Votre premier emploi

De Agence de la consommation en matière financière du Canada

Comprendre les avantages sociaux

Les avantages sociaux peuvent comprendre :

  • un régime de soins de santé et de soins dentaires
  • une assurance invalidité ou une assurance vie
  • un régime de retraite ou de pension

Ces avantages peuvent vous permettre d’économiser. Renseignez-vous sur les avantages sociaux lorsqu’on vous offre un emploi. Si votre employeur n’offre pas d’avantages sociaux, vous devez ajouter ces coûts à votre budget vous-même.

Régime de soins de santé et de soins dentaires

Le régime de soins de santé de votre employeur peut payer pour une partie ou pour l’ensemble de vos médicaments sur ordonnance, lunettes ou frais pour soins dentaires.

Renseignez-vous pour savoir si l’employeur de votre époux ou conjoint offre un régime de soins de santé. Vous pouvez être en mesure d’économiser en comparant les régimes et en choisissant celui avec la meilleure protection au meilleur prix.

Vous pouvez également économiser de l’argent en coordonnant les avantages entre votre régime et celui de votre conjoint. Si les deux régimes offrent différents niveaux de protection, vous pouvez être en mesure de récupérer jusqu’à 100 % de vos dépenses.

Renseignez-vous sur l’assurance maladie.

Assurance invalidité

Votre employeur peut vous fournir des prestations d’assurance invalidité. Ces prestations peuvent représenter une partie ou l’ensemble de votre salaire si vous ne pouvez pas travailler à cause d’une maladie ou d’une blessure.

Renseignez-vous sur l'assurance invalidité.

Assurance vie

Votre employeur peut vous fournir de l’assurance vie, qui permet à vos bénéficiaires de recevoir de l’argent au moment de votre décès. Cela peut les aider à faire face aux répercussions financières de votre décès. L’assurance vie que vous pouvez obtenir de votre employeur peut coûter moins cher que l’assurance vie temporaire que vous obtenez vous-même.

Renseignez-vous sur l’assurance vie.

Régime de retraite

Si votre employeur offre un régime de retraite ou un REER collectif (Régime enregistré d’épargne retraite), renseignez-vous sur le montant que vous pouvez y cotiser. Votre employeur peut verser une somme équivalente de vos cotisations au régime, jusqu’à un certain pourcentage de votre salaire.

Vous pouvez recevoir du revenu de retraite de régimes publics, comme le RPC (Régime de pensions du Canada) ou le régime de SV (Sécurité de la vieillesse), mais ce revenu ne sera probablement pas suffisant. Si votre emploi n’offre pas d’option de retraite, pensez à d’autres formes d’épargne retraite, comme un CELI (compte d’épargne libre d’impôt) ou un REER individuel.

Régime de pension

Un régime de pension nécessite des cotisations régulières de la part de votre employeur et de vous-même. Au moment de votre retraite, vous recevez des prestations du régime. Vous ne payez pas d’impôt sur les cotisations jusqu’au moment de leur retrait.

Le montant que vous recevez varie selon un certain nombre de facteurs, dont :

  • le montant que vous et votre employeur avez cotisé au régime
  • le nombre d’années que vous avez travaillé pour l’employeur

REER collectif

Un REER collectif est un régime de pension parrainé par votre employeur. Vous ouvrez un REER individuel, mais vous y cotisez par l’entremise de votre employeur. Vous cotisez grâce à des déductions régulières de votre chèque de paye. Votre employeur peut également cotiser à votre REER.

Les frais pour gérer votre régime peuvent être plus faibles que ceux que vous payez pour gérer vous-même votre REER. Les frais de gestion peuvent réduire le rendement de votre régime et la valeur de votre placement. Même une petite différence dans les frais de gestion peut avoir une incidence sur la valeur de votre placement au fil du temps.

Les détails des REER collectifs peuvent varier selon l’employeur. Pour plus d’information sur votre REER collectif, communiquez avec les services des ressources humaines, votre syndicat ou le représentant de votre régime de pension.

Renseignez-vous sur les REERs.

Questions à poser avant de vous inscrire aux avantages sociaux

Avant de vous inscrire aux avantages sociaux, renseignez-vous sur :

  • le moment où commence la protection, et la période d’attente, le cas échéant
  • le montant que vous devez payer
  • ce que couvre le régime
  • la protection pour votre époux, conjoint, enfant ou autre dépendant qu’offrent les avantages sociaux
  • la possibilité de refuser une partie du régime
  • ce qu’offre votre employeur, soit un régime d’épargne ou de retraite, et sur le montant que vous et votre employeur pouvez y cotiser

Comprendre les déductions à la source

L’information comprise sur votre talon de chèque peut être difficile à comprendre. La plupart des talons de chèque indiquent votre salaire avant et après déductions.

Salaire brut

Votre salaire brut est le montant d’argent que vous recevez avant les taxes et autres déductions à la source.

En plus de votre paye régulière, votre salaire brut peut comprendre :

  • les commissions
  • les primes
  • la paye de vacances
  • la paye pour les heures supplémentaires

Salaire net

Votre salaire net est souvent un peu moins élevé que votre salaire brut. Votre salaire net est le montant d’argent que vous recevez après les taxes et autres déductions à la source. C’est le montant qui est déposé dans votre compte de banque ou inscrit sur votre chèque de paye.

Déductions

Votre employeur déduit l’impôt sur le revenu, les cotisations à l’assurance-emploi (AE), au Régime de pensions du Canada (RPC) ou du Régime de rentes du Québec (RRQ) directement de votre salaire brut. L’argent que votre employeur déduit est envoyé directement aux gouvernements fédéral, provinciaux ou territoriaux.

D’autres déductions peuvent comprendre :

  • cotisations pour vos avantages sociaux
  • cotisations à un régime d’épargne ou de pension de l’employeur
  • cotisations syndicales ou professionnelles

Retenues d’impôt

Une importante partie des déductions à la source sert à payer l’impôt sur le revenu. Votre employeur prend l’argent de votre salaire brut et l’envoie directement :

  • au gouvernement fédéral
  • à votre gouvernement provincial ou territorial

Au Québec, la taxe provinciale est une déduction distincte. Dans le reste du Canada, il y a une seule déduction combinée. Cela couvre l’impôt sur le revenu provincial ou territorial et fédéral.

Lorsque vous commencez un nouvel emploi, votre employeur doit déterminer le montant d’impôt sur le revenu à déduire de votre paye régulière. Pour le faire vous devez remplir un formulaire, qui s’appelle une Déclaration des crédits d’impôt personnels.

Si vous avez d’autres dépenses importantes que vous pouvez utiliser pour des retenues d’impôt, comme des cotisations à un REER ou des frais de garde d’enfants, pour réduire l’argent que votre employeur déduit et votre salaire net à chaque chèque de paye. Remplir une Demande de déduire des retenues d’impôt à la source.

Chaque année, votre employeur vous envoie un feuillet T4, ou État de la rémunération payée. Le feuillet T4 résume votre paye, ainsi que toutes les déductions tirées de votre paye au cours de l’exercice précédent.

Déductions d’assurance-emploi (AE)

L’AE (assurance-emploi) est un programme fédéral. Il offre de l’aide financière temporaire aux Canadiens sans emploi dans certaines circonstances.

L’AE est financée par l’employé et l’employeur. Votre employeur peut déduire votre partie des cotisations d’AE de votre paye. Si vous perdez votre emploi, vous pouvez avoir droit à de l’aide financière de l’AE pendant un certain temps.

Renseignez-vous sur les exigences pour l’admissibilité à l’AE et sur les prestations.

Déductions du RPC et du RRQ

Le RPC (Régime de pensions du Canada) est un régime de retraite géré par le gouvernement fédéral. Les employés et les employeurs de toutes les provinces et de tous les territoires doivent y cotiser. Le Québec a son propre régime de pension, le RRQ (Régime de rentes du Québec). Le RRQ est semblable au RPC, sauf qu’il est financé par les personnes qui travaillent au Québec.

Le RPC et le RRQ offrent des prestations de pension de base au moment de votre retraite. Règle générale, le montant que vous recevez au moment de votre retraite varie selon le montant que vous avez cotisé au régime. Au moment de votre décès, le régime verse des prestations à vos survivants.

Régimes de l’employeur

Si vous cotisez à un régime d’épargne ou de retraite par l’entremise de votre employeur, ces déductions sont également comprises sur votre talon de paye.

Par exemple :

  • déductions du Régime enregistré d’épargne retraite
  • déductions du fonds de pension de l’employeur
  • déductions du régime d’épargne ou de retraite de l’employé

Renseignez-vous sur les régimes de pension et de retraite publics et de l’employeur.

Éviter la fraude liée à l’emploi

Il existe différents types de fraudes liées à l’emploi.

Lorsque vous cherchez du travail, faites attention aux signes suivants :

  • vous devez payer des frais pour poser votre candidature
  • l’offre d’emploi promet un salaire important pour peu de travail, ou pas du tout
  • l’employeur n’a pas d’adresse physique ou de personne-ressource
  • l’employeur semble prêt à embaucher n’importe qui, même quelqu’un sans qualification ou expérience

Si vous croyez être victime de fraude liée à l'emploi :

Le Centre antifraude du Canada (CAFC) est l’organisme canadien central qui recueille de l’information sur le crime économique. Le CAFC opère en partenariat avec la Gendarmerie royale du Canada (GRC), la Police provinciale de l’Ontario (PPO) et le Bureau de la concurrence d’Industrie Canada.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :