeur doit réaliser le projet en conformité avec l’ensemble des lois, règlements administratifs et règlements applicables, notamment les lois régissant la main-d’œuvre dans la province ou le territoire où l’emploi est situé, ainsi que toute législation liée à l’environnement, à l’accessibilité, à la protection de la vie privée et à la protection des renseignements personnels. L’Employeur doit obtenir, avant le début du projet, tous les permis, licences, consentements et autres autorisations nécessaires à sa réalisation.

Objectif 2 : Offrir aux jeunes la possibilité de développer et d’améliorer leurs compétences (20 points)

Vous devez indiquer les compétences qui seront développées et la façon dont le jeune les développera, par exemple :

  • Service à clientèle : Le service à clientèle fait référence à la capacité de communiquer efficacement et professionnellement avec les clients. Au travail, les compétences en matière de service à la clientèle sont requises pour interagir avec les clients au nom de l’employeur.
  • Travail d’équipe : Le travail d’équipe fait référence aux compétences requises pour interagir avec d’autres personnes. Au travail, les gens travaillent en groupes de deux, en petits et en grands groupes afin de coordonner les tâches, d’échanger les ressources, de planifier, de prendre des décisions, de négocier, de résoudre des conflits et d’accomplir d’autres activités nécessitant du travail d’équipe.
  • Communication : La communication fait référence aux compétences requises pour échanger des idées et de l’information avec d’autres personnes. Cet échange peut survenir oralement en parlant, en écoutant et en utilisant des signes non verbaux, notamment grâce au langage corporel, ou par écrit. Au travail, les gens utilisent leurs compétences en matière de communication pour parler aux clients, discuter des produits avec les fournisseurs, expliquer les procédures de travail à leurs collègues, participer à des réunions de vente virtuelles avec les clients, ainsi que pour participer à d’autres activités impliquant des échanges verbaux ou écrits.
  • Compétences dans le domaine numérique : Les compétences dans le domaine numérique font référence aux compétences requises pour comprendre et utiliser des systèmes, des outils et des applications numériques et pour traiter des renseignements numériques. Au travail, les gens utilisent leurs compétences dans le domaine numérique pour saisir, analyser, organiser, créer et communiquer des renseignements et des idées et pour y accéder à l’aide d’ordinateurs, de logiciels, de systèmes de point de vente, de courriels, de balados, d’applications Web, de téléphones intelligents et d’autres appareils numériques.
  • Leadership : Le leadership fait référence à un certain nombre de compétences, notamment la communication, l’honnêteté, l’établissement de relations et la capacité de déléguer. Au travail, les compétences en leadership sont requises pour travailler en équipe, faire preuve d’initiative et assumer la responsabilité de tâches accomplies par de multiples employés.

Objectif 3 : Répondre aux priorités nationales et locales afin d’améliorer l’accès au marché du travail pour les jeunes qui font face à des obstacles particuliers (40 points)

Priorités nationales (20 points)

Les priorités nationales sont établies dans le but d’aider le programme à atteindre ses objectifs, c’est-à-dire aider les jeunes, tout particulièrement ceux qui sont confrontés à des obstacles à l’emploi, à faire la transition vers le marché du travail.

À défaut d’expliquer comment votre projet rencontre les priorités nationales, aucun point ne vous sera accordé pour ce critère d’évaluation. Si votre demande démontre que votre projet répond à plus d’une priorité nationale, vous obtiendrez des points supplémentaires.

Pour obtenir des points dans cette catégorie, vous devez indiquer et expliquer clairement comment votre projet appuie une ou plusieurs des priorités suivantes :

  1. Organismes qui :
    • fournissent des services à des jeunes qui s’identifient comme faisant partie de groupes sous-représentés ou qui font face à d’autres obstacles lors de l’accès au marché du travail; ou
    • expriment l’intention d’embaucher des jeunes qui s’identifient comme faisant partie de groupes sous-représentés ou qui font face à d’autres obstacles lors de l’accès au marché du travail.

Les jeunes sous-représentés sont des jeunes faisant partie de l’un ou de l’autre des groupes suivants :

  • immigrant récent/réfugié récent (récent est défini comme étant arrivé au Canada au cours des 5 dernières années);
  • jeunes n’ayant jamais eu d’emploi et pour qui en seraient à une première expérience de travail;
  • autochtones;
  • jeunes handicapés;
  • jeunes qui n’ont pas terminé leurs études secondaires;
  • minorités visibles;
  • jeunes membres de la communauté LGBTQ2; et,
  • femmes dans les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM).

2. Possibilité pour les jeunes d’acquérir une expérience de travail dans un métier spécialisé

Des points additionnels seront accordés aux employeurs qui expriment le désir et l’intention d’embaucher un jeune qui apprendra à connaître un métier spécialisé et acquerra de l’expérience dans celui-ci. Dans le cadre de cette priorité, les métiers spécialisés font référence aux métiers désignés Sceau rouge.

Les employeurs doivent avoir l’intention d’embaucher des jeunes qui ne travaillent pas déjà comme apprentis inscrits et qui ne travailleront pas en tant qu’apprentis durant l’emploi d’été.

3. Possibilités pour les jeunes dans les régions rurales et éloignées et les communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM)

Communautés rurales et éloignées : Selon Statistique Canada, une région rurale a une population de moins de 1 000 habitants, sa densité est inférieure à 400 habitants par kilomètre carré, et est située dans une « zone sans influence métropolitaine ». En cas de doute sur le statut de votre communauté, veuillez communiquer avec Service Canada. Veuillez noter que Service Canada vérifiera le statut de votre communauté lors de l’évaluation

CLOSM : Une minorité de langue officielle est soit un francophone ou une population francophone vivant à l’extérieur du Québec, où l’anglais prédomine, ou un anglophone ou une population anglophone vivant au Québec, où le français prédomine. Vous trouverez la liste des communautés à l’adresse suivante :

https://www.canada.ca/fr/secretariat-conseil-tresor/services/valeurs-ethique/langues-officielles/population-minorite-premiere-langue-officielle-parlee-donnees-recensement-2011.html

4. Petites entreprises, en reconnaissance de leur contribution à la création d’emplois

Les petites entreprises doivent compter moins de 50 employés pour être admissibles.

5. Organismes qui offrent des services et du soutien aux aînés

En reconnaissance de l’importance des aînés dans la société canadienne, cette priorité nationale favorisera la création de liens intergénérationnels entre les aînés et les jeunes.

Priorités locales (20 points)

Les priorités locales sont établies pour chaque circonscription par les députés à l’échelle du pays, en tenant compte des services communautaires et des événements locaux, de l’information sur le marché du travail local, ce qui inclut les secteurs aux prises avec une pénurie de main-d’œuvre, et des priorités nationales.

Pour obtenir des points dans cette catégorie, vous devez indiquer et inclure une description claire de la façon dont votre projet appuie les priorités locales pour votre circonscription, tel que décrit à l’adresse suivante : Priorités locales par province et circonscription.

À défaut d’expliquer comment votre projet rencontre les priorités locales, aucun point ne vous sera accordé pour ce critère d’évaluation. Si votre demande démontre que votre projet répond à plus d’une priorité locale, vous obtiendrez des points supplémentaires.

Liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :