Fermer un régime enregistré d’épargne-invalidité

Il existe trois situations où un régime enregistré d’épargne-invalidité (REEI) peut être fermé. 

  1. Le titulaire(s) d’un REEI peut fermer le régime si certaines conditions sont respectées.  
  2. L’institution financière doit fermer le REEI après le décès du bénéficiaire. 
  3. L’institution financière peut fermer le régime si l’Agence du revenu du Canada (ARC) met fin à l’enregistrement du REEI. 

Quand le titulaire d’un REEI veut fermer le régime

Le titulaire(s) d’un REEI peut fermer le régime seulement dans une ou l’autre des situations suivantes : 

L’institution financière qui administre le REEI doit examiner et respecter les lois régissant les fiducies et les règles connexes avant de fermer un REEI. 

Avant que l’institution financière ferme le régime, elle doit rembourser au gouvernement les montants de retenue qui restent dans le régime. Tous les montants restants dans le régime doivent être remis au bénéficiaire en tant que paiement d’aide à l’invalidité. 

Quand doit-on fermer un REEI

Lorsque le bénéficiaire d’un REEI décède, le régime doit être fermé au plus tard à la fin de l’année civile qui suit l’année du décès. 

Lorsque l’institution financière ferme le REEI, elle doit rembourser au gouvernement les montants de retenue qui restent dans le régime. L’institution doit ensuite verser les montants restants dans le régime à la succession du bénéficiaire en tant que paiement d’aide à l’invalidité. 

Quand un REEI perd-il son enregistrement

L’Agence du revenu du Canada peut mettre fin à l’enregistrement d’un REEI si le régime ne respecte pas les conditions qui sont décrites dans la loi. Pour éviter que l’ARC mette fin à l’enregistrement du REEI, le régime doit  : 

Lorsque le régime ne répond plus à l’un ou l’autre de ces conditions, l’ARC pourrait mettre fin au REEI.

Une fois que le REEI a perdu son enregistrement, le régime deviendra une fiducie non testamentaire. Les montants de retenue doivent être remboursés au gouvernement. L’institution financière qui administre un régime d’épargne-invalidité qui n’est plus enregistré peut fermer le régime ou le garder ouvert. Si elle ferme le régime, elle doit verser au bénéficiaire tous les montants restants dans le régime en tant que paiement d’aide à l’invalidité.

Si l’institution financière garde le régime ouvert, les montants de retenue doivent être remboursés au gouvernement. Tous les montants restants dans le régime immédiatement avant que le REEI ne perde son enregistrement sont considérés comme ayant été versés au bénéficiaire en tant que paiement d’aide à l’invalidité.

L’institution financière doit s’assurer que le titulaire(s) du régime comprenne de quelle façon les règles du régime vont changer. Par exemple :

La ministre du Revenu national peut envisager de reporter ou de renoncer à la perte de l’enregistrement d’un régime selon les circonstances spécifiques à la situation. 

Pour plus de renseignements sur les régimes qui perdent leur enregistrement, veuillez consulter les numéros 103 à 105 de la circulaire d’information IC99-1R1, Régimes enregistrés d’épargne-invalidité.

Lien connexe

Loi de l’impôt sur le revenu, alinéa 146.4(4)p) et paragraphe 146.4(10)

 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :