Iode

L'iode est un constituant essentiel des hormones thyroïdiennes suivantes : la thyroxine (T4) et la triiodothyronine (T3). Les hormones thyroïdiennes jouent un rôle dans la régulation de diverses enzymes et réactions métaboliques. 

Une carence en iode peut entraîner le goitre, l'hypothyroïdie et des anomalies de développement. À l'inverse, une consommation excessive d'iode peut causer la thyroïdite, le goitre, l'hypothyroïdie, l'hyperthyroïdie, des réactions d'hypersensibilité, le cancer de la thyroïde de type papillaire et, chez certaines personnes, des réactions aiguës (p. ex. des nausées, des vomissements et la diarrhée).

Sources alimentaires

L'iode se trouve dans le sel iodé, les produits laitiers et les fruits de mer. La teneur en iode présente dans les plantes dépend de la teneur en iode du sol dans lequel elles poussent. En raison du grand nombre de terres pauvres en iode au Canada, l'ajout de ce dernier au sel de table est devenu obligatoire en 1949. 

Évaluation du bilan d'iode

Le bilan d'iode des Canadiens a été évalué en mesurant la concentration d'iode dans un échantillon d'urine recueilli aléatoirement (une seule fois) chez chaque répondant. Étant donné que la majeure partie de l'iode ingéré est excrétée dans l'urine (plus de 90 %), l'iode urinaire est un bon marqueur de l'apport alimentaire d'iode très récent. La concentration d'iode urinaire est influencée à la fois par l'apport d'iode et la consommation de liquides. Bien que cette concentration puisse varier d'un jour à l'autre à l'échelon individuel, on n'observe pratiquement pas de variation à l'échelon de la population. On peut donc évaluer adéquatement le bilan d'iode de la population dans le cadre de vastes enquêtes nationales, comme l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS). La concentration d'iode urinaire peut aussi être exprimée en relation avec celle d'un autre composé chimique, à savoir la créatinine, dont la concentration urinaire varie selon l'apport de liquides. Les tableaux ci-dessous présentent la concentration d'iode urinaire et le ratio iode-créatinine.

Tableau 1 : Iode urinaire (μmol/l)
Moyenne et percentiles choisis de la concentration dans l’urine, en fonction du sexe et des groupes d’âge des ANREF, population canadienne à domicile, Enquête canadienne sur les mesures de la santé, de 2007 à 2009

E Donnée avec un coefficient de variation (CV) de 16,6 % à 33,3 %; à utiliser avec prudence.

F Donnée avec un coefficient de variation (CV) de plus de 33,3 %; supprimer en raison de la variabilité extrême de l'échantillonnage.

Sexe
Groupe d'âge
n
Moyenne
(Intervalle de
confiance à 95 %)
Percentiles choisis
(Intervalle de confiance à 95 %)
5e
10e
25e
50e
75e
90e
95e
Masculin 9-13 444 1,87
(1,47-2,27)
0,32E
(0,18-0,47)
0,46
(0,35-0,58)
0,82
(0,65-0,99)
1,41
(1,12-1,69)
2,06
(1,61-2,51)
3,66E
(2,15-5,17)
5,61
(4,13-7,09)
14-18 295 1,73
(1,40-2,06)
0,38E
(0,21-0,54)
0,53
(0,36-0,70)
0,78
(0,63-0,94)
1,30
(1,00-1,60)
2,10
(1,64-2,57)
3,35
(2,76-3,93)
4,47
(3,59-5,34)
19-30 293 1,62
(1,12-2,11)
0,18E
(0,08-0,27)
0,27
(0,18-0,36)
0,64E
(0,40-0,87)
1,01
(0,81-1,22)
1,64
(1,29-1,98)
2,89E
(1,16-4,61)
5,29E
(2,06-8,53)
31-50 658 1,46
(1,18-1,74)
0,18E
(0,09-0,28)
0,31
(0,22-0,39)
0,60
(0,52-0,67)
0,99
(0,88-1,09)
1,52
(1,36-1,69)
2,40
(1,55-3,25)
4,26E
(2,33-6,20)
51-70 553 1,58
(1,32-1,84)
0,32
(0,23-0,41)
0,42
(0,30-0,55)
0,75
(0,64-0,87)
1,17
(1,04-1,29)
1,77
(1,59-1,94)
2,93
(2,22-3,64)
4,12
(3,03-5,22)
71-79 175 1,82
(1,45-2,19)
0,26E
(0,08-0,43)
0,46E
(0,21-0,70)
0,77
(0,62-0,92)
1,20
(1,07-1,34)
1,61
(1,34-1,88)
2,62E
(1,46-3,79)
4,36E
(2,43-6,29)
19-79 1679 1,55
(1,27-1,83)
0,21
(0,14-0,28)
0,33
(0,26-0,40)
0,65
(0,59-0,72)
1,05
(0,96-1,14)
1,66
(1,46-1,85)
2,73
(1,89-3,57)
4,48
(2,93-6,03)
Féminin 9-13 403 1,64
(1,40-1,87)
0,24
(0,16-0,32)
0,33E
(0,17-0,49)
0,77
(0,54-1,00)
1,33
(1,06-1,61)
2,04
(1,73-2,35)
3,27
(2,41-4,12)
4,46
(3,26-5,65)
14-18 295 1,75
(1,32-2,19)
0,23
(0,15-0,32)
0,32E
(0,19-0,46)
0,65E
(0,26-1,05)
1,22
(1,02-1,42)
1,93
(1,45-2,41)
3,99E
(2,39-5,60)
5,55
(3,68-7,41)
19-30 331 1,28
(0,91-1,64)
0,19E
(0,09-0,28)
0,27
(0,18-0,36)
0,57
(0,42-0,73)
0,95
(0,83-1,08)
1,35
(1,00-1,69)
2,29E
(1,03-3,55)
3,96E
(1,59-6,33)
31-50 792 1,20
(0,99-1,42)
0,17
(0,12-0,22)
0,25
(0,19-0,31)
0,43
(0,33-0,52)
0,82
(0,66-0,99)
1,42
(1,23-1,60)
2,27
(1,71-2,83)
3,23
(2,24-4,21)
51-70 579 1,36
(1,12-1,61)
0,20E
(0,11-0,28)
0,30
(0,25-0,35)
0,53
(0,44-0,62)
0,92
(0,84-1,00)
1,46
(1,27-1,66)
2,41
(1,80-3,01)
3,47
(2,67-4,28)
71-79 178 1,59
(1,07-2,12)
F
F
0,61E
(0,33-0,90)
1,23
(0,92-1,54)
1,80
(1,38-2,22)
3,22E
(1,89-4,55)
4,05E
(2,35-5,74)
19-79 1880 1,29
(1,08-1,51)
0,18
(0,12-0,24)
0,28
(0,24-0,33)
0,50
(0,41-0,59)
0,92
(0,82-1,03)
1,45
(1,26-1,63)
2,37
(1,83-2,91)
3,46
(2,51-4,40)

Remarques

Population à domicile âgée de 9 à 79 ans, à l'exception des personnes à qui les critères d'exclusion s'appliquent. Pour en savoir davantage sur les critères d'exclusion, consultez le  Guide de l'utilisateur des données de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) : cycle 1.

Les poids « bootstrap » compris dans l'ensemble de données ont servi à estimer l'intervalle de confiance à 95 % pour toutes les moyennes et tous les percentiles supposant une distribution de Student à 11 degrés de liberté.

Le dosage chimique de l'iode urinaire se fonde sur la réaction Sandell-Kolthoff.

Une valeur égale à la moitié de la limite de détection a été attribuée aux mesures se trouvant sous cette limite. La limite de détection est de 0,158 μmol/l.

Source des données : Enquête canadienne sur les mesures de la santé, cycle 1.

Tableau 2 : Ratio iode-créatinine dans l'urine (mmol iode/mmol créatinine)
Moyenne et percentiles choisis de la concentration dans l’urine, en fonction du sexe et des groupes d’âge des ANREF, population canadienne à domicile, Enquête canadienne sur les mesures de la santé, de 2007 à 2009

E Donnée avec un coefficient de variation (CV) de 16,6 % à 33,3 %; à utiliser avec prudence.

F Donnée avec un coefficient de variation (CV) de plus de 33,3 %; supprimer en raison de la variabilité extrême de l'échantillonnage.

Sexe
Groupe d'âge
n
Moyenne
(Intervalle de
confiance à 95 %)
Percentiles choisis
(Intervalle de confiance à 95 %)
5e
10e
25e
50e
75e
90e
95e
Masculin
9-13 436 255
(208-303)
66
(55-78)
83
(69-97)
113
(99-127)
175
(146-203)
286
(231-342)
457
(297-617)
747E
(362-1131)
14-18 293 155
(128-182)
41
(36-46)
49
(40-58)
70
(59-80)
114
(83-144)
196
(157-236)
274
(224-325)
373
(272-474)
19-30 283 143
(104-183)
34
(29-39)
40
(29-50)
60
(46-74)
91
(66-115)
155
(138-171)
231
(163-298)
F
31-50 634 152
(134-170)
36
(33-39)
45
(39-51)
64
(55-73)
99
(88-109)
169
(145-193)
317
(249-386)
460
(311-608)
51-70 544 177
(137-216)
49
(36-63)
55
(49-61)
79
(69-89)
123
(103-142)
196
(169-223)
333E
(200-465)
490
(324-657)
71-79 174 259
(176-342)
56
(47-65)
67
(54-79)
83
(69-97)
129
(99-159)
215
(168-262)
349
(222-476)
761E
(315-1206)
19-79 1635 164
(142-186)
36
(32-40)
48
(42-54)
69
(62-76)
107
(97-116)
176
(156-197)
304
(231-376)
461
(323-600)
Féminin
9-13 393 216
(187-245)
58
(38-78)
70
(54-87)
102
(85-119)
170
(152-188)
255
(209-300)
369
(270-468)
556
(404-709)
14-18 288 160
(131-188)
43
(39-48)
53
(41-65)
78
(67-89)
113
(95-131)
179
(151-206)
334E
(212-456)
428
(310-546)
19-30 314 163
(137-189)
44
(41-47)
50
(43-57)
72
(61-83)
116
(99-134)
190
(157-222)
347
(253-441)
494
(354-634)
31-50 761 198
(170-227)
55
(43-66)
69
(60-78)
94
(82-105)
140
(122-159)
220
(189-252)
393
(282-503)
540
(442-638)
51-70 566 238
(203-273)
58
(46-69)
77
(61-93)
117
(100-134)
174
(144-205)
278
(236-320)
426
(296-557)
598
(470-726)
71-79 176 353
(276-430)
83E
(50-117)
102
(76-128)
146
(113-179)
238
(153-322)
434
(339-528)
593
(406-780)
767
(715-819)
19-79 1817 213
(193-233)
51
(46-57)
65
(58-71)
96
(88-103)
149
(137-161)
247
(221-272)
431
(362-500)
569
(505-633)

Remarques

Population à domicile âgée de 9 à 79 ans, à l'exception des personnes à qui les critères d'exclusion s'appliquent. Pour en savoir davantage sur les critères d'exclusion, consultez le  Guide de l'utilisateur des données de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) cycle 1.

Les poids « bootstrap » compris dans l'ensemble de données ont servi à évaluer l'intervalle de confiance à 95 % pour toutes les moyennes et tous les percentiles en supposant une distribution de Student à 11 degrés de liberté.

Source des données : Enquête canadienne sur les mesures de la santé, cycle 1.

Ressources connexes

L'information suivante provient d'une organisation qui n'est pas assujettie à la  
et, par conséquent, est disponible uniquement dans la langue utilisée par cette organisation.

Chapitre sur  l'iode dans Dietary Reference Intakes for Vitamin A, Vitamin K, Arsenic, Boron, Chromium, Copper, Iodine, Iron, Manganese, Molybdenum, Nickel, Silicon, Vanadium, and Zinc (2001)

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :