DTPMP - fiche d’information

Acide [[(phosphonométhyl)imino]bis[éthane-2,1-diylnitrilobis(méthylène)]]tétrakisphosphonique
Numéro de registre du CAS 15827-60-8

Sur cette page

Aperçu

  • Le gouvernement du Canada a réalisé une évaluation scientifique préalable en vertu de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999)(LCPE) afin de déterminer le potentiel de risque posé aux Canadiens et à l'environnement par le DTPMP.
  • Conformément à la LCPE 1999, le risque que pose une substance est déterminé en considérant à la fois ses propriétés dangereuses (la capacité de causer les effets nocifs sur la santé humaine ou l'environnement) et les niveaux d'exposition des personnes ou de l'environnement.
  • Le danger pour l'environnement et les expositions potentielles de ces 3 substances ont été classés selon l'Approche de classification des risques écologiques des substances organiques.
  • Suite à cette évaluation préalable, le gouvernement a conclu que le DTPMP n'est pas nocif pour la santé humaine ou l'environnement aux niveaux d'exposition qui prévalaient au moment de l'évaluation.

À propos de cette substance

  • L'évaluation préalable dont le résumé est fourni dans ce document vise l'acide [[(phosphonométhyl)imino] bis[éthane-2,1-diylnitrilobis(méthylène)]] tétrakisphosphonique, aussi appelé DTPMP. Il a été évalué dans le cadre du Plan de gestion des produits chimiques (PGPC).
  • Le DTPMP n'est pas naturellement présent dans l'environnement et il est d'origine anthropique.
  • Selon les données recueillies par le gouvernement, au Canada, le DTPMP le DTPMP est utilisé à des fins commerciales, notamment dans le traitement de l'eau (non potable), pour la lessive et la vaisselle, des peintures et des revêtements, dans l'exploitation gazière et pétrolière, des matériaux de construction, des produits du papier, des encres, des toners et des colorants, des fournitures photographiques et dans une variété de produits de soins (p. ex. tissus, nettoyage, ameublement, soins personnels).
  • Le DTPMP est également présent dans les produits offerts aux consommateurs, y compris les produits capillaires permanents, et comme ingrédient non médicinal dans des solutions ophtalmiques utilisées pour lubrifier des yeux secs.

Exposition des êtres humains et de l'environnement

  • Les Canadiens peuvent être exposés au DTPMP par l'utilisation de produits offerts aux consommateurs, tels que les produits de coloration capillaire permanente et des gouttes lubrifiantes pour les yeux.
  • L'exposition des Canadiens au DTPMP provenant de rejets industriels dans l'environnement (p. ex., dans l'eau) devrait être minimale.
  • Sur la base des renseignements examinés dans le cadre de l'approche de Classification des risques écologiques (CRE) des substances organiques, le potentiel d'exposition environnementale du DTPMP a été jugé modéré en raison de sa persistance globale et du volume moyen de ses utilisations déclarées.

Effets principaux (dangers) sur la santé et l'environnement

  • Le DTPMP a été examiné par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) dans le cadre du Programme d'évaluation coopérative des produits chimiques. Cet examen a été utilisé pour éclairer la caractérisation des effets sur la santé dans l'évaluation préalable. L'effet important ou critique pour la caractérisation du risque pour la santé humaine du DTPMP a été la perturbation de la capacité de l'organisme à maintenir des niveaux stables de fer et de calcium.
  • Selon les renseignements pris en compte dans l'approche de CRE, les risques pour l'environnement associés au DTPMP sont jugés faibles.

Résultats de l'évaluation des risques

  • La comparaison entre les concentrations de DTPMP auxquelles les Canadiens peuvent être exposés et les concentrations occasionnant des effets sur la santé indique que le risque pour la santé humaine associé à cette substance est faible.
  • De plus, les résultats de l'analyse de la CRE ont permis de déterminer qu'il est peu probable que le DTPMP soit nocif pour l'environnement.
  • Le gouvernement a publié l'évaluation préalable finale du DTPMP le 3 avril 2021.

Conclusions de l'évaluation préalable

  • Le gouvernement a conclu que le DTPMP n'est pas nocif pour la santé humaine aux concentrations d'expositions étudiées dans l'évaluation et qu'il ne pénètre pas dans l'environnement à des concentrations qui sont nocives pour l'environnement.

Renseignements connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :