Les expériences des nouveaux Canadiens sur le plan du logement : d’après l’Enquête longitudinale auprès des immigrants du Canada (ELIC)

Annexe B : Conception de l’ELICNote de bas de page 29

La base de sondage de l’ELIC est la base de données administratives de Citoyenneté et Immigration Canada sur tous les immigrants ayant obtenu le droit d’établissement. Désignée sous le nom de SSOBL (Système de soutien des opérations des bureaux locaux), cette base de données fournit sur les diverses caractéristiques de chaque immigrant des renseignements qui peuvent être utilisés aux fins de la conception de l’enquête : nom, âge, sexe, langue maternelle, pays d’origine, connaissance de l’anglais ou du français, catégorie d’immigrants, date d’arrivée et province de destination au Canada.

L’enquête a été conçue par échantillonnage probabiliste au moyen d’une technique dite d’échantillonnage stratifié à deux degrés. En premier lieu, on effectue la sélection des unités immigrantes (UI) à l’aide de la méthode d’échantillonnage avec probabilité proportionnelle à la taille (PPT). La taille est définie comme le nombre d’immigrants dans l’UI. En deuxième lieu, on sélectionne au hasard un membre au sein de chaque UI choisie. On désigne sous le nom de répondant longitudinal (RL) le membre ainsi choisi. Seul le RL fait l’objet d’un suivi tout au cours de l’enquête et aucune interview n’est menée auprès d’autres membres de l’UI ou du ménage du RL.

En vue d’obtenir des estimations fiables et de satisfaire à diverses exigences des ministères fédéraux et provinciaux, l’échantillon est stratifié par mois d’arrivée, province de destination et catégorie d’immigrants, et les sous-groupes suivants sont suréchantillonnés :

  1. les réfugiés parrainés par le gouvernement;
  2. les réfugiés autres que ceux parrainés par le gouvernement;
  3. les immigrants entrepreneurs et investisseurs;
  4. les immigrants de la catégorie du regroupement familial en Colombie-Britannique;
  5. l’ensemble des immigrants en Alberta;
  6. les immigrants économiques au Québec (travailleurs qualifies et entrepreneurs et investisseurs).

Par suite de l’échantillonnage, l’échantillon des immigrants ne devient représentatif de la population cible qu’après l’application du facteur de pondération de l’enquête. Le facteur de pondération peut être considéré comme le nombre d’immigrants de la population représenté par un immigrant de l’échantillon. Les estimations présentées plus tôt dans ce document sont des estimations pondérées.

L’échantillon doit être d’au moins 5 755 répondants pour obtenir des estimations fiables à la vague 3. L’application de plusieurs hypothèses d’érosion de l’échantillon à la taille minimale requise à la vague 3 a servi à déterminer la taille de l’échantillon initial. En tout, 20 322 immigrants ont été sélectionnés pour l’interview de la vague 1, auquel 12 040 ont accepté de participer.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :