Partenariats de conservation des oiseaux

Les Canadiens et Canadiennes doivent travailler coopérativement pour assurer le succès des mesures de conservation. Seulement 22 % des espèces d'oiseaux au Canada passent toute l'année au Canada; nous partageons « nos » oiseaux avec de nombreux autres pays. Le Service canadien de la faune d'Environnement et Changement climatique Canada participe à de nombreux partenariats formés auprès d'individus, d'organisations, de corporations et de gouvernements, tant au pays qu'à l'étranger. Pour en savoir davantage sur quelques-uns de ces partenariats, consulter les sections ci-dessous

Initiative de conservation des oiseaux de l'Amérique du Nord

L’Initiative de conservation des oiseaux de l’Amérique du Nord (ICOAN) a pour but d’améliorer la conservation des oiseaux et de leurs habitats en Amérique du Nord. Environnement et Changement climatique Canada a joué un rôle de premier plan dans son évolution; il s’agit d’un effort coordonné entre le Canada, les États-Unis et le Mexique.

L’établissement de priorités et la planification dans les régions de conservation des oiseaux (RCO), dont la division est fondée sur les écorégions, fournissent un cadre à fondement biologique pour la mise en œuvre de la conservation des oiseaux. Les questions importantes relevées grâce à ce processus sont traitées par les partenariats dans chacune des RCO.

La coordination nationale de cette initiative au Canada relève du Conseil de l’ICOAN-Canada, lequel est présidé par le directeur général du Service canadien de la faune d’Environnement et Changement climatique Canada. Le Conseil est composé de représentants des gouvernements provinciaux, d’organismes non gouvernementaux, d’associations industrielles, et d’autres personnes désireuses d’appuyer la conservation des oiseaux au Canada.

Logo PNABCI

En collaborant dans le domaine de la conservation, le Canada, les États-Unis et le Mexique espèrent protéger des ressources partagées, telles que le Passerin indigo

La mise en œuvre de l’ICOAN au Canada :

  • augmente l’efficacité des initiatives nouvelles et en cours;
  • améliore la coordination entre les partenaires de conservation nouveaux ou traditionnels;
  • favorise une meilleure collaboration entre les pays et les peuples du continent;
  • se fonde sur les structures existantes, telles que les plans conjoints, et stimulera les nouvelles initiatives et les nouveaux mécanismes, au besoin.

La première phase de l’ICOAN se concentrait sur l’élaboration et la planification afin d’établir un fondement solide à la réussite. Les prochaines phases viseront l’intégration de la conservation des oiseaux aux initiatives stratégiques de conservation qui apporteront des avantages pour bien d’autres espèces sauvages.

Conservation des oiseaux de terre - Partenaires d'envol

Les oiseaux terrestres comprennent les oiseaux les plus connus au Canada (buses, aigles et faucons; colins, gélinottes et faisans; tourterelles et pigeons; coulicous; hiboux; engoulevents; martinets et colibris; martins-pêcheurs; pics; et passereaux). Cependant, des populations de plusieurs des 220 espèces d’oiseaux dans ce groupe ont affiché des déclins à long terme au cours des 40 dernières années. La destruction et la dégradation de l'habitat faunique sont considérées comme les principales causes de ce déclin.

Environnement et Changement climatique Canada collabore avec Partenaires d’envol (en anglais seulement) et l’Initiative de conservation des oiseaux de l’Amérique du Nord afin d’identifier et de traiter les enjeux auxquels fait face ce groupe d’oiseaux.

Logo: Partenaires d'envol

La mission de Partenaires d'envol est exprimée par trois concepts connexes, à savoir :

  • venir en aide aux espèces en péril,
  • conserver le caractère commun des oiseaux communs,
  • former des partenariats volontaires pour les oiseaux, l'habitat, et les humains

Fondé sur le Plan nord-américain de conservation des oiseaux terrestres (PDF: 2.31 Mo; 98 pages) de 2004, en 2010, Partenaires d’envol a produit le document intitulé : Sauvegardons nos oiseaux en commun : Vision tri-nationale de Partenaires d’envol pour la conservation des oiseaux terrestres (en anglais seulement). Le document présente les besoins de conservation d’environ 900 espèces d’oiseaux terrestres au Canada, aux Etats-Unis et au Mexique.

En tant que programme de conservation des oiseaux terrestres de l'Initiative de conservation des oiseaux de l'Amérique du Nord, Partenaires d'envol encourage les initiatives régionales à utiliser les régions de conservation des oiseaux en tant que cadre géographique des plans de conservation. Le cas échéant, la mise en œuvre de la conservation des oiseaux terrestres locaux sera intégrée aux efforts visant à conserver d’autres types d’oiseaux.

Enjeux concernant la sauvagine et Plan nord-américain de gestion de la sauvagine

Environnement et Changement climatique Canada forme des partenariats à l’échelle internationale, de même qu’avec les provinces, les territoires et les ONG, afin d’atteindre les buts de conservation décrits dans le Plan nord-américain de gestion de la sauvagine (PNAGS). Le PNAGS est un partenariat international qui a pour objet de conserver et protéger les habitats de milieux humides et les milieux secs environnants, ainsi que les populations de sauvagine qu’ils abritent, en encourageant la connexion entre les humains et la nature.

Il y a 35 espèces de canards, d’oies et de cygnes qui passent au moins une partie de chaque année au Canada. Les sauvagines diffèrent de la plupart des autres oiseaux en ce sens qu’elles sont chassées. À ce titre, la conservation des sauvagines comprend la nécessité d’une surveillance et d’une réglementation, et des efforts considérables sont déployés afin d’assurer que la chasse est gérée à un niveau durable.

Le Service canadien de la faune d’Environnement et Changement climatique Canada est un partenaire, depuis de nombreuses années, de programmes visant à surveiller l’état de l’espèce des sauvagines. L’état actuel de nombreuses espèces de sauvagines est très bon; toutefois, certaines espèces de canards de mer continuent de connaître des déclins à long terme. Par contraste, les Oies des neiges sont devenues tellement abondantes qu'elles menacent d'autres espèces sauvages par leurs incidences sur l'habitat. Les Bernaches du Canada sont impliquées dans des conflits avec les humains, particulièrement lorsqu’elles sont présentes dans des régions urbaines.

Les règlements sur la chasse aux oiseaux migrateurs font l’objet d’un examen tous les deux ans. Environnement et Changement climatique Canada a établi un processus de consultation national sur les modifications proposées aux règlements sur la chasse, lequel est en place depuis 1988. Dans le cadre de ce processus de consultation, Environnement et Changement climatique Canada produit trois Rapports sur les règlements concernant les oiseaux migrateurs.

Pour de plus amples renseignements sur la conservation de la sauvagine au Canada, consulter :

Conservation des oiseaux de rivage et programmes

Photo des bécasseau du ressace
Bécasseau du ressac
Photo : © Kevin Hannah, 2015

Il y a environ 47 espèces d’oiseaux de rivage (pluviers, chevaliers, huîtriers, bécasseaux, bécasses et bécassines) qui se manifestent régulièrement au Canada. La plupart de ces oiseaux nichent au Canada dans des habitats qui comprennent la toundra arctique, la forêt boréale, les plages, les champs agricoles et les régions urbaines. Le Canada a une responsabilité unique envers les oiseaux de rivage parce que plus de la moitié de l'aire de nidification de nombreuses espèces se trouve au Canada.

Les populations canadiennes d’oiseaux de rivage ont affiché un déclin considérable au cours des 40 dernières années. La plupart des espèces migrent sur de très longues distances. Par exemple, certaines espèces qui nichent dans l’Arctique passent l’hiver en Terre de Feu, à l’extrémité sud de l’Amérique du Sud. Les raisons invoquées pour les déclins des populations incluent la perte et la modification des milieux humides, des estuaires, des deltas et des vasières à tous les stades de leur séjour. La coopération internationale permanente est essentielle pour identifier et conserver les sites clés et traiter des menaces auxquelles font face les oiseaux de rivage pendant toutes les phases de leur cycle de vie.

Voici certaines initiatives de conservation entreprises pour les oiseaux de rivage canadiens.

  • Initiative sur les oiseaux migrateurs de l'Arctique en cours
  • Participation au programme du Western Hemisphere Shorebird Reserve Network (en anglais seulement) (WHSRN). Le WHSRN assure la conservation de 88 sites pour les oiseaux de rivage situés dans 13 pays des Amériques; les mesures prises à la plupart des sites sont avantageuses pour les oiseaux de rivage qui nichent au Canada. Le Canada compte sept sites du WHSRN qui se trouvent au Nouveau-Brunswick, en Alberta, en Saskatchewan et en Colombie-Britannique. En juillet 2012, le site de la Baie de Fundy (en anglais seulement), le premier site du WHSRN au Canada, a célébré ses 25 années à titre de membre du réseau. En mars 2013, le Canada a ajouté son plus récent site, le Tofino Wah-nah-jus Hilth-hoo-is Mudflats (en anglais seulement), au programme du WHSRN.
  • Appui aux partenaires locaux afin d’assurer la conservation de l’habitat de la Baie de Panama (Panama), une importante escale pour les Bécasseaux de l’Alaska et de la Baie d’Asuncion (Paraguay), un important site d’hivernisation pour le Bécasseau roussâtre.
  • Établissement et application de pratiques de gestion bénéfique (PGB) dans les prairies de l’Amérique du Sud qui sont d’importants sites d’hivernage pour de nombreux oiseaux de rivage du Canada, y compris le Bécasseau de Bairds, la Barge hudsonienne, le Bécasseau à poitrine cendrée, le Bécasseau à croupion blanc, le Phalarope de Wilson, le Grand et le Petit chevalier, et des oiseaux terrestres comme le Goglu des prés.
  • Évaluation de la portée et du retentissement de la chasse sur les populations d’oiseaux de rivage.

À titre de composante oiseaux de rivage de l’Initiative de conservation des oiseaux de l’Amérique du Nord, l’utilisation du cadre géographique des Régions de conservation des oiseaux est encouragé. Le cas échéant, la mise en oeuvre de la conservation régionale des oiseaux de rivage sera intégrée aux efforts visant à conserver d’autres types d’oiseaux.

Les documents suivants ont été préparés afin de cerner et d’aborder les enjeux liés à la conservation des oiseaux de rivage au Canada : Plan canadien de conservation des oiseaux de rivage, Stratégie concernant la conservation des oiseaux de rivage du nord, Plan de conservation des oiseaux de rivage du Pacifique et du Yukon, le Plan de conservation des oiseaux limicoles des prairies canadiennes, le Plan de conservation des oiseaux de rivage de l’Ontario, le Plan de conservation des oiseaux de rivage du Québec, et le Plan de conservation des oiseaux de rivage de l’Atlantique Canada.

Les initiatives internationales comprennent les suivantes : la U.S. Shorebird Conservation Plan (en anglais seulement), la Atlantic Flyway Shorebird Business Strategy (pdf: 1,402 ko; 16 pages; en anglais seulement), la l'Association des oiseaux du littoral de l'Atlantique ouest, la U.S.F.W.S. Shorebird Sister Schools Program (en anglais seulement), et le Programme panaméricain des limicoles.

Conservation des oiseaux aquatiques et programmes

Le Canada abrite une vaste variété d’oiseaux aquatiques (macareux, Fou de Bassan, guillemots, Petit Pingouin, pouffins, océanites, Starique de Cassin, Fulmar boréal, mouettes, sternes, hérons, râles, foulques, grues, huards et grèbes) qui utilisent les océans, les eaux intérieures et les milieux humides. Certaines des questions de conservation comprennent la perte et la dégradation de l’habitat, les prises accessoires de pêche, la pollution marine par les hydrocarbures et les déchets, et les prédateurs introduits dans les colonies de nidation. Les initiatives entreprises pour aborder ces questions comprennent :

À titre de composante d’oiseaux aquatiques de l’Initiative de conservation des oiseaux de l’Amérique du Nord, l’utilisation du cadre géographique des Régions de conservation des oiseaux est encouragé. Le cas échéant, la mise en œuvre de la conservation des oiseaux aquatiques régionaux sera intégrée aux efforts visant à conserver d’autres types d’oiseaux.

Contactez-nous

Service canadien de la faune
Environnement et Changement climatique Canada
351 Boul. St-Joseph; 14ème étage
Gatineau (Québec)
K1A 0H3
Migratorybirds.Oiseauxmigrateurs@ec.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :