ARCHIVÉ – Cours de langue pour les immigrants au Canada – Résultats sur la performance aux CLIC par niveau

Sommaire

  • Est présentée ici la deuxième des deux analyses qui ont été effectuées à l’aide des données les plus récentes sur le programme CLIC. Le premier rapport exposait le profil démographique de la clientèle des CLIC et donnait une idée globale de la performance des clients du programme.
  • Les résultats du programme CLIC font ici l’objet d’une analyse par niveau des CLIC, tenant compte des trois caractéristiques générales suivantes :
    1. le nombre de clients en train de suivre un cours (« en formation ») à un niveau donné;
    2. le nombre de clients qui ont terminé des cours à un niveau donné;
    3. la moyenne d’heures requises pour terminer un cours à un niveau donné.

Tableau 1 – Nombre annuel moyen de clients en formation et de clients qui ont terminé des cours, par niveau, 2003-2008note 1 ], [ note 2 ]

Formation Alphabétisation CLIC 1 CLIC 2 CLIC 3 CLIC 4 CLIC 5 CLIC 6-7
Clients en formation 2 352 9 489 13 198 19 034 14 007 7 924 1 530
Clients ayant terminé des cours 655 3 033 4 603 6 569 4 886 2 470 332

Source : systèmes iSMRP et HART, CIC

  • Comme l’illustre la tableau 1, le nombre moyen de clients en train de suivre un cours chaque année diffère selon le niveau. Les clients en formation sont les plus nombreux aux niveaux 2, 3 et 4. Il va de soi qu’on trouve à ces mêmes niveaux les plus grands nombres de clients à avoir terminé des cours.
  • L’Ontario affiche la plus forte proportion de clients en formation à tous les niveaux des CLIC et aussi la plus forte proportion de clients ayant terminé des cours. Pour la majorité des niveaux, la part de l’Ontario représente près de 85 % de la clientèle totale. Les deux exceptions sont constatées au niveau d’alphabétisation, où la proportion est plus faible (72 %), et aux niveaux 5 et suivants, où la part se situe autour de 95 %.
  • L’Ontario détient toujours la plus grande proportion de clients (en formation et ayant terminé des cours) même si cette tendance tend à fléchir dans le temps. Au cours de la période de six ans, le pourcentage de clients en Ontario a connu une baisse variant de 7 à 10 % selon le niveau, tandis que l’Alberta a vu sa part de clientèle des CLIC augmenter de 4 à 11 %. [ note 3 ]
  • Cette tendance coïncide avec celle observée au titre de l’octroi de la résidence permanente (RP) durant la période visée. Le pourcentage de nouveaux résidents permanents en Ontario est passé de 54 % en 2003 à 45 % en 2008. Pendant la même période, la proportion de nouveaux résidents permanents en Alberta a fait un bond de 7 % à 10 %.
  • La répartition des clients en formation et des clients ayant terminé des cours par catégorie d’immigrants varie également selon les niveaux des CLIC. Les réfugiés et les immigrants de la catégorie du regroupement familial sont en très forte majorité aux niveaux débutants (du niveau d’alphabétisation au niveau 2) tandis que les travailleurs qualifiés y comptent pour une proportion relativement plus faible (de 10 à 25 %).
  • Aux niveaux supérieurs (niveaux 3 à 7), les travailleurs qualifiés représentent la plus grande proportion de la clientèle. Au niveau 3, ils forment plus de 40 % du groupe des clients en formation et ayant terminé des cours. Aux niveaux 5 et suivants, leur proportion est encore plus importante (60 % environ). Ce résultat peut refléter le fait qu’un pourcentage élevé de travailleurs qualifiés sont sélectionnés en fonction de leurs compétences professionnelles (y compris leurs aptitudes linguistiques) et sont, par conséquent, moins susceptibles de s’inscrire aux CLIC de niveaux débutants.

Tableau 2 – Taux d’achèvement (%) et moyenne d’heures requises pour terminer un cours, par niveaunote 4 ]

Complétion Alphabétisation CLIC 1 CLIC 2 CLIC 3 CLIC 4 CLIC 5 CLIC 6-7
Taux d’achèvement 32 % 35 % 35 % 35 % 35 % 31 % 22 %
Moyenne d’heures requises 384 379 368 337 309 310 300

Source : systèmes iSMRP et HART, CIC

  • Dans l’ensemble, la proportion d’immigrants inscrits aux CLIC qui terminent un cours est d’un sur trois. Les taux d’achèvement les plus faibles sont enregistrés aux niveaux 6 et 7 (22 %). Notre analyse indique cependant qu’il faut interpréter ces chiffres avec prudence puisque les cours des niveaux 6 et 7 ont commencé en 2006 et que les données incomplètes peuvent avoir une incidence sur les résultats.
  • Les taux d’achèvement varient également selon la catégorie d’immigrants, les travailleurs qualifiés affichant les taux les plus élevés à ce titre (dans les 40 %) tandis que les taux les plus faibles sont enregistrés pour les immigrants de la catégorie du regroupement familial et les réfugiés (dans les 30 %).
  • Comme le montre la tableau 2, ci-dessus, une corrélation négative existe entre la moyenne d’heures requises pour terminer un cours du programme CLIC et le niveau du cours. En moyenne, les clients ont besoin de 384 heures pour terminer un cours d’alphabétisation, tandis qu’aux niveaux 4 et suivants, la moyenne se situe tout juste au-dessus de 300 heures.
  • Comme nous l’avons déjà mentionné, aux niveaux débutants du programme, les réfugiés et les immigrants de la catégorie du regroupement familial comptent pour une grande part de la clientèle (en formation et ayant terminé des cours). Les deux groupes, mais les réfugiés surtout, ont besoin de plus de temps pour terminer un cours. Ces derniers, par exemple, ont besoin de 70 à 80 heures de plus que la moyenne globale pour terminer un cours. En comparaison, les travailleurs qualifiés ont besoin de moins d’heures pour terminer un cours du programme.
  • La variation dans la distribution des catégories d’immigrants entre les niveaux des CLIC et la variation quant au temps requis pour terminer un cours expliquent la corrélation négative existant entre la moyenne d’heures requises pour terminer un cours et un niveau donné.

Notes

  1. Aux fins de l’analyse, le taux d’achèvement correspond au nombre de clients uniques qui ont terminé des CLIC d’un niveau donné (2003-2008) divisé par le nombre de clients uniques en formation au même niveau (2003-2008). Ce taux est exprimé en pourcentage.
  2. Pour les niveaux 6 et 7 des CLIC, la moyenne annuelle est calculée pour la période de 2006 à 2008 puisqu’il n’y avait pas de données disponibles avant 2006.
  3. La seule exception est relevée au niveau d’alphabétisation, où la tendance s’est inversée. Au cours de la période visée, les proportions de clients en formation et de clients ayant terminé des cours en Ontario ont augmenté de 4 % et de 13 %, respectivement. En comparaison, les pourcentages correspondants pour l’Alberta ont diminué de 3 % et de 8 %.
  4. En raison de la disponibilité des données, les taux d’achèvement visent la période de 2003 à 2008 pour tous les niveaux, sauf les niveaux 6 et 7. Les moyennes d’heures requises pour terminer un cours du programme CLIC sont fondées sur la période de 2005 à 2008.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :