Déclaration de l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, le 6 juillet 2021

Déclaration

Le 6 juillet 2021 | Ottawa (Ontario) | Agence de la santé publique du Canada

La pandémie de COVID‑19 continue d’être une source de stress et de causer de l’anxiété à de nombreux membres de la population canadienne, particulièrement à ceux qui n’ont pas accès à leur réseau de soutien habituel. Le portail Espace mieux-être Canada offre aux personnes de tous âges partout au pays un accès immédiat à du soutien en matière de santé mentale et de toxicomanie sans frais et de façon confidentielle. Ces services sont accessibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Alors que les Canadiens cherchent des façons de se rafraîchir et de se protéger de la COVID‑19 à l’extérieur pendant les journées chaudes d’été, certains d’entre nous prévoient peut-être une journée à la piscine ou sur l’une des nombreuses belles plages du Canada. La baignade est un excellent moyen de se rafraîchir et, en prenant les précautions nécessaires, nous pouvons profiter de l’eau en toute sécurité.

La sécurité en matière de baignade est particulièrement importante pour les jeunes enfants, car la noyade est l’une des principales causes de décès chez les enfants de 1 à 4 ans. C’est pourquoi il est si important qu’un adulte surveille de près les enfants dans l’eau et autour de l’eau en permanence et demeure près d’eux, même s’ils utilisent des dispositifs gonflables comme des flotteurs ou des bouées de cou. Les parents et les tuteurs devraient envisager d’inscrire les enfants à des cours de natation et toujours choisir un endroit sécuritaire pour la baignade, c’est-à-dire une plage surveillée ou une piscine publique, et vérifier auprès de leur municipalité s’il existe des avertissements concernant les niveaux de pollution de l’eau et les forts courants ou contre-courants. Si vous avez une piscine à la maison, assurez-vous qu’elle est entièrement clôturée avec une porte à fermeture et à verrouillage automatiques. Gardez près de la piscine de l’équipement de sauvetage, une trousse de premiers soins et les numéros de téléphone d’urgence. Ne sous-estimez pas l’importance du rangement après la période de baignade : les jouets laissés dans la piscine ou autour de celle-ci peuvent entraîner les enfants dans des situations dangereuses.

N’oubliez pas qu’une noyade peut survenir rapidement et silencieusement, même dans seulement quelques centimètres d’eau, comme une piscine gonflable peu profonde, alors verrouillez ou limitez l’accès à toute eau lorsqu’un adulte n’est pas présent. La noyade peut survenir chez des personnes de tous âges. Pensez à la sécurité lorsque vous êtes près de l’eau, quelle qu’elle soit.

Tandis que l’activité de la COVID-19 diminue au Canada, nous continuons de surveiller des indicateurs épidémiologiques clés pour suivre les tendances et détecter rapidement les problèmes émergents, y compris pour mieux comprendre l’effet des variants du virus en circulation. L’Agence de la santé publique du Canada fait aussi régulièrement le point sur le nombre de vaccins administrés, la couverture vaccinale et la surveillance continue de l’innocuité des vaccins contre la COVID-19 à l’échelle du pays. Voici le plus récent résumé des tendances et des chiffres à l’échelle nationale.

Depuis le début de la pandémie, il y a eu au Canada 1 417 639 cas de COVID-19, dont 26 368 décès. Ces chiffres cumulatifs illustrent le fardeau global de la COVID-19 à ce jour. Dans l’ensemble, la majorité des cas de COVID-19 récemment signalés au pays est attribuable à des variants préoccupants. Bien que le variant Alpha continue de représenter la majorité des variants génétiquement séquencés dans certaines régions au Canada, quatre variants préoccupants (B.1.1.7 [Alpha], B.1.351 [Bêta], P.1 [Gamma] et B.1.617 [Delta]) ont été détectés dans la plupart des provinces et territoires. Le nombre de cas du variant Delta continue d’augmenter et représente maintenant la majorité des cas actuels de COVID-19 dans d’autres régions, dont l’Ontario. Toutefois, nous savons que la vaccination, de concert avec les mesures de santé publique et les précautions individuelles, fonctionne pour réduire la propagation de la COVID-19.

Les dernières données à l’échelle nationale montrent que la tendance à la baisse de la transmission de la maladie se poursuit, avec une moyenne de 493 cas signalés par jour au cours de la dernière période de sept jours (du 29 juin au 5 juillet), un recul de 23 % par rapport à la semaine précédente. De façon similaire, le nombre total de personnes atteintes d’une forme grave ou critique de la COVID-19 continue de diminuer. Les données des provinces et des territoires montrent qu’en moyenne, 800 personnes atteintes de la COVID-19 ont été soignées quotidiennement dans les hôpitaux canadiens au cours de la période de sept jours la plus récente (du 29 juin au 5 juillet), soit 19 % de moins que la semaine dernière. En moyenne, 403 de ces personnes étaient soignées dans une unité de soins intensifs, ce qui correspond à 17 % de moins que la semaine dernière, et le nombre moyen de décès signalés chaque jour était de 15 (du 29 juin au 5 juillet).

Avec l’expansion de l’admissibilité au vaccin, l’administration des premières et secondes doses des vaccins contre la COVID-19 se poursuit dans tout le pays et l’optimisme croît quant à la possibilité d’atteindre une immunité répandue, accrue et durable au moyen de la pleine vaccination contre la COVID-19 d’une large proportion de la population canadienne. Pour de plus amples renseignements concernant les risques et les avantages de la vaccination, j’encourage les Canadiens à communiquer avec leurs autorités locales de santé publique ou leur fournisseur de soins de santé ou encore à consulter des sources crédibles et de confiance, comme Canada.ca et Immunisation.ca.

Les Canadiens peuvent obtenir des renseignements sur le site Canada.ca pour comprendre les bienfaits de la vaccination contre la COVID-19 ainsi que pour trouver des conseils sur la vie après la vaccination. Des outils interactifs gratuits d’évaluation des risques, mis au point par le National Institute on Aging de l’Université Ryerson avec la collaboration du gouvernement du Canada, sont également accessibles. Ces ressources visent à aider les Canadiens à prendre des décisions éclairées et à comprendre les précautions à prendre pour réduire les risques liés à la COVID-19 en fonction de l’état de santé et du statut vaccinal de la personne et de la famille, ainsi que des différents contextes et activités à risque. Cependant, à mesure que les autorités commencent à assouplir les restrictions, les risques et les circonstances ne sont plus les mêmes partout et il demeure important de suivre les conseils de santé publique locaux, quel que soit votre statut vaccinal.

Pendant que la COVID-19 continue de circuler au Canada et à l’étranger, les mesures de santé publique de base et les précautions individuelles peuvent nous aider à en réduire la propagation : si vous avez des symptômes, restez chez vous ou isolez-vous; soyez au fait des risques associés à divers environnements; évitez tous les voyages non essentiels et continuez à suivre les mesures de protection individuelle, comme la distanciation physique et le port d’un masque bien conçu et bien ajusté, au besoin.

Les Canadiens peuvent également en faire plus en diffusant des renseignements crédibles sur les risques de la COVID‑19 et sur les mesures à prendre pour réduire la transmission de la COVID‑19 dans les collectivités. Je vous invite à lire mon document d’information pour obtenir de plus amples renseignements et ressources sur la COVID‑19, ainsi que sur les moyens de réduire les risques et de se protéger et de protéger les autres, y compris de l’information sur la vaccination contre la COVID‑19.

Coordonnées

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :