Santé Canada lance un appel national de propositions dans le cadre du Programme sur l’usage et les dépendances aux substances

Communiqué de presse

Du financement aidera les collectivités à lutter contre la crise des surdoses et la consommation problématique de substances

Le 22 juillet 2021 | Winnipeg (Manitoba) | Santé Canada

La crise des surdoses d’opioïdes est une grave crise de santé publique qui continue d’affliger des familles et des collectivités partout au Canada. Malheureusement, la pandémie de COVID-19 est venue aggraver cette crise, plusieurs administrations ayant signalé des taux records de méfaits, dont des décès, en 2020 et au début de 2021. Le gouvernement fédéral continue de s’employer à offrir aux collectivités du Canada le soutien dont elles ont besoin pour améliorer la qualité de vie des personnes qui consomment de la drogue et pour sauver des vies.

Consciente des collectivités et des familles qui continuent de composer avec la crise de surdose d’opioïdes et de l’augmentation de l’utilisation de substances chez les Canadiens et les Canadiennes depuis la pandémie de COVID-19, l’honorable Patty Hajdu, ministre de la Santé, a annoncé aujourd’hui le lancement de l’appel national de propositions dans le cadre du Programme sur l’usage et les dépendances aux substances (PUDS) de Santé Canada pour 2021. Grâce à l’investissement de 116 millions de dollars annoncé dans le budget de 2021, Santé Canada continue de mettre en œuvre, au moyen de cet appel de propositions, des programmes communautaires efficaces axés sur la prévention, le traitement ou la réduction des méfaits associés à la consommation d’opioïdes, de stimulants, d’alcool, de médicaments d’ordonnance et d’autres substances qui présentent un risque élevé de consommation problématique.

Ces projets contribuent à améliorer les résultats pour la santé des membres de la population canadienne particulièrement susceptibles de subir des méfaits liés à l’usage de substances et de faire une surdose, ou qui peuvent se heurter à des obstacles les empêchant d’accéder aux services existants. Les projets qui s’appuient sur l’expertise de personnes ayant une expérience concrète de la consommation de substances ou qui sont en mesure de joindre les populations prioritaires au Canada, dont les hommes jeunes et d’âge moyen, les Autochtones et leurs communautés, les personnes souffrant de douleurs chroniques, les adolescents, les personnes LGBTQ2 et les membres des communautés rurales et éloignées, sont fortement encouragées à faire une demande de financement. Les personnes intéressées à présenter une demande sont invitées à présenter des propositions de projet destiné à servir ces communautés. Les propositions seront acceptées jusqu’au 24 septembre 2021.

Pour contrer la consommation problématique de substances et la crise des surdoses d’opioïdes au Canada, il faut la collaboration de tous les ordres de gouvernement, ainsi que des partenaires, des intervenants, des personnes ayant une expérience concrète de la consommation de substances et des associations locales de partout au pays. Le gouvernement fédéral demeure résolu à lutter contre l’aggravation de la crise des surdoses au moyen d’une approche collaborative, globale, humaniste et fondée sur des données probantes et il continue sur la lancée des mesures prises à ce jour.

Citations

« Par l’entremise du Programme sur l’usage et les dépendances aux substances du Canada et de cet appel de propositions, nous collaborons avec des organisations communautaires pour offrir du soutien indispensable à ceux qui en ont besoin, réduisant ainsi les méfaits et prévenant des décès. Ces organisations se consacrent pleinement à l’amélioration des résultats de cette crise de surdoses et mettent à profit leur savoir-faire et leur expérience pour joindre les personnes qui consomment des substances selon les besoins uniques des membres de leur collectivité. J’encourage les partenaires à l’échelle du pays à présenter une demande de financement. »

L’honorable Patty Hajdu
Ministre de la Santé

Faits en bref

  • Les 116 millions de dollars alloués par le biais du budget de 2021 viennent s’ajouter à l’investissement de 66 millions de dollars prévu dans l’Énoncé économique de l’automne 2020 pour les associations locales qui s’occupent des problèmes de consommation de substances, notamment pour les aider à fournir des services de première ligne dans le contexte de la COVID-19.

  • Depuis le lancement du PUDS en 2016, deux appels de propositions ont eu lieu (en 2017 et en 2019). Partout au pays, plus de 200 projets d’une valeur de 360 millions de dollars ont vu le jour grâce à ces appels nationaux de propositions et à d’autres investissements ciblés.

  • Le PUDS offre un financement sous forme de subventions et de contributions à d’autres ordres de gouvernement, ainsi qu’à des organismes locaux et sans but lucratif, afin de les aider dans leurs efforts pour trouver des solutions aux problèmes actuels de consommation de drogues et de substances au Canada.

  • Avant le lancement du processus d’appel de propositions de 2021, Santé Canada a tenu des consultations auprès de parties intéressées, comme des personnes ayant une expérience concrète de la consommation de substances, les gouvernements provinciaux et territoriaux et le Groupe de travail canadien sur la douleur, pour établir ses priorités de financement.

  • Grâce à ce processus, Santé Canada continuera d’offrir un soutien financier aux projets ayant les objectifs suivants : augmenter l’offre de services de réduction des méfaits associés à la consommation de substances et aux drogues illégales toxiques; renforcer la prévention, de même que la promotion de la santé et la sensibilisation à l’intervention rapide; offrir davantage d’options de traitement et de rétablissement; accroître la capacité pour la prise en charge des personnes qui consomment de la drogue.

  • Santé Canada finance des projets par l’intermédiaire du PUDS non seulement au moyen d’appels de propositions ouverts, mais aussi par d’autres mécanismes, comme des processus de sensibilisation ciblés et la prolongation d’accords de contribution existants qui donnent des résultats.

  • Chaque jour en 2020, il y a eu en moyenne 17 décès et 14 hospitalisations dus aux méfaits des opioïdes. Hélas, les plus récentes données nationales confirment que 2020 a été la pire année sur le plan des surdoses et des décès au pays depuis que l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a commencé à surveiller la crise en 2016. Afin d’aider les gouvernements et les organismes de santé publique de toutes les provinces et de tous les territoires à prendre des décisions et à orienter leurs mesures visant à réduire le nombre de décès liés aux opioïdes, l’ASPC a publié une nouvelle modélisation des décès liés aux opioïdes qui pourraient survenir jusqu’au 31 décembre 2021, suivant plusieurs scénarios.

Liens connexes

Personnes-ressources

Thierry Bélair
Cabinet de l’honorable Patty Hajdu
Ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Santé Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Renseignements au public
613-957-2991
1-866-225-0709

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :