Déclaration de l’administratice en chef de la santé publique du Canada, le 3 septembre 2021 

Déclaration

Le 3 septembre 2021 | Ottawa (Ontario) | Agence de la santé publique du Canada

La pandémie de COVID-19 continue d'être une source de stress et de causer de l'anxiété à de nombreux membres de la population canadienne, particulièrement à ceux qui n'ont pas accès à leur réseau de soutien habituel. Le portail Espace mieux-être Canada offre aux personnes de tous âges partout au pays un accès immédiat à du soutien en matière de santé mentale et de toxicomanie sans frais et de façon confidentielle. Ces services sont accessibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) continue de surveiller les indicateurs épidémiologiques de la COVID-19 pour rapidement déceler, comprendre et communiquer les enjeux émergents et préoccupants. J'ai fait le point aujourd'hui sur les plus récentes analyses épidémiologiques et de modélisation. Un bref compte rendu des résultats de la modélisation, les plus récents chiffres et les dernières tendances à l'échelle nationale se trouve ci-dessous.

Depuis les dernières prévisions de modélisation à plus long terme datant du 30 juillet 2021, la vague découlant du variant Delta a poursuivi son accélération sur la forte courbe de la recrudescence de la maladie. La prévision actualisée de modélisation à plus long terme indique que le nombre de cas pourrait continuer d'augmenter rapidement au cours des prochaines semaines, toutefois, le renforcement des mesures visant à réduire la propagation, dont, par exemple, une restriction de 25 % des contacts, pourrait ralentir cette accélération. Le Canada a amélioré de façon significative la couverture vaccinale de sa population; toutefois, la dernière modélisation met en évidence le besoin urgent d'accroître la vaccination des personnes de 18 à 39 ans et d'accélérer le taux global de vaccination de la population admissible. La vaccination rapide d'un plus grand nombre de personnes pourrait être un facteur majeur pour ralentir la recrudescence causée par le variant Delta, ce variant plus contagieux et causant une maladie plus grave, ce qui pourrait protéger la capacité des systèmes de soins de santé et réduire la perturbation sociale. En ce début de la longue fin de semaine de la fête du Travail et de la reprise des activités à l'intérieur cet automne, cette prévision confirme l'importance de demeurer vigilants et prêts alors que le nombre de cas continue d'augmenter, et met en évidence le besoin d'agir pour limiter la propagation.

Depuis le début de la pandémie, il y a eu au Canada 1 507 051 cas de COVID-19, dont 26 991 décès. Ces chiffres cumulatifs représentent le fardeau qu'est la COVID-19 jusqu'à présent, et le nombre de cas présents, qui se situe maintenant à 33 493 et les moyennes mobiles sur sept jours indiquent l'évolution de la maladie et les tendances liées à la gravité.

Les dernières moyennes nationales pour les 7 derniers jours (du 27 août au 2 septembre) indiquent que 3 486 nouveaux cas sont signalés sur une base quotidienne, ce qui représente une hausse de 22 % par rapport à la semaine précédente. Les dernières semaines ont été marquées d'une hausse du nombre de cas dans certaines des régions les plus peuplées du Canada, mais les tendances nationales liées à la gravité de la maladie commencent à augmenter, principalement chez les non-vaccinés. Les dernières données nationales démontrent qu'une moyenne de 1 230 personnes touchées par la COVID-19 s'est fait soigner dans des milieux hospitaliers chaque jour au cours de la période de sept jours la plus récente (du 27 août au 2 septembre), ce qui représente une hausse de 34 % par rapport à la semaine précédente. Cela comporte notamment une moyenne de 442 personnes aux soins intensifs, une diminution de 29 % par rapport à la semaine précédente, et une moyenne de 13 décès signalés chaque jour, du 27 août au 2 septembre.

Pendant la quatrième vague de la pandémie de COVID-19 au Canada, les infections et les résultats graves ont certaines caractéristiques majeures :

  • À l'échelle nationale, le variant Delta, un variant préoccupant et très contagieux, est responsable de la majorité des cas récemment signalés, est associé à une maladie plus grave, et pourrait réduire l'efficacité des vaccins.
  • La plupart des cas signalés, des hospitalisations et des décès surviennent chez les non-vaccinés.
  • La propagation du virus dans les milieux où la couverture vaccinale est faible pose le risque que de nouveaux variants préoccupants émergent et replacent ceux qui existent actuellement, dont le risque de variants préoccupants résistant à la protection vaccinale.

Peu importe le variant du SARS-CoV-2 qui domine dans une région, nous savons que la vaccination, combinée aux mesures de santé publiques et individuelles, favorise toujours la réduction de la transmission de la COVID-19 et des résultats graves. Plus particulièrement, les preuves continuent de démontrer qu'une série complète de vaccins contre la COVID-19 approuvés par Santé Canada fournit une protection importante. Selon les dernières données provenant des 11 provinces et territoires portant sur les populations admissibles, soit celles âgées de 12 ans et plus :

  • Entre le 14 décembre 2020 et le 14 août 2021, 0,04 % des personnes entièrement vaccinées ont été infectées, alors que la plupart des cas récents et des dernières hospitalisations ont lieu chez les personnes non vaccinées ou partiellement vaccinées.
  • Au cours des dernières semaines, entre le 18 juillet et le 14 août 2021 :
    • Les cas de COVID-19 signalés en moyenne chaque semaine chez les personnes non vaccinées étaient 12 fois plus élevés que chez les personnes entièrement vaccinées.
    • Les cas d'hospitalisations signalés en moyenne chaque semaine étaient 36 fois plus élevés chez les personnes non vaccinées que chez les personnes entièrement vaccinées.

En date du 2 septembre, les provinces et les territoires ont administré plus de 53,5 millions de doses de vaccins anticovidiques. Selon les dernières données provinciales et territoriales, plus de 84 % des personnes âgées de 12 ans et plus ont obtenu au moins une dose, et 77 % seraient entièrement vaccinés. En date du 28 août, les données liées à la couverture vaccinale selon l'âge démontrent que de 74 % à 96 % des personnes dans les groupes admissibles au vaccin ont reçu au moins une dose et de 63 % à 94 % sont entièrement vaccinées. L'automne arrive, et il importe de faire ce dernier bout de chemin afin d'atteindre une très forte couverture vaccinale chez tous les groupes d'âge admissibles, ce qui pourrait s'avérer crucial pour l'imiter les répercussions de la vague causée par le variant Delta. Nous devons nous efforcer de vacciner complètement et le plus rapidement possible le plus grand nombre de personnes admissibles pour nous protéger et protéger les autres, y compris les personnes qui ne développent pas une forte réponse immunitaire ou qui ne peuvent se faire vacciner.

Étant donné l'importance de vacciner les adolescents avant l'automne et le retour en classe, la mise à jour des recommandations du CCNI permettra d'aider les provinces et les territoires dans le déploiement des programmes de vaccination contre la COVID-19 pour protéger la santé et le bien-être des adolescents, de leur famille, ainsi que leurs communautés. En outre, le CCNI examine des preuves émergentes liées aux bienfaits potentiels d'une dose supplémentaire pour certaines populations, notamment chez les personnes immunodéprimées et les personnes âgées qui vivent dans des habitations collectives.

Pour de plus amples renseignements sur la vaccination dans votre région, communiquez avec l'autorité locale en santé publique, votre médecin, ou toute autre source crédible de renseignements, tels que Canada.ca et Immunize.ca. On peut accéder à un vaste éventail de renseignements sur Canada.ca pour en en savoir plus sur les bienfaits associés à la vaccination contre la COVID-19 et ce dont on peut s'attendre après la vaccination.

La COVID-19 circule encore au Canada et partout dans le monde, et les principales mesures de santé publique demeurent cruciales : si vous avez des symptômes, restez chez vous ou isolez-vous; soyez au fait des risques associés à divers environnements; respectez les mesures et les conseils de santé publique de la localité et continuez à suivre les mesures de protection individuelle. On parle notamment de distanciation physique et le port d'un masque bien conçu et bien ajusté; ces mesures fournissent une couche de protection supplémentaire et réduisent le niveau de risque, peu importe le contexte. Il est toujours recommandé aux Canadiens d'éviter les voyages non essentiels à l'étranger; si vous devez voyager, soyez aux affûts des exigences pour visiter d'autres pays et pour revenir au Canada.

Les membres de la population canadienne peuvent également en faire plus en diffusant des renseignements crédibles sur les risques de la COVID-19 et sur les mesures à prendre pour réduire la transmission de la COVID-19 dans les collectivités. Je vous invite à lire mon document d'information pour obtenir de plus amples renseignements et ressources sur la COVID-19, ainsi que sur les moyens de réduire les risques et de se protéger et de protéger les autres, y compris de l'information sur la vaccination contre la COVID-19.

Coordonnées

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983
media@hc-sc.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :