ARCHIVÉ – Cours de langue pour les immigrants au Canada – Résultats sur la performance aux CLIC par niveau

Niveau 5 des CLIC

Clients en formation

Tableau 28 – Nombre de clients en formation au niveau 5, par province, 2003-2008

Régions 2003 2004 2005 2006 2007 2008
Région de l’Atlantique 172 195 175 210 211 283
Terre-Neuve-et-Labrador 39 34 9 36 28 35
Nouvelle-Écosse 126 153 150 155 147 210
Île-du-Prince-Édouard 2 8 14 18 29 11
Nouveau-Brunswick 5 0 2 1 7 27
Ontario 7 403 7 890 7 258 6 866 7 576 7 785
Saskatchewan 30 41 50 35 30 40
Alberta 189 324 302 62 116 298
Total 7 794 8 450 7 785 7 173 7 933 8 406

Source : systèmes iSMRP et HART, CIC

  • De 2003 à 2008, quelque 7 900 clients, en moyenne, ont suivi des CLIC de niveau 5 chaque année. Le total annuel a atteint un maximum de 8 450 clients en 2004 et un minimum de 7 173 clients en 2006.
  • C’est en Ontario qu’on trouve une très grande majorité des clients inscrits aux CLIC de niveau 5, comptant 94 % de la clientèle du programme de 2003 à 2008. L’Alberta a accueilli 3 % de la clientèle pendant la même période, et les clients en formation en Nouvelle-Écosse comptent pour 2 % de la clientèle totale.
  • La distribution des clients n’a pas beaucoup changé pendant la période à l’étude, les immigrants en Ontario représentant continuellement entre 93 et 96 % de la clientèle.

Tableau 29 – Nombre de clients en formation au niveau 5, par catégorie d’immigrants, 2003-2008

Catégorie d’immigrants 2003 2004 2005 2006 2007 2008
Regroupement familial 1 617 1 933 1 938 1 825 2 170 2 354
Travailleurs qualifiés 5 121 5 213 4 513 4 121 4 254 4 335
Autres immigrants économiques 229 259 240 274 355 479
Réfugiés 762 944 963 805 924 970
Autre / Inconnu 65 101 131 148 230 268
Total 7 794 8 450 7 785 7 173 7 933 8 406

Source : systèmes iSMRP et HART, CIC

  • Les travailleurs qualifiés forment la majorité des clients en formation au niveau 5 pendant la période visée, leur nombre s’établissant à près de 4 600 par année ou 58 % de la clientèle totale.
  • Les immigrants de la catégorie du regroupement familial représentent 25 % de la clientèle des CLIC de niveau 5, tandis que la part revenant aux réfugiés pour la période est de 11 %.
  • Le nombre de travailleurs qualifiés au sein de la clientèle des CLIC de niveau 5 a diminué de façon constante, la proportion passant de 66 % à 52 % entre 2003 et 2008. Les immigrants de la catégorie du regroupement familial ont, pour leur part, vu leur proportion augmenter de 21 % à 28 % pendant la même période.

Clients ayant terminé des cours

Tableau 30 – Nombre de clients ayant terminé un cours de niveau 5, par province, 2003-2008

Régions 2003 2004 2005 2006 2007 2008
Région de l’Atlantique 39 59 46 70 67 74
Terre-Neuve-et-Labrador 11 14 5 0 6 1
Nouvelle-Écosse 22 38 35 58 54 68
Île-du-Prince-Édouard 1 7 6 12 7 2
Nouveau-Brunswick 5 0 0 0 0 3
Ontario 2 202 2 542 2 094 1 988 2 566 2 473
Saskatchewan 8 13 23 6 5 3
Alberta 70 124 140 24 34 151
Total 2 319 2 738 2 303 2 088 2 672 2 701

Source : systèmes iSMRP et HART, CIC

  • Chaque année de la période 2003-2008, 2 500 clients, en moyenne, ont terminé des CLIC de niveau 5. Le sommet annuel de 2 738 clients a été atteint en 2004 tandis que le nombre le plus faible (2 088 clients) a été enregistré en 2006.
  • Comme prévu, c’est en Ontario que la majorité (94 %) des CLIC de niveau 5 ont été terminés pendant la période 2003-2008. L’Alberta possède près de 4 % des clients ayant terminé un cours pendant la même période et la Nouvelle-Écosse, 2 %.

Tableau 31 – Nombre de clients ayant terminé un cours de niveau 5, par catégorie d’immigrants, 2003-2008

Catégorie d’immigrants 2003 2004 2005 2006 2007 2008
Regroupement familial 506 607 557 513 723 738
Travailleurs qualifiés 1 534 1 768 1 391 1 250 1 501 1 483
Autres immigrants économiques 72 71 61 83 96 123
Réfugiés 196 273 263 213 279 282
Autre / Inconnu 11 19 31 29 73 75
Total 2 319 2 738 2 303 2 088 2 672 2 701

Source : systèmes iSMRP et HART, CIC

  • Si l’on considère le nombre de cours terminés par catégorie d’immigrants, on constate que les travailleurs qualifiés en détiennent le plus avec une moyenne de 1 500 clients qui ont terminé des cours de niveau 5 (ou 60 % du total). En moyenne, les immigrants de la catégorie du regroupement familial ont terminé 600 cours et les réfugiés, 250 cours à ce niveau pendant la période visée, pour des proportions respectives de 25 % et de 10 %.
  • Les taux d’achèvement sont assez constants dans toutes les catégories d’immigrants visées par l’analyse, bien qu’un taux légèrement plus élevé et un taux plus faible aient été enregistrés, respectivement, pour les travailleurs qualifiés ainsi que pour les autres immigrants et les réfugiés.

Moyenne d’heures requises pour terminer un cours de niveau 5

  • Selon le tableau ci-dessous, un client inscrit aux CLIC de niveau 5 passe en moyenne 310 heures en classe pour terminer un cours, la moyenne variant d’un minimum de 289 heures pour les travailleurs qualifiés à un maximum de 404 heures pour les réfugiés.

Tableau 32 – Moyenne d’heures requises pour terminer un cours de niveau 5, par catégorie d’immigrants, 2005-2008

Catégorie d’immigrants NL NB ON SK AB Canada
Regroupement familial 214 240 325 s.o. 314 422 301 313
Travailleurs qualifiés 98 300 312 s.o. 291 392 216 289
Autres immigrants économiques s.o. 326 285 383 353 259 307 336
Réfugiés 260 315 440 s.o. 408 392 331 404
Autre / Inconnu s.o. s.o. 280 350 324 s.o. 257 323
Total 227 317 333 372 311 393 262 310

Source : systèmes iSMRP et HART, CIC

  • Par rapport à la moyenne (310 heures) pour toutes les catégories d’immigrants, les réfugiés passent 94 heures de plus en classe, ou 30 % plus de temps, pour terminer un cours. Les immigrants de la catégorie du regroupement familial ont besoin d’un peu plus de temps que les travailleurs qualifiés pour terminer un cours (313 heures et 289 heures, respectivement).
  • À l’échelle provinciale, la moyenne d’heures varie d’un minimum de 227 heures à Terre-Neuve-et-Labrador à un maximum de 393 heures en Saskatchewan; il faut toutefois préciser que ces régions ont relativement peu de clients qui terminent des cours et sont, par conséquent, plus désavantagées par les observations aberrantes dans les données. Compte tenu du grand nombre de cours terminés en Ontario, il n’est pas surprenant que la moyenne de cette province (311 heures) soit très proche de la moyenne nationale (310 heures).
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :