Mise en quarantaine et isolement à la maison si vous êtes atteint de la COVID-19 ou pourriez l’être

Les conseils en matière de santé publique varient grandement d’un bout à l’autre du Canada en raison des situations locales, qui évoluent rapidement. Il est important que vous continuiez à suivre les recommandations et les exigences de votre autorité locale de santé publique, notamment en ce qui concerne l’isolement et la quarantaine.

La quarantaine et l’isolement peuvent aider à empêcher la propagation de la COVID-19 à d’autres personnes. C’est particulièrement important compte tenu de la propagation des variants préoccupants au Canada. Suivez les conseils de votre autorité locale de santé publique pour connaître le moment et la façon de vous mettre en quarantaine ou de vous isoler.

Si vous avez récemment voyagé à l’extérieur du Canada, les conseils concernant votre période de quarantaine ou d’isolement peuvent varier. Consultez les renseignements les plus récents à propos des restrictions, des exemptions et des conseils sur les voyages à Voyage.gc.ca/voyage-covid.

Mise en quarantaine

Mettez-vous en quarantaine si vous ne présentez aucun symptôme et si vous avez été exposé à une personne qui a reçu un diagnostic de COVID-19 ou qui en est peut-être atteinte.

Si vous avez subi un test de dépistage de la COVID-19 et que vous attendez vos résultats, vous devez vous mettre en quarantaine jusqu’à ce que l’une ou l’autre des situations suivantes se présente :

  • vous receviez un résultat négatif
  • votre autorité locale de santé publique vous avise que vous n’avez plus besoin d’être en quarantaine

Les exigences en matière de quarantaine peuvent être différentes si vous ou un membre de votre ménage avez été vacciné contre la COVID-19. Suivez les conseils de votre autorité locale de santé publique.

Se mettre en quarantaine

En quarantaine, vous devez :

  • rester à la maison ou à votre lieu de cohabitation
    • si vous vivez avec la personne qui vous a transmis le virus, évitez tout autre contact avec elle pour limiter les expositions répétées
  • surveiller votre état de santé pour déceler l’apparition de symptômes (même un seul symptôme léger)
  • prendre votre température tous les jours ou selon les directives de votre autorité locale de santé publique
  • éviter autant que possible d’utiliser des médicaments qui réduisent la fièvre, comme l’acétaminophène ou l’ibuprofène
    • ils pourraient cacher un symptôme précoce de la COVID-19
  • suivre les conseils de votre autorité locale de santé publique sur les tests de dépistage

Si vous commencez à présenter des symptômes pendant la quarantaine, vous devez :

  • vous isoler des autres dès que vous remarquez la présence d’un symptôme, aussi léger soit-il
  • consulter immédiatement votre autorité locale de santé publique pour obtenir des instructions sur les exigences en matière de tests et d’isolement
    • communiquez avec votre fournisseur de soin de santé si vous avez des questions ou des préoccupations au sujet de votre santé

Isolement

Isolez-vous si vous :

  • avez reçu un diagnostic de COVID-19, que vous ayez des symptômes ou non
  • avez obtenu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19, y compris une trousse d’autotest rapide
  • présentez un symptôme de la COVID-19, quel qu’il soit et même s’il est léger, et êtes dans l’une ou l’autre des situations suivantes :
    • vous avez été en contact avec une personne qui a reçu un diagnostic de COVID-19 ou qui pourrait en être atteinte
    • vous avez passé un test de dépistage pour la COVID-19 et attendez les résultats
    • vous avez été informé par votre autorité locale de santé publique que vous devez vous isoler

Si vous vous mettez en isolement à la maison, les membres de votre ménage pourraient devoir se mettre en quarantaine après leur dernier contact avec vous. Votre autorité locale de santé publique déterminera la durée de la quarantaine en fonction de divers facteurs, notamment les deux suivants :

  • votre statut vaccinal
  • la mesure dans laquelle les membres de votre ménage peuvent rester loin de vous à la maison ou dans votre milieu de vie
    • par exemple, si vous avez accès à une chambre à coucher et à une salle de bains séparée

Façons de s’isoler

  • Rendez-vous directement à votre domicile ou à votre lieu de cohabitation et restez-y.
  • Surveillez vos symptômes si vous en avez.
    • Communiquez immédiatement avec votre fournisseur de soins de santé ou votre autorité locale de santé publique et suivez leurs instructions si vos symptômes s’aggravent.
      • Composez le 911 ou votre numéro d’urgence local si vous présentez des symptômes graves.
  • Suivez les conseils de votre autorité locale de santé publique pour obtenir des directives sur les tests.

Réduire le niveau de risque dans votre ménage

Votre autorité locale de santé publique peut vous conseiller de vous mettre en quarantaine ou de vous isoler ailleurs qu’à votre domicile selon les résultats d’une évaluation des risques.

Mesures de santé publique à suivre

En quarantaine ou en isolement, vous devriez :

  • suivre les conseils et les directives de votre autorité locale de santé publique
  • garder votre espace bien aéré
  • porter un respirateur (sinon, porter un masque médical bien ajusté)
  • maintenir une distance physique aussi grande que possible avec les autres membres de votre ménage
  • nettoyer et désinfecter souvent les surfaces et les objets à fréquemment touchés à la maison
  • vous laver fréquemment les mains avec de l’eau et du savon
    • si vous n’avez pas accès à l’eau et au savon, utilisez un désinfectant pour les mains contenant au moins 60 % d’alcool
  • éviter tout contact étroit avec vos animaux de compagnie

Portez un respirateur

Portez un respirateur (comme un N95 ou un KN95) lorsque vous :

  • devez quitter votre lieu d’isolement ou de quarantaine (par exemple, pour consulter un professionnel de la santé)
  • êtes dans un espace intérieur partagé, en présence ou non d’autres personnes (comme un couloir ou la cuisine)
  • vous trouvez dans un espace extérieur partagé (comme un balcon ou une cour arrière) avec les membres de votre ménage
  • vous recevez des soins (contacts physiques directs ou interactions à proximité)

Ne portez pas de respirateur ou de masque si vous avez de la difficulté à respirer pendant que vous le portez.

Vos proches aidants et les membres de votre ménage devraient également porter un respirateur lorsqu’ils :

  • vous prodiguent des soins
  • se trouvent dans le même espace que vous

Cela est particulièrement important pour ceux qui :

  • sont susceptibles de présenter une forme grave de la maladie ou des complications de la COVID-19
  • vivent dans un milieu surpeuplé

Si un respirateur n’est pas disponible dans ces situations, portez un masque médical bien ajusté. Si vous n’en avez pas, portez un masque non médical bien fabriqué et bien ajusté.

Enfants

Les enfants de moins de 2 ans ne devraient pas porter de masque. Les enfants de 2 à 5 ans peuvent porter un masque s’ils :

  • peuvent le tolérer
  • sont supervisés
  • savent comment le mettre et l’enlever

Les enfants de 5 ans et plus doivent porter un masque dans les mêmes situations ou dans les mêmes contextes que les adultes.

Actions à éviter

En quarantaine ou en isolement, évitez de faire ce qui suit :

  • aller au travail ou à l’école
  • visiter des endroits publics
  • recevoir des invités chez vous
  • partager des effets personnels
  • participer à des activités de groupe à domicile comme :
    • partager les repas
    • jouer à des jeux en famille
    • regarder la télévision ensemble
  • rendre visite à des amis ou à des membres de la famille
  • partager une salle de bain avec les membres du ménage, mais si ce n’est pas possible :
    • suivez les mesures de santé publique lorsque vous êtes dans un espace partagé
    • baissez le couvercle de la toilette avant d’activer la chasse d’eau pour limiter la propagation
  • dormir dans la même pièce que les membres du ménage, mais si ce n’est pas possible :
    • veillez à ce que la pièce soit bien aérée
    • maximiser l’éloignement physique (par exemple, dormir dans des lits séparés, placés de la tête aux pieds)
  • quitter votre domicile ou votre lieu de cohabitation à moins d’avoir besoin de soins médicaux
  • avoir des contacts avec des personnes susceptibles de présenter une forme grave de la maladie ou des complications en raison de leur âge ou d’un problème médical chronique

Si vous présentez des symptômes graves

Composez le 911 ou votre numéro d’urgence local si vous présentez des symptômes graves, comme :

  • des difficultés à respirer ou un essoufflement grave
  • une pression ou une douleur persistante à la poitrine
  • de la confusion d’apparition nouvelle
  • de la difficulté à se réveiller ou à rester éveillé
  • une peau, des lèvres ou des lits d’ongles de couleur pâle, grise ou bleue

Si vous appelez une ambulance pour vous rendre à l’hôpital, dites au répartiteur que vous avez ou que vous pourriez avoir la COVID-19.

Si vous vous rendez à l’hôpital dans un véhicule privé, appelez à l’avance pour informer que vous avez ou que vous pourriez avoir la COVID-19. Suivez les directives fournies.

Lorsque vous voyagez à bord d’un véhicule privé, suivez des mesures de santé publique strictes pour réduire le risque de transmission et :

  • portez un respirateur (si ce n’est pas possible, porter un masque médical bien ajusté) à moins d’avoir de la difficulté à respirer
    • tous les autres passagers doivent également porter un respirateur
  • réduisez au minimum le nombre de passagers dans le véhicule
  • maximisez l’éloignement physique (vous asseoir à l’arrière de la voiture, loin du conducteur)
  • gardez toutes les fenêtres du véhicule ouvertes pour améliorer la ventilation s’il est possible de le faire en toute sécurité

N’utilisez pas les transports en commun pour obtenir des soins médicaux, à moins que vous n’ayez pas le choix.

Pour en savoir plus

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :