Introduction

En 2000, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté sa résolution 1325 (RCSNU), qui est passée à l’histoire comme étant le premier instrument de cet organisme à porter exclusivement sur les femmes et les filles vivant là où sévissent des conflits armés et à reconnaître que ces derniers ont des incidences différentes sur les femmes, les hommes, les filles et les garçons.

La RCSNU 1325 précise que, dans une situation de conflit armé, il incombe aux pays de protéger les civils et que cet aspect doit être intégré dans la planification et l’exécution des opérations militaires. Reconnaître que les conflits armés ont des incidences différentes sur les femmes, les hommes, les filles et les garçons et adapter ses actions en conséquence, c’est appliquer la « perspective des genres » aux opérations, aux politiques et aux programmes. La perspective des genres est un outil que l’on utilise pour mieux comprendre la société dans son ensemble.

Définitions

Conseiller pour les questions de genre : Conseiller à temps plein pour l’intégration globale de la perspective des genres dans la planification, l’exécution et l’évaluation.

Point de liaison pour les questions de genre : Prodiguer des conseils à temps partiel pour l’intégration de la perspective des genres dans la planification, l’exécution et l’évaluation.

En janvier 2016, le chef d’état-major de la défense a demandé aux FAC de mettre pleinement en oeuvre les mesures décrites dans le Plan d’action national du Canada pour la mise en oeuvre des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité et d’intégrer les directives du gouvernement du Canada sur l’analyse comparative entre les sexes plus dans leur planification et leurs opérations.

L’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) a elle aussi publié une politique et des directives sur l’intégration de la perspective des genres dans la structure de ses forces et dans ses opérations. Dans son approche de la mise en oeuvre de la RCSNU 1325 et de la perspective des genres, l’OTAN préconise la création d’un cadre de conseillers pour les questions de genre (CQG) qui seront appuyés par des points de liaison pour les questions de genre (PLQG) aux niveaux stratégique et opérationnel. Toutefois, l’intégration de la perspective des genres peut et doit être le fait du personnel à tous les paliers de la chaîne de commandement, sur les plans tant tactique que stratégique.

L’intégration de la perspective des genres dans l’évaluation, la planification et les opérations améliore la connaissance de l’environnement opérationnel et, par extension, la planification et le processus décisionnel. Elle renforce l’efficacité opérationnelle en élargissant les points de vue, en approfondissant la compréhension des cultures et en favorisant une compréhension accrue des effets des opérations des FAC. En outre, elle accentue la légitimité des opérations en faisant en sorte que les actions soient plus efficaces et conçues pour prévenir, éviter ou réduire au minimum les torts que pourraient subir les groupes vulnérables.

Beaucoup pensent à tort que l’intégration de la perspective des genres met uniquement l’accent sur les femmes et sur l’égalité entre elles et les hommes. Or, il ne s’agit pas d’une question touchant les femmes, mais plutôt d’une question liée aux droits de la personne. Intégrer la perspective des genres, c’est évaluer les répercussions qu’a sur les femmes, les hommes, les filles, les garçons et d’autres groupes divers toute action planifiée, y compris son application aux politiques liées aux opérations de paix, aux États fragiles et aux régions touchées par des conflits. Dans ces contextes, un examen rigoureux de la perspective des genres fournit des renseignements sur les rôles et les besoins de différents groupes de femmes, d’hommes, de filles et de garçons dans l’ensemble de la société, et il permet d’évaluer les conséquences éventuelles que les opérations des FAC auraient sur divers groupes.

L’Aide-mémoire sur les questions de genre vise à aider les membres des FAC à prendre en considération et à utiliser la perspective des genres pendant le processus de planification opérationnelle. Il convient de se servir de cet aide-mémoire parallèlement aux outils d’instruction reconnus et aux directives publiées par les FAC, le gouvernement du Canada et les sources internationales crédibles.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :