STRATÉGIE DE CROISSANCE POUR L’ATLANTIQUE – TOURISME

Document d'information

Le 11 juillet 2017

L’occasion

En 2016, les touristes internationaux étaient près de 20 millions à visiter le Canada, ce qui représente le plus grand nombre de voyageurs arrivant au Canada depuis plus d’une décennie. Le nombre d’arrivées de touristes internationaux a augmenté de près de 11 % en 2016, soit le plus haut taux de croissance annuelle enregistré au Canada en 30 ans.

Le tourisme revêt une importance stratégique pour le Canada atlantique. L’industrie du tourisme soutient 9 600 entreprises, emploie 57 000 travailleurs du Canada atlantique et apporte une contribution annuelle de près de 5 milliards de dollars au produit intérieur brut (PIB) du Canada atlantique.

En mai, la ministre Chagger annonçait la Nouvelle vision du tourisme du Canada à l’occasion de Rendez‑vous Canada. Cette vision comprend l’investissement dans l’offre touristique diversifiée de nos régions par l’appui à la commercialisation de produits régionaux, l’investissement dans les entreprises touristiques et l’aide aux initiatives touristiques exportables.

 

Le tourisme et la Stratégie de croissance pour l'Atlantique

La priorité en matière de commerce et d’investissement de la Stratégie de croissance pour l’Atlantique comprend l’accroissement du tourisme. Le gouvernement du Canada et les quatre Provinces de l’Atlantique ont lancé la Stratégie en 2016. Celle-ci constitue une approche de collaboration panatlantique ayant pour but de stimuler l’économie de la région, d’appuyer la classe moyenne et de surmonter les obstacles régionaux naissants et de longue date. La Stratégie stimule le développement économique du Canada atlantique en produisant des résultats concrets et mesurables.

Au cours de la dernière année, le gouvernement du Canada, par l’entremise de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA) et de Destination Canada, et les gouvernements des quatre Provinces de l’Atlantique ont collaboré à l’élaboration d’une nouvelle approche stratégique à l’égard du développement touristique dans la région. Ils poursuivront ces efforts collectifs afin d’élaborer des façons novatrices pour stimuler le secteur du tourisme dans la région.

 

Objectifs et résultats escomptés

Cette nouvelle approche touristique panatlantique harmonisera davantage les initiatives de commercialisation, de mise au point de produits et de renforcement des capacités de la région et les priorités et programmes nationaux et provinciaux. Le tout aidera à élargir la portée de l’industrie touristique du Canada atlantique dans des marchés internationaux et améliorera le niveau de connaissances et de professionnalisme et le rendement global de l’industrie.

Il est prévu que les investissements réalisés dans le cadre de la nouvelle stratégie touristique génèreront pour les entreprises de tourisme de la région de l’Atlantique des revenus à l’exportation de 200 millions de dollars au cours des trois prochaines années. On prévoit en outre que la stratégie fera croître le secteur touristique de la région, faisant passer à 9 800 le nombre de petites et moyennes entreprises (un accroissement de 200 entreprises) et à 63 000 le nombre d’emplois (un accroissement de 6 000 emplois).

 

Initiatives découlant de la stratégie touristique

L’Entente sur le tourisme dans la région de l'Atlantique (ETRA): Nouvelle entente de trois ans qui constitue un projet de 19,95 millions de dollars, l’ETRA fera la promotion des provinces de l’Atlantique comme destination de vacances de premier choix auprès des principaux marchés des États-Unis et du Royaume-Uni. Ce partenariat fédéral-provincial de marketing touristique permettra au gouvernement du Canada, aux quatre Provinces de l’Atlantique et à l’industrie touristique de mettre en commun les ressources et de pénétrer des marchés qui, individuellement, leur sont largement inaccessibles.

Au cours de la première année de l’ETRA, des fonctionnaires réviseront l’approche actuelle et, pendant la durée de l'entente, apporteront à celle-ci les changements nécessaires pour veiller à ce qu’elle cible les marchés appropriés et à ce que soient saisies les occasions les plus profitables au secteur touristique de la région.

Les partenaires financiers de l’ETRA comprennent :

  • l’APECA – 9 975 000 $
  • le gouvernement du Nouveau-Brunswick – 2 154 600 $
  • le gouvernement de la Nouvelle-Écosse – 2 154 600 $
  • le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador – 1 436 400 $
  • le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard – 837 900 $
  • les associations de l’industrie touristique* – 3 390 000 $

 

Initiative de commercialisation pour l’accroissement du tourisme international (ICATI) : Nouvelle entente de trois ans qui constitue un projet de 4,5 millions de dollars, l’ICATI a comme objectif d’étudier et d’exploiter des occasions de croissance au sein de marchés étrangers en voie de développement. Ce partenariat fédéral-provincial tirera profit d’occasions de croissance découlant de marchés émergents et en voie de développement, à commencer par ceux de la Chine et de l’Allemagne. 

Les partenaires financiers de l’ICATI comprennent :

  • Destination Canada (Programme de marketing) – 2 250 000 $
  • l’APECA – 1 350 000 $
  • le gouvernement du Nouveau-Brunswick – 225 000 $
  • le gouvernement de la Nouvelle-Écosse – 225 000 $
  • le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador – 225 000 $
  • le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard – 225 000 $

 

Préparation au marché de l’industrie touristique (PMIT) : L’initiative PMIT, un projet de 250 000 $, dotera les exploitants d’entreprises touristiques des connaissances et des compétences nécessaires à la pleine compréhension du modèle d’entreprise de l’industrie touristique et à la façon d’accéder à des occasions sur des marchés en voie de développement et d’en tirer profit. Ce partenariat entre les gouvernements fédéral et provinciaux et l’industrie appuie directement les efforts en marketing touristique au niveau international de la Stratégie de croissance pour l'Atlantique dans des marchés établis et en émergence. 

Les partenaires financiers de l’initiative PMIT sont :

  • l’APECA – 140 000 $
  • le gouvernement du Nouveau-Brunswick – 20 000 $
  • le gouvernement de la Nouvelle-Écosse – 20 000 $
  • le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador – 20 000 $
  • le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard – 20 000 $
  • les associations de l’industrie touristique* – 30 000 $
  •  

* L’Association de l’industrie touristique du Nouveau-Brunswick, l’Association de l’industrie touristique de la Nouvelle‑Écosse, l’association de l’industrie touristique de l’Île-du-Prince-Édouard, et Hospitalité Terre‑Neuve-et-Labrador.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :