Méthodes de détermination des allergènes alimentaires - Le Recueil des méthodes d'analyse des allergènes alimentaires

Sur cette page :

Contexte

Avec l'émergence de plusieurs méthodes de détection des allergènes alimentaires, il était indispensable d'adopter une stratégie uniforme d'évaluation et de validation de ces dernières au cas où elles venaient à être utilisées dans un contexte d'application de la réglementation en vigueur. Les procédés d'évaluation des risques requièrent que les résultats analytiques soient rapportés en précisant la détection de marqueurs d'allergènes dans les aliments analysés. Selon les procédures en vigueur à Santé Canada, ces résultats doivent être quantitatifs et doivent être exprimés en concentration de protéines, à savoir en µg de protéines par gramme de produit. Il importe donc de bien préciser les paramètres d'étalonnage et les solutions standard utilisées dans ces méthodologies, lesquelles doivent être exprimées en fonction de leur « teneur en protéines ». En dépit des différences qu'on connaît aux méthodes de dosage des protéines en solution, le Comité de méthodologies sur les allergènes (CMA) a convenu d'estimer cette teneur en procédant à l'analyse des solutions standard incluses dans les trousses de dosage grâce à un dosage protéique normalisé : dosage par la méthode à l'acide bicinchoninique (test ABC) en utilisant l'albumine du sérum bovin comme témoin. Bien que le comportement des protéines solubles, marqueurs d'allergènes, varie d'une protéine à l'autre et puisse se révéler différent de celui de l'albumine bovine dans les conditions du test ABC, il a tout de même été convenu, quoique sous réserve de discussion, d'utiliser une référence commune (Albumine de Sérum Bovine) pour les besoins du rapport de résultats. Les paramètres de référence ainsi déterminés devront être précisés à chaque fois qu'un résultat d'analyse est rapporté pour un échantillon donné, dans le cadre d'une inspection.

Un autre défi à relever dans la création du Recueil de méthodes d'analyse des allergènes alimentaires consiste à établir un processus d'évaluation qui satisfait aux divers besoins des analystes sans pour autant imposer une valeur seuil quant à la détection de marqueurs d'allergènes. Il incombera aux utilisateurs de décider quelles méthodes, parmi celles déjà existantes qui sont évaluées, conviennent le mieux à leurs besoins d'analyse. Il est néanmoins important d'établir un protocole homogène d'évaluation dans la mesure du possible en définissant un ou plusieurs matériels de référence qu'il est possible d'utiliser dans les expériences de fortification (naturelle ou artificielle) pour les matrices alimentaires d'intérêt. Selon la définition du CMA, un matériel de référence est tout « matériel représentatif de la denrée alimentaire allergène, qui est bien caractérisé et qu'il est possible de produire ou de rendre disponible avec des caractéristiques reproductibles ».

Critères d'évaluation

Le CMA a établi des critères généraux pour la publication de méthodes d'analyse des allergènes alimentaires dans le Recueil. Les principes généraux qui sous-tendent ces critères sont les suivants :

  • Le Recueil de méthodes vise à rapporter les résultats de performance de méthodes qu'on a évaluées conformément à un protocole expérimental donné. La publication de la méthode dans le Recueil ne sous-entend pas qu'elles sont approuvées ou entérinées par Santé Canada.
  • Le protocole d'évaluation sera conçu et mis en oeuvre en collaboration totale avec le concepteur de la méthode évaluée, qu'il s'agisse d'un fabriquant de trousses d'analyse commerciale ou d'un laboratoire privé, universitaire ou gouvernemental. Il sera en outre personnalisé en fonction des caractéristiques spécifiques de chaque allergène étudié ainsi que des matériels de référence développés correspondants.
  • On visera deux niveaux d'évaluation :
    1. un niveau d'entrée, où une méthode est évaluée expérimentalement par un seul laboratoire affilié au CMA (laboratoires désignés de SC et de l'ACIA) et par celui du concepteur de la méthode, et
    2. un niveau d'évaluation complète où les résultats sont générés par au moins trois laboratoires affiliés au CMA et par celui du concepteur auteur de la méthode.
  • Il faudra définir, pour chaque méthode à évaluer, le(s) matériel(s) de référence donné(s). Chaque matériel défini devra avoir une validité allant au-delà de son utilisation pour la trousse d'analyse visée, ce qui permettra d'évaluer la performance de plusieurs trousses, pour un allergène alimentaire donné, de façon comparable.
  • Les niveaux de fortification et matrices alimentaires à cibler seront définis en fonction des affirmations de l'auteur/concepteur de la méthode. On visera habituellement trois niveaux d'enrichissement, un blanc, 2xLOQ (limite de quantification) et 5xLOQ.
  • Le nombre de reproductibilités expérimentales a été défini de manière à ce que le processus d'évaluation et de validation ait un minimum d'impact sur les activités des laboratoires gouvernementaux participants, dont la mission première consiste à procéder à des activités de contrôle et d'inspection plutôt qu'à l'évaluation laborieuse de méthodologies.
  • Le rapport sur la performance expérimentale des méthodologies évaluées sera publié sur une version Web du Recueil des méthodes d'analyse des allergènes. L'objectif visé sera de rendre disponible le maximum de données de performance sur les méthodes existantes, permettant ainsi aux analystes de faire un choix documenté des méthodes d'analyse qui satisfont le mieux à leurs besoins.
  • Les données générées seront rendues disponibles et publiées conformément à une entente intervenue avec toutes les parties concernées, et en particulier avec le concepteur ou auteur de la méthode en question. L'objectif d'une telle approche est de rendre plus facilement accessible la compréhension de la signification de résultats d'analyse fournis par un tiers, en utilisant l'une des méthodes ainsi évaluées.
  • Les laboratoires fédéraux seront libres de recourir aux techniques d'analyse de leur choix en fonction de leurs besoins. Cette information ne sera pas rendue disponible sur la version Web du Recueil car elle est sujette à changement et pourrait être interprétée comme un geste approuvant ou entérinant la méthode en question.
  • Le Recueil des méthodes inclura également les rapports de performance sur les méthodes de dosage des allergènes évaluées ou validées sous les auspices d'autres institutions comme l'AOAC International, ou en suivant des protocoles établis par d'autres organisations de réglementation tels les organismes affiliés à l'union Européenne ou la US FDA, etc., après que le CMA les ait approuvés. On fera la demande des autorisations nécessaires auprès des organismes en question avant que la publication n'ait lieu (*concepteurs /auteurs de méthodes, laboratoires de validation).
Liste des méthodologies d'analyse des allergènes alimentaires
Analyte d'interérêt Méthode évaluée Date d'évaluation
Évaluation de la performance Trousse RIDASCREEN® FAST Hazelnut de R-Biopharm pour la détection de la noisette 2009
Méthodes de détection de la sésame Elisa Systems pour Sésame Mars 2010
Méthodes de détection de la caséine Elisa Systems pour Caséine décembre 2006
Présentation de la méthode et évaluation interlaboratoire Résultats d'évaluation
Méthodes de détection de la bêta-lactoglobuline Elisa Systems pour Beta-Lactoglobuline mars 2006
Présentation de la méthode et évaluation interlaboratoire Résultats d'évaluation
Méthodes de détection de l'oeuf Neogen Veratox pour l'oeuf juillet 2004
Présentation de la méthode et évaluation interlaboratoire Résultats d'évaluation
Méthodes de détection d'amandes Neogen Veratox pour amande décembre 2004
Présentation de la méthode et évaluation interlaboratoire Résultats d'évaluation

Comité de méthodologies sur les allergènes

Santé Canada et l'ACIA ont reconnu la nécessité d'établir un forum ouvert de discussion entre les laboratoires des aliments en charge de l'analyse des allergènes alimentaires et ont établi conjointement un Comité de méthodologies sur les allergènes (CMA). Le CMA vise à mieux orienter et coordonner la planification, la mise en oeuvre et l'avancement des programmes d'analyses et de recherches sur les allergènes alimentaires.

Le CMA vise notamment à :

  • fournir aux programmes de l'ACIA le conseil scientifique sur les méthodologies d'analyse des allergènes alimentaires et l'exécution des activités d'analyse correspondantes;
  • coordonner les activités de recherche menées par les ministères fedéraux en charge de la mise au point de méthodes d'analyse et de recherches sur les allergènes;
  • fournir au Programme de recherche sur les allergènes alimentaires de Santé Canada l'information et les conseils pertinents quant à l'établissement des priorités et l'evaluation des besoins en recherche sur les allergènes.

L'AMC contribue actuellement à coordonner l'évaluation inter-laboratoires de méthodes developpées à l'interne et les trousses commerciales de dosage des allergènes. Le projet vise à créer et publier un recueil de méthodologies évaluées propres à l'analyse des allergènes, que des laboratoires de l'industrie alimentaires et du gouvernement peuvent utiliser. Le CMA est donc chargé de développer les lignes directrices et les critères de performance qui ont trait aux méthodes d'analyse des allergènes et de créer des matériaux de référence établis et des normes qui serviront de paramètres communs pour l'évaluation et la mise en oeuvre de méthodes aux laboratoires de Santé Canada et de l'ACIA. Le CMA contribue aux efforts internationaux d'harmonisation et de normalisation des méthodes, ainsi qu'à la création et à la caractérisation de matériaux de référence sur les allergènes.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :