Définitions pour les REER

Allocation de retraite

Montant que vous recevez, au moment de votre retraite, en reconnaissance de longs états de service. Ce montant comprend le paiement des congés de maladie inutilisés et le montant reçu pour la perte d'une charge ou d'un emploi qui vous est versé à titre de dommages-intérêts ou à la suite d'une ordonnance ou d'un jugement d'un tribunal. Pour plus d'imnformation lisez le Tableau 8.

Avantage

Un avantage comprend tout bénéfice ou dette qui découle de l’existence d’un REER ou d’un FERR, sujet à certaines exceptions relatives à des activités d'investissement normal et des programmes d'incitatifs conventionnels.

Un avantage comprend tout bénéfice qui est une hausse de la juste valeur marchande (JVM) totale des biens détenus dans le RERR ou le FERR qu’il est raisonnable de considérer comme résultant, de l’un ou l’autre des éléments suivants :

  • une transaction ou un événement (ou une série de transactions ou d’événements) qui ne se serait pas produit dans un contexte commercial ou financier où des parties sans lien de dépendance traitent, prudemment et en toute connaissance de cause, et dont l’un des buts principaux est de permettre de profiter de l’exemption d’impôt prévue pour le régime;
  • un paiement reçu en substitution pour des services fournis par le particulier contrôlant (ou une personne avec qui il a un lien de dépendance) ou pour un paiement sur un placement non-enregistré;
  • une opération de swap;
  • un revenu de placement non admissible déterminé qui n'a pas été payé du régime enregistré dans les 90 jours suivant le jour où l’ARC a envoyé un avis au rentier lui demandant de retirer le montant du régime.

Un avantage inclue un dépouillement du régime enregistré, ou tout bénéfice tel un revenu ou gain en capital attribuable à l’un des cas suivant :

  • un placement interdit;
  • toute diversion d’un montant du REER ou du FERR.

Pour plus d'information sur les avantages, lisez le folio de l'impôt sur le revenu S3-F10-C3, Avantages – REER, REEE, FERR, REEI et CÉLI.

Bénéfice transitoire provenant d'un placement interdit

Expression valable seulement si un particulier détient un ou plusieurs placements interdits dans son REER ou son FERR le 23 mars 2011 et continue de détenir des placements dans son REER ou son FERR dans l’année d’imposition. Un bénéfice transitoire d’un placement interdit d’un particulier pour une année d’imposition est le total de tout revenue gagné (excluant la majoration des dividendes) et des gains en capital réalisés dans l’année d’imposition sur ces placements moins toute perte en capital réalisée sur ces placements dans l’année d’imposition. À cette fin, le montant d’un gain en capital réalisé est la différence positive entre la JVM du bien quand le REER ou le FERR dispose du bien ou quand le bien cesse d’être un placement interdit (moins les coûts raisonnables de disposition, s’il y en a) et la JVM du bien au 22 mars 2011. Le montant d’une perte en capital est la différence négative.

Conjoint de fait

Personne, qui n'est pas votre époux, qui vit avec vous dans une relation conjugale et qui remplit l'une des conditions suivantes :

  • elle vit avec vous dans une relation conjugale et votre relation actuelle avec cette personne a duré au moins 12 mois sans interruption (lisez la remarque ci-dessous);
  • elle est le parent de votre enfant, par la naissance ou l'adoption;
  • elle a la garde, la surveillance et la charge entière de votre enfant (ou elle en avait la garde et la surveillance juste avant que l'enfant atteigne l'âge de 19 ans).

Remarque

Dans cette définition, l'expression « 12 mois sans interruption » comprend les périodes de moins de 90 jours où vous avez vécu séparément en raison de la rupture de votre union.

Cotisations à un REER

Montant en espèces ou en nature, que vous versez à un REER.  Le montant d'une cotisation en nature correspond à la JVM du bien.

Cotisations excédentaires à un REER

En général, il s'agit du montant total de vos cotisation à un REER, à un RPAC ou à un RPD qui dépasse votre maximum déductible au titre des REER pour l'année, plus 2 000 $. Si vous avez des cotisations excédentaires, vous pourriez avoir à payer un impôt de 1 % par mois sur ces cotisations.

Cotisations inutilisées au titre d'un REER, d'un RPAC ou d'un RPD

Montant de vos cotisations à un REER, à un RPAC ou à un RPD que vous ne pouvez pas déduire (ou que vous choisissez de ne pas déduire) et que vous n’avez pas désigné comme remboursement du RAP ou du REEP. Utilisez l'annexe 7, REER et RPAC – Cotisations inutilisées, transfert et opérations dans le cadre du RAP ou du REEP, pour faire le suivi de vos cotisations à un REER, à un RPAC ou à un RPD. Vous pouvez utiliser ce montant comme déduction tant qu'il ne dépasse pas votre maximum déductible au titre des REER pour cette année-là.

Déduction inutilisée au titre des REER à la fin de l'année

En général, maximum déductible au titre des REER pour l'année, moins le montant que vous avez déduit pour vos cotisations à un REER, à un RPAC et à un RPD pour cette même année.

Si vous travaillez aux États-Unis et que vous y cotisez à un régime de retraite admissible durant l'année, les cotisations que vous déduisez cette année-là réduisent aussi cette la déduction inutilisée.

Déduction pour cotisations à un REER

Montant que vous inscrivez à la ligne 208 de votre déclaration de revenus et de prestations. Le montant que vous pouvez demander comme déduction pour cotisations à un REER dépend du montant des cotisations à un REER, à un RPAC ou à un RPD que vous avez faites auparavant et de votre maximum déductible au titre des REER.

Disposition à cotisations déterminées

Modalité d’un régime de pension agréé (RPA) selon laquelle votre revenu de pension est en partie calculé en fonction des cotisations que vous et votre employeur versez à un RPA établi en votre nom.

Disposition à prestations déterminées

Modalité d'un régime de pension agréé (RPA) qui assure un revenu de pension déterminé à l'avance en fonction de la rémunération et des années de service de l'employé.

Époux

Personne avec qui vous êtes légalement marié.

FERR au profit de l'époux ou conjoint de fait

FERR dans lequel des montants ou des biens ont été transférés à partir de votre REER au profit de l'époux ou conjoint de fait ou l'un de vos FEER au profit de l'époux ou conjoint de fait

Financièrement à la charge

Si vous êtes l’enfant ou le petit-enfant d’un rentier, vous êtes généralement considéré comme financièrement à la charge de ce dernier au moment de son décès si, avant le décès, vous résidiez habituellement avec lui et étiez à sa charge, et si vous êtes dans l’une des situations suivantes :

  • votre revenu net de l’année précédente (la ligne 236 de votre déclaration de revenus et de prestations) était moins élevé que le montant personnel de base pour cette année-là (ligne 300 de l’annexe 1);
  • vous avez une déficience et votre revenu net pour l'année précédente était égal ou inférieur au montant personnel de base plus le montant pour personnes handicapées (ligne 316 de l'annexe 1) pour cette année-là.

Si vous ne résidiez pas avec le rentier décédé avant son décès en raison de vos études, nous considérons que vous résidiez quand même avec lui.

Si votre revenu net dépassait les montants décrits ci-dessous, nous considérons que vous n’étiez pas financièrement à la charge du rentier au moment de son décès, sauf si vous pouvez prouver le contraire. Dans un tel cas, vous ou votre représentant légal devrez envoyez une lettre à votre bureau des services fiscaux expliquant pourquoi nous devrions considérer que vous étiez financièrement à la charge du rentier au moment de son décès.

Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR)

Fonds que vous avez établi avec un émetteur et que nous avons enregistré. Vous transférez à votre émetteur des biens provenant généralement d’un REER, d’un RPAC, d’un RPA, d’un RPD ou d’un autre FERR, et l’émetteur vous verse des paiements.

Juste valeur marchande (JVM)

En général, le prix le plus élevé, en dollars, que vous pouvez obtenir pour votre bien sur un marché libre sans restriction entre un acheteur et un vendeur consentants et agissant indépendamment l’un de l’autre.

Pour en savoir plus sur l’évaluation des titres des corporations à peu d’actionnaires, consultez la circulaire d'information IC89-3, Exposé de principes sur l'évaluation de biens mobiliers.

Lien de dépendance

Se réfère généralement à une relation ou à une transaction entre personnes liées entre elles. Toutefois, un lien de dépendance peut également exister entre des particuliers, sociétés de personnes ou sociétés non liés, selon les circonstances.

Pour en savoir plus, lisez le folio de l’impôt sur le revenu S1-F5-C1, Personnes liées et personnes sans lien de dépendance entre elles.

Maximum déductible au titre des REER

Montant maximum des cotisations que vous pouvez déduire, selon ce que vous avez versé à votre REER ou à celui de votre époux ou conjoint de fait pour une année donnée. N’incluez pas dans ce montant le transfert de certains revenus admissibles dans votre REER. Le maximum déductible est calculé en fonction d’une partie de votre revenu gagné de l’année précédente. Le facteur d'équivalence (FE), le facteur d'équivalence pour services passés (FESP), le facteur d'équivalence rectifié (FER) et les déductions inutilisées au titre des REER à la fin de l'année précédente servent également à calculer ce maximum.

Mécanisme de retraite déterminé

Il s’agit d’un régime de pension qui n’est pas agréé selon l’impôt sur le revenu et qui n’est pas capitalisé ou ne l’est qu’en partie.

Montants admissibles à un régime collectif (aussi appelé « les cotisations obligatoires à un régime »)

Montants que vous devez verser à faites à un RPAC ou un « arrangement admissible ». Un arrangement est admissible si tous les conditions suivantes sont remplies :

  • il vise au moins deux particuliers;
  • les cotisations sont des montants auxquels vous avez droit pour services rendus;
  • les cotisations sont versées au REER par la personne qui doit vous payer ou par un agent de cette personne.

Les montants admissibles à un régime collectif n'incluent pas les montants que vous auriez pu empêcher d'être payés après avoir commencé de participer à l'arrangement et dans les 12 mois avant que les cotisations soient payées.

Opération de swap

Il s'agit de tout transfert de bien effectué entre le régime enregistré et le particulier contrôlant (ou une personne avec qui le particulier contrôlant a un lien de dépendance). Certaines exceptions sont prévues pour les contributions et distributions du régime, les achats et ventes entre 2 régimes du même particulier contrôlant qui ont les mêmes exemptions d'impôt (par exemple d'un REER à un REER ou FERR) et des transactions relatives à des hypothèques assurées.

Pour plus d'information sur les opérations de swap et les règles transitoires applicables, lisez le folio de l'impôt sur le revenu S3-F10-C3, Avantages – REER, REEE, FERR, REEI et CÉLI.

Paiement de conversion

Paiement d'un montant convenu ou d'un montant forfaitaire unique de la rente prévue à votre REER. Ce paiement équivaut à la valeur actuelle de la totalité ou d'une partie de vos paiements de rente futurs en selon le régime.

Placement admissible

Placements dans un bien (sauf un bien immobilier), comprenant : les espèces; les certificats de placements garantis, des titres de créances du gouvernement et des sociétés, les fonds mutuels et les titres cotés à une bourse de valeurs désignée.

Pour plus d’information, lisez le folio de l’impôt sur le revenu S3-F10-C1, Placements admissibles – REER, REEE, FERR, REEI et CÉLI.

Placement interdit

Il s'agit d'un bien auquel le rentier d'un REER ou d'un FERR est lié de très près. Il comprend :

  • une dette du rentier;
  • une dette, une action ou une participation dans une société, une fiducie ou une société de personnes dans laquelle le rentier a une participation notable (généralement 10 % d'intérêt ou plus, en tenant compte des avoirs avec lien de dépendance);
  • une dette, une action ou une participation dans une société, une fiducie ou une société de personnes avec laquelle le rentier a un lien de dépendance.

Un prêt hypothécaire qui est assuré par la Société canadienne d'hypothèque et de logement ou par une assurance privée approuvée, ne constitue pas un placement interdit. Il ne comprend également pas certains fonds commun de placement réglementés et de certains investissements largement répandus auxquels est associé un faible risque d’opérations d’initié.

Pour plus d’information, lisez le folio de l’impôt sur le revenu S3-F10-C2, Placements interdits – REER, REEE, FERR, REEI et CÉLI.

Placement non admissible

Tout bien qui n'est pas un placement admissible pour la fiducie régie par un REER ou un FERR.

Pour plus d’information, lisez le Folio de l'impôt sur l revenu S3-F10-C1, Placements admissibles – REER, REEE, FERR, REEI et CÉLI.

Plafond REER

Montant maximum déductible au titre des nouveaux REER que vous pouvez avoir pour une année. C'est aussi l'un des montants utilisés pour calculer votre maximum déductible au titre des REER pour une année. 

Régime enregistré d'épargne-études (REEE)

Contrat entre un particulier (le souscripteur) et une personne ou un organisme (le promoteur). Habituellement, le souscripteur verse à un REEE des cotisations qui produisent un revenu. Ce revenu est ensuite versé à un ou à plusieurs bénéficiaires sous forme de paiements d’aide aux études.

Régime enregistré d'épargne-invalidité (REEI)

Un accord de fiducie entre un particulier (le titulaire) et une société de fiducie au Canada (l'émetteur) qui assure la sécurité financière à long terme d'un bénéficiaire qui a une déficience grave et prolongé des fonctions physiques ou mentales.  

Régime enregistré d'épargne-retraite (REER)

Régime d'épargne-retraite que vous avez établi et que nous avons enregistré, et auquel vous ou votre époux ou conjoint de fait cotisez. Le revenu accumulé dans le REER n'est pas imposé tant que les fonds y demeurent. Toutefois, vous devrez payer de l’impôt lorsque vous recevez des montants du régime.

REER au profit de l'époux ou conjoint de fait

REER que vous avez établi pour vous verser un revenu lorsqu'il viendra à échéance, mais auquel votre époux ou conjoint de fait pouvez cotiser. Aussi, un REER qui reçoit des montants ou des transferts de tout autre REER ou d’un FERR au profit de votre époux ou conjoint de fait

REER échu

REER duquel vous avez commencé à recevoir un revenu de retraite.

REER non échu

REER duquel vous n'avez pas commencé à recevoir un revenu de retraite.

Régime de retraite admissible

Dans le cadre de la Convention fiscale entre le Canada et les États-Unis, régime habituellement exempté de l'impôt sur le revenu aux États-Unis et géré dans le but d'offrir des prestations de pension ou de retraite. Les régimes 401k) sont parmi les régimes de retraite admissibles les plus courants des États-Unis. Pour la liste complète des régimes exemptés de l'impôt sur le revenu aux États-Unis, allez à Protocole modifiant la Convention entre le Canada et les États-Unis d'Amérique en matière d'impôts sur le revenu et sur la fortune.

Régime de participation différée aux bénéfices (RPDB)

Régime offert par l'employeur que nous avons agréé et selon lequel l'employeur partage les bénéfices d'une entreprise avec l'ensemble des employés ou un groupe désigné d'employés.

Régime de pension agréé (RPA)

Régime de pension que nous avons agréé et selon lequel l'employeur (ou l'employeur et ses employés) met des fonds de côté pour versé une pension aux employés au moment de leur retraite.

Régime de pension agréé collectif (RPAC)

Régime d’épargne-retraite auquel vous et votre employeur participant cotisez. Le revenu accumulé dans le RPAC n’est pas imposé tant que les fonds y demeurent.

Régime de pension déterminé (RPD)

Régime de pension ou accord semblable qui a été prescrit selon le Règlement de l'impôt sur le revenu comme un « régime de pension déterminé » aux fins de la Loi de l'impôt sur le revenu (actuellement le régime de retraite de la Saskatchewan est le seul arrangement prescrit par le Règlement de l'impôt sur le revenu pour régime de pension déterminé). De nombreuses règles visant les REER s’appliquent aussi aux RPD.

Régime étranger

Régime ou un mécanisme créé principalement pour le bénéfice de non-résidents relativement à des services qu'ils rendent à l'étranger.

Remboursement de primes

Montant payé ou considéré comme ayant été payé à même le REER d'un rentier décédé à un bénéficiaire admissible.

Rentier

En général, personne à qui le REER ou le FERR verse un revenu de retraite. Au moment du décès du rentier, l'époux ou conjoint de fait survivant peut, dans certains cas, devenir le rentier et avoir droit au revenu de retraite.

Revenu de placement non admissible déterminé

Il s’agit de tout revenu (excluant la majoration des dividendes) ou d’un gain en capital qu’il est raisonnable d’attribuer, directement ou indirectement, à une somme qui est imposable pour tout REER ou FERR du rentier (par exemple : un revenu de génération subséquente gagné sur un revenu de placement non admissible ou sur un revenu d’une entreprise régie par un REER ou un FERR).

Revenu gagné

Revenu que nous calculons en additionnant vos revenus d’emploi, vos revenus d’un travail indépendant et certains autres types de revenus. Nous en soustrayons les dépenses d’emploi précises et les pertes d’entreprise ou de location. Pour calculer votre revenu gagné, voir l'étape 2 du Tableau 3.

Le revenu de performance admissible (généralement un revenu de promotion, un prix en argent ou un revenu provenant d’apparitions publiques d’un athlète amateur) versé dans une fiducie au profit d’athlètes amateurs (FPAA) fait partie du revenu gagné pour déterminer le plafond des cotisations au REER du bénéficiaire de la fiducie.

Sans lien de dépendance

Se réfère à une relation ou à une transaction entre des personnes agissant selon leurs intérêts distincts.

Pour en savoir plus, lisez le folio de l’impôt sur le revenu S1-F5-C1, Personnes liées et personnes sans lien de dépendance entre elles.

Somme découlant d'un dépouillement de REER

La réduction de la JVM de biens détenus dans le régime, si la valeur est réduite dans le cadre d’une opération ou d’un événement (ou d’une série d’opérations ou d’événements), dont l’un des buts principaux consiste à permettre au particulier contrôlant (ou à une personne avec laquelle il a un lien de dépendance) d’obtenir un bénéfice relatif au bien détenu dans le régime ou d’en tirer profit par suite de la réduction. Des exceptions sont prévues pour les distributions du régime qui sont incluses dans le revenu imposable, ou spécifiquement exclues du revenu (tel un transfert entre régime sur une base d'impôt différé).

Pour plus d'information sur les sommes découlant d'un dépouillement, lisez le folio de l'impôt sur le revenu S3-F10-C3, Avantages – REER, REEE, FERR, REEI et CÉLI.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :