Acide borique

L'acide borique, aussi connu sous le nom de bore et de borax, est retrouvé sous forme naturelle dans l'environnement. De plus, on le retrouve dans des produits de consommation communs. Découvrez-en plus sur ce produit chimique et apprenez s'il est sans danger pour les Canadiens.

Sur cette page

Qu'est-ce que l'acide borique?

L'acide borique est une forme commune du bore, un élément naturel retrouvé dans différents minéraux. Les sources naturelles comprennent :

  • l'eau
  • les volcans
  • les cristaux du sel marin
  • les poussières de pierre et de sol
  • les aliments, comme les fruits et les légumes

On peut le retrouver dans des produits courants comme les :

  • cosmétiques
  • pesticides
  • produits nettoyants
  • produits chimiques pour piscines et spas
  • médicaments et les produits de santé naturels

De nombreuses recettes disponibles en ligne utilisent aussi de l'acide borique. Il est un ingrédient dans la fabrication de matériaux d'art et d'artisanat maison, comme :

  • du mastic
  • de la pâte à modeler
  • de la gélatine gluante
  • de la glaise à modeler

L'acide borique est-il sans risques?

Les sources naturelles d'acide borique dans les aliments sont considérées comme étant sans risques. Les Canadiens devraient continuer à consommer un régime équilibré d'après Bien manger avec le Guide alimentaire canadien.

Les Canadiens sont déjà exposés à l'acide borique par leur alimentation. Nous recommandons donc la réduction de l'exposition provenant d'autres sources pour éviter toute surexposition.

Surexposition à l'acide borique

Nous avons évalué les risques potentiels associés à l'exposition des Canadiens à l'acide borique provenant de sources naturelles et artificielles. Cette évaluation scientifique se nomme une évaluation des risques chimiques. Elle sert à déterminer les risques associés à la santé ou à la sécurité.

Cette évaluation fait l'objet d'une consultation pour une période de 60 jours. Elle démontre que la surexposition à l'acide borique pourrait avoir des effets sur le développement et sur la santé reproductive.

La préoccupation n'est pas autant l'exposition à un seul produit. Ce qui inquiète surtout est de multiples expositions provenant de sources diverses.

Des règlements existent afin de limiter les montants d'acide borique dans certains produits utilisés par les Canadiens.

Les sources d'exposition à l'acide borique autre que par l'alimentation et l'eau devraient être réduites au minimum autant que possible. Cette réduction est particulièrement importante pour les enfants et les femmes enceintes.

L'exposition à l'acide borique provenant de pesticides

Nous avons récemment réévalué l'usage d'acide borique dans les pesticides. Cet usage comprend le contrôle des insectes et des champignons dans :

  • les structures
  • le bois et ses dérivés

Notre décision finale consiste à accorder le maintien de l'homologation pour la majorité des utilisations de l'acide borique dans les pesticides. Toutefois, ces produits auront des exigences d'étiquetage plus sévères afin de mieux protéger la santé des Canadiens. Les produits utilisés à la maison seront seulement permis dans les zones où des enfants et des animaux de compagnie n'ont pas accès, comme :

  • derrière les appareils ménagers
  • les fissures et les crevasses
  • les points d'appâts clos antiparasitaires

Le traitement localisé à l'aide d'une formule sous forme de gel demeurera aussi homologué.

Des 112 produits pesticides homologués au Canada contenant de l'acide borique, 25 seront abandonnés. Ces produits comprennent :

  • des solutions ne se retrouvant pas dans des points d'appâts clos
  • des produits domestiques dont les formules sont en poussières, en poudre ou en granules
  • un produit commercial utilisé dans des poulaillers et des granges

Les 87 pesticides restants devront répondre à de nouvelles exigences d'étiquetage.

Les préoccupations associées à l'acide borique concernent l'exposition générale et non-pas un risque immédiat. Les entreprises auront 2 ans après l'émission de la version finale de l'évaluation des risques pour :

  • éliminer graduellement un produit
  • effectuer les changements d'étiquetage nécessaires 

Mettre en place des mesures de protection permanentes

Le Canada examine actuellement l'acide borique. Nous fournirons une mise à jour après que l'évaluation finale sera complétée. Les résultats de l'ébauche de l'évaluation des risques chimiques sont actuellement ouverts aux commentaires du public.

Plus précisément, nous examinons les quantités d'acide borique dans les :

  • produits nettoyants
  • produits chimiques pour piscines et spas
  • crèmes, lotions et autres cosmétiques
  • les matériaux d'art et d'artisanat fabriqués à la maison et les jouets

Nous continuerons de surveiller l'utilisation d'acide borique dans les produits vendus au Canada. Si un produit présente un risque pour les consommateurs, nous agirons rapidement pour protéger les Canadiens contre toute exposition.

Pour en savoir plus sur le processus d'examen des produits chimiques du Canada, veuillez consulter : Le système du Canada pour adresser les substances chimiques.

Comment les Canadiens peuvent-ils réduire au minimum leur exposition à l'acide borique?

La méthode principale pour minimiser votre exposition à l'acide borique est de consulter les étiquettes de produits. Cherchez les termes comme :

  • borax
  • borate
  • acide borique

Vous pouvez aussi :

D'autres façons d'éviter l'exposition à l'acide borique :

Ne fabriquez pas de pesticides à la maison en utilisant de l'acide borique comme ingrédient.

Lorsque vous faites des matériaux d'art et d'artisanat pour enfants tels la gélatine gluante, utilisez des recettes qui ne contiennent pas d'acide borique.

Pour en savoir plus

Pour l'industrie et les professionnels

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :