Bacillus cereus – fiche d'information

  • Souche ATCCC 14579 de Bacillus cereus
  • Souche 11685-3 de Bacillus subtilis

Sur cette page

Aperçu

  • Le gouvernement du Canada a réalisé une évaluation scientifique, appelée une évaluation préalable, de la souche ATCCC 14579 de Bacillus cereus et de la souche 11685 3 de Bacillus subtilis (Bacillus cereus) afin d'en déterminer le potentiel de risque posé aux Canadiens et à l'environnement.
  • En vertu de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999) [LCPE (1999)] le risque que pose une substance est déterminé en considérant à la fois ses propriétés dangereuses (la capacité de causer les effets nocifs sur la santé humaine ou l'environnement) et les niveaux d'exposition des personnes ou de l'environnement. Une substance peut avoir un potentiel de danger élevé, mais le risque pour la santé humaine et l'environnement dépend du niveau d'exposition à la substance.
  • La souche ATCC 14579 de Bacillus cereus et la souche 11685-3 de Bacillus subtilis (Bacillus cereus) sont des pathogènes pour l'humain et les animaux. Étant donné les degrés d'exposition actuels, il est proposé de conclure que la souche ATCC 14579 de Bacillus cereus et la souche 11685-3 de Bacillus subtilis (Bacillus cereus) ne sont pas nocifs pour la santé humaine ou l'environnement.

À propos de ces organismes

  • Cette évaluation préalable porte sur 2 organismes, la souche ATCC 14579 de Bacillus cereus et la souche 11685-3 de Bacillus subtilis (Bacillus cereus).
  • Ces organismes de Priorité A (danger plus élevé) ont été évalués dans le cadre de de l'initiative sur les micro-organismes du Plan de gestion des produits chimiques (PGPC).
  • La souche ATCC 14579 de Bacillus cereus et la souche 11685-3 de Bacillus subtilis (Bacillus cereus) sont des bactéries qui peuvent avoir certaines utilisations domestiques, commerciales ou industrielles.
  • La souche ATCC 14579 de Bacillus cereus et la souche 11685-3 de Bacillus subtilis (Bacillus cereus) possède des caractéristiques communes avec d'autres souches de Bacillus cereus trouvées dans la nature.
  • Les caractéristiques de la souche ATCC 14579 de Bacillus cereus et la souche 11685-3 de Bacillus subtilis (Bacillus cereus) permettent leurs utilisations dans plusieurs applications, notamment comme ingrédients actifs dans les détergents, les dégraissants, les additifs pour la biodégradation et la biorestauration et dans divers procédés industriels.
  • D'après une enquête réalisée en 2009, aucune quantité produite ou importée au Canada de la souche ATCC 14579 de Bacillus cereus et la souche 11685-3 de Bacillus subtilis (Bacillus cereus) n'a été déclarées, sauf de petites quantités utilisées pour la recherche universitaire, l'enseignement et les activités de recherche et développement.

Exposition des Canadiens et de l'environnement

  • Selon les renseignements à la disposition du gouvernement du Canada, les Canadiens ne devraient pas être exposés à la souche ATCC 14579 de Bacillus cereus, ni la souche 11685-3 de Bacillus subtilis (Bacillus cereus) et ces organismes ne devraient pas être libérées dans l'environnement canadien.
  • L'agence de santé publique du Canada classe Bacillus cereus dans le groupe de risque 2 des pathogènes pour l'humain (risque modéré pour l'individu, faible pour la collectivité). La deuxième édition de la Norme canadienne sur la biosécurité (NCB 2015) impose aux laboratoires de recherches ou d'enseignement des mesures visant à réduire l'exposition des humains et de l'environnement aux pathogènes du groupe de risque 2.

Effets principaux (dangers) sur la santé et l'environnement

  • Bacillus cereus est surtout un pathogène gastro-intestinal. Chez l'humain en santé, ces infections sont habituellement bénignes, se résorbent d'elles-mêmes et sont normalement traitables. On a toutefois signalé quelques décès d'enfants.
  • La souche ATCC 14579 de Bacillus cereus et la souche 11685-3 de Bacillus subtilis (Bacillus cereus) peuvent produire l'hémolysine BL, l'entérotoxine non hémolytique, des hémolysines des phospholipases C qui sont d'importantes causes des maladies gastro-intestinales chez les personnes saines ou vulnérables.
  • Les maladies non gastro-intestinales causées par Bacillus cereus sont plus rares et, généralement, elles sont associées à des procédures médiales effractives. Le taux de mortalité de ces infections est plus élevé chez les personnes vulnérables. Des infections de blessure par Bacillus cereus ont aussi été documentées chez des personnes saines. Elles demeurent toutefois rares.
  • Il existe des antibiotiques qui sont efficaces en cas d'infection à Bacillus cereus. Toutefois le traitement des infections à la souche ATCC 14579 de Bacillus cereus ou la souche 11685-3 de Bacillus subtilis (Bacillus cereus) pourrait être difficile étant donné leur résistance à plusieurs médicaments antibiotiques.
  • Bacillus cereus peut infecter certains animaux et causer un éventail d'effets qui pourraient les affaiblir, voire les tuer. Habituellement, il est peu probable qu'il constitue un danger grave pour le bétail en bonne santé ou d'autres organismes présents dans l'environnement. On a signalé qu'il pouvait provoquer une mammite chez les vaches, mais les bêtes touchées guériront rapidement si elles sont traitées avec des antibiotiques vétérinaires.

Résultats de l'évaluation des risques

Conclusions de l'évaluation préalable

  • Par suite de cette évaluation préalable, le gouvernement a conclu que la souche ATCC 14579 de Bacillus cereus et la souche 11685-3 de Bacillus subtilis (Bacillus cereus) ne sont pas nocives pour la santé humaine aux niveaux d'exposition actuels.
  • Le gouvernement a également conclu que la souche ATCC 14579 de Bacillus cereus et la souche 11685-3 de Bacillus subtilis (Bacillus cereus) ne pénètrent pas dans l'environnement à des niveaux qui peuvent être nocifs pour l'environnement.

Mesures préventives et réduction des risques

  • En 2017, la souche 11685-3 de Bacillus subtilis (Bacillus cereus) a été ajoutée a l'évaluation préalable après que des essais par des scientifiques du gouvernement aient démontré qu'il s'agissait d'une souche de Bacillus cereus. Les renseignements étudiés en soutien à l'évaluation de la souche ATCC 14579 de Bacillus cereus s'appliquent également à la souche 11685-3 de Bacillus subtilis (Bacillus cereus).
  • L'agence de santé publique du Canada classe la souche ATCC 14579 de Bacillus cereus et la souche 11685-3 de Bacillus subtilis (Bacillus cereus) dans le groupe de risque 2 des pathogènes pour l'humain. Il est nécessaire de détenir un permis émis en vertu du Règlement sur les agents pathogènes humains et les toxines pour exercer des activités contrôlées mettant en jeu des agents du groupe de risque 2 des pathogènes pour l'humain. Le respect des dispositions de la deuxième édition de la Norme canadienne sur la biosécurité (NCB 2015) comme condition du permis, devrait réduire au minimum l'exposition des personnes et de l'environnement aux pathogènes du groupe de risque 2, notamment à la souche ATCC 14579 de Bacillus cereus et à la souche 11685-3 de Bacillus subtilis (Bacillus cereus).
  • Le gouvernement ne prendra aucune autre mesure en vertu de la LCPE (1999) relativement à la souche ATCC 14579 de Bacillus cereus et à la souche 11685-3 de Bacillus subtilis (Bacillus cereus) tant que ces souches resteront assujetties aux exigences propres aux pathogènes du groupe de risque 2 imposées par la Loi sur les agents pathogènes humains et les toxines.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :