Pseudomonas putida – fiche d'information

Souche ATCC 12633
Souche ATCC 31483
Souche ATCC 31800
Souche ATCC 700369

Sur cette page

Aperçu

  • Le gouvernement du Canada a réalisé une évaluation scientifique des souches ATCC 12633, ATCC 31483, ATCC 31800 et ATCC 700369 de Pseudomonas putida, appelée évaluation préalable, afin de déterminer le potentiel de risque posé aux Canadiens et à l'environnement.
  • En vertu de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999) [LCPE (1999)], le risque que pose une substance est déterminé en considérant à la fois ses propriétés dangereuses (la capacité de causer les effets nocifs sur la santé humaine ou l'environnement) et les niveaux d'exposition des personnes ou de l'environnement. Une substance peut être associée à des effets dangereux, mais le risque pour la santé humaine et l'environnement dépend du niveau d'exposition à la substance.
  • Les souches ATCC 12633, ATCC 31483, ATCC 31800 et ATCC 700369 de Pseudomonas putida ne posent pas de danger pour la santé de la population générale canadienne ou l'environnement, mais certaines préoccupations ont été identifiées pour les individus vulnérables.  L'exposition des Canadiens et de l'environnement a été conclue d'être modérée. Par conséquent, il est conclu que ces souches ne sont pas nocives pour la santé humaine ou l'environnement.

À propos de ces organismes

  • Cette évaluation préalable porte sur les souches ATCC 12633, ATCC 31483, ATCC 31800 et ATCC 700369 de l'organisme Pseudomonas putida. Ces organismes de priorité B (danger moyen) ont été évaluées dans le cadre de l'initiative sur les micro-organismes du Plan de gestion des produits chimiques (PGPC).
  • Les souches ATCC 12633, ATCC 31483, ATCC 31800 et ATCC 700369 de Pseudomonas putida sont des bactéries qui pourront avoir plusieurs utilisations domestiques, commerciales et industrielles. Les  caractéristiques des souches ATCC 12633, ATCC 31483, ATCC 31800 et ATCC 700369 de Pseudomonas putida les rendent apte à diverses applications, telles que la biorestauration et la biodégradation, le traitement de l'eau et des eaux usées, les produits de nettoyage et de dégraissage, et dans la production d'enzymes et de produits biochimiques.
  • Les souches ATCC 12633, ATCC 31483, ATCC 31800 et ATCC 700369 de Pseudomonas putida ont été déclarées d'être fabriquées ou importées au Canada.

Exposition des Canadiens et de l'environnement

  • L'application des produits offerts aux consommateurs, tels que des additifs pour fosses septiques ou pour réservoirs de véhicules récréatifs, des produits de traitement des étangs ou des aquariums et des produits de nettoyage ou de dégraissage des drains, devrait entraîner l'exposition de la population canadienne.
  • L'utilisation de ces micro-organismes dans le cadre de mesures de biodégradation et de biorestauration entraînera leur rejet dans le sol, et les effluents produits par le traitement des eaux usées, par le dégraissage et par le nettoyage des drains pourraient causer le rejet des micro-organismes dans des milieux aquatiques.

Effets principaux (dangers) sur la santé et l'environnement

  • En ce qui concerne l'humain, l'espèce Pseudomonas putida est considérée comme un pathogène opportuniste rare qui provoque des infections du sang, des plaies traumatiques, des tissus mous et de la cornée chez les personnes immunodéprimées, les personnes atteintes d'affections débilitantes et les personnes dont les barrières normales à l'infection ont été compromises à la suite d'une intervention chirurgicale, de la mise en place d'un dispositif médical ou d'un traumatisme physique.
  • Certaines souches sont résistantes aux antibiotiques, ce qui pourrait réduire l'efficacité des traitements. Toutefois, les souches ATCC 12633, ATCC 31483, ATCC 31800 et ATCC 700369 de Pseudomonas putida sont sensibles aux antibiotiques.
  • Les principaux effets préoccupants pour la santé humaine sont associés à la contamination de produits sanguins et de dispositifs médicaux par Pseudomonas putida.
  • Certaines souches de Pseudomonas putida sont des pathogènes opportunistes chez le poisson. La plupart des effets indésirables ont été observés chez des poissons d'élevage, des poissons d'ornement et d'autres poissons domestiqués. Les souches ATCC 12633, ATCC 31483, ATCC 31800 et ATCC 700369 de Pseudomonas putida n'ont été associées à aucun effet néfaste pour l'environnement.

Résultats de l'évaluation des risques

  • Compte tenu de tous les renseignements présentés dans cette évaluation, les souches ATCC 12633, ATCC 31483, ATCC 31800 et ATCC 700369 de Pseudomonas putida posent un risque faible de nuire à la santé humaine.
  • De même, compte tenu de tous les renseignements présentés, les souches ATCC 12633, ATCC 31483, ATCC 31800 et la souche ATCC 700369 de Pseudomonas putida posent un risque faible de nuire aux organismes et à l'intégrité générale de l'environnement.
  • Le gouvernement a publié l'Évaluation préalable finale pour les souches ATCC 12633, ATCC 31483, ATCC 31800 et ATCC 700369 de Pseudomonas putida le 21 janvier, 2017.

Conclusions de l'évaluation préalable

  • Par suite de cette évaluation préalable, le gouvernement a conclu que les souches ATCC 12633, ATCC 31483, ATCC 31800 et la souche ATCC 700369 de Pseudomonas putida ne sont pas nocives pour la santé humaine aux niveaux actuels d'exposition.
  • Le gouvernement a également conclu que les souches ATCC 12633, ATCC 31483, ATCC 31800 et ATCC 700369 de Pseudomonas putida ne pénètrent pas dans l'environnement à des niveaux qui peuvent être nocifs pour l'environnement.

Mesures préventives et réduction des risques

  • Bien que les souches ATCC 12633, ATCC 31483, ATCC 31800 et ATCC 700369 de Pseudomonas putida ne sont pas considérées comme dangereuse pour la santé humaine ni pour l'environnement aux niveaux actuels d'exposition, elles pourront affecter la santé humaine en cas d'exposition accrue. Par conséquent, le gouvernement a appliqué les dispositions relatives aux nouvelles activités de la LCPE (1999) aux souches ATCC 12633, ATCC 31483, ATCC 31800 et ATCC 700369 de Pseudomonas putida.
  • En vertu de ces dispositions, toute personne (individu ou entreprise) souhaitant utiliser ce micro-organisme dans un établissement de santé ou dans un produit de consommation doit présenter au gouvernement certains renseignements en vue d'une évaluation des risques possibles pour la santé humaine de la nouvelle activité proposée. Si des risques sont relevés, le gouvernement peut prendre les mesures de gestion qui s'imposent.
  • Plus d'information et de mises à jour sur les mesures de gestions des risques se trouvent dans le tableau des mesures de gestion des risques du PGPC.

Important à savoir

  • Les souches ATCC 12633, ATCC 31483, ATCC 31800 et ATCC 700369 de Pseudomonas putida peuvent être présentes dans certains produits offerts aux consommateurs. Les Canadiens devraient respecter les mises en garde et les instructions inscrites sur les étiquettes des produits et d'éliminer les produits de manière responsable.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :