Messages pour les employés seulement - Emploi et Développement social Canada

De : Emploi et Développement social Canada

Suivez :

17 septembre - #MerciJeudi : Direction générale des services aux citoyens, Région de l'Ouest canadien et des Territoires

Chers collègues,

Au cours des derniers mois, la pandémie de COVID-19 a touché des collectivités partout au pays, y compris des milliers de collectivités rurales et éloignées. Cette semaine, nous tenons à souligner le travail des équipes de sensibilisation de la Direction générale des services aux citoyens (DGSC), région de l’Ouest canadien et des territoires, qui ont pris conscience dès le début des répercussions importantes que la pandémie aurait sur ces collectivités et qui ont rapidement mis en œuvre des stratégies novatrices pour les joindre et les soutenir.

De nombreux employés des services de sensibilisation de la DGSC ont un fort sentiment d’appartenance à l’égard des collectivités qu’ils desservent et connaissent très bien les défis uniques de la vie rurale. De concert avec ses collègues de la Direction des opérations du mode en personne et des stratégies, la région de l’Ouest canadien et des territoires a tiré parti de ses connaissances acquises sur le terrain et a mis à l’essai un nouveau centre d’appels expressément destiné aux Canadiens vulnérables. Depuis avril, une équipe de 30 employés de la DGSC de la région de l’Ouest canadien et des territoires, appuie ce nouveau centre de soutien et a traité plus de 10 000 demandes de service. L’équipe a également communiqué de façon proactive avec les 512 collectivités autochtones de cette région oen quelques semaines, déployant d’énormes efforts pour établir des liens directs et veiller à ce que des renseignements essentiels soient transmis à ces collectivités dès que possible.

En plus de fournir des services généraux de sensibilisation, l’équipe de la DGSC a travaillé en étroite collaboration avec plusieurs collectivités aux prises avec des difficultés, comme la Première Nation Heiltsuk à Bella Bella (C.-B.), qui a pris la difficile décision de suspendre sa récolte annuelle d’œufs de hareng sur varech. Jusqu’à 700 membres de la bande participent habituellement à la récolte, qui revêt une grande importance financière et culturelle pour la Première Nation Heiltsuk et qui devait générer des revenus de 6 millions de dollars. Pour aider les membres de cette collectivité à avoir accès à une variété de prestations de soutien du revenu, Service Canada et l’Agence du revenu du Canada (ARC) ont travaillé en partenariat pendant plusieurs mois pour offrir des services externes par téléphone, notamment recevoir les demandes de prestations d’assurance-emploi et de prestations canadiennes d’urgence (PCU), aider à répondre aux demandes complexes concernant les demandes de prestations de pêcheur antérieures, répondre aux questions sur la Sécurité de la vieillesse (SV) et le Régime de pensions du Canada (RPC), et fournir de l’information à l’appui de la production des déclarations de revenus.

Les partenariats établis par la région ont joué un rôle déterminant dans la satisfaction des besoins des Canadiens et des collectivités. Par exemple, en entendant parler du soutien exceptionnel offert à la Première Nation Heiltsuk, d’autres collectivités des Premières Nations ont communiqué avec Service Canada, et d’autres séances d’information par téléphone ont eu lieu en collaboration avec l’ARC et Services aux Autochtones Canada. Dans le cadre d’une autre initiative, la DGSC a travaillé en étroite collaboration avec son homologue provincial pour établir un service de transfert d’appels et de rendez-vous téléphoniques afin d’aider rapidement les clients qui téléphonent à Service BC par erreur.

Nous sommes extrêmement fiers des employés de la région de l’Ouest canadien et des territoires qui ont retroussé leurs manches pour servir les collectivités de cette région; certaines d’entre elles figurent parmi les plus éloignées et les plus vulnérables au Canada. Vous avez fait face à des défis importants au cours de cette période – le travail que vous et vos collègues avez accompli dans toute la région n’est pas passé inaperçu.

Merci de votre engagement et de votre dévouement continus.

Portez-vous bien. Soyez prudents.

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Gary Robertson
Sous-ministre par intérim du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

17 septembre - 4 000 abonnés et ça continue : Le compte Twitter pour les employés d'EDSC poursuit dans sa foulée

En octobre 2018, EDSC s'est fixé un objectif plutôt nouveau pour le gouvernement : ouvrir un compte Twitter pour ses employés. Ce compte aurait – comme atout supplémentaire – la possibilité de raconter l'histoire du Ministère aux intervenants, aux clients ainsi qu'aux Canadiens.

Pour un ministère qui se fait rapidement connaître pour ses activités de transformation, c'est peut-être sans surprise qu'EDSC ait tiré parti de cet outil de manière peu conventionnelle. Mais, personne ne s'attendait à ce que la chaîne atteigne un tel niveau de popularité : @STP_PTS vient de dépasser la marque des 4 000 abonnés!

Lorsqu'il est devenu nécessaire de travailler de la maison, @STP_PTS est devenu un outil idéal (et essentiel) pour communiquer des messages au personnel qui connaissait des problèmes de réseau.

La chaîne continue d'afficher du contenu concernant la pandémie ainsi que des histoires de réussite portant sur le travail formidable accompli par le personnel d'EDSC, souvent à distance.

Si vous ne le faites pas déjà, suivez-nous! @STP_PTS peut vous tenir au courant des derniers développements liés à la COVID-19 et des renseignements importants pour les employés. Nous communiquons avec les abonnés par l'intermédiaire de balados, de photos, de vidéos, d'infographies, de blogues et de commentaires d'appréciation. Si vous parlez de nous dans vos gazouillis, rappelez-vous d'inclure notre pseudonyme et le mot-clé #EDSC.

Aimez-nous, suivez-nous, commentez et partagez cette chaîne afin que nous puissions franchir le prochain jalon important!

10 septembre - #MerciJeudi : DGDPF et DGSRH

En ce #MerciJeudi, nous souhaitons souligner l'excellent travail de la Direction des biens immobiliers, de la gestion du changement et des services régionaux (BIGCSR), qui fait partie de la Direction générale du dirigeant principal des finances (DGDPF), ainsi que des équipes de la Santé et sécurité au travail (SST) de la Direction de la Gestion du milieu de travail, au sein de la Direction générale des services de ressources humaines (DGSRH). Ces équipes ont aidé le Ministère à relancer de manière sécuritaire les Centres Service Canada et à préparer les bureaux en vue du retour graduel de certains employés.

Lorsque bon nombre d'entre vous ont commencé à faire du télétravail en raison de la pandémie de COVID-19, ces super équipes sont entrées en scène. Elles ont fait des recherches pour obtenir des ressources matérielles, établi des lignes directrices et des protocoles rigoureux et adapté nos espaces de travail physiques. Les Canadiens qui visitent en personne nos Centres Service Canada ayant rouvert leurs portes et nos employés qui réintègrent ces centres peuvent désormais suivre en toute sécurité les mesures de santé publique, pour se protéger et protéger les autres. Pour ce faire, ces équipes ont dû travailler avec les autorités sanitaires fédérales, les partenaires provinciaux et les organismes privés dans les communautés à l'échelle du pays et appliquer rapidement leurs directives et recommandations.

Pour ceux parmi vous qui retourneront graduellement sur le lieu de travail ou ceux qui travaillent en personne dans les Centres Service Canada, une série de nouvelles mesures ont été mises en place pour assurer votre sécurité et votre santé et celles de nos visiteurs. Ces mesures comprennent la distanciation physique obligatoire, le port de masques non médicaux dans les zones accessibles au public, la désinfection accrue des mains, un nettoyage renforcé, des panneaux indicateurs et, dans les Centres Service Canada, des panneaux en Plexiglas.

Au cours des derniers mois, la Direction des BIGCSR et les équipes de la SST ont soutenu encore plus les efforts de notre ministère pour protéger les Canadiens et nos employés en contribuant de façon proactive à l'élaboration des plans pour le retour à l'occupation des lieux de travail et à la coordination du Guide d'EDSC pour le retour sur le lieu de travail. Ces équipes ont accompli tout ceci en collaborant avec les responsables des sites ministériels, les équipes des services de gestion des immeubles des directions générales et des régions et les cadres dirigeants de toute l'organisation afin de sécuriser les environnements de travail.

Nous tenons à exprimer notre sincère gratitude à la Direction des BIGCSR et aux équipes de la SST de la DGSRH. Vous avez fait preuve de dévouement et de professionnalisme en nous aidant à continuer à fournir aux Canadiens des prestations et des services, pendant une période de grande incertitude où notre soutien était plus que nécessaire. Nous vous en sommes extrêmement reconnaissants.

Soyez prudents et portez-vous bien.

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Gary Robertson
Sous-ministre par intérim du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

3 septembre - #MerciJeudi : Fête du Travail 2020

Chers collègues,

La fête du Travail approche, et nous voulons profiter de ce #MerciJeudi pour remercier chacun de vous pour le travail incroyable accompli et l’engagement dont vous avez fait preuve pour que les Canadiens continuent de recevoir des prestations et des services pendant cette période difficile.

Chaque fête du Travail, nous rendons hommage aux travailleurs canadiens et soulignons les principales réalisations de notre main-d’œuvre. Cette année, les Canadiens sont particulièrement reconnaissants pour l’énorme travail que vous avez effectué pour les aider au moment où ils ont le plus besoin de nous.

Au cours de ces circonstances sans précédent, vous jouez un rôle essentiel dans la réponse du Canada à la COVID 19. Dans chaque province, dans chaque territoire, d’un océan à l’autre, vous avez mis l’épaule à la roue pour servir et soutenir d’innombrables Canadiens avec professionnalisme et dévouement.

Nous savons que ces derniers mois ont été difficiles, et nous reconnaissons que vous avez dû faire des sacrifices, au travail et à la maison. Qu’il s’agisse de vous adapter au travail à distance, de jongler avec les responsabilités familiales, ou d’assumer de nouveaux rôles au sein du ministère, vous n’avez jamais baissé les bras dans votre engagement envers le Canada et les Canadiens. Et nous ne pourrions être plus fiers. C’est grâce à vous qu’autant de Canadiens ont pu payer leurs factures et joindre les deux bouts durant la pandémie.

Dans l’esprit de la fête du Travail, nous vous témoignons notre sincère reconnaissance et notre admiration. Vous continuez à faire la différence. Pour cela, nous vous remercions.

Bonne fin de semaine de la fête du Travail!

Graham Flack
Sous-ministre de l’Emploi et du Développement social

Gary Robertson
Sous-ministre par intérim du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l’Emploi et du Développement social et chef de l’exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l’Emploi et du Développement social

27 août - #MerciJeudi : les Services juridiques

Chers collègues,

En ce #MerciJeudi, nous voulons souligner le rôle important que les Services juridiques ont joué pendant les mois difficiles de la pandémie.

Les Services juridiques fournissent des conseils et un soutien sur les questions qui découlent des politiques et des opérations gérées par EDSC, y compris les initiatives législatives et réglementaires.

Au début de cette année, alors que notre pays s'efforçait de mettre rapidement en place des mesures pour soutenir les Canadiens touchés par COVID-19, il est apparu clairement qu'EDSC aurait un rôle important à jouer dans la mise en œuvre de certains des programmes sociaux les plus essentiels.

Dès le début, il a fallu beaucoup de conseils et d'orientations juridiques, et nos amis des Services juridiques nous ont fourni de précieux conseils.

La liste est longue, mais aujourd'hui nous voudrions souligner le rôle que les Services juridiques ont joué dans l'élaboration, la rédaction et la promulgation urgentes des autorisations législatives nécessaires – y compris les arrêtés d'urgence – pour lancer officiellement la Prestation canadienne d'urgence (PCU) et commencer à traiter les nouvelles demandes dès le début avril. Ce fut un événement véritablement historique pour notre organisation, et un moment de grande fierté, lorsque les ministres Duclos et Qualtrough ont annoncé qu'EDSC et son partenaire, l'Agence du revenu du Canada, allaient mettre en place un programme essentiel, simple, rapide et facile d'accès pour tous les travailleurs canadiens.

La conception et la mise en œuvre de la PCU ont nécessité un travail colossal. Le succès de cette entreprise n'aurait pas été possible sans les longues heures de travail et le dévouement de nos collègues des Services juridiques qui ont répondu à toutes les demandes juridiques essentielles.

Les Services juridiques sont souvent les héros méconnus de nombreuses initiatives ministérielles. Nous sommes heureux de mettre en lumière votre équipe ainsi que la passion et le professionnalisme que vous mettez dans votre travail. Au nom de nous tous ici à EDSC, et des Canadiens qui bénéficient en fin de compte de vos conseils, nous vous remercions.

Restez en bonne santé. Restez en sécurité.

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Anthony Giles
Sous-ministre par intérim du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

20 août - #MerciJeudi : Équipe nationale Vers un chez-soi

Chers collègues,

La santé et la sécurité de tous les Canadiens est toujours notre priorité gouvernementale absolue. C'est pourquoi, lorsque la COVID-19 a été déclarée comme étant une pandémie, nous avons demandé aux Canadiens de s'isoler et de rester chez eux. Il s'agissait là de l'une des premières mesures nécessaires pour freiner la propagation de ce virus.

Mais qu'en est-il de ceux d'entre nous qui, à l'heure actuelle, ne disposent pas d'un endroit sûr qu'ils peuvent appeler chez eux? Les personnes sans abri courent un plus grand risque de contracter la COVID-19.  

En ce #MerciJeudi, nous voulons souligner le travail essentiel de nos collègues de la Direction des politiques en matière d'itinérance, Sécurité du revenu et Développement social (Administration centrale), l'équipe Vers un chez-soi, Opérations de programmes (Administration centrale); et tous les représentants de Marché du travail programmes et de développement social, Région des Territoires du Nord-Ouest, Région de l'Ontario, Région du Québec et Région de l'Atlantique.

La compassion et l'engagement dont vous avez fait montre dans le cadre de la création de mécanismes d'aide destinés aux personnes qui sont sans abri ou susceptibles de le devenir sont essentiels pour assurer la sécurité de tous les Canadiens. Grâce à vos efforts inlassables, le secteur d'aide aux sans-abri a été au cœur de nos priorités et l'objet de notre soutien dans le cadre de la réponse nationale à la COVID-19.

Par exemple, lorsque le gouvernement fédéral a investi 157,5 millions de dollars supplémentaires dans Vers un chez-soi, la stratégie canadienne de lutte contre l'itinérance. Le 18 mars 2020, vous avez collaboré avec vos collègues et les organismes communautaires de tout le pays afin qu'ils puissent acheter rapidement des lits et de barrières aux fins d'éloignement physique et la mise en place d'installations pour réduire la surpopulation dans les refuges. Vous avez travaillé de concert avec l'Agence de la santé publique du Canada pour faire en sorte que les mises à jour des lignes directrices touchant le secteur d'aide aux sans‑abri soient diffusées à l'échelle nationale. D'un océan à l'autre, l'équipe Vers un chez-soi a été mobilisée sans tarder et, comme nous l'avons constaté, bien peu de communautés ont connu des éclosions dans les systèmes de refuges pour sans-abri. Votre engagement à ce travail a aidé les collectivités de tout le pays à éviter le désastre. 

Voici un autre exemple remarquable de la façon dont les employés d'EDSC, même lorsque confrontés à leurs défis personnels et professionnels liés à la COVID-19, mettent leurs difficultés de côté pour procurer du soutien et assurer la sécurité de ceux parmi nous qui sont les plus menacés.

Nous sommes tous très fiers de vous et reconnaissants pour le travail que vous faites.

Soyez prudent et prenez soin de vous.

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

Anthony Giles
Sous-ministre par intérim du Travail

13 août - #MerciJeudi – Direction générale de l’apprentissage

Chers collègues,

Aujourd’hui, nous aimerions dédier ce message du #JeudiMerci à la Direction générale de l’apprentissage, en reconnaissance du travail exceptionnel qu’elle accomplit pour aider les étudiants pendant cette période extraordinaire.

Chaque année, des millions de Canadiens comptent sur le gouvernement du Canada pour les aider dans leur cheminement scolaire. Sans votre soutien, des milliers d’élèves défavorisés du secondaire ne pourraient pas envisager de faire des études postsecondaires. Des millions de Canadiens ne pourraient pas se le permettre. Grâce aux programmes du gouvernement du Canada, ces personnes peuvent construire un avenir meilleur et façonner un pays plus fort.

Lorsque la COVID-19 a commencé à se propager, l’une des premières mesures prises a consisté à suspendre immédiatement le remboursement de tous les prêts d’études afin d’aider les Canadiens à conserver leurs revenus pour répondre à leurs besoins immédiats. Ce programme a rapidement été suivi d’un tout nouveau programme d’origine législative, la Prestation canadienne d’urgence pour les étudiants. Cette prestation a fourni un soutien du revenu grandement nécessaire à plus de 680,00 étudiants qui étaient incapables de trouver un emploi sur lequel ils compteraient habituellement pour financer leurs études. La Direction générale de l’apprentissage a également fourni rapidement un soutien aux organismes communautaires qui doivent offrir leurs services aux jeunes défavorisés en ligne; elle a amélioré le Programme canadien de prêts aux étudiants afin d’élargir les prestations offertes aux étudiants cet automne; et elle a tracé une nouvelle voie à suivre pour le projet pilote de mobilité étudiante vers l’étranger.

Ces changements majeurs ont été apportés à nos programmes pour les étudiants pendant que la Direction générale de l’apprentissage continuait de transformer les services du Programme canadien de prêts aux étudiants et de maintenir ses principaux services organisationnels et de programme, y compris ses deux centres d’appels.

Alors que nous célébrons le travail acharné et la passion des employés de la Direction générale de l’apprentissage, prenons le temps de réfléchir à tout ce que nous faisons pour les Canadiens ici à EDSC. Nous sommes là pour les Canadiens à chaque étape importante de leur vie, et la Direction générale de l’apprentissage ne fait pas exception à cette règle. Les employés de la Direction générale de l’apprentissage aident les étudiants à se préparer à un avenir prometteur dans ces circonstances sans précédent, et c’est pourquoi nous les remercions tous.

Portez‑vous bien. Soyez prudents.

Graham Flack
Sous-ministre de l’Emploi et du Développement social

Lori MacDonald

Sous-ministre déléguée principale de l’Emploi et du Développement social et chef de l’exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l’Emploi et du Développement social

Gary Robertson
Sous-ministre par intérim du Travail

13 août – Bulletin sur la paie de la Direction des services de rémunération d’EDSC

***Gestionnaires : veuillez partager ces renseignements à vos employés***

Dans ce bulletin, vous trouverez de l'information sur la rémunération et les avantages sociaux ainsi que les ressources disponibles concernant le système de paie Phénix, notamment des conseils et des renseignements importants pour éviter les problèmes de paie.

DANS CE NUMÉRO

Quoi de neuf?

La Great-West est maintenant la Canada Vie

Votre régime de soins dentaires a un nouveau nom! La Great-West, l'administrateur du Régime de soins dentaires de la fonction publique (RSDFP), est maintenant la Compagnie d'Assurance du Canada sur la Vie (la Canada Vie). Vous continuerez d'avoir accès à vos renseignements personnels du RSDFP par l'entremise du site Web unique de GroupNet, qui a été modifié pour inclure la Canada Vie. Votre code d'utilisateur et votre mot de passe demeurent les mêmes.

De plus, GroupNet a introduit une fonction de téléchargement. Vous pouvez maintenant téléverser une photocopie, une version numérisée ou une photographie de vos demandes de règlement. Pour accéder à cette fonction, connectez-vous à votre compte GroupNet et cliquez sur Présenter une demande de règlement, puis sélectionnez l'option Téléverser des documents.

Si vous ne vous êtes jamais inscrit auprès de GroupNet, vous pouvez visiter le site Web de GroupNet et ouvrir un compte en cliquant sur « S'inscrire ici » au bas de la page. Ensuite, suivez les étapes pour créer votre profil. Visitez Canada.ca pour obtenir de plus amples renseignements sur la façon de s'inscrire.

Régime de soins dentaires de la fonction publique (RSDFP) : Prolongation temporaire de l'admissibilité des enfants à charge

Le gouvernement du Canada reconnaît que la protection pour certains enfants à charge peut expirer pendant la suspension des services dentaires non urgents, ce qui les empêche de recevoir les services ou les traitements dentaires nécessaires. Par conséquent, en raison de la pandémie de la COVID-19, le gouvernement du Canada met en œuvre des mesures temporaires pour l'administration du RSDFP et du Régime de services dentaires pour les pensionnés.

Ces mesures visent à atténuer les répercussions de la suspension des services dentaires non urgents et à appuyer les recommandations des autorités de santé publique en matière de distanciation physique. Elles seront en vigueur pendant un an à partir d'une date déterminée par le gouvernement du Canada, une fois que les services dentaires non urgents seront à nouveau disponibles. Cette date sera communiquée une fois déterminée.

Visitez Canada.ca pour obtenir de plus amples renseignements sur l'admissibilité et sur la façon de présenter une demande.

La province de travail aux fins d'impôt demeurera la même durant la pandémie de la COVID-19

Pour les employés qui travaillent à domicile en raison de la pandémie de la COVID-19, l'Agence du revenu du Canada et Revenu Québec ont confirmé que la province de travail aux fins d'impôt sur le revenu ne changera pas.

Cela signifie que si vous travaillez actuellement à domicile dans une province et que vous vous présentez normalement à un bureau situé dans une autre province, la province utilisée pour calculer vos retenues à la source demeure celle de votre lieu de travail habituel. Ces retenues comprennent l'impôt fédéral, provincial et territorial sur le revenu, l'assurance-emploi, le Régime québécois d'assurance parentale, le Régime de pensions du Canada et le Régime de rentes du Québec.

La même politique s'applique aux jours fériés payés. Le droit aux jours fériés désignés payés est fondé sur le lieu de travail indiqué dans la lettre d'offre des employés et dans la convention collective applicable. Les employés continuent d'avoir droit aux jours fériés provinciaux/civiques reconnus dans la province où se trouve leur emploi (c.-à-d. l'emplacement de leur bureau). Consultez les conventions collectives de la fonction publique pour obtenir de plus amples renseignements sur les jours fériés payés.

Pour les gestionnaires qui reçoivent des questions de leurs employés à ce sujet, veuillez consulter le Guide du gestionnaire en matière de ressources humaines pendant une pandémie de COVID-19.

Direction des services de rémunération
Direction générale des services de ressources humaines
Emploi et Développement social Canada / Gouvernement du Canada

6 août - #MerciJeudi – Région de l’Ontario

Chers collègues,

Notre ministère n'aurait pas été en mesure d'aider autant de Canadiens durant la pandémie de COVID-19 sans le travail acharné et le dévouement de nos employés des régions. C'est pourquoi cette semaine, nous remercions tout particulièrement nos collègues de la Région de l'Ontario.

Nous voulons souligner le travail exceptionnel qu'a effectué l'équipe de Communications et marketing de la Région de l'Ontario. En janvier, alors que la COVID-19 était seulement connue sous le nom de « coronavirus », son incidence imminente sur les Canadiens était encore méconnue. Cependant, fidèle à elle-même, l'équipe de Communications et marketing de la Direction générale des services stratégiques de la Région de l'Ontario a fait preuve d'un réel leadership exemplaire en proposant de manière proactive des stratégies novatrices pour assurer la sécurité des employés de Service Canada et des visiteurs.

Leur mission était claire : elle consistait  à tenir la haute direction informée des répercussions de la pandémie; à veiller à ce que la haute direction reste virtuellement en contact avec les employés; à combler les lacunes en matière de communications et à promouvoir les plateformes numériques afin que les Canadiens puissent accéder aux prestations et aux services dont ils ont besoin.

À cette fin, l'équipe a collaboré avec Santé Canada pour rassembler du matériel pour l'intranet de la Région de l'Ontario, et a facilité les échanges avec Santé Canada et le réseau national d'affichage numérique pour diffuser des vidéos visant à réduire la propagation de l'infection. Pour soutenir davantage les efforts nationaux, l'équipe a offert d'utiliser ses talents créatifs pour aider la Direction générale des services aux citoyens (Administration centrale) à créer des affiches informant les Canadiens de la fermeture des Centres Service Canada. Elle a également recommandé du contenu destiné au compte Twitter de Service Canada pour promouvoir l'utilisation des services numériques et en ligne.

L'équipe a également soutenu les activités internes de nombreuses façons; elle a créé une nouvelle page intranet de ressources sur la COVID-19 ainsi qu'un espace numérique destiné à remercier les employés pour l'aide qu'ils apportent aux Canadiens, et elle a aidé la haute direction à communiquer avec plus 6 000 employés de la Région de l'Ontario au moyen de messages ministériels hebdomadaires.

Nous désirons exprimer notre gratitude à l'équipe de Communications et marketing pour son formidable travail, à la fois intuitif et novateur, qui a permis de soutenir, de renseigner et d'atteindre rapidement le plus grand nombre possible d'employés et de Canadiens pendant la pandémie. Alors que les projecteurs sont braqués sur eux aujourd'hui, nous tenons à remercier tous les employés de la Région de l'Ontario – qu'ils travaillent directement à la prestation de services ou qu'ils jouent un rôle de soutien – pour leur dévouement, leur engagement et pour avoir fait de leur mieux pour aider les Canadiens en cette période difficile. Merci.

Soyez prudent et prenez soin de vous.

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Gary Robertson
Sous-ministre par intérim du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

3 août - Mise à jour sur la COVID-19 : Retour en milieu de travail

À la suite de nos messages antérieurs concernant un retour en toute sécurité des employés en milieu de travail, nous aimerions faire le point sur les prochaines étapes alors que de nombreuses administrations continuent, partout au pays, d'assouplir les restrictions. Comme vous le savez, un nombre restreint de Centres Service Canada ont déjà commencé à ouvrir leurs portes. Et un nombre également restreint d'employés ont continué de travailler dans nos édifices pendant la pandémie.

La haute direction d'EDSC a établi un calendrier qui fait mention de la mi-septembre comme point de départ pour amorcer le retour progressif d'un nombre limité d'employés dans nos immeubles. Comme nous l'avons indiqué dans des messages antérieurs, de 25 à 30 % seulement de nos employés pourront tout d'abord occuper nos locaux; il s'agit d'une première étape en vue d'assurer le respect de la distanciation physique prévue.

Un certain nombre de nouvelles mesures sont actuellement mises en place dans nos lieux de travail partout au pays. En voici un aperçu :

  • de nouveaux panneaux indicateurs ou de nouvelles flèches directionnelles pour diriger la circulation des gens;
  • l'affichage du nombre maximal de personnes admises dans les ascenseurs, les salles de réunion, les cuisines, les toilettes et d'autres espaces communs;
  • une réduction de l'utilisation de cabinets de toilette et de lavabos lorsque la distanciation physique ne peut être maintenue;
  • une augmentation du nombre d'endroits où se trouve du désinfectant pour les mains dans l'ensemble de nos immeubles;
  • une diminution du nombre de bureaux à cloisons disponibles afin de respecter la distanciation physique de deux mètres.

Le travail à distance jouera encore un rôle important dans notre milieu de travail. Pour ce qui est des personnes qui retourneront en milieu de travail, l'équipe de gestion de votre direction générale ou régionale prendra les décisions qui s'imposent en se fondant sur des facteurs comme les besoins de l'organisation et la situation personnelle des employés.

Les employés peuvent se trouver dans une situation où ils travaillent de la maison certains jours et où ils doivent se rendre au bureau d'autres jours. Par conséquent, nous éliminerons progressivement les bureaux à cloisons attribués dans bon nombre de nos lieux de travail, ce qui obligera les employés à enlever les articles personnels de leur espace de travail. L'équipe de gestion de votre direction générale ou régionale vous communiquera de plus amples renseignements sur cette question au cours des semaines à venir.

Soyez assuré qu'un préavis sera envoyé aux employés qui retourneront au bureau. De l'orientation et des outils seront offerts pour assurer une transition sans heurt. Comme toujours, nous nous soucions avant tout de votre santé et de votre sécurité.

Vous avez peut-être aussi vu un message diffusé récemment au sujet des masques et des couvre-visage non médicaux. Alors que de nombreuses administrations ont rendu obligatoire le port du masque dans les espaces publics fermés, le masque et le couvre-visage ne sont pas obligatoires dans la partie non publique des zones de travail d'EDSC, comme les aires sécurisées pour lesquelles il faut un laissez-passer. Cela dit, un masque ou un couvre-visage non médical doit être porté lorsque l'on circule entre ces espaces publics fermés, comme à partir d'un garage ou d'une aire de restauration, ou, comme le recommande l'Agence de la santé publique du Canada, dans tout espace où une distanciation physique de deux mètres ne peut être maintenue.

Les gestionnaires continueront de s'orienter selon les principes énoncés dans le Guide du gestionnaire sur les enjeux liés aux ressources humaines pendant une pandémie de COVID-19 et ils travailleront de concert avec les employés afin de tenir compte de toute situation personnelle, comme les obligations familiales.

Tous les employés peuvent consulter et mettre en signet le Guide d'EDSC pour le retour sur le lieu de travail. Ce guide informatif est une ressource additionnelle qui vise à aider à la planification et à la préparation se rattachant à la réouverture des lieux de travail dans l'ensemble du pays.

Nous vous rappelons l'existence des nombreuses ressources en matière de santé et de sécurité et en matière de santé mentale qui vous sont offertes.

Nous vous remercions du service soutenu que vous offrez aux Canadiens et de votre dévouement envers notre organisation.

Cordialement,

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

30 juillet - #MerciJeudi – Région de l’Atlantique

Chers collègues,

Il est réellement impressionnant de voir les équipes et les employés à l'échelle du Ministère se liguer pour aider les Canadiens en leur offrant les services, les programmes et les prestations dont ils ont besoin en ces temps difficiles. Nous voulons tous vous remercier pour votre travail ardu, votre engagement et votre dévouement, que vous soyez au front ou dans les coulisses.

À l'occasion de ce #MerciJeudi, nous accordons une attention toute particulière aux spécialistes des services aux citoyens (SSC) de la région de l'Atlantique, pour leur inlassable travail en matière de soutien aux Canadiens vulnérables des provinces de l'Atlantique. C'est le premier message d'une série visant à reconnaître les efforts des employés qui travaillent dans nos bureaux régionaux.

Le 16 mars, l'équipe des SSC a été confrontée à un important dilemme. Les agents de sensibilisation, qui interagissent avec le public, ne pouvaient plus le faire en raison du confinement lié à la COVID-19. Dès la première semaine de la pandémie, ils ont vite pris des mesures et adopté une approche virtuelle de la prestation de services, offrant aux employeurs des présentations en ligne concernant le travail partagé. Prêtant une attention particulière aux Canadiens vulnérables, ils ont interagi des centaines de fois avec les employeurs et les chefs communautaires qui travaillent avec les résidents vulnérables.

Ils ont également fait la promotion du nouveau Centre d'appui des services mobiles de Service Canada, soit la ligne téléphonique mise sur pied pour répondre à leurs besoins particuliers. De concert avec l'Agence du revenu du Canada, l'équipe examine maintenant la possibilité de multiplier les options de prestation de services virtuels du gouvernement. L'objectif : offrir un soutien virtuel aux employeurs et aux travailleurs temporaires en ce qui a trait au processus électronique de demande de NAS et fournir un service novateur indispensable.

Alors que chaque semaine apporte son lot de nouveaux défis, l'équipe des SSC demeure une source infinie d'entraide mutuelle. Elle partage le fruit de son travail avec l'ensemble de la région et continue d'être attentive à ses collègues durant les jours plus difficiles.

L'équipe est allée bien au-delà de son devoir pour faire en sorte que les Canadiens les plus vulnérables sachent où trouver le soutien dont ils ont besoin. Nous sommes fiers de pouvoir vous parler de la façon dont cette remarquable équipe a réussi cette transition dans un tout nouveau contexte de travail et de souligner combien elle demeure une force positive en ce sens.

Soyez prudent et prenez soin de vous.

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

23 juillet - #MerciJeudi – Le Centre national des opérations d’urgence

Chers collègues,

En ce #MerciJeudi, nous voulons célébrer les efforts essentiels déployés durant la pandémie en soulignant la contribution inestimable des employés du Centre national des opérations d'urgence (CNOU), dirigé par l'équipe de gestion des urgences de la Direction générale des services d'intégrité (DGSI).

Au début de l'année, alors que la COVID-19 se propageait dans le monde entier, il était clair que le Canada ne serait pas à l'abri de ce qui allait devenir une crise nationale sans précédent. En tant qu'organisation qui fournit la plupart des programmes sociaux essentiels du Canada, EDSC a dû rapidement mettre en place des mesures pour assurer la continuité de ces programmes ainsi que de nouvelles formes de soutien pour aider les Canadiens à traverser cette période difficile.

Dans le cadre de cet effort, la DGSI a activé le CNOU pour qu'il serve de centre névralgique opérationnel chargé de coordonner la planification et la gestion de la pandémie par le Ministère, tant à l'interne parmi les employés et la direction, qu'à l'externe avec nos nombreux partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux. Le CNOU soutient également l'Équipe ministérielle de gestion de crise (composée des sous-ministres et des sous-ministres adjoints) en coordonnant les réunions et les séances d'information, en facilitant la prise de décisions et en fournissant des réponses aux questions en temps utile.

Ceux d'entre vous qui ont travaillé avec le CNOU ont eu la tâche de coordonner les mesures liées à la sécurité et à la santé, aux technologies de l'information, aux locaux, à la prestation des services et aux communications dans les bureaux et les espaces de travail d'EDSC dans l'ensemble du pays. Vous avez également travaillé dur pour vous assurer que vos collègues qui apportent un soutien inestimable dans d'autres secteurs d'activité au sein d'EDSC collaborent à nos efforts communs à l'échelle du Ministère pendant cette crise, afin que toutes les directions générales et régions reçoivent les unes des autres les orientations et le soutien dont elles ont besoin.

Physiquement, le CNOU est un espace aménagé à Portage IV à Gatineau, où se trouvent un ensemble d'ordinateurs entièrement équipés, du matériel de téléconférence et de vidéoconférence, des téléviseurs et une grande salle de conférence. Sur le plan opérationnel, c'est le centre de soutien à la coordination pour toute crise ou urgence à laquelle notre ministère pourrait être confronté. Pendant les premiers jours de la crise pandémique, le CNOU était en activité environ 16 heures par jour, sept jours sur sept. Lorsqu'on leur a demandé de l'aide, des employés des directions générales et des régions de tout le Ministère se sont joints au CNOU.

Le CNOU continue de jouer un rôle essentiel et central dans les efforts du Ministère pour s'assurer que les Canadiens reçoivent les prestations et les services dont ils ont besoin en cette période où ils ont le plus besoin de notre aide. Votre dévouement et votre passion ne sont pas passés inaperçus et, tout comme vos collègues d'EDSC et vos concitoyens, nous vous en sommes reconnaissants. Merci et bravo!

Portez-vous bien et soyez prudents.

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

20 juillet - Utilisation de masques et de couvre-visage dans les espaces publics fermés dans les lieux de travail fédéraux

Des autorités sanitaires municipales et provinciales au Canada ont récemment introduit de nouvelles exigences quant à l'utilisation de masques et couvre-visage dans les espaces publics fermés. Veuillez vous renseigner auprès des autorités en matière de santé publique de votre localité si vous avez des doutes à propos de votre région.

Bien que chaque immeuble soit unique, les espaces accessibles au public sans l'utilisation d'une carte d'accès ou d'une escorte de sécurité seront soumis aux règlements locaux. Les espaces publics comprennent par exemple les zones menant aux points de sécurité, les espaces commerciaux et les points de services destinés au public.

Sachez que ces nouveaux règlements ne s'appliquent pas aux espaces de travail des employés d'EDSC, à moins que ces lieux soient accessibles au public, comme la section où l'on sert des clients en personne dans un Centre Service Canada.

Cela dit, l'Agence de la santé publique du Canada recommande le port d'un masque non médical ou d'un revêtement facial lorsqu'une distance physique de 2 mètres ne peut être maintenue. 

Merci.

Les communications ministérielles
Direction générale des affaires publiques et des relations avec les intervenants
Emploi et Développement social Canada / Gouvernement du Canada
corporate.comm@hrsdc-rhdcc.gc.ca

16 juillet - #MerciJeudi – Mise en œuvre de la Prestation canadienne d’urgence

Chers collègues,

Depuis le mois de mars, la Prestation canadienne d'urgence (PCU) a été versée en milliards de dollars pour aider financièrement des millions de Canadiens touchés par les fermetures, les licenciements et les perturbations économiques liés à la COVID-19.

Nous savons que de nombreuses personnes ont contribué à la réussite de la PCU et nous vous remercions tous. En ce #MerciJeudi, nous souhaitons saluer expressément la pensée innovante, l'engagement et, en toute franchise, le véritable courage des équipes qui ont joué un rôle capital dans la mise en place de la PCU en quelques semaines – en partant littéralement de rien, de la conception, à l'élaboration et enfin jusqu'à la prestation.

Nous faisons allusion à nos collègues au sein des équipes telles que celles d'Innovation des solutions d'affaires, de la Direction des politiques de l'assurance-emploi, de la Direction des Services de traitement et de paiement ainsi que de la Direction des centres d'appels. Ces équipes ont collaboré dans les moindres détails pour s'assurer que les Canadiens puissent aisément faire une demande de PCU, recevoir rapidement un soutien financier indispensable et résoudre des problèmes, de concert avec nos employés, afin d'obtenir l'aide dont ils ont besoin. En quelques semaines, nos employés ont amélioré la capacité du système d'assurance-emploi et – en seulement neuf jours –  créé un nouveau centre d'appels virtuel capable de traiter plus de 30 000 appels par jour.

Bien entendu, il s'agissait d'un processus en de nombreuses étapes comprenant plusieurs interminables journées et de longues nuits ponctuées de contretemps. Cependant, la mise en œuvre de la PCU est un brillant exemple de ce qui arrive lorsque nos employés chevronnés et dévoués collaborent pour faire tout le nécessaire afin que la PCU se concrétise et pour aider les Canadiens en cette période difficile.

Merci à tous ceux et celles qui ont contribué à faire de la PCU une réalité. Nous vous en sommes immensément reconnaissants et les Canadiens l'apprécient. Ce que vous avez accompli en quelques semaines est exceptionnel. Lorsqu'on considère les millions de paiements qui s'élèvent à des milliards en prestations, nous admirons votre engagement envers le service aux Canadiens.

Soyez prudent et prenez soin de vous.

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

9 juillet - #MerciJeudi – Réouverture des Centres Service Canada

Chers collègues,

Plus tôt cette semaine, nous vous avons informés du plan de réouverture graduelle des Centres Services Canada. Dans le cadre de la journée #MerciJeudi, nous voulons reconnaître la planification et la coordination phénoménales réalisées par la Direction générale de Service aux citoyens (DGSC), la Direction générale du dirigeant principal des finances (DGDPF), la Direction générale des services de ressources humaines (DGSRH), la Direction générale des affaires publiques et des relations avec les intervenants (DGAPRI) et des régions qui ont rendu le tout possible.

Chaque année, Service Canada aide plus de 8 millions de Canadiens dans plus de 600 points de service partout au pays. Lorsque les Centres Service Canada (CSC) en personne ont été temporairement fermés au public en mars, les équipes d'EDSC ont immédiatement commencé à préparer leur réouverture. L'élaboration d'une approche axée sur la protection de la santé et de la sécurité des employés et des visiteurs, tout en maintenant l'excellence du service pour laquelle EDSC est réputé, a été une initiative colossale.

Nous sommes fiers d'avoir constaté l'immense collaboration entre les équipes de prestation de services et de soutien à l'échelle du Ministère visant à mettre en place ce plan solide en si peu de temps. Par exemple, le nouveau système de prise de rendez-vous qu'a mis en place la DGSC dans les CSC en personne s'ajoutera à la nouvelle option de Service Canada en ligne. Le but : réduire et gérer le nombre de visites en personne dans les centres. Pour veiller au respect des mesures de distanciation physique dans les CSC, l'équipe des biens immobiliers de la DGDPF a mené les travaux de réaménagement dans chaque centre, par exemple en limitant le nombre de places dans les aires d'attente et en installant des cloisons en Plexiglas aux comptoirs de service.

Tout au long du processus, il a été essentiel de consulter les intervenants internes et externes pour créer un plan selon les besoins des employés et des visiteurs en matière de santé, de sécurité et de respect des recommandations des autorités de santé publique. La DGSRH a joué un rôle crucial à cet égard, en menant les consultations avec les comités de santé et de sécurité au travail, les syndicats, le Secrétariat du Conseil du Trésor et Santé Canada (parmi d'autres organisations et partenaires clés) ainsi qu'en y participant.

Les communications cohérentes liées à la réouverture des CSC sont essentielles autant pour les employés que pour le public. Le travail des communications à cet égard a été fondamental. Les équipes de communication, en collaboration avec les régions, assurent la diffusion de messages clairs par l'intermédiaire de nombreux canaux notamment la signalisation, les médias sociaux et le Web.

Pendant cette première phase d'essai de la réouverture des CSC, nous observons le fruit de mois de travail acharné, qui aurait été impossible sans nos collègues régionaux de Service Canada. Aux premières lignes de la prestation de services, vous représentez EDSC auprès de millions de Canadiens à travers le pays. Votre expertise et votre dévouement nous ont permis de franchir cette étape avec succès. Sans vous, la capacité de notre ministère à aider des centaines de milliers de Canadiens dans le besoin n'aurait tout simplement pas été possible.

Cette semaine a marqué une étape importante dans notre parcours pour devenir une organisation plus forte et plus agile, rendue possible grâce aux efforts incroyables déployés par tant d'équipes. Tandis que nous continuons d'évoluer et de nous préparer à la prochaine étape de nos plans de réouverture, votre engagement inébranlable à servir les Canadiens n'a jamais été aussi tangible. Nous ne pourrions pas y arriver sans vous. Merci!

Portez-vous bien et soyez prudent.

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

7 juillet - Réouverture des Centres Service Canada

Pour donner suite à notre message du 15 juin, nous aimerions vous faire part des faits nouveaux concernant la réouverture des Centres Service Canada partout au pays.

Plus tôt aujourd'hui, le Ministre Hussen a annoncé la réouverture graduelle et sécuritaire de jusqu'à 90 Centres Service Canada à travers le pays.

Bien que les portes des Centres Service Canada aient été temporairement fermées au public en mars, nous avons continué de fournir des services essentiels à plus de 600 000 clients qui avaient besoin de notre aide. 

Pour ce faire, nous avons apporté des changements très importants en peu de temps. Nous avons adopté une nouvelle approche en matière de prestation de services, qui a permis aux clients d'accéder aux programmes, aux services et aux prestations de Service Canada par l'entremise de Service Canada en ligne et du Centre d'appui de Service Canada.

Ces nouveaux canaux ont rendu possible la prestation continue de services essentiels tout en protégeant la santé et la sécurité de nos employés et de nos clients. Nous continuerons d'accorder la priorité à la santé et à la sécurité tandis que nous commençons à rouvrir le réseau de Service Canada.

Cette réouverture se fera avec prudence. Elle sera guidée par les conseils de nos autorités de santé publique et s'effectuera en consultation avec les comités de santé et de sécurité.

Une approche progressive sera employée, qui commencera par la réouverture d'un petit nombre de sites de notre réseau au public, selon un modèle d'expérience de service modifié et un nouvel environnement de travail. Les premiers Centres Service Canada commenceront à rouvrir cette semaine en débutant avec jusqu'à 14 sites à Surrey, Vanderhoof, Calgary, Regina, Winnipeg, Toronto, Gatineau, Québec, Montréal, Fredericton, Charlottetown, Halifax et à St. John's.

Les leçons tirées de l'ouverture de ces premiers sites entraîneront la réouverture d'autres sites partout au pays. Une vague subséquente de réouverture de 76 autres Centres Service Canada à l'échelle du Canada nous permettra de desservir 86 % de la population dans un rayon de 100 kilomètres d'un Centre. Par la suite, une troisième vague de sites se préparera à rouvrir dans les prochaines semaines et les prochains mois.

Nos agents de service aux citoyens recevront une formation qui les préparera à retourner dans leur lieu de travail physique, et plusieurs mesures seront en place dans nos bureaux, comme des cloisons de plastique acrylique aux comptoirs de service, la distanciation physique et des panneaux indicateurs. Nous continuons de veiller à ce que la santé et la sécurité de notre personnel et de nos clients demeurent notre priorité absolue.

Nous savons que les employés qui travailleront sur ces sites ont de nombreuses questions en ce qui concerne les prochaines étapes. Votre équipe de direction vous en dira davantage à mesure que la date de réouverture approchera.

Les gestionnaires continueront de se conformer aux principes énoncés dans le  Guide du gestionnaire en matière de ressources humaines pendant une pandémie de COVID-19 et collaboreront avec les employés pour tenir compte de toute situation personnelle, comme les obligations familiales. À titre de ressource additionnelle pour les employés, n'hésitez pas à consulter et à ajouter à vos favoris le Guide d'EDSC pour le retour sur le lieu de travail. Ce guide pratique permet d'assurer la planification et les préparations pour la réouverture de sites à travers le pays.

Nous vous remercions encore une fois de fournir des services aux Canadiens lorsqu'ils en ont le plus besoin.

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

2 juillet - #MerciJeudi – Communiquer avec les Canadiens

Il est essentiel de communiquer clairement avec les Canadiens pour s'assurer qu'ils comprennent et connaissent les prestations et les services qui leur sont offerts, surtout lorsqu'ils ont besoin de notre aide en cette période difficile.

Pour ce #MerciJeudi, nous voulons mettre en évidence les employés de notre Direction générale des affaires publiques et des relations avec les intervenants (DGAPRI) pour leur travail de communication exemplaire afin de joindre les Canadiens et de s'assurer que ceux-ci reçoivent des renseignements essentiels sur des initiatives comme la Prestation canadienne d'urgence (PCU).

Comme vous le savez, la PCU a été lancée pour aider des millions de Canadiens qui ont cessé de travailler à cause de la COVID-19. Elle a été conçue pour que de l'aide financière soit mise à la disposition des personnes qui en ont besoin de manière rapide et efficace. Il était important que nos ministres et le premier ministre puissent transmettre des renseignements sur la PCU aussi régulièrement et précisément que possible, d'une manière facilement compréhensible par tous.

Beaucoup de nos collègues de la DGAPRI ont travaillé d'innombrables heures avec leurs partenaires d'autres directions générales et des régions d'EDSC pour s'assurer que du matériel, comme le contenu sur le Web et dans les médias sociaux, les communiqués de presse et les documents d'information, expliquent le principe de la PCU, les critères d'admissibilité ainsi que la façon de faire une demande et où envoyer celle-ci.

Ces efforts et produits de communication exemplaires ont contribué à rassurer les Canadiens. Même si un programme de cette ampleur n'avait jamais été tenté auparavant, les Canadiens devaient savoir qu'il serait administré avec soin, réflexion et bon sens.

En l'espace de trois semaines, EDSC et l'Agence du revenu du Canada ont émis des paiements d'urgence à des Canadiens. Le fait que nous ayons pu concevoir et mettre en œuvre la politique et faire passer le mot aux personnes qui avaient besoin d'aide dans un scénario en constante évolution n'est rien de moins que remarquable et doit être reconnu.

Nous sommes immensément fiers de la façon dont la DGAPRI a fait le nécessaire pour le Ministère et tous les Canadiens. Son travail soutenu a porté ses fruits. À ce jour, des millions de Canadiens ont demandé et reçu avec succès la PCU.

Portez-vous bien. Soyez prudents.

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

26 juin - #MerciJeudi – Augmentation de l’accès à distance

La plupart d'entre vous travaillent de la maison depuis un peu plus de quatre mois. Cela n'est possible que grâce à une équipe qui déploie des efforts herculéens dans les coulisses pour augmenter les capacités de notre réseau.

Aujourd'hui, nous voulons exprimer notre gratitude à nos collègues de la Direction générale de l'innovation, de l'information et de la technologie (DGIIT).

La DGIIT soutient directement les Canadiens en leur assurant un accès en ligne aux programmes essentiels tels que l'assurance-emploi, le Régime de pensions du Canada, la Sécurité de la vieillesse et la nouvelle Prestation canadienne d'urgence. Parallèlement, elle doit aussi procurer au personnel outils et technologies pour qu'ils puissent offrir ces services et ces prestations.

Devant une augmentation sans précédent des télétravailleurs, la DGIIT s'est vue confrontée à l'urgent défi d'augmenter notre actuel accès sécurisé à distance (AppGate et le réseau privé virtuel).

La DGIIT a relevé ce défi rapidement, avec grand dévouement et compétence. En quelques semaines, le nombre de télétravailleurs que ce ministère pouvait appuyer est passé de 4 000, et à l'époque, cela poussait presque le réseau à la rupture, à plus de 25 000.

En termes simples, la DGIIT a collaboré avec Services partagés Canada afin d'opérer une mise à jour et un élargissement massif de nos « voies » d'accès à distance.

S'ils ont accompli cela, c'est pour que nous puissions continuer à servir les Canadiens et rester connectés les uns aux autres, où que nous décidions d'installer nos portables.

Et, pour nous aider à installer ces ordinateurs portables et à nous garder opérationnel, nous manquerions à notre devoir si nous n'exprimions pas nos sincères remerciements à nos merveilleux collègues de l'InfoService national, y compris les bénévoles qui sont intervenus pour aider à faire face à la montée en flèche des appels. Ils ont travaillé jour et nuit pour s'assurer que nous disposions de l'aide dont nous avions besoin, où et quand nous en avions besoin. Les techniciens de l'InfoService national ont pris plus de 43 000 appels depuis mars, un nombre incroyable. Beaucoup d'entre vous ont exprimé à quel point ces agents ont été utiles, patients et amicaux tout au long de la pandémie. Bravo!

C'est un autre incroyable exemple d'innovation auquel nous assistons au sein du Ministère, alors que vous faites tous des pieds et des mains pour répondre aux besoins des Canadiens. C'est véritablement inspirant.

La DGIIT nous annonce qu'aux heures de pointe quotidiennes, près de 22 000 travailleurs à distance se connectent simultanément. C'est un jalon et un exploit technologique qui méritent d'être soulignés et applaudis.

Merci à la DGIIT pour votre détermination, votre dévouement et votre engagement envers les Canadiens.

Prenez soin de vous et soyez prudents.

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

19 juin - Remerciement spécial au Programme du travail dans le cadre de la Semaine nationale de la fonction publique!

Chers collègues,

C'est la Semaine nationale de la fonction publique, ou autrement dit, c'est votre semaine. Aujourd'hui, nous aimerions dédier ce message de remerciement spécial à nos collègues du Programme du travail. Nous voulons souligner leur travail exceptionnel, eux qui, jour après jour, ne ménagent pas leurs efforts pour aider les travailleurs, les employeurs et les entreprises à affronter cette pandémie sans précédent.

Lorsque la crise de COVID-19 s'est déclarée, il était évident que les travailleurs et les employeurs à travers le pays seraient considérablement touchés. Le personnel du Programme du travail a travaillé 24 heures sur 24 avec les Canadiens pour discuter des répercussions de la pandémie sur les lieux de travail sous réglementation fédérale, tant du point de vue de la santé et de la sécurité au travail que du point de vue des normes du travail.

En plus de répondre aux questions opérationnelles et de fournir des conseils, le Programme du travail a rapidement fourni des réponses aux refus de travailler et aux licenciements collectifs en cours et émergents. D'importants renseignements sur les programmes gouvernementaux ont été partagés, des conseils ont été donnés pour la réouverture des lieux de travail et plusieurs défis opérationnels imprévus ont été abordés, notamment la recherche d'installations de repos pour les camionneurs et livreurs afin de maintenir le fonctionnement de nos chaînes d'approvisionnement nationales et mondiales.

Le Programme du travail a joué un rôle primordial dans l'élaboration d'une législation qui prévoit des congés avec protection de l'emploi pour les employés sous réglementation fédérale touchés par la pandémie. Ces changements législatifs – élaborés en une semaine – ont permis aux travailleurs de prendre un congé s'ils ne pouvaient pas travailler en raison de la COVID-19, que ce soit pour une mise en quarantaine ou pour s'occuper d'un proche.

Alors que nous braquons les projecteurs sur les personnes qui ont déployé de grands efforts pour répondre aux exigences politiques et opérationnelles de la lutte contre la pandémie, il est essentiel de voir cette réalisation comme un excellent exemple de travail d'équipe. Que ce soit en poursuivant votre travail lié aux priorités du mandat et leur mise en œuvre, en répondant avec compétence aux problèmes liés à la pandémie sur le lieu de travail, en menant des recherches, en réalisant des projets novateurs en appui aux opérations, nous voulons tous vous dire un grand merci : vous personnifiez ce qu'est la fonction publique et vous nous rendez très fiers.

Prenez soin de vous et soyez prudents.

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous‑ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

18 juin - Fierté et reconnaissance en dehors des murs

« Faire preuve de gratitude est l'une des choses les plus simples, mais les plus puissantes que les humains puissent faire les uns pour les autres. » – Randy Pausch, professeur

Aujourd'hui, la fierté d'être fonctionnaire et la reconnaissance que nous nous témoignons mutuellement quant à nos importantes contributions au bien-être des Canadiens prennent, plus que jamais, tout leur sens.

Face à la pandémie de COVID-19, le monde entier s'adapte à une nouvelle normalité et nous ne faisons pas exception.

Pour nous adapter, il a fallu innover. Il a fallu accepter une nouvelle réalité et voir les choses autrement. Il a fallu un véritable effort d'équipe. Et surtout, il a fallu que vous soyez là, employés dévoués, qui incarnent l'esprit même du fonctionnariat.

Pendant la Semaine nationale de la fonction publique (SNFP) 2020, nous célébrons et soulignons votre soutien et votre travail inlassables par de nouveaux moyens.

Étant donné que nous sommes nombreux à travailler à distance et que nous sommes physiquement éloignés de nos équipes, notre façon de reconnaître et de remercier nos collègues doit résonner jusqu'en dehors des murs de nos bureaux.

Ce qui auparavant était un « Merci! » dans le couloir ou près de la fontaine, un « high five » au-dessus de la cloison ou une mention toute spéciale pendant une réunion d'équipe se fait maintenant virtuellement. Ce geste peut prendre la forme d'un « Bravo! » par courriel, d'une carte électronique, d'un remerciement par vidéo ou téléconférence ou d'un message Skype (l'utilisation d'émojis n'est pas obligatoire, mais encouragée!), mais le sentiment demeure le même.

Vous méritez notre estime. Vous êtes importants. Ensemble, nous écrivons une page d'histoire.

Nous avons tant accompli au cours des derniers mois. Nous avons peut-être changé le « comment », le « quoi », le « qui » et le « où » de notre travail, mais le « pourquoi » est toujours le même. Les fonctionnaires d'un bout à l'autre du pays sont à l'œuvre pour les Canadiens.

Vous occupez une place prépondérante dans un monde qui en ce moment semble parfois sens dessus dessous. Votre leadership, les gestes que vous posez, les engagements que vous prenez et les sacrifices que vous avez faits ont changé à jamais la fonction publique et le paysage des politiques, des programmes et de la prestation des services au Canada.

Je vous invite à communiquer avec vos collègues et vos amis pendant la SNFP pour leur dire ce qui les rend si spéciaux. Je vous encourage également à passer le flambeau et à transmettre ce que vous avez appris par vous-mêmes, en tant que chefs de file, à la prochaine génération de fonctionnaires.

Bonne SNFP 2020 et, du fond de mon cœur, je vous remercie de votre dévouement

Mary Ann Triggs
Cochampionne, Programme nationale d'engagement et de reconnaissance
Sous-ministre adjointe, région de l'Ontario

17 juin - Message de remerciement – Travail partagé

Chers collègues,

Si vous êtes nombreux à répondre tous les jours aux questions des Canadiens concernant leurs prestations, parallèlement, un effort sans précédent a été mis en branle pour répondre aux besoins du secteur des entreprises. Aujourd'hui, à l'occasion de la Semaine nationale de la fonction publique, nous voulons mettre en lumière nos collègues des régions et souligner le travail incroyable des Directions générales de l'exécution des programmes, des équipes du Programme du Travail partagé, ainsi que de la Direction générale des opérations de programmes à l'Administration centrale, qui ont aidé plus d'employeurs que jamais à minimiser les licenciements causés par la COVID-19.

Comme vous le savez, le Programme du Travail partagé permet d'éviter les licenciements lors d'une diminution temporaire du travail sur laquelle l'employeur n'a aucune emprise. Le programme soutient financièrement les employés dont l'horaire est réduit pendant que l'employeur reprend pied. Ainsi, les employés partagent le travail à faire et entretiennent leurs compétences, et les employeurs conservent une main-d'œuvre qualifiée et expérimentée, ce qui constitue un grand avantage pour minimiser les répercussions économiques de la pandémie.

Dire que la COVID-19 a eu des effets sur le programme serait un euphémisme. L'augmentation des demandes et les nouvelles mesures de soutien aux entreprises l'ont immédiatement démontré. Il est difficile d'imaginer une augmentation de la charge de travail de 1 000 %, et pourtant, c'est exactement ce avec quoi les régions ont dû composer. Par exemple, la région de l'Ouest et des Territoires a reçu cette année 2 500 demandes comparativement à 198 l'an dernier, ce qui représente près de la moitié des demandes reçues à travers le pays. Devant les besoins énormes, l'équipe est rapidement passée de 12 employés à plus de 150, appuyés par leurs collègues de la région et de l'organisation.

Confronté à cette charge de travail démesurée, les équipes de tout le pays se sont regroupées tout en apprenant les paramètres du nouveau programme et on fait montre d'un incroyable esprit d'équipe, de leadership et de détermination. L'enthousiasme des nouveaux employés, des chefs d'équipe et des gestionnaires à apprendre rapidement les ficelles du programme a stimulé le moral de vos collègues, qui se sentaient dépassés par le nombre de demandes reçues. En cette époque où les pressions sont lourdes tant dans notre vie professionnelle que personnelle, cette volonté d'entraide témoigne de votre dévouement envers votre travail et vos collègues.

Nous sommes extrêmement fiers des efforts remarquables et de l'esprit d'initiative de nos collègues de Service Canada, qui font l'impossible pour procurer aux employeurs les prestations et le soutien dont ils ont besoin pour faire rouler l'économie. Jour après jour, les répercussions de votre travail se font sentir à travers le Ministère et le pays. Nous vous remercions, vous faites de l'excellent travail.

Prenez soin de vous et soyez prudents,

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

16 juin - Construction sur les autoroutes de l’accès à distance

Afin d'atténuer la propagation de la COVID-19, la plupart des 28 000 employés d'EDSC ont tout à coup dû travailler à partir de la maison. Cela a créé un défi technologique d'envergure pour la Direction générale de l'innovation, de l'information et de la technologie (DGIIT).

La DGIIT soutient directement les Canadiens en assurant l'accès en ligne aux programmes essentiels comme l'assurance-emploi, le Régime de pensions du Canada, la Sécurité de la vieillesse et la Prestation canadienne d'urgence récemment instaurée. La Direction générale doit fournir au personnel à la fois les outils nécessaires en ligne et la technologie pour offrir ces services et ces prestations.

Avec la poussée sans précédent du télétravail, Jacques Mailloux, directeur général, affirme que les solutions existantes pour l'accès à distance, c'est-à-dire AppGate et le réseau virtuel privé (VPN), ont un urgent besoin d'être élargies.

« À un moment donné, on pensait avoir la capacité d'accueillir 12 000 connexions pour chacune des deux passerelles, dit-il. On a découvert assez rapidement que chacune des passerelles pouvait en fait accueillir entre 3 000 et 4 000 utilisateurs. »

Les équipes d'EDSC et de Services partagés Canada se sont lancées dans un projet de construction majeur afin d'ajouter une toute nouvelle « autoroute » d'accès à distance, en plus de voies supplémentaires dans les deux directions à chacune des autoroutes existantes.

Les Canadiens ont besoin de ces autoroutes pour accéder aux services d'EDSC. Les employés ont besoin de ces mêmes autoroutes pour accéder aux systèmes du ministère à l'appui des services offerts aux Canadiens, peu importe l'endroit à partir duquel ils travaillent.

L'énorme défi a été de se préparer pour encore plus d'achalandage en trois semaines.

« C'est incroyable ce que ces équipes ont accompli, ajoute Jacques. Je suis reconnaissant chaque jour des efforts qu'ils y ont mis. C'était sept jours par semaine, et de très longues journées pendant ces premières semaines. »

Il souligne que l'achalandage accru causé par le télétravail nécessite tout de même beaucoup de surveillance, de rééquilibre, de redirection. Trop de trafic dans l'une des voies causerait un embouteillage, et une voie déborderait sur l'autre. Mais le nombre de télétravailleurs concurrents a récemment atteint 20 000, et on s'attend à ce que d'autres s'ajoutent sous peu. Le personnel a également reçu des directives encadrant le télétravail sûr et responsable, et il a respecté ces directives.

« D'un jour à l'autre, on s'attend à atteindre les 21 000 utilisateurs concurrents connectés, conclut Jacques. Ce sera un autre jalon, jusqu'à ce qu'on arrive à 28 000 utilisateurs. »

16 juin - Vers un chez-soi vient en aide aux populations vulnérables

Par : Makeeba Gray, Dylan Cameron et Kendra Hansen, responsables principaux du Développement; Lisa McHaffie, chef de service, programme Vers un chez-soi, Programme de développement du marché du travail et des compétences.

Les personnes en situation d'itinérance ou d'instabilité résidentielle et les travailleurs de première ligne qui les soutiennent sont confrontés à des risques accrus pendant la pandémie de la COVID-19. Le surpeuplement des centres d'accueil et des refuges, les logements collectifs et le manque de ressources pour pratiquer une hygiène adéquate rendent difficile la prévention de la propagation du virus. Le risque d'infection est également plus élevé pour les personnes qui vivent, travaillent et font du bénévolat dans ces milieux.

En reconnaissance de cette réalité, le gouvernement du Canada a rapidement fourni des fonds par l'entremise de Vers un chez-soi : la stratégie canadienne de lutte contre l'itinérance dans le cadre d'un programme communautaire visant à remédier aux difficultés causées par la pandémie dans le secteur des sans-abris.

La Région de l'Ouest du Canada et des territoires (O-T), Vancouver, Calgary et Edmonton ont été sélectionnés comme bénéficiaires d'un financement dans le cadre du programme en raison de leur plus grande population, de leur capacité d'hébergement plus élevée et de leur risque important de propagation virale. En travaillant rapidement et en accélérant les processus d'approbation du programme, les agents de développement social de la Région de l'O-T ont obtenu un soutien financier de plus de 48 millions de dollars versés en sept jours, ce qui représente un délai sans précédent. Des efforts sont toujours en cours pour fournir un financement à trois autres collectivités.

« Je suis stupéfait de constater la vitesse avec laquelle notre équipe est capable d'agir avec rapidité et diligence pour aider les collectivités et les citoyens en cas de besoins dans la Région de l'O-T, et surtout pendant la crise de la COVID-19 », affirme Jan Fix, directeur des programmes du marché du travail et du développement social. « Nous voyons de l'espoir et des occasions dans tout ce que nous faisons, et le souci et la compassion du personnel qui sert notre population la plus vulnérable ressortent de façon évidente dans leur travail quotidien avec les organisations. Bon travail! »

Vers un chez-soi est un programme communautaire visant à prévenir et à réduire l'itinérance en fournissant un soutien et un financement directs aux collectivités désignées (centres urbains), aux communautés autochtones, aux collectivités territoriales et aux collectivités rurales et éloignées du Canada. Pour en savoir plus, consultez le site Web.

15 juin - Sixième sondage éclair auprès des employés : COVID-19

Chers collègues,

Nous sommes heureux de lancer le sixième sondage éclair auprès des employés. Ce sondage est court, concis et, tout comme les sondages éclair précédents, il donne l’occasion aux employés de se faire entendre sur des enjeux importants pour notre organisation.

Il va sans dire qu'au cours des derniers mois, nous avons tous connu de profonds changements dans tous les aspects de notre vie en raison de la pandémie de COVID-19. Nous avons été témoins de votre dévouement, de votre ingéniosité et de votre persévérance qui nous aident à nous adapter à une nouvelle réalité alors que nous continuons à répondre aux besoins des Canadiens.

Dans ce contexte, il est plus important que jamais de vous écouter afin de savoir comment vous allez, comment vous vous sentez soutenu pendant cette crise et comment vous trouvez le télétravail. Vos commentaires nous aideront à définir notre approche pour le retour en milieu de travail et la manière dont nous gérerons le télétravail.

Dites-nous comment nous devrions nous y prendre en tant qu’organisation pour continuer à nous améliorer.

Votre opinion compte ! Veuillez prendre le temps de remplir le sondage avant sa clôture le 30 juin, et contribuer à faire de cette organisation un milieu de travail encore meilleur. Il ne vous faudra que quelques minutes pour le remplir et c’est confidentiel.

Pour obtenir de l’aide concernant tout problème technique rencontré au cours du sondage, veuillez communiquer avec l'Équipe de sondage auprès des employés, de la Direction générale des services de ressources humaines.

Pour plus d'informations sur la COVID-19, nous vous encourageons à visiter la page principale d'EDSC sur la maladie à coronavirus (COVID-19) pour obtenir une liste des mesures préventives, des ressources disponibles et des changements apportés à nos procédures internes pendant cette période.

Graham Flack
Sous-ministre de l’Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous‑ministre déléguée principale de l’Emploi et du Développement social et chef de l’exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l’Emploi et du Développement social

15 juin - Bonne Semaine nationale de la fonction publique!

Chers collègues,

Au cours des derniers mois, bon nombre d’entre nous ont travaillé jour et nuit, parfois dans un nouvel emploi, pour que les Canadiens obtiennent l’aide dont ils ont besoin pendant cette période difficile et éprouvante. Le thème de cette année pour la Semaine nationale de la fonction publique est bien à-propos : « Fiers de servir les Canadiennes et les Canadiens ».

Isolés ensemble, vous avez continué de vous dépasser et d’aider les Canadiens pendant cette période où les besoins sont grands, en transmettant l’information et les conseils, en offrant les programmes, les prestations et les services aux collectivités et aux régions dans tous les coins de notre grand pays. Nous ne pourrions être plus fiers de votre engagement, de votre dévouement et de vos efforts extraordinaires pendant ces moments sans précédent. En cette première journée de la Semaine nationale de la fonction publique, nous souhaitons vous dire merci et bon travail!

Au cœur d’une pandémie mondiale, vous avez continué à mettre en œuvre les programmes et services, ceux qui existaient déjà et les nouveaux, encore plus rapidement, avec un plus grand volume et avec des moyens novateurs. À mesure que nous naviguons à travers ces défis, profitons du moment pour penser à nos principales réalisations et pour les souligner. Dans cet esprit, nous sommes très heureux d’annoncer le prix « Ensemble, nous sommes plus forts » d’EDSC, afin de souligner vos efforts constants et remarquables durant la pandémie de COVID 19. Les détails à propos de ce prix se trouvent sur iService, y compris le processus simple de mise en candidature ouvert à tous les employés.

La Semaine nationale de la fonction publique se veut une célébration de l’excellence et de la fierté de faire partie de la fonction publique. Les mesures de distanciation physique ont changé le format des célébrations, mais la pandémie n’a pas eu de répercussions sur notre résolution à souligner cette semaine. La reconnaissance et l’appréciation prennent différentes formes et des activités virtuelles ont lieu tout au long de la semaine au sein du Ministère et de la fonction publique. Nous espérons que vous vous joindrez à nous pour les célébrations de la semaine, peu importe l’endroit d’où vous travaillez.

Votre contribution n’a été rien de moins qu’extraordinaire et nous vous en remercions. Les Canadiens vous en remercient.

Bonne Semaine nationale de la fonction publique!

Portez-vous bien et restez en sécurité

Graham Flack
Sous-ministre de l’Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous‑ministre déléguée principale de l’Emploi et du Développement social et chef de l’exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l’Emploi et du Développement social

15 juin - Mise à jour sur la COVID-19

Nous savons que nombre d'entre vous se demandent quand et comment ils vont retourner sur le lieu de travail. Naturellement, vous êtes nombreux à vous inquiéter d'y remettre les pieds, tandis que d'autres ont hâte. Pour faire suite à notre message du 28 mai quant à un éventuel retour dans les bureaux, nous voulons vous fournir aujourd'hui des détails supplémentaires sur ce que ça impliquera pour nous, à EDSC.

S'il est vrai que la date du retour n'est pas encore arrêtée, la santé et la sécurité de nos employés et de nos clients demeurent notre principale préoccupation. Nous agirons prudemment, progressivement et de manière sécuritaire lorsque nous déciderons du moment et des lieux où nous élargirons l'accès à nos sites de travail.

Nous nous baserons également sur les décisions des autorités en matière de santé publique, notamment de l'administratrice en chef de la santé publique du Canada, les directives dans les provinces et les territoires, les recommandations des comités national et régionaux de santé et de sécurité, ainsi que sur l'avis des syndicats. Ainsi, la date de réouverture des centres de services en personne et du retour des employés au bureau pourrait différer d'une région à l'autre. De la même manière, les employés qui travaillent sur le terrain, comme les inspecteurs par exemple, recevront des lignes directrices qui sont en voie d'être finalisées et qui s'appuient sur les mêmes considérations.

Contrairement à nous, et nous en sommes conscients, les autres ministères n'ont pas une aussi grande présence en personne à travers le pays avec un flux constant de clients dans leurs bureaux. Cette réalité ajoute un niveau de complexité dont nous devons sérieusement tenir compte.

À mesure que nous avançons, les employés et les gestionnaires se verront offrir de l'information et de la formation sous diverses formes, incluant des trousses, des listes, de nouveaux protocoles pour la façon de faire leur travail, et d'autres sources d'information, telles que des plans des étages, afin de les aider à préparer leur retour éventuel.

Espace de bureau et centres de traitement

Commençons par l'espace de bureau et les centres de traitement. La première phase à court terme, après concertation avec les comités de santé et sécurité et les syndicats, consistera à accroître progressivement le retour dans les lieux de travail, jusqu'à atteindre un taux d'occupation n'excédant pas 25 à 30 %. Ce pourcentage dépendra de l'aménagement des bureaux et de l'utilisation de l'espace.

Ces nombres limités visent à faire respecter les mesures de distanciation physique dans les cubicules, les espaces communs, les cuisines, les entrées, les sorties, les ascenseurs, les salles de conférence et les salles de bain.

Afin de faciliter le processus, de contrôler les déplacements et de limiter les rassemblements, des signes et des flèches seront placardés dans les espaces communs tels que les couloirs, les cuisines, les salles de bain et les ascenseurs.

Les employés n'occuperont probablement que quelques cubicules ici et là, et pourront s'attendre à un changement de place lorsque la situation l'exige. C'est déjà le cas dans certains de nos lieux de travail, comme vous le savez. Une politique rigoureuse visant à nettoyer les bureaux et à éliminer tout objet personnel permettra aux employés qui doivent travailler dans nos édifices d'utiliser l'espace de façon à respecter le plus facilement possible les consignes de la distanciation physique.

Nous procédons déjà à la stérilisation plus fréquente des éléments les plus touchés tels que les poignées de porte et les boutons d'ascenseurs. Vous pouvez également vous attendre à voir plus de gel pour désinfecter les mains et de lingettes nettoyantes un peu partout dans les bureaux.

En plus de limiter l'occupation des bureaux, nous envisagerons également des horaires de travail variés, afin d'éviter les attroupements pendant les heures de pointe d'arrivée et de départ.

Les possibilités de télétravail continueront d'être optimisées; certains collègues continueront de travailler de la maison tandis que d'autres combineront télétravail et travail dans les bureaux.

Pendant la mise en œuvre de cette première phase d'occupation réduite, nous continuerons d'évaluer les mesures de distanciation physique de manière à repérer tout ajustement nécessaire et à assurer la sécurité de tous.

Centres Service Canada (CSC)

Pendant la pandémie, bien que nos Centres Service Canada aient temporairement fermé leurs portes depuis le 27 mars, nous avons continué de fournir les services essentiels à près de 600 000 clients qui avaient besoin de nous.

Nous avons opéré d'extraordinaires changements en peu de temps. Nous avons lancé une nouvelle approche concernant la prestation de services, qui a permis aux clients d'accéder aux programmes, aux services et aux prestations à travers le réseau de services en ligne de Service Canada et le nouveau Centre d'appui des services mobiles de Service Canada.

La réouverture des CSC viendra compléter la nouvelle offre de services en ligne. De plus, comme c'est le cas pour ceux de nos bureaux qui ne sont pas ouverts aux clients, la transition se fera graduellement en fonction des directives des autorités de santé publique locales, provinciales et nationales et en consultation avec les comités de santé et de sécurité.

Nous commencerons à rouvrir un nombre limité de centres à travers notre réseau, qui fonctionneront selon un modèle de prestation de services modifié et un nouvel environnement de travail.

Dans cet environnement seront instaurées des mesures telles que des signes et des flèches pour faciliter la distanciation physique, des places limitées dans les salles d'attente, des barrières transparentes aux comptoirs de service et une désinfection accrue des bureaux.

Au cours des semaines à venir, nous continuerons de vous transmettre l'information la plus récente. Attendez-vous à recevoir des nouvelles de vos gestionnaires et des équipes de haute de gestion de votre direction générale bientôt.

Plus tard aujourd'hui, dans le cadre d'un sondage éclair consacré tout spécialement à la COVID-19, nous solliciterons votre opinion concernant le télétravail et d'autres questions d'importance, notamment le soutien en santé mentale. Nous vous invitons tous à y participer, afin que nous puissions tirer des leçons de votre expérience des derniers mois et que celles-ci guident nos prochaines décisions.

Entretemps, que vous travailliez à distance ou au bureau, consultez le centre de ressources sur la COVID-19 dans iService pour des conseils sur la sécurité au travail et faites part à votre gestionnaire de toute préoccupation que vous pourriez avoir.

En terminant, nous voudrions prendre un moment pour vous rappeler que si vous éprouvez des difficultés et ressentez le besoin de parler à quelqu'un, le Programme d'aide aux employés est offert à tous les employés. Nous vous encourageons à faire appel à ces experts qui sont disponibles 24 heures par jour, sept jours par semaine pour répondre à vos questions.

Restez en santé, restez en sécurité.

Graham Flack
Sous-ministre de l’Emploi et du Développement social

Lori MacDonald
Sous‑ministre déléguée principale de l’Emploi et du Développement social et chef de l’exploitation pour Service Canada

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l’Emploi et du Développement social

11 juin - #MerciJeudi – Programme Emplois d’été Canada

Chers collègues,

Vous continuez tous à nous surprendre et à nous impressionner grâce à votre engagement indéfectible, alors que vous devez peut-être composer avec vos propres défis personnels pendant la pandémie de la COVID-19.

Il s'agit d'une période préoccupante pour tous, mais nous reconnaissons que certaines personnes font face à des défis uniques ou supplémentaires. C'est pourquoi, cette semaine, à l'occasion de #MerciJeudi, nous voulons mettre en lumière ceux d'entre vous dans les régions, au sein de la Direction générale des opérations de programmes (DGOP) et de la Direction générale des compétences et de l'emploi (DGCE) qui œuvrent avec diligence pour concevoir et livrer le programme Emploi d'été Canada (EEC). Nous connaissons votre passion d'aider les jeunes canadiens à trouver des emplois. Que ce soit par l'exploration de nouvelles façons de livrer des services de haute qualité aux employeurs et aux jeunes canadiens, la mise en place rapide de changements à la manière dont nous recevons et traitons les demandes avec efficacité et efficience, la collaboration entre les régions, la DGOP et la DGCE ont été fantastiques.

Actuellement, les jeunes font face à de sérieux défis dans la recherche d'un emploi. Afin de bâtir des communautés solides, nous avons besoin d'une main-d'œuvre solide, incluant des placements de qualité au sein de milieux de travail sécuritaires et inclusifs. C'est pourquoi cette année, le gouvernement fédéral a effectué quelques changements à l'EEC. Le tout comprend l'augmentation de la subvention salariale pour les employeurs des secteurs privé et public, permettant les emplois à temps partiel, et la prolongation de la date de fin d'emploi à la fin de février 2021.

À la mi-mai, nous avons mis en branle la période d'embauche pour l'EEC de 2020. Des dizaines de milliers d'occasions d'emplois à travers le pays sont maintenant affichées sur le site du Guichet-Emplois et sur son application mobile. Nous visons le placement de 70 000 jeunes âgés de 15 à 30 ans.

Dans le contexte économique actuel causé par la COVID‑19, Emplois d'été Canada offrira cette année des placements qui répondront aux priorités locales et nationales dans les secteurs sans but lucratif, public et des petites entreprises ainsi que des emplois dans le cadre desquels les jeunes aideront à fournir des services essentiels dans leur collectivité. Les placements peuvent aller d'emplois auprès des lignes téléphoniques de soutien en santé mentale pour les jeunes, à la prestation de services d'éducation à distance en passant par des emplois dans les secteurs des services communautaires qui consistent essentiellement à fournir un soutien aux populations vulnérables touchées par la pandémie de COVID‑19.

Nous vivons une période sans précédent. Ces jeunes ont besoin d'être rassurés sur le fait que, tout comme nous, ils vont s'en sortir. En faisant l'administration, la gestion et la mise en place de l'EEC pour 2020 en dépit des conditions difficiles, du travail à distance et des changements apportés au programme, vous aidez ces jeunes adultes à accroître la résilience et à acquérir les compétences dont ils auront besoin pour leurs carrières futures. Nous apprécions votre engagement.

Les jeunes sont de puissants agents du changement. Encore une fois, merci pour le travail que vous accomplissez pour les soutenir, alors même qu'ils nous aident à façonner un Canada plus fort et plus résilient.

Restez en santé et en sécurité.

Graham Flack
Sous-ministre de l’Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous‑ministre déléguée principale de l’Emploi et du Développement social et chef de l’exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l’Emploi et du Développement social

9 juin - Aider les Canadiens vulnérables pendant une période de grands besoins

Dans les régions urbaines et les grandes villes, l’accès à la technologie et aux services à proximité est relativement facile, un avantage de vivre dans les régions densément peuplées. Ce n’est toutefois pas une réalité pour tous et, l'un des défis de taille et une des priorités pour le Ministère a été de reconnaître que tous les Canadiens n’ont pas accès à Internet ou ne peuvent pas utiliser le nouveau mode de prestation de services électronique de Service Canada en raison d’un certain nombre d’obstacles auxquels ils peuvent être confrontés.

Pour cette raison, le personnel des Services mobiles et de liaisons aux communautés de Service Canada a lancé, le 14 avril dernier, le nouveau Centre d’appui des services mobiles, un service téléphonique sans frais. Ce centre d’appui donne aux Canadiens confrontés à des obstacles, notamment ceux qui n’ont pas accès à Internet, un moyen de communiquer directement avec notre personnel des services mobiles et d’accéder aux services et prestations dont ils ont besoin.

« C’est un énorme sentiment d’accomplissement de savoir que nos clients ont accès aux services essentiels, dit Evelyne Power, directrice générale, Opérations du mode en personne et des stratégies. Grâce à un incroyable effort collectif de notre personnel et de nos partenaires dans les régions et à l’Administration centrale, nous avons atteint un but commun : continuer d’offrir le service de grande qualité auquel les Canadiens s’attendent et ont droit. »

En ajoutant un numéro de téléphone sans frais pour chaque région au portail de prestation de services électronique de Service Canada, ce nouveau Centre d’appui offre de l’aide supplémentaire aux collectivités autochtones et à d’autres Canadiens vulnérables, y compris des aînés et des personnes en situation de handicap. Plus de 8 800 demandes ont été reçues depuis le lancement.

Récemment, une famille de sept personnes habitant dans une collectivité éloignée des Premières Nations au Manitoba a communiqué avec le Centre d’appui. Armés de patience et d’un thé pour affronter les délais attendus, les membres de cette famille ont été surpris et reconnaissants d’avoir pu entrer en contact presque immédiatement avec un agent. L’agent de services aux citoyens a parlé avec chacun des membres de la famille afin de comprendre leurs défis et les a aidés à faire une demande pour un éventail de prestations dont ils avaient besoin.

Ce n’est là qu’un exemple des efforts déployés par le personnel de Service Canada pour aider les Canadiens vulnérables de partout au pays et leur offrir les services dont ils ont besoin. Merci à tous ceux qui contribuent à la réalisation de cette initiative.

9 juin - Le déploiement du télétravail dans les centres d’appels du Québec

En réponse à la COVID-19, EDSC a déployé plus de 10 000 ordinateurs portables pour permettre aux employés d’effectuer du télétravail et de continuer ainsi à aider les Canadiens en toute sécurité. Le défi était de taille : déployer le télétravail à grande échelle, très rapidement, tout en assurant la continuité des services à la population qui en avait besoin plus que jamais.

Julie Savard, gestionnaire à la Direction des services de versement des prestations à Shawinigan, raconte comment les choses se sont passées dans ce centre d’appels pour l’assurance-emploi.

« Tout le personnel s’est mobilisé. Il y a également eu une très belle collaboration avec les collègues de Longueuil ainsi qu’avec les services de TI. Il fallait faire l’inventaire des besoins en termes d’outils informatiques, passer les commandes, monter les trousses de matériel, distribuer ces trousses de manière sécuritaire et offrir du soutien technique », explique-t-elle.

Pour ce faire, les équipes de gestion ont travaillé sans relâche. Cela voulait dire, entre autres choses, s’assurer que chaque agent reçoit le matériel qui lui est assigné avec son accès au VPN et au système de téléphonie. Toutes les pièces d’équipement devaient aussi être vérifiées.

Pour l’agente de service au paiement pour la Sécurité de la vieillesse, Valérie Leduc, la transition entre le travail au centre d’appels de Longueuil et le télétravail s’est faite naturellement. « Je n’ai eu aucun problème technique majeur. J’ai reçu mon matériel le 30 mars et, dès le lendemain, je commençais à répondre aux appels à la maison. J’aime aider les gens. Je sens que mon travail est encore plus important maintenant en temps de crise. »

« On peut dire que la mission sociale de notre ministère a pris tout son sens », affirme Karim Fala, directeur des centres d’appels du Québec. « En un peu plus d’une semaine, Julie Savard, son collègue gestionnaire Amine Janbayne à Longueuil et leurs équipes ont réussi à équiper 90 % des agents pour le travail à distance. Tout cela sans aucune interruption dans la prestation de services indispensables aux Canadiens. Voilà ce dont je suis le plus fier. »

5 juin - J'aimerais qu’en matière d'accessibilité tout commence par le mot « oui »

Dans un monde idéal, les demandes d’aménagements portant sur du matériel ergonomique seraient accueillies par un « oui ». À la question de savoir si le logiciel utilisé est accessible, la réponse serait un « oui ». Pourtant, nous n’en sommes qu’aux premières étapes en matière d’accessibilité. Il y a encore des problèmes qui attendent des solutions, des plans qui requièrent des mesures, et un changement de culture à opérer avant d’atteindre ce point où l’on répondra par un « oui » à la question visant à savoir si tout a été fait sur le plan de l’accessibilité. Puisque nous sommes dans la Semaine nationale de l’accessibilité (SNA), c’est le moment idéal pour célébrer les contributions de tous les Canadiens handicapés et faire valoir combien il est essentiel de supprimer les obstacles et de changer nos modes de pensée afin de donner à tous la même chance dans la société.

Aussi regrettable que soit la pandémie en cours pour l’ensemble des Canadiens, elle peut servir d’exemple. Nous devons opérer un changement de culture important. Nous tenons de beaux discours en fait d’inclusion et d’accessibilité, mais même le simple passage au télétravail peut être une épreuve stressante et difficile dont beaucoup ne se rendent pas compte, car cela ne les affecte pas de la même façon. Pourtant, l’accessibilité et l’inclusion bénéficient à tous.

Certaines personnes approuvent tout ce que l’accessibilité englobe et commencent par dire « oui ». Cette conscientisation, ainsi que la conformité et la législation qui doivent être mises en œuvre pour opérer ce changement de culture, nécessite des mesures concrètes et une volonté d’agir – la volonté de dire que l’inclusion n’est pas quelque chose à remettre en question. Les gens qui ne se préoccupent que du coût des choses ont une vision étroite du monde, alors que ceux qui ont une vue d’ensemble savent qu’il faut débourser un tant soit peu pour respecter la diversité et faire preuve d’une inclusion totale. Cette question de même que les outils adaptatifs, la technologie, les aménagements et la façon dont les gens sont traités doivent être abordés dès maintenant. Tous ces éléments font partie de cette question en constante évolution que l’on appelle l’accessibilité.

Pour ceux qui ne le savent pas, j’ai été victime d’un accident qui m’a cassé le dos et, pendant un certain temps, j’ai dû porter un corset lombaire. Même si je ne le porte plus, quelqu’un qui me regarde aujourd’hui ne sait pas que j’ai un handicap, car celui­ci est invisible. Voilà un bon exemple d’un cas où l’on ne remarque pas la douleur et les autres difficultés. Ce type de problème représente un grand défi pour les employés handicapés: les perceptions des besoins par opposition aux préférences. Nous devons améliorer le niveau de confort des employés handicapés, éliminer toute crainte de représailles et promouvoir une culture d’acceptation et de mesures positives de l’envergure nécessaire pour offrir l’accessibilité à tous. Il faut prendre des mesures concrètes pour favoriser l’inclusivité et non seulement faire de beaux discours. Il ne faut pas s’intéresser seulement aux mécanismes de l’accessibilité, mais aussi à la sensibilité et à l’état d’esprit qui empêchent de surmonter l’adversité lorsqu’il s’agit de rendre la fonction publique accessible à tous. À titre d’exemple, notre ministère commence à développer une feuille de route fondée sur les résultats des séances de mobilisation qui ont eu lieu plus tôt cette année, et d’autres rencontres et d’autres contributions sont prévues au cours des prochains mois.

Dans le cadre de la Semaine nationale de l’accessibilité, prenez un moment pour réfléchir à votre état d’esprit et à vos méthodes de travail, car tous les efforts sont importants lorsqu’il s’agit de surmonter l’adversité et favoriser l’inclusion. Tandis que le Réseau des employés handicapés (REH) se développe, nous aimerions connaître l’expérience vécue par nos lecteurs, ce qui non seulement nous sera utile, mais nous permettra aussi de mieux vous soutenir. Voici les questions que nous vous posons :

  1. Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées?
  2. Avez-vous trouvé des avantages à travailler dans ce nouvel environnement de travail?
  3. Quels espoirs nourrissez-vous en ce qui concerne votre milieu de travail?

Pour fournir vos réponses, devenir membre ou simplement communiquer avec nous, écrivez-nous à REH.

Pour obtenir des informations à jour sur les activités du REH, visitez notre site Web sur iService.

Jennifer Leenhouts
Présidente du Réseau des employés handicapés d’EDSC
Chef de projet senior O-T, Accessibilité
Services de traitement et de paiement, Ouest du Canada et des Territoires

4 juin - #MerciJeudi – Souligner les efforts de la DGIIT pour équiper le personnel

Chers collègues,

Nous tenons à profiter du #MerciJeudi pour souligner votre travail constant et acharné chaque jour pour aider les Canadiens pendant cette période très difficile, lorsqu’ils ont le plus besoin de votre aide.

Vous le savez peut-être, la Direction générale de l’innovation, de l’information et de la technologie (DGIIT) a été chargée de permettre à des milliers d’entre vous de travailler à domicile pour que vous puissiez fournir des services indispensables aux Canadiens durant la pandémie de COVID-19. Cela s’est traduit par le déploiement soudain et rapide de milliers d’ordinateurs portatifs et d’autres appareils dans toutes les régions du pays.

Le nombre d’employés d’EDSC qui travaillent à domicile culminait précédemment à environ 4 000. Lorsque la COVID-19 a frappé, le plan a rapidement pris de l’ampleur afin d’équiper la quasi-totalité du Ministère et de permettre aux employés de travailler à distance. Au début du mois de mars, une équipe d’action composée de personnes provenant de tout le Ministère et travaillant dans toutes les régions du pays a été formée pour mettre rapidement en place un plan de déploiement d’ordinateurs portatifs. Parmi les principaux joueurs, on comptait l’équipe d’ingénierie des bureaux, qui a fourni des ordinateurs portatifs, des casques d’écoute et des téléphones aux équipes; l’InfoService national et les groupes de résolution; le Centre national des opérations d’urgence; le groupe de gestion des biens; les gestionnaires des relations d’affaires; et les techniciens de la DGIIT et les agents de tous les secteurs d’activité dans la destination des appareils.

Lorsque la crise a commencé, les équipes qui préparaient les appareils pouvaient en produire 200 par semaine. À la mi-avril, ce chiffre est passé à 2 000 ordinateurs portatifs et tablettes par semaine. Entre 18 000 et 21 000 employés ont été identifiés comme offrant des services indispensables aux Canadiens en soutien de la crise. Ils ont donc été parmi les premiers à être équipés d’un ordinateur portatif. Ils travaillent dans des secteurs tels que les services de versement, l’assurance-emploi, le Régime de pensions du Canada, la Sécurité de la vieillesse, les demandes de renseignements généraux de Service Canada, le Programme canadien de prêts aux étudiants, l’éditeur Web principal, les services de passeport, et les inspections de la santé et de la sécurité au travail.

Jusqu’à présent, la DGIIT a acheminé plus de 13 000 ordinateurs portatifs et tablettes, dont un peu plus de 10 000 sont déjà affectés à des employés de l’ensemble de l’organisme. On continue d’en distribuer en vue de fournir un appareil à la totalité des 28 000 employés. Grâce à ces efforts incroyables, plus de 23 000 employés d’EDSC peuvent accéder à nos systèmes de façon sécuritaire.

Nous sommes extrêmement fiers de tout notre personnel, qui fait des pieds et des mains pour servir les Canadiens et s’assurer qu’ils reçoivent les prestations, le soutien et les services indispensables dont ils ont besoin durant la pandémie.

C’est un travail impressionnant, et c’est du travail bien fait!

Restez en santé, restez en sécurité.

Graham Flack
Sous-ministre de l’Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous‑ministre déléguée principale de l’Emploi et du Développement social et chef de l’exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l’Emploi et du Développement social

3 juin - Répondre aux questions dans la Région de l’Atlantique

Bon nombre d’employés ne réalisent pas tout le travail accompli en coulisses pour aider des millions de Canadiens à traverser la pandémie de la COVID-19, ce qui comprend la mise en œuvre de mesures sans précédent comme la Prestation canadienne d’urgence (PCU). Jacqueline Mahoney fait partie de ces employés qui permettent d’y arriver.

À titre d’agente de services aux paiements à Saint-Jean (Terre-Neuve-et-Labrador), Jacqueline va bien au-delà de ses tâches. Elle est la personne-ressource au sein de son équipe puisqu’elle a reçu une formation complète de niveau E1 pour le traitement des demandes de l’assurance-emploi.

En tant que participante au PAP (Projet d’apprentissage par les pairs) pour le niveau E1 de l’assurance-emploi, Jacqueline est une ressource essentielle pour les autres agents. Elle est le premier point de contact pour les questions des agents, c’est vers elle qu’ils se tournent pour obtenir de l’aide avant de consulter l’outil de demande d’expertise opérationnelle (ODEO). L’expertise de niveau 1 en assurance-emploi de Jacqueline est précieuse en tout temps, elle s’assure que le processus se déroule sans anicroche et que les Canadiens reçoivent leurs prestations aussi rapidement et facilement que possible.

« Jacqueline fait preuve d’un dévouement indéfectible pour ce ministère, les agents et ses clients. Et elle traite encore des demandes chaque jour, affirme Karen Barry, la chef d’équipe de Jacqueline. Que ce soit pour son attitude amicale ou sa compassion, Jacqueline est très appréciée! »

Jacqueline a été bombardée de questions d’agents de toute la Région de l’Atlantique à propos des nouvelles procédures de traitement de la PCU. Étant une personne qui entreprend les nouveaux projets avec enthousiasme et qui s’attaque aux dossiers les plus difficiles, Jacqueline ne s’est pas laissée abattre et s’est assurée que les Canadiens reçoivent leurs prestations rapidement.

3 juin - L'incroyable rallye : la DGIIT fournit des équipements critiques à ceux qui servent les Canadiens

Reclus dans son sous-sol, Mathieu Leprohon, directeur exécutif de l’architecture d’entreprise à la Direction générale de l’innovation, de l’information et de la technologie (DGIIT), est un homme qui a une mission. Quel est son travail ? Superviser et coordonner la mobilisation des équipes nationales et régionales ainsi que les arrangements logistiques complexes pour permettre à des milliers d’employés d’EDSC de travailler à domicile pour fournir des services indispensables aux Canadiens pendant la pandémie de la COVID-19. Cela s’est traduit par le déploiement soudain et rapide de milliers d’ordinateurs portatifs, parmi d’autres appareils.

Le nombre d’employés d’EDSC qui travaille à domicile a précédemment culminé à environ 4 000. Lorsque la COVID-19 a frappé, le plan a rapidement pris de l’ampleur afin de permettre d’équiper la quasi-totalité du ministère afin que les employés puissent travailler à distance. Il fallait donc trouver une solution qui fonctionne pour chaque individu et mettre en place l’infrastructure permettant d’utiliser cette solution de manière fiable et sûre. Le ministère n’en est pas encore à ce stade, mais les progrès sont incroyables grâce à des efforts extraordinaires.

Le temps, bien sûr, était un facteur essentiel. Au début du mois de mars, une équipe d’action composée de personnes provenant de tout le ministère, travaillant dans toutes les régions du pays, a été regroupée pour mettre rapidement en place un plan de déploiement d’ordinateurs portatifs. Parmi les principaux contributeurs, on comptait l’équipe d’ingénierie des bureaux ; qui a fourni des ordinateurs portatifs, des casques d’écoute et des téléphones aux équipes ; l’InfoService national et les groupes de résolution ; le Centre national des opérations d’urgence (CNOU) ; le groupe de gestion des biens ; les gestionnaires des relations d’affaires ; ainsi que les techniciens de la DGIIT et les agents de tous les secteurs d’activité dans les destinations des appareils. « Il y avait tous ces groupes ainsi que plusieurs personnes incroyables empruntées à gauche, à droite et au centre. Certaines personnes à la retraite ont également repris le travail », explique Mathieu.

La première étape a consisté à dresser une liste des employés indispensables et à établir un ordre de priorité pour les équipes qui devaient être équipées le plus rapidement possible. Le CNOU a pris contact avec les directions générales pour obtenir ces renseignements cruciaux. Tout le ministère a été mobilisé dans l’effort. Au cours d’une série de longues soirées d’heures supplémentaires, les cadres supérieurs ont ensuite affiné l’approche. « Une semaine plus tard, le 16 mars, nous avions notre modèle de déploiement et notre liste de priorités », dit Mathieu. Ils se sont mis à l’œuvre en regroupant le matériel dans des ensembles envoyés en masse aux gestionnaires, qui les ont distribués à leurs équipes indispensables. Lorsque la crise a commencé, les équipes qui préparaient les appareils pouvaient produire 200 appareils par semaine. À la mi-avril, cela est passé à 2 000 appareils par semaine.

Le but ultime est d’équiper tous les 28 000 employés d’EDSC pour travailler à distance. Entre 18 000 et 21 000 employés ont été identifiés comme fournissant des services indispensables aux Canadiens en soutien de la crise, donc ils étaient parmi les premiers à recevoir un ordinateur portatif. Ils travaillent dans des secteurs tels que les services de versement de prestations, l’assurance-emploi, le Régime de pensions du Canada, la sécurité de la vieillesse, les demandes de renseignements de nature générale de Service Canada, le Programme canadien de prêts aux étudiants, l’éditeur principal Web, les services de passeport et les inspections de la santé et de la sécurité au travail.

« En quelques jours, nous avons dû trouver comment distribuer autant d’équipement à tous les employés indispensables », affirme Mathieu. « Nous avons dû changer notre méthode de déploiement entière pour que les personnes qui avaient besoin d’équipement puissent obtenir celui-ci en moins d’une semaine, dans certains cas le jour même ».

Avec autant d’éléments se déroulant en même temps, il est tout à fait normal que Mathieu rencontre quelques éléments inattendus. Deux nouveaux centres d’appel pour la Prestation canadienne d’urgence et les services virtuels aux Canadiens ont été une surprise et ceux-ci devaient être approvisionnés avec 600 ensembles, qui ont envoyés à Toronto en moins de 24 heures. Ensuite, il y a eu les difficultés supplémentaires. Certains bureaux étaient fermés, des tempêtes de neige ont empêché la livraison et les capacités à distance ont dû être adaptées à des fonctions spécifiques et à des priorités changeantes. De plus, les cellulaires devaient avoir des indicatifs régionaux pour éviter de surcharger le système téléphonique (oui, la mise en place de 15 000 téléphones cellulaires dans un délai de quelques jours avec un indicatif régional unique engendrera des problèmes).

L’approvisionnement a également été un défi. Les commandes passées précédemment aux fournisseurs ont été modifiées pour que les livraisons soient accélérées et augmentées, tandis que d’autres ont été arrêtées à la frontière ou à l’étranger. Par conséquent, l’approche en matière d’approvisionnement a été modifiée et s’est concentrée sur les fournisseurs canadiens.

Jusqu’à présent, la DGIIT a expédié plus de 13 000 ordinateurs portables et tablettes, dont un peu plus de 10 000 sont déjà affectés à des employés de l'ensemble de l'organisation. De plus, ils continuent à être distribués, en vue d’approvisionner tout le ministère. Le ministère n'en est pas encore là, mais les progrès sont étonnants grâce à ces efforts fantastiques qui ont permis à plus de 23 000 employés d’EDSC d'accéder à nos systèmes par un accès à distance sécurisé au cours des derniers mois.

Malgré tout, en dépit du fait qu’il travaille 14 heures par jour, le niveau de motivation et d’énergie de Mathieu demeure élevé. Sa femme et sa famille, tout comme de nombreux autres employés dans la même situation, attendent avec impatience de le voir sortir bientôt de son sous-sol.

3 juin - Obtenir les nouvelles sur la COVID-19: Une histoire de collaboration numérique sans précédent

Il y a quelques semaines, le gouvernement du Canada a annoncé le lancement de « Obtenir les nouvelles sur la COVID-19 », un des nombreux outils numériques développés pour soutenir la santé et le bien-être des Canadiens pendant la pandémie de COVID-19.

« Obtenir les nouvelles sur la COVID-19 » est un service d'abonnement par courriel qui fournit aux utilisateurs des informations importantes provenant d'une source fiable à un moment critique où les Canadiens ont le plus besoin de savoir les faits exacts. Les abonnés reçoivent des courriels qui les dirigent vers du contenu faisant autorité sur le site principal du gouvernement du Canada, Canada.ca.

Le service a été élaboré et mis en œuvre de manière agile en deux semaines grâce à une collaboration sans précédent entre Santé Canada, Service Canada et le Service numérique canadien (SNC).

L'équipe de l'Éditeur principal de Service Canada a joué un rôle essentiel dans cette collaboration en tirant parti du Service Web géré (SWG) qui soutient l'infrastructure de Canada.ca et en le reliant à Notification, la plateforme de notification électronique du SNC. Plus précisément, l’équipe a mis au point la fonction d'abonnement qui recueille les adresses courriel et a construit et configuré la base de données qui entrepose les informations dans le nuage, au sein d’un espace canadien. L'Éditeur principal a également connecté la fonction d'abonnement à la base de données de manière sécurisée, et a activé les capacités de confirmation d’abonnement et de désabonnement. L’équipe s’est assurée que le service était optimisé pour traiter de grands volumes de trafic, grâce à la capacité du SWG à s'adapter à la demande.

Afin d'accroître la confiance dans le service, l'Éditeur principal a travaillé avec les groupes susmentionnés pour s'assurer que les courriels étaient conformes à la réglementation anti-pourriel canadienne et qu'ils comportaient l'image de marque de la version imprimée ainsi que le logo du gouvernement du Canada, conformément au Programme de coordination de l'image de marque. L’équipe a également fourni des recommandations pour optimiser les pages d'abonnement sur Canada.ca.

De plus, depuis que « Obtenir les nouvelles sur la COVID-19 » a été lancé, l'Éditeur principal fournit des rapports quotidiens sur le nombre d'abonnés et les détails relatifs aux comportements des utilisateurs. Ces données permettent à Santé Canada de prendre des décisions fondées sur des données probantes.

Avec plus de 40 000 abonnés en date du 21 mai, le service de notification par courriel « Obtenir les nouvelles sur la COVID-19 » est une solution qui peut être répétée et utilisée par d'autres groupes gouvernementaux pour fournir aux Canadiens des services d'abonnement par courriel fiables et faisant autorité.

Pour en savoir plus sur le service de notification par courriel, lisez le récent article du SNC.

3 juin - Repenser la prestation des services gouvernementaux, avec vous

Service Canada se lance dans un ambitieux projet de transformation appelé le programme de la « Modernisation du versement des prestations » ou MVP. La vision de ce programme est audacieuse :

Nous transformer pour atteindre l’excellence en matière de service pour nos clients, maintenant et demain.

Il ne s’agit pas d’un changement itératif ou d’une amélioration de services unique. Il ne s’agit pas de nous attaquer aux questions problématiques une par une. Il s’agit de repenser ce à quoi devraient ressembler les grands secteurs et services publics au 21e siècle, et de concevoir et de fournir le type d’agilité, d’empathie et de réceptivité que les citoyens et les entreprises exigent dans un monde de plus en plus complexe et changeant. La MVP consiste avant tout à nous transformer sur les plans culturel, systémique et technique afin de mieux servir la diversité des communautés et des Canadiens partout au pays.

La MVP construit un nouveau navire pour Service Canada, un modèle opérationnel futur pour la prestation des services qui servira de catalyseur pour la transformation de tout le système.

« La meilleure façon de prédire l’avenir est de l’inventer. » — Alan Kay

Nous sommes dirigés par le visionnaire Benoit Long, qui a dernièrement été officiellement nommé dirigeant principal de la transformation pour EDSC, un nouveau poste qui témoigne de l’engagement organisationnel à créer et à soutenir un changement ambitieux de l’organisation et de Service Canada.

Comme vous pouvez l’imaginer, un programme de changement aussi ambitieux et audacieux comporte plusieurs volets de travail. Nous faisons partie du « volet de travail de l’expérience numérique et des données des clients », où nous examinons comment repenser et reconcevoir la prestation des services en ligne pour les Canadiens. Nous avons soigneusement réfléchi à ce que devrait être notre mission, et nous nous sommes attelés à la tâche afin d’offrir un cheminement numérique digne, axé sur l’utilisateur, adapté et intégré qui réjouit, motive et responsabilise les gens.

Nous pensons actuellement que si nous voulons extrapoler sur notre énoncé de mission, nous devons mettre en application dans toutes les facettes de notre travail certains principes clés :

  • Dignité : Nous croyons que l’expérience totale des utilisateurs devrait être aussi digne que possible : répondre aux besoins sans inconfort inutile, respecter le temps, être accessible et inclusive, être adaptée au contexte, recevoir le consentement de l’utilisateur, ouvrir une session uniquement au besoin.
  • Accent sur l’utilisateur : Comment pouvons-nous mettre véritablement les utilisateurs au cœur de la conception et de la prestation des services intégrés, ce qui comprend les clients (personnes et entreprises), le personnel et les machines, en tenant compte de leurs besoins, de la technologie, des attentes, du contexte de vie, de l’accessibilité et des modes privilégiés?
  • Adaptation : Comment pouvons-nous nous assurer que les services sont, à tous les points de vue, adaptés au changement, aux cheminements et aux besoins personnels, qu’ils offrent une orientation utile lorsque c’est nécessaire, et qu’ils sont conçus de façon inclusive afin de fournir différentes voies selon les besoins?
  • Intégration : Comment pouvons-nous offrir des services intégrés du point de vue de l’utilisateur, rassemblant tout ce dont il a besoin au moment où il en a besoin? Pour ce faire, il faut regrouper des services, des données et des fonctions disparates dans une couche de présentation virtualisée qui prend en charge les modes de prestation en ligne et émergents, tout en permettant à l’utilisateur de garder le plein contrôle de son cheminement et de ses données.
  • Plaisirs : Que pouvons-nous faire pour nous assurer que les services et leur prestation sont fiables, faciles à utiliser, conformes aux valeurs, utiles (sans être effrayants), et qu’ils fournissent des conseils utiles et opportuns, tout en créant une véritable valeur ajoutée et des avantages pour les utilisateurs?
  • Pouvoirs : Ils permettent dans la mesure du possible aux gens de recourir au libre-service s’ils le souhaitent, en tenant compte des différents besoins, de l’accessibilité, du temps et des modes privilégiés. Cela comprend de nouveaux moyens de trouver de manière interactive et anonyme des renseignements pertinents pour aider les Canadiens dans leur vie de tous les jours, sans qu’ils aient à se connecter ou à présenter une demande.

Nous aimerions recevoir des commentaires à ce sujet, car ce sera le meilleur levier pour notre travail. Nous cherchons également à mettre sur pied cinq équipes dans le cadre du volet de travail « numérique », et nous recherchons des personnes compétentes qui font preuve de la mentalité, de l’empathie et de l’engagement nécessaires à l’égard de la fonction publique dans les cinq domaines.

  • Équipe de la surveillance et de la stratégie concernant le mode de prestation numérique : Une équipe chargée d’élaborer, de maintenir, de faire évoluer et de superviser la stratégie du mode de prestation numérique, l’exécution, la gestion des volets de travail et des programmes, l’assurance du respect des normes de service numérique et la préparation de rapports.
  • Équipe de la personnalisation des données du client : Une petite équipe des données qui travaille avec le responsable des données de la MVP pour gérer, surveiller et utiliser les données afin de personnaliser l’expérience client, le jumelage des données, la validation et les vérifications (avec le consentement des utilisateurs) pour la prestation des services et la visualisation unique du client.
  • Équipe de la gestion et du soutien du mode numérique : Gestion, développement opérationnel et amélioration continue du mode numérique, ainsi que de l’expérience client, des fonctions de soutien à la clientèle (pour les clients, le personnel et les fournisseurs de services sociaux tiers qui utilisent une interface avec EDSC ou le gouvernement du Canada).
  • Futurs numériques et accélérateur de fondements (de la découverte à la version alpha pour le numérique) : Une équipe interdisciplinaire de concepteurs, développeurs et intégrateurs de services qui étudient, conçoivent et produisent rapidement des prototypes de concept et techniques pour de nouveaux services à la clientèle, futurs numériques, plateformes et fondations.
  • Équipe des services et des plateformes numériques (de la version bêta à l’entrée en service pour le numérique) : Fonction opérationnelle visant à élaborer, à acquérir, à intégrer et à maintenir des plateformes de modes numériques et des composantes de services réutilisables pertinentes pour créer une expérience client numérique virtualisée et intégrée, à l’aide de plateformes et d’outils qui peuvent évoluer et s’adapter avec le temps.

Bien entendu, votre expérience du gouvernement et vos besoins ne se limitent pas au numérique. C’est pourquoi nous travaillons en étroite collaboration avec les responsables d’autres volets de travail afin d’établir une approche globale et humaine de la prestation des services qui tient compte des besoins numériques et non numériques, et qui fournit aux gens ce dont ils ont besoin, quelle que soit la manière dont ils en ont besoin. Plusieurs de ces fonctions seront définies en collaboration avec les modes de prestation non numériques dans le but de garantir une expérience utilisateur uniforme et excellente, quel que soit le mode de prestation.

Nous cherchons également des moyens de travailler avec nos collègues responsables des politiques pour créer un pont entre le continuum politique et les services afin d’élaborer une approche réellement agile, axée sur les essais, centrée sur l’utilisateur et adaptée, tant pour la prestation des services que pour l’élaboration des politiques.

La MVP est actuellement à l’étape de la définition, où nous prenons vraiment le temps de comprendre et de définir notre approche, nos priorités et notre programme de travail. C’est donc le moment idéal de s’engager publiquement et de tirer profit des expériences, des attentes, de l’expertise et des aspirations des Canadiens.

Il est évident que nous mettrons en application les Normes numériques du gouvernement du Canada dans tout ce que nous entreprenons.

Nous travaillerons le plus ouvertement possible afin que vous puissiez suivre nos progrès ici, sur ce blogue. Veuillez nous faire part de vos idées et de vos réactions dans les commentaires, car nous examinerons toutes vos contributions pour nous aider à concentrer nos efforts sur l’amélioration des services de Service Canada. Nous voulons également préconiser les méthodes plus collaboratives, ouvertes et inclusives quant à la façon dont la fonction publique peut travailler avec les secteurs, les communautés et les personnes que nous servons.

Le présent billet n’est qu’un début; ce sera donc tout pour le moment, mais n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires ci‑dessous. Nous sommes à la recherche de personnes et d’organisations formidables qui se joindront à nous ou collaboreront avec nous. Il y a des talents exceptionnels à exploiter dans tous les secteurs au Canada, et nous sommes impatients de mettre sur pied une équipe très diversifiée et représentative dans ce travail. Si vous désirez vous joindre à notre équipe en détachement d’un autre secteur ou organisme, veuillez communiquer avec nous. Nous recherchons des personnes ayant des compétences pertinentes pour toutes les équipes mentionnées plus haut, et nous cherchons également des gens qui ont le service public à cœur, qui s’intéressent vraiment au bien commun et qui veulent faire progresser les besoins et les valeurs des Canadiens.

Nous allons également commencer à organiser des présentations (par vidéo, bien sûr) pour échanger avec vous et recueillir vos commentaires sur nos progrès. Nous nous réjouissons de pouvoir nous engager et collaborer avec tous ceux qui s’intéressent à l’amélioration de la fonction publique. Ensemble, nous pouvons accomplir une foule de choses, surtout lorsque nous prenons mutuellement le réel engagement d’améliorer la vie de tous les Canadiens.

En raison de la COVID-19, il est plus important que jamais d’avoir en place des systèmes qui sont flexibles et capables de s’adapter très rapidement avec le soutien d’une main-d’œuvre agile pouvant elle aussi s’adapter facilement aux besoins changeants.

J’ai hâte de lire vos commentaires et de collaborer avec vous pour améliorer la prestation des services en ligne.

Courriel : pia.andrews@servicecanada.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter @STP_PTS

Rédigé par Pia Andrews, directrice générale, volet de travail de l’expérience numérique et des données des clients, Programme de la MVP, Emploi et Développement social Canada.

1 juin - Semaine nationale de l’accessibilité (du 31 mai au 6 juin)

Cette année, EDSC célèbre la Semaine nationale de l'accessibilité du 31 mai au 6 juin, en nous rappelant à tous de travailler de manière plus inclusive et plus accessible.

La Semaine nationale de l'accessibilité donne l'occasion de célébrer les contributions qu'ont apportées les Canadiens en situation de handicap et de reconnaître le travail accompli pour éliminer les obstacles et faire en sorte que les personnes en situation de handicap aient une chance égale de participer à tous les aspects de la société canadienne.

Au cours de cette importante semaine, vous êtes tous invités à participer à des activités virtuelles, y compris des occasions d'apprentissage offertes par le Collège@EDSC, une sélection de films canadiens présentant des points de vue uniques sur le handicap et l'accessibilité de l'Office national du film (la page Web est en anglais, mais plusieurs films sont disponibles dans les deux langues, en description vidéo ou avec sous-titrage), et une nouvelle série de blogues de dirigeants de notre ministère. Ces activités peuvent générer de précieuses discussions en milieu de travail, dans vos familles et dans la communauté. Vous pouvez également en apprendre davantage en consultant le Réseau des employés handicapés (et même y adhérer!). Le réseau est une communauté vitale qui offre un éventail de mesures de soutien au personnel et qui veille aussi à faire connaître les principes de l'accessibilité dans l'ensemble du Ministère.

Tout au long de la pandémie de COVID-19, beaucoup d'entre nous ont dû s'adapter à de nouvelles méthodes de travail, trouver des moyens de contrer l'isolement pour garder le contact avec les autres, renforcer notre résilience et faire face à d'innombrables autres défis. Il s'agit d'une situation temporaire pour beaucoup d'entre nous. Toutefois, malheureusement, c'est un état constant pour les employés en situation de handicap – un rappel important que le monde doit être accessible à tous. Personne ne doit être laissé pour compte.

Plus tôt cette année, nous vous avons parlé du travail que fait le Ministère pour élaborer une feuille de route sur l'accessibilité. Cette feuille de route décrira comment la Loi sur l'accessibilité du Canada, entrée en vigueur en juin 2019, sera mise en œuvre au sein de l'organisation. S'inspirant de cette loi et de la Stratégie sur l'accessibilité au sein de la fonction publique du Canada, elle définira notre plan visant à repérer, éliminer et prévenir les obstacles à l'accessibilité au sein d'EDSC pour les employés, les gestionnaires et les Canadiens que nous servons. Le Conseil de la gestion du portefeuille a décidé que la mise en œuvre de la feuille de route sera une priorité ministérielle clé l'année prochaine.

Le Secrétariat de la feuille de route sur l'accessibilité a été créé au sein de la Direction générale des services aux citoyens afin de servir de point central dans l'élaboration de cette feuille de route pour l'ensemble d'EDSC. Les premières consultations auprès des employés en situation de handicap ont eu lieu en février. Vous recevrez des nouvelles sous peu sur la mobilisation virtuelle et sur les façons de contribuer à la feuille de route.

Célébrez la Semaine nationale de l'accessibilité en participant aux activités d'apprentissage décrites dans l'édition spéciale du bulletin sur l'apprentissage d'EDSC – disponible à tous les employés sur le réseau (iService) et hors réseau (Google Drive). Ce faisant, nous contribuerons tous à favoriser le changement de culture nécessaire pour qu'EDSC soit plus inclusif et plus accessible et à veiller à ce que les employés puissent réaliser leur plein potentiel, particulièrement les employés en situation de handicap.

Nous avons tous démontré que le Ministère a la capacité de s'adapter lorsque que cela est nécessaire, et cette disposition nous sera bien utile pour continuer d'unir nos efforts pour faire d'EDSC un leader en matière d'accessibilité.

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

29 mai - Mise à jour sur la COVID-19 pour les employés

Au cours des deux derniers mois, nous sommes nombreux à avoir travaillé de longues journées et, dans certains cas, à avoir même appris à effectuer de nouvelles tâches, afin que les Canadiens reçoivent l’aide dont ils avaient besoin pendant cette crise sans précédent. D’autres font leur part en restant à la maison et en assurant la sécurité de leurs familles et de notre société, tout en continuant d’apporter le plus possible leur contribution, souvent en dehors des heures de travail habituelles, afin de pouvoir s’occuper de leurs enfants et éviter de surcharger les réseaux du gouvernement.

Maintenant, alors que des données récentes indiquent un certain aplatissement de la courbe épidémiologique des nouvelles infections dans des compétences partout au Canada, un certain nombre de provinces et de territoires annoncent leurs plans pour commencer à assouplir les restrictions et redémarrer progressivement l’économie.

Cet assouplissement des restrictions apportera dans son sillage de nouveaux défis pour les Canadiens et pour nous tous au sein de la fonction publique. Pendant la période de transition où nous vivons avec la COVID-19, nous devons demeurer vigilants alors que nous modifions notre vie de travail pour accueillir l’assouplissement graduel des restrictions et l’accès accru connexe au milieu de travail.

Les autorités de la santé publique ont signalé que les exigences en matière de distanciation physique doivent demeurer en vigueur. Certains employés continueront de travailler à distance pendant encore un certain temps; le télétravail continuera d’être notre principal mode de travail.

Pendant toute cette période, nous avons fait la preuve que nous pouvons poursuivre la prestation de services indispensables aux Canadiens alors que nous sommes nombreux à travailler à distance. Neuf mille ordinateurs portables ont été distribués dans l’ensemble du ministère et 23 000 employés ont maintenant accès à nos systèmes par le biais d’un accès à distance sécuritaire.

Il y a de fortes chances que la COVID-19 change pour toujours notre manière de travailler. Nous ne devons pas nous attendre à ce que les choses reviennent comme avant. En fait, il s’agit d’une occasion extraordinaire de façonner l’avenir de notre travail pour créer la main-d’œuvre agile, outillée et inclusive que nous avons été en cette période difficile.

Nous ferons preuve de prudence alors que nous déciderons d’accroître l’accès au milieu de travail. Cet accès se fera de façon sécuritaire et graduelle.

La santé et la sécurité des employés et des clients sont primordiales. Tout retour éventuel dans le milieu de travail sera guidé par les décisions des autorités de la santé publique, dont celles de l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, et les directives des provinces et territoires. La planification se fera en fonction des orientations formulées pour l’ensemble du gouvernement et tiendra également compte de la situation locale en matière de santé publique.

Ensemble, et individuellement, nous continuerons de fournir l’information, les conseils, les programmes et les services dont les Canadiens de partout au pays ont besoin.

Merci et restez en sécurité.

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

28 mai - Un mot de remerciement de nos ministres (message pour tous les employés)

C'est #MerciJeudi et nos ministres voulaient prendre le temps de vous remercier pour votre travail extraordinaire pour les Canadiens et pour votre pays pendant cette période difficile de pandémie de COVID-19. Faites jouer la vidéo ici.

*Certains employés pourraient avoir besoin de consulter le lien vidéo en dehors du réseau d’EDSC.

Les communications ministérielles
Direction générale des affaires publiques et des relations avec les intervenants
Emploi et Développement social Canada / Gouvernement du Canada
corporate.comm@hrsdc-rhdcc.gc.ca

25 mai - Les agents de la Sécurité de la vieillesse, des employés compatissants et polyvalents

Durant la pandémie, les agents des centres d'appels de notre ministère continuent d'être très occupés à rassurer et informer les Canadiens sur la continuité des programmes existants, par exemple la Sécurité de la vieillesse, ainsi que sur la Prestation canadienne d'urgence (PCU).

Heureusement, les équipes ont su répondre avec brio une série d'appels inattendus, tout en faisant preuve de beaucoup d'humanité. C'est le cas des agents des Centres d'appels de la Sécurité de la vieillesse. Geneviève Monette gère une équipe de 60 agents basée à Longueuil au Québec. Elle raconte que ce n'est pas nécessairement la quantité des appels qui a changé, mais leur nature.

Mme Monette ajoute : « On continue bien sûr à offrir le même service à notre clientèle d'ainés, mais on a vite constaté que celle-ci a besoin d'être rassurée. »

Marieme Ba, agente depuis 4 ans nous confirme : « Certaines personnes en isolement dans leur résidence avaient tendance à appeler autant pour discuter de leur prestation que pour discuter de ce qui se passe avec les agents ».

Les agents ont fait preuve de résilience et de créativité pour s'adapter à la situation. Compte tenu qu'il y a des gens qui appellent au mauvais endroit pour obtenir de l'info sur la PCU, au lieu de les renvoyer à une autre ligne téléphonique pour qu'ils soient à nouveau en attente, l'équipe a développé une façon pour aider les gens du mieux qu'ils le peuvent en les guidant pour leur demande et en répondant à quelques questions générales lorsque possible.

Mme Monette est très fière du travail accompli par son équipe en ces temps particuliers de changement. « Notre plus beau succès est d'avoir gardé le cap dans les circonstances et d'avoir été en mesure, de continuer à offrir le même service à une clientèle fragilisée, vulnérable et encore plus confinée que les autres! » conclut-elle.

25 mai - Faire la transition vers le réseau électronique de Service Canada

Le 27 mars dernier, tout a changé pour le réseau de service en personne d’un bout à l’autre du pays, lorsque Service Canada a fermé ses portes au public en raison de la COVID-19.

« Même si nos portes sont fermées, nous continuons d’offrir nos services aux Canadiens », affirme Evelyne Power, directrice générale, Direction des opérations du mode en personne et des stratégies (DOMPS). « Nous avons encore un travail à faire ».

Pour y arriver, la DOMPS a travaillé avec ses partenaires de l’administration centrale et des régions pour faire une transition rapide vers le service électronique.

Grâce à la création du réseau électronique de Service Canada, lancé le 12 mars 2020, les clients qui ont besoin d’aide pour demander des prestations peuvent maintenant joindre le personnel et recevoir un appel d’un agent de Service Canada dans les deux jours ouvrables. Les agents de service aux citoyens offrent un service virtuel personnalisé pour les demandes d’assurance-emploi, de pension et de NAS, ainsi que pour les services de passeport essentiels, reproduisant ainsi le service offert aux clients qui se présentent dans les Centres Service Canada pour obtenir de l’aide.

L’élément fondamental à la mise en place du réseau électronique de Service Canada a été un nouvel outil d’accès aux services appelé MS Dynamics 365 qui a été mis en place par les équipes de Service aux citoyens à la fin du mois de mars. Semblable à un système de billetterie électronique, le nouvel outil prend les demandes envoyées par les clients par le biais du site du réseau électronique de Service Canada et les transmet au personnel pour qu’il les traite.

Depuis le lancement du nouveau réseau de service électronique, plus de 450 000 appels ont été passés par des Canadiens en date du 20 mai.

Tout cela est le résultat d’un travail d’équipe des agents de service aux citoyens de partout au pays. Merci à tous ceux qui ont déployé tant d’efforts pour que cela se concrétise.

25 mai - Dans les coulisses

Dans la Région de l’Ouest du Canada et des territoires (O-T), Judy Levasseur, chef de service à la Direction générale des services d’intégrité pour la Région de l’O-T, a joué un rôle essentiel en s’assurant que la région était prête pour la mise en service du Centre d’appels de la Prestation canadienne d’urgence (PCU) le 6 avril.

En un peu plus d’une semaine, Judy a formé une petite, mais puissante, équipe pour mettre en place le Centre d’appels de la PCU dans sa région. Elle a coordonné simultanément les commandes de nouvel équipement, y compris l’expédition et la distribution, et la formation, afin que les employés puissent recevoir les appels et répondre aux questions des Canadiens qui demandent une aide financière d’urgence.

« Judy continue de travailler sans relâche, coordonnant le déploiement de l’équipement supplémentaire, le dépannage et l’affectation des ressources, souligne Sherri Abraham, conseillère principale à la Direction générale des services de versement des prestations. En plus de surveiller les enjeux opérationnels, Judy fournit des mises à jour de façon quasi continue aux cadres supérieurs et aux dirigeants syndicaux. Judy Levasseur est un exemple par excellence de dévouement et d’enthousiasme. »

« C’était un effort de groupe impliquant beaucoup de gens de tous les secteurs d’EDSC qui ont offert leurs services, précise Judy. J’ai apprécié ce travail de collaboration. »

Elle mentionne que de nombreux collègues « ont accueilli le défi à bras ouverts », notamment Kent Spiers, agent des services de paiement à la Direction générale des services de versement des prestations.

« Travailler au Centre d’appels de la PCU a été formidable, et établir des liens avec les Canadiens pendant cette période incroyablement difficile a été très gratifiant, explique Kent. Bien que certains appels soient difficiles, plusieurs citoyens sont très reconnaissants d’avoir l’occasion de parler à quelqu’un qui peut leur apporter une certaine tranquillité d’esprit. »

Judy est l’une des nombreuses personnes qui ont fait preuve d’engagement, de dynamisme et de détermination pour accomplir le travail remarquable qui se fait actuellement à EDSC.

Grâce à des employés comme elle, des millions de Canadiens continuent à recevoir l’aide dont ils ont besoin.

22 mai - Programme de soutien par les pairs en santé mentale en milieu de travail

Version textuelle de l'infographie Programme de soutien par les pairs en santé mentale en milieu de travail

Un service confidentiel et non clinique afin de soutenir les employés aux prises avec des enjeux de santé mentale.

Vous observez des changements dérangeants dans votre humeur et/ou votre comportement ?

Vous avez le sentiment d'être dépassé ?

Contactez un pair aidant pour échanger dans un espace sécuritaire et confidentiel. Discuter avec quelqu'un qui a vécu une situation semblable à la vôtre contribue à améliorer votre capacité à faire face à un évènement difficile ou stressant.

Parler à un pair aidant peut vous aider à :

  • réaliser que ce que vous vivez n'est pas unique et qu'il y a un espoir de rétablissement
  • trouver une nouvelle façon d'expliquer aux autres ce qui vous pose un défi
  • augmenter votre sentiment d'appartenance sociale
  • diminuer votre sentiment de perte de contrôle
  • augmenter votre confiance en soi

Et plus encore…

Des pairs aidants authentiques et dévoués

Ce sont des employés d'EDSC qui :

  • ont déjà vécu un enjeu lié à la santé mentale et s'en sont sortis
  • se portent volontaires pour soutenir leurs collègues
  • ont réussi la formation obligatoire sur le soutien par les pairs

C'est confidentiel

Votre nom et les détails de vos discussions et interactions avec un pair aidant demeurent strictement confidentiels.

Parlez, nous vous écoutons sans jugement !

Pour joindre un pair aidant

Visitez iservice.prv/pairBio pour consulter les biographies des pairs aidants et communiquer avec eux directement par courriel, téléphone ou skype.

Nous y croyons - Nous écoutons - Nous aidons

Téléchargez le format PDF

19 mai - Les fonctionnaires de la région de l’Ontario collaborent pour offrir la PCU aux Canadiens

Lorsque la crise de la pandémie COVID-19 a frappé, de nombreux Canadiens se sont demandés comment ils allaient pouvoir payer leurs factures et joindre les deux bouts. Il s'agissait d'offrir une prestation facile à demander, rapidement reçue et soutenue par une équipe de fonctionnaires travaillant ensemble pour la réaliser.

Jemalle Cain, chef d'équipe par intérim, Direction générale des services de versement des prestations pour la région de l’Ontario, dirige une équipe de 13 agents qui sont récemment passés d’agents de soutien à la pension à agents de services de traitement et de paiement travaillant dans les centres d'appels virtuels de la Prestation canadienne d’urgence (PCU). Le nouveau centre d'appel virtuel de 1 500 personnes, qui traite plus de 30 000 appels par jour, a été mis en service en seulement neuf jours pour faire face à la hausse du volume d'appels. En quelques jours, le personnel de Jemalle a suivi la formation obligatoire (qui prend normalement environ 6 semaines) et était prêt à aider les Canadiens sur le champ.

« L'équipement nécessaire pour prendre les appels a été livré trois jours avant le lancement du centre d'appel virtuel », a expliqué Jemalle. « Beaucoup de mes agents ont rencontré des problèmes techniques lors de la mise en place, mais ils ont pu les résoudre en collaborant, en partageant des informations et en s'entraidant. C'était un parfait exemple de travail d'équipe et de fonctionnaires qui se sont réunis pour fournir un service important aux Canadiens ».

« Tous mes agents prenaient des appels dès le premier jour de la nouvelle initiative, et si le volume d’appels était faible au début, ils reçoivent maintenant plus de 40 appels par jour ».

Certains membres de l'équipe de Jemalle ont pris l'initiative d'aller au-delà de la simple connaissance des prestations d’EDSC et de la PCU. Ils se sont également familiarisés avec les tenants et aboutissants du portail de l’ARC. Cela leur a permis d'aider les clients qui font une demande de PCU en utilisant leur compte de l'ARC. Un agent a créé son propre compte de l'ARC pour faire l’expérience du processus. Il a ensuite utilisé ces connaissances pour aider ses clients à créer leur propre compte.

Lorsque nous unissons nos efforts et que chaque membre de l’équipe se sent impliqué dans l’atteinte des résultats, nous avons une équipe soudée et nous voyons des choses incroyables se produire. Le travail d'équipe, c’est réellement la clé du succès.

19 mai - La région de l’Atlantique fait un pas de plus

En temps de crise, EDSC est une bouée de sauvetage pour de nombreux Canadiens – et d’autant plus pendant cette pandémie. Le virus a non seulement un impact dévastateur sur la santé physique, il affecte également la santé mentale des Canadiens, leur emploi, et bien plus encore.

Sondage après sondage, les employés d’EDSC ont exprimé combien ils sont fiers de ce qu’ils font. Un très grand nombre d’entre eux redoublent d’efforts pour aider les autres lorsque les temps sont les plus difficiles. Carolyn Cooper – une agente très dévouée de services au paiement de l’assurance‑emploi de niveau 1 à Saint-Jean, Terre-Neuve-et-Labrador – est l’une de ces personnes.

Lorsque les demandes d’AE sont arrivées en si grand nombre, Carolyn s’est offerte pour assumer de nouvelles tâches auprès de l’équipe responsable des mesures exceptionnelles liées à la COVID‑19. Elle a pris en charge les demandes de prestation de maladie; sa priorité absolue étant de s’assurer que les Canadiens reçoivent cette prestation essentielle.

« En ce moment, je travaille exclusivement à examiner les demandes pour la Prestation canadienne d’urgence de l’assurance‑emploi. Je m’assure qu’elles sont finalisées rapidement et correctement afin que les demandeurs reçoivent les prestations auxquelles ils ont droit. De pouvoir aider les Canadiens en ces temps difficiles représente beaucoup pour moi, et je suis très fière du travail que nous accomplissons », déclare Carolyn.

Carolyn, et des milliers d’employés comme elle, jouent un rôle crucial afin de s’assurer que les millions de Canadiens passent à travers cette période sans précédent.

19 mai - Des webinaires pour aider les employeurs

En raison de la crise de COVID-19, des millions de Canadiens se sont tournés vers Service Canada pour obtenir de l’aide, notamment par l’entremise de l’assurance-emploi, mais également par le biais du Programme de Travail partagé.

Entre le 26 mars et le 19 avril 2020, les demandes pour le Programme de Travail partagé ont explosé, passant de 281 à 4 219 dans l’ensemble du pays, dont 918 pour la région du Québec. Afin d’appuyer les opérations de la Direction des programmes, les cinq membres de l’équipe des agents principaux de développement du Québec se sont rapidement mobilisés pour répondre aux demandes d’information des employeurs, y compris les 450 questions reçues par courriel.

« La situation évoluait chaque jour selon les mesures annoncées dans le cadre du Plan d’intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19. Il fallait suivre l’actualité de près! Ces employeurs cherchaient des conseils pour permettre à leurs employés de conserver leur emploi », explique la gestionnaire de l’équipe, Diane Fournier.

Ceci a amené l’équipe des agents principaux de développement à créer un webinaire pour répondre aux demandes des clients. Le contenu de la présentation, constamment mis à jour et offert dans les deux langues officielles jusqu’à trois fois par jour, aborde les principales questions sur le Programme de Travail partagé et les dernières mesures d’assouplissement des critères d’admissibilité.

Signe de leur succès, entre le 6 et le 24 avril seulement, plus de 40 présentations ont été offertes, permettant ainsi à 150 employeurs, relayeurs et personnes intéressées de se connecter. Les webinaires se poursuivront à raison de deux fois par jour jusqu’au 15 mai et sont ouverts à tous. Ils suscitent d’ailleurs beaucoup d’intérêt du côté des collègues d’autres régions du pays.

Les employeurs ont été nombreux à exprimer leur gratitude aux membres de l’équipe des agents principaux de développement, et avec raison. Ces entreprises peuvent continuer à contribuer à la vie économique du pays et conserver leur personnel qualifié, en attendant la reprise normale de leurs activités.

14 mai - #MerciJeudi – Reconnaissance envers toutes les équipes du Ministère

Chers collègues,

Nous voulons prendre un moment pour remercier chacun d'entre vous pour le dévouement, l'engagement et le travail assidu dont vous faites preuve pour servir les Canadiens, et pour soutenir nos efforts collectifs, afin d'aider notre pays en ces temps difficiles.

Nous sommes fiers et extrêmement impressionnés qu'un si grand nombre d'entre vous et de vos équipes au sein de notre organisation s'adapte à la situation et fournisse des efforts supplémentaires en sacrifiant du temps personnel, de l'énergie et des moments avec vos proches.

Dans le cadre de #MerciJeudi, nous voulons vous montrer un peu d'appréciation en reconnaissant de manière informelle l'excellent travail réalisé par vos équipes dans de nombreux domaines d'activités, en première ligne et dans les coulisses.

Même si nos portes physiques sont fermées, nos services aux Canadiens se poursuivent de manière très active, puisque nous avons encore du travail à faire.

Afin de mettre en œuvre les efforts de notre ministère pour aider les Canadiens, l'équipe de Service aux citoyens à l'administration centrale et dans nos quatre régions a rapidement organisé une transition vers les services en ligne pour les Canadiens.

L'équipe a réalisé une tâche monumentale en dirigeant la création du réseau de service en ligne de Service Canada, lancé le 12 mars 2020, pour aider les Canadiens à joindre des agents afin qu'ils puissent recevoir leurs prestations rapidement au moment où ils en ont le plus besoin. 

Grâce au réseau de service en ligne, les agents de service aux citoyens continuent de fournir des services personnalisés et du soutien virtuel aux Canadiens qui présentent une demande d'assurance-emploi, de pension, de NAS et de services de passeport essentiels, reproduisant ainsi le service que les Canadiens auraient reçu avant la pandémie dans nos Centres Service Canada. 

Depuis le lancement du nouveau réseau de service en ligne, les Canadiens avaient envoyé plus de 410 000 demandes en date du 12 mai.

Merci beaucoup à toute l'équipe de Service aux citoyens et aux partenaires des régions.

Cette semaine, nous avons également mis en place de nouvelles politiques pour soutenir les aînés et les étudiants pendant la pandémie de COVID-19.

Les équipes de Politiques et Opérations ont collaboré à la vitesse de la lumière pour élaborer un ensemble de mesures destinées aux aînés, qui a été annoncé le 12 mai. Ces mesures comprennent un nouveau paiement unique, non imposable, pour les aînés qui ont droit à la Sécurité de la vieillesse (actuellement 6,7 millions de personnes) et au Supplément de revenu garanti (actuellement 2,2 millions de personnes), un investissement supplémentaire dans le programme Nouveaux Horizons pour les aînés et une prolongation temporaire des paiements de SRG et de l'Allocation pour les aînés qui n'ont pas soumis leurs renseignements sur le revenu pour 2019.

De plus, le premier ministre a annoncé hier que la Prestation canadienne d'urgence pour étudiants (PCUE) sera lancée officiellement sur le site Web de l'Agence du revenu (ARC) demain. Ce lancement est important, puisque selon les prévisions la PCUE apportera un soutien financier très nécessaire à plus d'un million d'étudiants du secondaire et du postsecondaire qui ont de la difficulté à trouver un emploi pour les quatre prochains mois en raison de la COVID-19. Cette prestation représente l'aboutissement de six semaines intenses de travail continu sur les politiques, les lois et les règlements qui a été pris en charge par de nombreux employés d'EDSC et de l'ARC, avec une mention spéciale pour l'équipe du Programme canadien de prêts aux étudiants.

Alors que nous passons à l'étape de la mise en œuvre de ces mesures, nous souhaitons prendre un moment pour reconnaître le travail et le dévouement de ces personnes, dont les efforts inlassables ont permis à ces initiatives de porter leurs fruits. Un travail extraordinaire, et bien fait!

Portez-vous bien et restez en sécurité.

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous‑ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

12 mai - Leadership positif aux Services d'intégrité, région de l'Atlantique

Au cours des dernières semaines, tous les employés d’EDSC se sont mobilisés comme jamais auparavant pour aider les Canadiens à traverser la crise de santé publique, à laquelle peu d’entre nous ont eu à faire face au cours de notre vie. Les employés partout au pays ont répondu à l’appel pour faire en sorte que les Canadiens reçoivent l’aide financière dont ils ont besoin à la suite des pertes d’emploi massives causées par la COVID-19.

Kathy Lusk, directrice et Louise José St Amand, gestionnaire principale de projet, Services d’intégrité, dans la région de l’Atlantique ont été des leaders dans leur région en réorganisant le personnel en de multiples lignes d’affaires dans une période de temps très courte afin de mieux aider les équipes régionales à servir les Canadiens durant cette période difficile.

Cette réorganisation des efforts à travers la région devait aller au-delà des attentes pour mettre en place d’innombrable arrangements de télétravail afin que les employés puissent mieux offrir des avantages et services vitaux aux Canadiens, là où ils en ont besoin le plus.

« Grâce à leur positivité, à leur détermination et à leur travail acharné, nous sommes parvenus à soutenir les équipes qui ont besoin d’aide et à empêcher que des Canadiens passent entre les mailles du filet », a déclaré Tara Arsenault, gestionnaire par intérim des services liés au Programme des travailleurs étrangers temporaires et à la charge de travail.

Elle dit que Kathy et Louise José ont fait preuve d’un engagement incroyable envers le Ministère, leur équipe de gestion, leur personnel et la population canadienne. Leur dévouement a été essentiel pour offrir le meilleur service possible aux Canadiens tout en maintenant un environnement de travail sécuritaire et positif. De plus, selon Tara, ces qualités ne sont pas uniques à la situation actuelle, mais sont mises en pratique chaque jour par Kathy et Louise José.

Tara ajoute aussi qu’elle n’avait jamais été aussi fière de faire partie de l’équipe et d’avoir contribué aux réalisations du Ministère au cours des dernières semaines.

Les Canadiens prennent bonne note des mesures herculéennes prises et remercient les employés d’EDSC à travers le ministère pour les services qu’ils reçoivent, par l’intermédiaire d’un grand nombre de canaux, y compris les médias sociaux.

12 mai - Maintenir la propreté des bureaux pendant la COVID-19

Être en bonne santé est aujourd'hui la priorité de chacun ces jours-ci. Les mesures de sécurité proactives, comme rester à la maison, garder nos distances, nous laver les mains fréquemment et à fond, et suivre des protocoles de nettoyage rigoureux restent essentielles.

Joanne Tucker, gestionnaire de la Gestion nationale des biens immobiliers à la Direction générale du dirigeant principal des finances d’EDSC, fait partie de l'équipe chargée de coordonner les efforts nationaux visant à nettoyer et à désinfecter régulièrement plus de 500 bureaux d’EDSC et de Service Canada. Comme les contrats de nettoyage relèvent de Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC), l'équipe des biens immobiliers a dû collaborer avec SPAC pour organiser la mise en œuvre de mesures de nettoyage sans précédent.

« Quand on veut, on peut, note Joanne. SPAC a donné à l'équipe la liberté de travailler rapidement pour mettre en œuvre ce qui était nécessaire. Nous n'aurions pas pu y parvenir sans une grande collaboration entre les équipes nationales et régionales responsables des biens immobiliers, SPAC et BGIS. »

Pour aider à la lutte contre la COVID-19, le niveau habituel de nettoyage a dû être relevé à un nouveau niveau. Ainsi, il fallait faire un nettoyage deux fois par jour en mettant l’accent sur la désinfection des zones souvent touchées par les employés comme les boutons d'ascenseur, les rampes d'escalier, les robinets, les portes, les dispositifs de sécurité ou appareils de saisie de données et les salles de bain. Les bureaux ont été approvisionnés en lingettes désinfectantes tandis que les distributeurs de désinfectant pour les mains, de savon et de serviettes en papier sont fréquemment réapprovisionnés. Les téléphones et les postes de travail que les clients utilisent dans les Centres Service Canada sont aussi régulièrement désinfectés.

« Bien que ceux qui utilisent les biens immobiliers ne travaillent pas en première ligne pour aider les clients ou traiter les paiements de prestations, nous pouvons être fiers de savoir que nous faisons de notre mieux pour soutenir les Canadiens en cette période précaire », déclare Joanne.

12 mai - Les travailleurs de première ligne relèvent le défi

Il y a seulement quelques semaines, c’était le train-train habituel pour les employés d’EDSC. Aujourd’hui, se laver les mains constamment et communiquer en maintenant deux mètres de distance sont devenus la norme. Nos collègues des services essentiels d’EDSC ont dû composer avec ces changements dans leur routine quotidienne, tout en relevant le défi encore plus grand de veiller à ce que tous les Canadiens puissent accéder aux programmes et aux services dont ils ont un besoin urgent.

Les agents de services au paiement (ASP), les agents de prestation de Service Canada et les agents de service aux citoyens (ASC) constituent l’épine dorsale du régime d’assurance-emploi (AE). Leur expertise est plus que jamais nécessaire.

Avant la COVID, une semaine moyenne aurait été d’environ 27 000 demandes . Même sous des conditions normales, ces postes peuvent être difficiles sur le plan mental et physique. Travailler dans les conditions de la COVID-19 signifie que nous comptons moins d’employés en raison de réalités telles les obligations liées à la garde d’enfants. Pourtant, les employés de la Région de l’Ouest et des territoires continuent à relever le défi.

Par exemple, les ASP des centres d’appels de Service Canada déplacent leurs quarts de travail réguliers pour couvrir les heures normales de bureau afin de répondre à l’augmentation du volume d’appels. Les appels affluent avec seulement une pause de 10 secondes entre chacun d'entre eux pendant les sept heures et demie de travail de chaque agent. Lorsque ces ASP à travers la Région de l’Ouest et des Territoires ne prennent pas d’appels, ils travaillent en heures supplémentaires pour aider à traiter l’afflux de demandes d’AE et de la PUC et pour s'assurer que les demandes sont traitées et que les Canadiens reçoivent l'argent dont ils ont désespérément besoin.

Les Centres Service Canada en personne sont peut-être fermés. Toutefois, les ASC, y compris des anciens employés qui sont venus prêter main forte à leurs anciens collègues continuent de servir un nombre sans précédent de Canadiens en ligne et par téléphone.

Bravo!

11 mai - Réouverture des écoles et des garderies - Communications Ministérielles

Le Secrétariat du Conseil du Trésor a fourni des directives ce soir à propos de la réouverture des écoles et des garderies :

Les directives fournies sur la page Maladie et congé pour employés de Canada.ca concernant les dispositions relatives à la garde d'enfants sont toujours en vigueur, puisqu'un certain nombre de provinces et de territoires n'ont pas annoncé la réouverture de ces installations ou annoncent une réouverture progressive.

Avec la réouverture des écoles et des garderies, nous nous attendons à ce que les employés qui n'ont pas pu travailler en raison d'obligations de garde d'enfants puissent reprendre le travail.

Nous reconnaissons toutefois que certains employés ne pourront pas travailler à temps plein si leurs enfants ne peuvent pas retourner à l'école ou à la garderie pour des raisons de santé, de disponibilité limitée de places ou d'autres restrictions mises en place par les autorités provinciales ou territoriales. Dans ces cas, les employés peuvent utiliser la disposition « autres congés payés (699) » pour les heures non travaillées, s'ils ne peuvent pas prendre d'autres dispositions pour la garde de leurs enfants.

Les employés doivent continuer de faire preuve de bonne foi lorsqu'ils utilisent ce congé et n'oublient pas le rôle important qu'ils jouent dans la fourniture de services aux Canadiennes et aux Canadiens. Les gestionnaires et les employés doivent discuter de la meilleure façon de gérer les demandes de congés dans ce contexte, y compris de la capacité des employés à reprendre le travail ou de l'adoption d'un régime de travail souple comme solution de rechange à la prise de congés.

Les instructions sur les dispositions en matière de congés spéciaux seront réévaluées à la fin juin, et on fournira une mise à jour sur tout changement apporté à ce moment.
Les responsables de la santé publique sont toujours d'avis que les exigences d'éloignement physique doivent demeurer en place, même si on commence à lever certaines restrictions à certains endroits. Nous devons tous nous attendre à continuer d'effectuer une combinaison de télétravail et de travail dans un lieu de travail traditionnel dans l'avenir prévisible.

La nouvelle norme pour la fonction publique prendra un certain temps à façonner. La santé et la sécurité des fonctionnaires demeurent primordiales.

Darlène de Gravina
Sous-ministre adjointe, Direction générales des services de ressources humaines
Emploi et Développement social Canada / Gouvernement du Canada

11 mai - Réouverture des écoles et des garderies - Sous-Ministres

Compte tenu que certaines provinces et territoires commencent à assouplir progressivement certaines mesures destinées à prévenir la propagation de la COVID-19, nous savons que plusieurs d'entre vous se demandent ce que cela peut vouloir dire pour vous et votre famille. Le Secrétariat du Conseil du Trésor a fourni des directives ce soir à propos de la réouverture des écoles et des garderies.

Avec la réouverture des écoles et des garderies, nous nous attendons à ce que les employés qui n'ont pas pu travailler en raison d'obligations de garde d'enfants puissent reprendre le travail.

Nous reconnaissons toutefois que certains employés ne pourront pas travailler à temps plein si leurs enfants ne peuvent pas retourner à l'école ou à la garderie pour des raisons de santé, de disponibilité limitée de places ou d'autres restrictions mises en place par les autorités provinciales ou territoriales.

Dans ces cas, les employés peuvent utiliser la disposition « autres congés payés (699) » pour les heures non travaillées, s'ils ne peuvent pas prendre d'autres dispositions pour la garde de leurs enfants.

Les employés doivent continuer de faire preuve de bonne foi lorsqu'ils utilisent ce congé et n'oublient pas le rôle important qu'ils jouent dans la fourniture de services aux Canadiennes et aux Canadiens. Les gestionnaires et les employés doivent discuter de la meilleure façon de gérer les demandes de congés dans ce contexte, y compris de la capacité des employés à reprendre le travail ou de l'adoption d'un régime de travail souple comme solution de rechange à la prise de congés.

Durant les semaines à venir, nous nous engageons à vous tenir informé des derniers développements liés à l'assouplissement graduel des mesures présentement en cours dans plusieurs régions du pays et leur incidence sur nous tous et notre milieu de travail.

Merci et restez en sécurité.

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

8 mai - Travailler à distance

Récemment, les provinces et territoires ont prudemment commencé à assouplir certaines restrictions et à rouvrir de façon graduelle certains services, ce qui nous a tous amenés à réfléchir aux effets potentiels de ces mesures sur notre travail dans les semaines et les mois à venir. 

EDSC travaille en étroite collaboration avec ses partenaires pour planifier avec soin un retour graduel en milieu de travail, conformément aux directives de l'Agence de la santé publique du Canada. Alors que nous nous efforçons de nous assurer que nos milieux de travail sont sécuritaires pour tous, je tiens à vous rappeler que la majorité des employés devraient travailler à distance pour le moment, à l'exception de ceux qui effectuent des fonctions indispensables et qui peuvent avoir à se rendre physiquement sur leurs lieux de travail. Entre-temps, si vous avez besoin de retourner au bureau, veuillez en parler à votre gestionnaire à l'avance.

Au cours des prochaines semaines, nous continuerons de vous informer de nos plans pour permettre à davantage d'employés de revenir au bureau.

J'aimerais vous rappeler que de nombreuses ressources en matière de santé et de sécurité et de santé mentale vous sont offertes. Les gestionnaires devraient consulter le Guide pour les gestionnaires sur les enjeux liés à la pandémie de COVID-19 pour plus d'information.

Merci et restez en sécurité,

Darlène de Gravina
Sous-ministre adjointe, Direction générales des services de ressources humaines
Emploi et Développement social Canada / Gouvernement du Canada

7 mai - #MerciJeudi – Semaine de la santé mentale

Chers collègues,

Nous voulons commencer par remercier chacun d'entre vous pour tout ce que vous faites pour contribuer à nos efforts liés à la COVID-19. Votre souplesse, votre compréhension et votre dévouement constants continuent de nous impressionner, et nous sommes fiers de travailler avec une équipe aussi exceptionnelle. Nous ne sommes pas les seuls à avoir une si haute opinion des employés d'EDSC; les Canadiens nous font part de leurs commentaires de différentes façons, notamment sur les médias sociaux, et ils vous remercient pour le travail que vous accomplissez.

Nous vous envoyons ce message dans le cadre du #iMerciJeudi, une nouvelle initiative à l'échelle du gouvernement. Chaque jeudi, nous vous encourageons à remercier vos collègues d'EDSC et de Service Canada qui travaillent extrêmement fort pour fournir aux Canadiens les services essentiels dont ils ont besoin.

Bien qu'il soit important de célébrer nos succès, nous sommes pleinement conscients que cette période peut être difficile pour nous et nos proches. L'émergence de la COVID-19 a provoqué un stress et une incertitude supplémentaires dans la vie de tous, et entraîne de nouveaux défis pour beaucoup d'entre nous. En ces temps difficiles, notre santé mentale est plus importante que jamais. Alors que nous continuons à naviguer ensemble dans cette situation sans précédent, nous devons rester en contact avec nos proches et nos collègues, que nous soyons au bureau ou à la maison. Les liens humains que nous entretenons avec nos collègues, nos familles, nos amis et nos voisins sont essentiels à notre bien-être.

Certains d'entre nous sont plus à l'aise que d'autres de parler de leurs émotions et de leur santé mentale. Mais sachez que la santé mentale de tous est mise à l'épreuve et que parfois, que nous en soyons conscients ou non, nous avons besoin d'aide ou du petit coup de pouce supplémentaire que nous procure le fait de voir un visage familier ou d'entendre une voix amicale. 

En cette Semaine de la santé mentale, tout comme le Greffier l'a rappelé, nous vous encourageons à continuer de vous soutenir mutuellement et à accepter l'aide qui vous est proposée. Cela renforcera notre volonté d'unir nos efforts pour gérer ces temps difficiles. 

N'oubliez pas que si vous et les membres de votre famille avez besoin de soutien, les ressources suivantes sont à votre disposition :

Pour parler avec quelqu'un :

Pour consulter des outils sur la santé mentale :

Pour rester à jour :

Restez en bonne santé et en sécurité.

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

6 mai - L'assistant virtuel vient prêter main-forte!

Lorsque le gouvernement a lancé le soutien financier pour les Canadiens touchés par la pandémie de la COVID-19, les lignes des centres d'appels de Service Canada partout au pays ont commencé à sonner. Des agents ont travaillé jour et nuit pour répondre à un nombre jamais vu d'appels. Mais les délais d'attente, et la frustration, ont commencé à s'accumuler.

C'est à ce moment que la Direction du service numérique est passé à l'action. Verdy Boyer, directeur, Donald McDill et Francis Gorman, développeurs Web, et Cora Hansen, analyste des données Web, ont établi un partenariat avec Finances Canada et Santé Canada afin de créer un assistant virtuel. Cet outil aide les Canadiens à aller en ligne sur Canada.ca afin de trouver des réponses aux principales questions liées à la COVID-19.

« Nous voulons que les gens obtiennent de l'aide financière le plus rapidement possible, affirme Cora. Le premier triage aide les Canadiens à trouver de l'information sur la manière de soumettre une demande de Prestation canadienne d'urgence ou de l'information relative à la santé, qu'ils soient des particuliers ou des entreprises. Ils peuvent par la suite choisir à partir d'un éventail de prestations offertes par le gouvernement ou obtenir les réponses à d'autres questions sur la COVID-19. »

Parmi ces prestations figurent l'assurance-emploi, la Prestation canadienne d'urgence, les changements apportés aux prêts étudiants, les allocations pour enfants, et autres prestations d'urgence. Puisque plus de clients utilisent l'assistant virtuel, les délais d'attente généraux dans les Centres Service Canada ont été considérablement réduits.

« Depuis le 1er avril, l'assistant virtuel a été utilisé plus de 750 000 fois par les Canadiens, affirme le directeur des Services Web, Verdy Boyer. C'est vraiment valorisant. Je suis fier de cet effort d'équipe. »

L'équipe a l'habitude de développer rapidement des outils en ligne, mais Cora reconnaît que l'équipe a fait des pieds et des mains pour que l'assistant virtuel soit fonctionnel en temps record.

« Depuis le début de la pandémie de la COVID-19, les gens ont été inondés d'information. Nous ne voulions pas qu'ils soient perdus et frustrés, ajoute-t-elle. Nous voulons qu'ils trouvent le contenu et l'aide dont ils ont besoin, au moment où ils en ont besoin. »

L'équipe continuera de surveiller, de mettre à jour et de simplifier l'assistant virtuel pour s'assurer qu'il fonctionne aussi efficacement que possible pour les Canadiens. La Direction du service numérique collabore également avec d'autres ministères fédéraux et provinciaux afin de voir comment cet outil pourrait aider à la gestion d'autres demandes en ligne.

6 mai - Faire la différence à Saint-Jean, T.-N.-L.

Au cours des dernières semaines, les Canadiens ont connu des changements considérables dans leur vie. Des millions d'entre eux ont eu besoin d'aide pour maintenir les lumières allumées et nourrir leur famille. Les employés d'EDSC partout au pays ont relevé ce défi afin de les aider.

À Saint-Jean, Terre-Neuve-et-Labrador, Tanya Winter, conseillère en expertise opérationnelle par intérim, quitte ses trois adolescents endormis et se rend à son bureau. Malgré ses préoccupations à propos de la santé de sa famille, elle a un rôle essentiel à jouer au sein de son groupe.

« Tanya est une extraordinaire agente de service à la paie qui fait preuve d'un dévouement exceptionnel chaque jour et qui s'occupe souvent de projets spéciaux », affirme Julia Bursey, chef d'équipe de Tania. « Elle s'attaque tête première aux défis, personnels ou professionnels, et les relève avec une détermination et un positivisme incomparable », renchérit Julia.

En plus de son rôle intérimaire, Tanya est coanimatrice et offre des conseils pour une nouvelle formation, qui se fait en personne au bureau, pour les agents de service à la paie dans les centres d'appels. Rarement les agents bien formés des centres d'appels ont joué un rôle aussi essentiel qu'en ce moment, pendant la pandémie de COVID-19. Une fois la formation terminée, Tanya mettra la main à la pâte, en télétravail, pour aider le Service de renseignement aux entreprises qui s'acquitte d'une charge de travail gigantesque pendant la pandémie.

Dès le début de sa carrière, Tanya a dû apprendre rapidement. Son attitude positive et ouverte et ses compétences lui ont souvent permis de passer d'une séance de formation à l'autre pour terminer son apprentissage le plus rapidement possible! Et elle a relevé le défi.

Merci, Tanya, pour tout ce que tu fais!

6 mai - Innover et mobiliser en temps de crise

Le 16 mars dernier, le monde entier et notre ministère entrèrent en mode gestion de crise. Il fallait repenser notre manière de travailler, continuer d'offrir des services essentiels aux Canadiens et répondre à ses besoins grandissants.

Loin de freiner l'enthousiasme et l'énergie de nos employés, certains se sont inspirés de la crise de la COVID-19 pour innover et prêcher par l'exemple. C'est le cas de Martin Chartrand, directeur des politiques et programmes à la direction générale de l'innovation, de l'information et de la technologie (DGIIT)

Martin et son équipe devaient d'abord trouver une façon de reconnecter pour continuer à offrir des services essentiels. En consultation avec ses collègues, il a mis en place une pratique exemplaire de télétravail incluant de la vidéo-conférence afin que son équipe demeure connectée en permanence comme s'ils étaient physiquement un à côté de l'autre. C'était une première au ministère.

Un autre défi était de s'assurer de mettre la main sur l'information la plus exacte possible sur le personnel critique au ministère en cas de déficience du réseau informatique. L'équipe de Martin, en collaboration avec ses partenaires, a réussi à amasser cette information en moins d'un mois.

Martin devait s'assurer comme leader de respecter et sauvegarder la santé mentale de ses employés. Il a mis en place un système où les employés s'entraident pour que chacun prenne du temps pour s'occuper de soi et de sa famille tout en assurant une continuité de service.

Son équipe a soutenu avec enthousiasme ses initiatives et souligné son leadership exceptionnel, sa disponibilité pour son équipe, ses clients, ses collègues, la haute gestion et les équipes de gestion de la pandémie. Ils sentent que leur travail derrière leurs écrans « peut-être aussi précieux que les équipes médicales sur le front ».

La pratique exemplaire de télétravail proposé par Martin et son équipe a maintenant été adoptée par plusieurs directions générales. Laissons le mot de la fin à ce dernier : « il est clair que sans l'effort monumental des membres de mon équipe, rien de ce qui a été accompli n'aurait été possible. J'ai la chance d'œuvrer avec une équipe du tonnerre ».

5 mai - Mise à jour de la Direction des services de rémunération d'EDSC

Mise-à-jour sur les Critères d'admissibilité relatifs aux paiements prioritaires de salaire (PPS)

Les employés d'EDSC qui font face à des problèmes reliés à la paye ont accès à une Avance de salaire urgente (ASU) / Paiement prioritaire de salaire (PPS), ainsi qu'à la Réclamation des dépenses et pertes financières encourues en raison de Phénix qui contribueront à alléger une partie de la charge financière liée aux problèmes de paye. Certains employés pourraient aussi être admissibles à une réclamation au titre des Demandes d'indemnisation pour dépenses, pertes financières et dommages causés par Phénix.

Les critères d'admissibilité pour le paiement prioritaire de salaire (PPS) ont récemment été mis à jour afin de permettre un meilleur accès à un soutien financier pour les employés :

  • La définition d'un PPS a été révisée afin d'être plus inclusive et donner droit à des paiements admissibles manquants.
  • Le seuil minimum de la valeur monétaire qu'un employé doit atteindre avant de pouvoir obtenir un PPS a été supprimé.
  • La période d'attente minimale pour laquelle les fonds demeurent impayés a été réduite de huit à six périodes de paie.
  • Les critères pour l'obtention de l'ASU ou le PPS ont été adaptés pour une approche étant plus axée sur le client.

Pour plus d'informations, veuillez consulter la page iService en lien avec l'Avance de salaire d'urgence et paiement prioritaire y compris la procédure de demande d'adhésion.

Mesures temporaires du recouvrement des trop-payés pendant la situation COVID-19

À la lumière de la situation pandémique actuelle, le Centre de paye suspend temporairement les recouvrements des trop-payés pour tous les nouveau trop-payés à compter du 23 mars 2020.

Le Centre de paye continuera à informer les employés de tout nouveau trop-payé et, ces derniers pourront choisir une option pour le remboursement du trop-payé en communiquant avec le Centre de paye.

Le recouvrement des trop-payés qui font partis de la Directive des termes et conditions d'emploiqui se retrouvent dans le bulletin d'information : Flexibilités supplémentaires à l'égard du recouvrement trop-payés, des avances de salaire d'urgence et des paiements prioritaires, sera suspendu jusqu'à nouvel ordre. Toutefois, il est important de noter que le recouvrement des trop-payés se poursuivra pour les montants à payer découlant des opérations de rémunération actuelles, ce qui comprend, entre autres :

  • les trop-payés dont le taux de remboursement est inférieur à 10 % de la rémunération brute bimensuelle d'un employé;
  • les périodes de congés non payés de cinq jours ou moins;
  • les congés utilisés en trop (congés annuels/maladie) au moment de la cessation d'emploi (pour des raisons autres que l'invalidité, la mise à pied ou décès);
  • l'annulation d'une entente de congé avec étalement du revenu par l'employé, lorsque le congé a été pris;
  • les montants payés à l'avance pour les cotisations syndicales de l'employé;
  • les indemnités de maternité et les indemnités parentales, lorsque l'employé n'a pas respecté ses obligations tel que stipulé dans sa convention collective ou dans ses conditions d'emploi; et
  • les montants à payer au titre des régimes d'assurances médicale/dentaire, des contributions de la pension, de la prestation supplémentaire de décès, de l'assurance-invalidité et de l'assurance-invalidité de longue durée suite à des congés non payés.

De plus, le recouvrement se poursuivra pour les trop-payés associés aux situations suivantes :

  • cessation d'emploi, fin des contrats à durée déterminée et/ou occasionnels sans autre prolongation ou renouvellement (à partir des premiers fonds disponibles).

Notez : Pour les employés qui ont déjà un plan de remboursement existant, tel que convenu, ces derniers seront maintenus.  Pour les employés qui éprouvent des difficultés financières et qui souhaitent modifier le plan de remboursement existant peuvent communiquer avec le Centre de contact avec la clientèle au 1-855-686-4729.

Mesures temporaires pour le Régime de soins de santé de la fonction publique (RSSFP) pendant la situation COVID-19

Le gouvernement du Canada a mis en œuvre des modifications temporaires supplémentaires au RSSFP, en vigueur le 24 avril 2020. Ces changements ont été conçus pour aider les membres du RSSFP et les personnes à charge admissibles à accéder aux prestations de soins de santé tout en minimisant l'interaction sociale avec les professionnels de la santé. Ces modifications temporaires décrites sur la page du Régime de soins de santé de la fonction publique resteront en vigueur jusqu'à la reprise des activités non essentielles. Toutes les autres dispositions du RSSFP et la couverture des membres et des personnes à charge admissibles sont maintenues pendant la pandémie COVID-19.

Informations additionnelles pour les employés

Pour plus d'informations sur le COVID-19 vous pouvez consulter le site Web du Bureau de la Dirigeante principale des ressources humaines (BDPRH) du Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada, qui fournit des mises à jour à tous les employés du gouvernement du Canada.

Pour ceux qui ne peuvent pas se connecter à distance, veuillez demander à votre gestionnaire de vous transmettre ces ressources.

Darlène de Gravina
Sous-ministre adjointe, Direction générales des services de ressources humaines
Emploi et Développement social Canada / Gouvernement du Canada

5 mai - Un message de la part du Greffier

Chers collègues,

C'est la Semaine de la santé mentale. Auparavant, peut-être que vous avez simplement pris note que c'était la Semaine de la santé mentale et que vous êtes passés à autre chose. Mais tant bien que mal, la situation semble différente cette année. La COVID-19 a véritablement changé le cours de l'existence de nombreuses personnes, et ce, de bien des façons. Je crois qu'elle a touché tout le monde d'une manière ou d'une autre. C'est le cas pour notre santé mentale.

Une multitude de facteurs influent sur notre santé mentale : le stress, les soucis, les perturbations, l'incertitude, etc. La COVID-19 a assurément apporté de tout cela dans nos vies. Ce serait être naïf ou arrogant que de penser que notre santé mentale ne s'en est pas ressentie. Bien entendu, nous étions nombreux à éprouver des difficultés bien avant l'arrivée de la pandémie.

Alors, qu'il s'agisse de notre propre processus d'adaptation, ou d'un être cher ou d'un collègue, la Semaine de la santé mentale constitue un bon rappel de notre vulnérabilité et de l'aide qui existe. Soyez conscient de vous-mêmes. Soyez conscients d'autrui. Profitez de l'aide qui vous est offerte, et incitez les autres à en faire autant.

Cette année, l'Association canadienne pour la santé mentale, qui mène une fois de plus la campagne de la Semaine de la santé mentale, demande à tous les Canadiens de maintenir les contacts sociaux, tout en respectant l'éloignement physique, et de ne pas se contenter de dire « je vais bien » lorsqu'ils parlent de leur santé mentale. En ces temps plutôt incertains, il est permis de ne pas se sentir bien. Contribuer à une culture ancrée dans la compréhension et l'acceptation, où nous pouvons tous parler ouvertement et honnêtement de notre santé mentale et de nos sentiments, c'est la raison d'être de cette semaine.

De nombreuses ressources sont mises à votre disposition, comme le centre de ressources sur la santé mentale du gouvernement du Canada, le portail Espace mieux-être Canada de Santé Canada ainsi que les fiches d'information sur la COVID-19 et la santé mentale du Centre d'expertise pour la santé mentale en milieu de travail. J'incite ceux et celles qui souhaitent parler en toute confiance à un professionnel de la santé mentale à s'adresser au Programme d'aide aux employés. Ses conseillers sont à l'écoute 24 heures sur 24 pour vous offrir un soutien confidentiel.

Pendant que vous vaquez à vos occupations cette semaine, n'oubliez pas que nous ne sommes pas seuls. Vous n'êtes pas seuls. Nous allons continuer de faire face à la situation ensemble, et c'est aussi ensemble que nous allons la surmonter.

Ian Shugart
Greffier du Conseil privé
et secrétaire du Cabinet

5 mai - Semaine de la santé mentale : maintenir les liens

Le poète anglais John Donne a dit un jour : « Aucun homme n'est une île, un tout, complet en soi ; tout homme est une fraction du continent, une partie de l'ensemble. » C'est une citation formidable pour de nombreuses raisons, et ses sages paroles n'ont jamais été aussi vraies qu'aujourd'hui. Je comprends la frustration et la solitude qui accompagnent l'éloignement physique, mais je reconnais également qu'il est nécessaire que nous, en tant que pays, puissions nous en sortir ensemble, de façon aussi sécuritaire que possible.

Les mots de John Donne m'encouragent à redéfinir cette situation comme un acte de bonté et de compassion, non seulement envers les autres, mais aussi envers moi-même. J'essaie habituellement de prendre quelques instants de ma journée pour réfléchir à l'importance de ce que nous réalisons tous ensemble, ainsi qu'aux êtres chers qui sont protégés par nos actions et celles des nombreux travailleurs essentiels auxquels nous avons la chance d'avoir accès.

Prendre contact avec les autres

Bien que nous soyons actuellement physiquement éloignés les uns des autres, nous avons la chance de vivre à une époque où nous pouvons rester connectés socialement grâce à nos appareils intelligents et aux plateformes de médias sociaux. Ces plateformes nous ont offert des possibilités illimitées de nous rapprocher et de maintenir les réseaux de communication ouverts, une action modeste, mais considérable que chacun d'entre nous peut réaliser (tout en respectant les lignes directrices sur les médias sociaux pour les employés). Un moment pris dans notre journée pour prendre des nouvelles du personnel, des collègues, des amis et de la famille peut faire toute la différence pour quelqu'un qui se sent isolé en ces temps incertains.

Déconnexion (au besoin)

Il est également important de reconnaître qu'il est nécessaire de se connecter et de se déconnecter consciemment. Plus précisément, lorsque l'utilisation des plateformes de médias sociaux ne sert plus à informer et à combler les lacunes, mais plutôt à provoquer une surcharge d'informations, du stress et de l'anxiété. À ce stade, être conscient de ses émotions et choisir de se déconnecter consciemment est une action simple, mais efficace que nous pouvons entreprendre pour avoir un impact positif sur notre propre santé mentale.

Simplement dit : cette distanciation physique est difficile tant sur le plan mental que sur le plan émotionnel. Nos amis et notre famille nous manquent, nous n'avons pas à planifier notre itinéraire stratégiquement lorsque nous nous promenons, nous n'avons pas la liberté d'aller au centre commercial, au cinéma ou au parc. Si vous avez des difficultés ou si vous avez besoin d'en parler, faites appel à notre Programme d'aide aux employés. Ils sont disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour répondre à toutes vos questions pendant cette période difficile.

Prendre le temps de tisser des liens pendant la Semaine de la santé mentale (4-8 mai)

Je suis fière de vous dire qu'EDSC s'efforce de maintenir les gens en contact pendant cette période et je vous invite à participer aux activités suivantes :

À tous les employés du Ministère : nous sommes peut-être des îles pour le moment, mais nous sommes fortement liés par des fils invisibles qui nous maintiennent attachés au continent. Prenez contact les uns avec les autres si vous en avez besoin, et assurez-vous que nous ne nous éloignons pas trop les uns des autres. Je vous souhaite à tous santé et quiétude pendant cette période.

Janet Goulding
Sous-ministre adjointe, Direction générale de la sécurité du revenu et du développement social et championne ministérielle de la santé mentale en milieu de travail

4 mai - Maintenez votre vie sociale

Version textuelle de l'infographie Maintenez votre vie sociale

En raison des circonstances changeantes que nous impose la COVID-19, les employés d'Emploi et Développement social Canada (EDSC) utilisent de plus en plus les plateformes de médias sociaux, comme Facebook, Twitter et WhatsApp, pour communiquer avec leur réseau social, se connecter à distance avec leur équipe et suivre les développements de la pandémie.

Veuillez noter que seuls les porte-parole désignés sont autorisés à parler au nom du Ministère,y compris sur les médias sociaux. Si vous utilisez les médias sociaux dans un contexte professionnel ou personnel, en tant qu'employé d'EDSC, souvenez-vous de :

  • faire preuve de bon jugement
  • protéger les renseignements personnels
  • respecter les lignes directrices
  • ne pas oublier vos responsabilités en tant que fonctionnaires

Le Guide d'utilisation des médias sociaux à l'intention des employés et le Code de conduite d'EDSC sont disponibles pour guider les employés d'EDSC.

Si vous avez des questions, veuillez consulter votre gestionnaire ou l'équipe des Médias sociaux d'EDSC.

Téléchargez le format PDF

30 avril - #MerciJeudi

Aujourd'hui marque le début d'une nouvelle initiative à l'échelle du gouvernement, #MerciJeudi. Tous les jeudis, nous vous encourageons à remercier vos collègues d'EDSC et de Service Canada qui travaillent sans relâche sur le terrain pour offrir aux Canadiens de tout le pays les services indispensables dont ils ont besoin, maintenant plus que jamais. Pour cela, voici un sincère #MerciJeudi de notre part à tous!

Nous voyons votre dévouement, et nous sommes reconnaissants de votre engagement envers le service public. Nous vous invitons à vous joindre à nous et à exprimer votre gratitude en remerciant vos collègues, tout particulièrement les agents de première ligne, aujourd'hui et chaque jeudi dans les médias sociaux à l'aide du mot-clic #MerciJeudi.

Voici quelques exemples seulement du travail remarquable qui se fait dans notre organisation pour nous permettre de continuer à servir les Canadiens.

  • Nous avons récemment affecté près de 3 000 employés de secteurs moins indispensables au soutien exclusif du versement de l'assurance-emploi et de la nouvelle PCU. #MerciJeudi;
  • Un nouveau centre d'appels virtuel de 1 500 employés, répondant à plus de 30 000 appels par jour, a été mis sur pied en seulement neuf jours pour gérer l'augmentation du volume d'appels. #MerciJeudi;
  • Environ 19 000 employés travaillent de la maison avec succès pour servir les Canadiens. #MerciJeudi;
  • Plus de 7 000 ordinateurs portables ont été distribués pour aider les employés à travailler à distance et à offrir nos services. #MerciJeudi.

Soyez prudents, portez-vous bien, et merci encore pour tout ce que vous faites tous les jours!

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement socialt

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

27 avril - Tirer le meilleur parti d’une situation difficile

Le lundi 6 avril à 7 h du matin, Cora-Leigh Johnson a pris le premier appel dans le cadre d'une nouvelle initiative ministérielle de très grande envergure. Avec plus de 20 ans d'expérience dans la fonction publique, Cora-Leigh est l'une des milliers de fonctionnaires à assumer un nouveau rôle d'agent de centre d'appels, alors qu'EDSC fait face à une demande sans précédent de services pendant la pandémie de la COVID-19.

Depuis le 16 mars, le Ministère avait traité plus de 2,4 millions de demandes d'assurance-emploi, ce qui dépasse déjà le nombre total des demandes traitées en 2018 et en 2019. De plus, les centres d'appels de Service Canada reçoivent jusqu'à un million d'appels par jour.

En réponse au besoin criant d'aide des Canadiens en cette période d'incertitude économique, le gouvernement du Canada a instauré la Prestation canadienne d'urgence (PCU) le 6 avril. La PCU s'ajoute à d'autres mesures visant à alléger les problèmes qu'entraîne la COVID-19 pour les travailleurs et leur famille.

En quelques jours, Service Canada et l'Agence du revenu du Canada (ARC) ont mis sur pied un centre d'appels virtuel pour la PCU afin de permettre aux personnes admissibles au programme d'accéder rapidement à des renseignements essentiels. Cela a été jumelé à une nouvelle ligne libre-service de réponse vocale interactive accessible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, partout au pays.

« Il y avait beaucoup de travail à faire dans de nombreux secteurs pour créer un centre d'appels en seulement neuf jours », affirme Susan Ingram, directrice générale, Gestion de la transformation et de la préparation organisationnelle. « Toutefois, ce qui m'a le plus renversée, c'est que plus de 1 500 employés se sont offerts pour travailler à ce centre lorsque nous avons lancé notre appel à tous. Cela témoigne encore une fois du dévouement profond de nos employés à servir les Canadiens. »

En plus d'une formation rapide, les employés ont reçu une série d'outils, la technologie et l'infrastructure du centre d'appels pour travailler à distance et se mobiliser efficacement. Des consultants externes ont également été appelés en renfort, ce qui a augmenté le nombre d'employés qui utilisaient le système pour la première fois.

Environ 800 autres employés d'EDSC se sont portés volontaires pour contribuer à d'autres efforts essentiels, au besoin. À l'avenir, de nouvelles approches comme des sondages seront utilisées pour jumeler les employés occupant des postes non essentiels aux services de soutien qui pourraient mettre à profit leurs compétences.

-Leigh dit : « Je me sens privilégiée de pouvoir continuer à servir mes concitoyens pendant cette période difficile. De nombreux citoyens me disent qu'ils sont rongés par l'anxiété, la peur et la solitude en ces temps d'incertitude. Je me fais donc un devoir de faire preuve de compassion. Les Canadiens sont reconnaissants de savoir que les fonctionnaires sont toujours au poste pour eux et qu'ils peuvent toujours avoir accès à des ressources comme la PCU si rapidement… nous vivons tous la même situation, et nous nous en sortirons ensemble! »

27 avril - Les histoires derrière les chiffres

Les chiffres ont de quoi impressionner. En date du 17 avril, le Ministère a reçu 7,45 millions de demandes pour la nouvelle Prestation canadienne d’urgence (PCU). De ce nombre, EDSC a traité 7,08 millions de demandes, a effectué 6,2 millions de paiements, et a mis un total de 7,92 milliards de dollars dans les poches des Canadiens.

Derrière ces données, l’on trouve du « vrai monde ». Ces personnes avaient un grand besoin d’aide pendant la crise de la COVID‑19, et des employés dévoués de tous les secteurs d’EDSC ont répondu à l’appel.

Les agents de Service Canada sont le visage du Ministère pour les Canadiens. Ils ont un contact privilégié avec les clients et sont à l’écoute de leur histoire. Puisque les collègues d’autres secteurs d’EDSC – tout aussi passionnés par le service public – n’ont généralement pas ce genre de contact personnel avec les clients, voici deux témoignages de clients au sujet de la PCU.

La première cliente est une travailleuse autonome qui habite dans une coopérative de logements. « Moi, j’ai fait tout par téléphone, et ça été super facile et efficace de m’inscrire à la PCU! J’ai eu la ligne après deux coups. En quelques minutes, c’était fait. Vraiment, je suis impressionnée par la simplicité et la rapidité du processus. » Avis aux équipes des communications : cette cliente salue également la « super idée » de promouvoir la PCU sur Facebook.

L’autre client, quant à lui, travaillait comme vendeur avant de perdre temporairement son emploi en raison de la pandémie. « Puisque j’avais déjà un compte sur le portail de l’Agence du revenu du Canada, le processus m’était simplifié dès le départ. La demande pour la PCU a pris moins de cinq minutes à remplir en ligne et, à ma grande satisfaction, j’ai reçu un dépôt direct de 2 000 dollars en moins de 36 heures dans mon compte de banque », explique-t-il.

À EDSC, nous avons la chance de travailler à améliorer la vie des gens de façon très concrète. Des témoignages comme ceux-ci donnent davantage de sens à ce que nous faisons. Si vous avez une histoire à partager avec l’équipe d’Intersection, n’hésitez pas à l’indiquer dans la section Commentaires ci‑dessous.

Note de la rédaction : Les deux clients cités dans l’article sont des amis de l’auteur et ont accepté de partager leur histoire avec les employés d’EDSC dans Intersection.

23 avril - Trucs pour organiser votre espace de travail à la maison

Version textuelle de l'infographie Trucs pour organiser votre espace de travail à la maison

Tout est dans l'emplacement.

L'endroit où vous installez votre bureau à domicile est important. Désignez un lieu de travail précis pour vous aider à maintenir l'équilibre entre votre vie professionnelle et votre vie privée. Lorsque possible, choisissez une pièce fermée, afin que vous puissiez laisser votre travail derrière vous à la fin de la journée.

L'ennui peut vous amener à réorganiser tout votre mobilier, soyez cohérent avec l'endroit où se trouve votre espace de travail désigné. Une fois que vous commencez à penser que vous pouvez travailler au lit, c'est fini.

Où est mon bureau ?

L'une des étapes les plus importantes dans le choix du bon endroit est de trouver la bonne hauteur de surface pour s'asseoir lorsque l'on effectue une grande partie de son travail. Vos coudes doivent former un angle de 90 degrés et vos épaules doivent être détendues. Les tables de cuisine sont généralement plus hautes que vous ne le souhaitez, ce qui pourrait vous blesser aux épaules ou au cou. Si vos avant-bras sont surélevés, cela peut causer des problèmes de circulation ou des engourdissements.

La meilleure solution, bien sûr, est un bureau réglé à la bonne hauteur pour vous, ou même une table pour jouer aux cartes, qui a souvent tendance à se trouver un peu moins élevée.

Ne vous éblouissez pas !

Si votre espace est équipé d'une fenêtre, évitez de vous placer directement face à elle, car vous risqueriez de vous faire éblouir. Asseyez-vous perpendiculairement à la fenêtre, ou fermez les stores. Si vous travaillez dans un sous-sol, envisagez d'utiliser un éclairage de travail placé derrière votre écran pour éviter une différence marquée. Il ne faut pas que la luminosité soit trop intense ou éblouissante ni qu'elle ne soit insuffisante.

Choisissez judicieusement votre chaise.

La meilleure solution est de vous procurer une chaise de bureau avec hauteur, inclinaison et dossier réglables. Si vous devez utiliser votre chaise de salle à manger habituelle, suivez ces conseils complémentaires pour vous assurer que votre position assise est à la bonne hauteur et que vous êtes correctement soutenu.

Placez un coussin sur le siège.

Placer un oreiller ou un coussin mince sous votre siège peut grandement contribuer à rendre une chaise ordinaire beaucoup plus confortable. Si vous n'avez pas de coussin, vous pouvez également plier une serviette en peluche pour obtenir le même effet.

Draper une serviette douce sur le dossier de votre chaise est aussi une petite astuce qui peut rendre votre chaise plus douce.

Ajoutez une serviette roulée pour un soutien lombaire.

Si vous souffrez de douleurs lombaires, il a été démontré que les oreillers de soutien lombaire qui reposent sur l'arrière du bassin augmentent le confort en position assise. Il n'est pas nécessaire d'acheter un oreiller de luxe pour obtenir cet effet ; roulez une serviette et placez-la entre votre chaise et le bas de votre dos.

Levez les pieds.

Soutenir ses pieds sur une surface élevée — un annuaire téléphonique, un repose-pieds, etc. — s'ils ne touchent pas fermement le sol en position assise, ou en étirant vos jambes pour augmenter la circulation. Idéalement, vos hanches et vos cuisses devraient former un angle de 90 degrés lorsque vous êtes assis sur votre chaise, mais vous pouvez déplacer vos pieds d'avant en arrière pour faire de l'exercice.

Surveillez votre écran.

La hauteur de votre moniteur (ou écran d'ordinateur portable) doit être réglée de manière à ce que votre ligne de visée se trouve dans le tiers supérieur de l'écran. Si votre écran est trop bas et que vous n'avez pas accès à un support de moniteur, utilisez des livres ou une rame de papier pour surélever l'écran.

Utilisation d'un ordinateur portable.

Même s'il porte le nom d'ordinateur portable, la règle générale est de ne pas poser votre ordinateur portable directement sur vos genoux pendant que vous travaillez. Il dégage de la chaleur et la position qu'il occupe force votre corps à adopter des postures qui vous exposent à un plus grand risque de blessures ergonomiques. Soit l'écran est trop bas, soit le clavier est trop haut.

Le tiers supérieur de votre écran doit se trouver dans votre champ de vision naturel, afin que vous n'ayez pas à vous forcer le cou pour lire. Si vous travaillez sur une tâche de lecture intensive, placez votre ordinateur portable sur des objets (comme une pile de livres ou des boîtes à chaussures) pour qu'il soit à hauteur de vos yeux. Lorsque vous devez taper, abaissez-le à un niveau qui permet de plier vos bras à un angle de 90 degrés.

Idéalement, utilisez un clavier et une souris externes et surélevez l'ordinateur portable de manière à ce que l'écran soit à la hauteur appropriée pour la lecture.

Changez votre position, souvent

Maintenir une seule posture toute la journée n'est pas prudent. Il est essentiel de varier votre posture tout au long de la journée, car rester assis dans la même position ou sur la même chaise toute la journée peut entraîner des douleurs au dos, au cou et aux épaules. Par exemple, vous pouvez commencer votre journée à la table de la cuisine, puis passer à une position debout ou vous asseoir sur votre canapé pendant une courte période. Il est préférable d'alterner régulièrement votre posture.

Un peu de répit !

La plupart des gens se déplacent lorsqu'ils sont au bureau pour récupérer des documents imprimés, aller à la salle à manger ou parler à un collègue. Lorsque vous êtes à la maison, il est peut-être hors de question de limiter le temps d'écran, mais vous devriez quand même vous en éloigner pendant cinq minutes une fois par heure de temps passé devant l'écran.

Réglez une minuterie qui se déclenche toutes les 30 minutes pour faire une pause de trois à cinq minutes. En plus de vérifier le réfrigérateur ou de jouer avec votre animal de compagnie, cinq minutes de marche et de station debout vous permettront de retrouver la position naturelle de votre corps et vous éviteront de vous mettre « à l'aise » dans la mauvaise position.

Regardez ce vidéo, https://youtu.be/1Guw3Woy49M de Workplace Safety and Prevention Services pour d'excellents trucs supplémentaires. Le lien est seulement accessible hors réseau.

Sources (anglais seulement) :

  1. https://source.colostate.edu/ergonomic-tips-for-working-from-home/
  2. https://www.cnbc.com/2020/03/19/ways-to-make-your-work-from-home-space-ergonomic-better-for-your-back.html
  3. https://us.anteagroup.com/en-us/blog/how-set-home-office-basic-ergonomic-tips
  4. https://nypost.com/2020/03/17/working-from-home-heres-how-to-make-your-setup-more-ergonomic/

Téléchargez le format PDF

20 avril - Accédez à cyberApprentissage@EDSC en tout temps, de n'importe où!

Comme vous le savez, un certain nombre d'employés d'EDSC travaillent actuellement hors réseau afin de permettre l'accès au réseau aux employés qui concentrent tous leurs efforts à offrir des services indispensables aux citoyens.

Si vous ou vos employés vous retrouvez à travailler à domicile sans accès au réseau ministériel, ne vous en faites pas, car le nouveau bulletin d'apprentissage en ligne d'EDSC est là!

Vous pouvez compter sur le bulletin cyberApprentissage@EDSCpour vous connecter à un apprentissage important chaque semaine. Chaque édition se concentrera sur une priorité d'apprentissage du Ministère et fournira également les cinq meilleures recommandations de formations, des outils et des ressources disponibles aux employés hors réseau et accessibles partout, ainsi que les dernières nouvelles en matière d'apprentissage. 

Le bulletin hebdomadaire cyberApprentissage@EDSC

Édition 1 : Gestion du changement et mentalité numérique

  • L'apprentissage en ligne recommandé sur la gestion du changement et la mentalité numérique dans Saba
  • Comment accéder à Saba hors du réseau
  • Dernières nouvelles à propos du GCcampus de l'École de la fonction publique du Canada
  • Et plus encore!

Édition 2 : Santé mentale et bien-être au travail

  • L'apprentissage en ligne recommandé sur la santé mentale et le bien-être
  • Accès à l'apprentissage de la langue seconde, hors du réseau
  • Comment réinitialiser votre mot de passe GCcampus
  • Et plus encore!

Édition 3 : Le travail virtuel

  • L'apprentissage en ligne et les ressources recommandés pour vous aider à approfondir vos connaissances des technologies et faciliter le travail virtuel
  • Trouver des conseils sur le travail virtuel, autant pour les employés que pour les gestionnaires
  • Cours de préparation virtuelle au test de compétence orale langue seconde
  • Et plus encore!

Toutes les éditions du bulletin cyberApprentissage@EDSC sont disponibles sur le Google Disque (Google Drive) auquel on peut avoir accès hors du réseau d'EDSC seulement. Bien que cyberApprentissage@EDSC ait été créé pour les employés d'EDSC qui travaillent hors du réseau du Ministère, ce bulletin hebdomadaire est aussi offert au personnel sur GCcollab auquel on ne peut avoir accès que sur le réseau d'EDSC.

Si vous ne fournissez pas de services essentiels aux Canadiens, demandez à votre responsable quelles sont les possibilités d'apprentissage en ligne que vous pouvez compléter dès maintenant dans Saba en vous connectant à : https://esdc.sabacloud.com

Saba est basé sur un nuage et peut donc être accessible hors du réseau, en tout temps, de n'importe où. 

Nous encourageons les gestionnaires et les directeurs à partager ces renseignements avec leurs équipes qui travaillent en ce moment hors du réseau pour leur permettre de commencer ou de continuer à réaliser leurs objectifs d'apprentissage.

Vous avez oublié votre mot de passe?

Nous avons tous beaucoup en tête ces temps-ci et c'est normal d'oublier des mots de passe, même dans les meilleures conditions. Si vous avez oublié votre mot de passe pour accéder à Saba, veuillez envoyer un courriel de votre adresse électronique personnelle à: NC-SIGA-SABA-APPRENTISSAGE-ILMS-SABA-LEARNING-GD 

en précisant :

  • votre prénom et votre nom de famille
  • votre adresse courriel gouvernementale
  • le nom de votre gestionnaire ou chef d'équipe tel qu'il apparaît dans Saba (si connu).

L'équipe Saba enverra un courriel à votre adresse personnelle contenant un mot de passe temporaire ainsi que des instructions pour le réinitialiser. Veuillez noter que le bureau d'assistance de Saba reçoit un nombre plus élevé de demandes qu'à l'habitude. Nous vous remercions d'avance de votre patience par rapport au délai de traitement.

Astuces

  • Vous avez des questions concernant le fonctionnement de Saba? Des aide-mémoires qui détaillent la façon de Modifier votre responsablegestionnaire ou d'Ajouter un curriculum ou une certification au plan d'un membre de mon équipe sont aussi affichés sur le site cyberApprentissage@ESDC « Google Drive » dans la section Aide-mémoire Aides à l'emploi dans Saba.
  • Pour vous assurer que vos cours apparaissent comme étant complété dans le système :
    • Ouvrez toutes les pages des cours. Si vous ne consultez pas toutes les pages et pages connexes, le système ne reconnaîtra pas le cours comme étant complété.
    • Ouvrez tous les hyperliens et faites jouer tous les supports audiovisuels (p. ex. en visionnant la totalité d'une vidéo) dans les cours, même si vous n'êtes pas branché au réseau. Même si les liens vers des sites Web ou systèmes internes (comme iService) ne sont pas accessibles hors du réseau interne, et qu'un message d'erreur s'affiche lorsque vous les sélectionnez, vous devez tout de même tenter de tous les ouvrir. De plus, il faut faire jouer les supports audiovisuels (comme les vidéos) en entier.
    • Utilisez le bouton FERMER de la fenêtre du lecteur de Saba. Vous devez utiliser le bouton FERMER de la fenêtre du lecteur de Saba, plutôt que celui de votre navigateur.

20 avril - Mise à jour sur la COVID-19

Cela fait plus d'un mois maintenant que nous avons eu à nous adapter, nous transformer et nous réinventer à la suite de la pandémie de la COVID-19 qui a pris d'assaut notre pays et le monde entier.

Durant ce mois, nous avons fourni un effort monumental pour faire face à la crise. Nous avons réagi en faisant ce que nous faisons de mieux – aider les Canadiens là où ils en ont le plus besoin.

Pour vous donner une idée de l'ampleur de la tâche, il suffit de regarder les 6,2 millions de paiements de l'assurance-emploi et de la Prestation canadienne d'urgence (PCU) qui ont été faits jusqu'à ce jour pour un total de 7,92 milliards de dollars dans les poches des Canadiens. Ces chiffres sont tout simplement incroyables et le reflet du dévouement de notre organisation envers le service public et notre pays.

En pensant à ces dernières semaines, beaucoup d'entre nous se sont retrouvés à devoir travailler de la maison. En fait, environ 19 000 employés d'EDSC sur plus de 29 000 (soit 67 %) travaillent à la maison. Nous savons que cela n'est pas facile et que cette situation pose ses propres défis.

Comme vous le savez, c'est dans la nature même de notre ministère d'aider les gens. Pour certains d'entre vous, le fait de ne pas pouvoir travailler ou de ne pas contribuer aux services indispensables à cause de vos responsabilités importantes à la maison peut être frustrant étant donné votre désir inhérent d'aider les autres.

Nous voulons vous assurer que nous comprenons ces défis et que nous soutenons tout notre personnel, peu importe votre rôle ou vos fonctions en ce moment. Tout le monde a un rôle important. Pour certains de vous, ce rôle peut vouloir dire se consacrer à faire votre part pour freiner la propagation de la COVID-19 en restant à la maison avec vos proches et à vous assurer que vous et vos voisins demeurez en sécurité et en santé.

N'oubliez pas qu'il y a des ressources pour la santé mentale disponibles pour vous comme le PAE. Notre organisation n'est rien sans ses employés. Nous sommes là pour vous.

Demeurez en sécurité et prenez soin de vous.

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

17 avril - Travailler à distance en s'entraidant

Le mois dernier, la plupart des employés d'EDSC ont dû commencer à travailler de la maison pour aider à freiner la propagation mondiale de la COVID-19. L'un des premiers défis du Ministère a été d'assurer un flux régulier d'information aux employés qui ne travaillaient plus au bureau.

« Il est immédiatement devenu impératif que nous trouvions des moyens de faire en sorte que ces employés restent connectés et informés sur l'évolution constante de la situation de la COVID-19 », affirme Melissa Consorti, conseillère en communications de la DGAPRI.

L'une des premières mesures mises en place a été d'augmenter l'utilisation et la portée d'un compte Twitter d'EDSC, initialement lancé en 2018, pour tenir les employés au courant de la transformation des services.

Depuis le 16 mars, le compte @STP_PTS est consacré à tout ce qui concerne la COVID-19. Melissa affirme « Nous utilisons ce compte pour partager tout ce que nous pensons que les employés ont besoin de savoir sur la COVID-19. Nous les tenons informés pour qu'ils ne se sentent pas isolés ou déconnectés même s'ils n'ont pas accès au réseau et à l'intranet d'EDSC. »

En l'espace de quelques jours, le nombre d'abonnés est passé d'environ 1000 à près de 4000. Ces personnes veulent connaître les nouvelles concernant le télétravail, les pratiques exemplaires, la cybersécurité et les bonnes pratiques en matière de santé mentale alors qu'ils travaillent à la maison. Cependant, Melissa confie que la publication la plus populaire à ce jour a été celle de la fin mars qui informait les employés que le Ministère avait traité plus d'un million de demandes d'assurance-emploi. Elle dit que ce chiffre historique, qui a été dévoilé dans les premiers jours de la pandémie, a été un vrai baume pour le moral.

« Un grand nombre de personnes ont commenté cette publication et l'ont partagé pour exprimer la fierté qu'ils éprouvent pour leurs collègues », dit-elle. « C'était vraiment réconfortant de voir autant de messages positifs dans une période aussi difficile. »

Depuis, des abonnés tels que des journalistes, des sous-ministres et des ministres d'autres ministères fédéraux ont rejoint le fil Twitter d'EDSC.

Pour compléter ces publications, les Communications internes ont aussi créé une page Web destinée aux employés qui est accessible de la maison. Melissa explique que cette page permet d'approfondir davantage les messages ministériels.

« Tout ce que nous publions sur Twitter est aussi publié sur la page Web pour les employés », dit-elle. Twitter fournit des mises à jour courtes et accrocheuses ainsi qu'un lien vers la page Web pour une lecture plus complète et détaillée. »

Ces liens contiennent des renseignements sur la prolifération de courriels frauduleux, les modifications apportées au régime de soins de santé, les messages de remerciement adressés au personnel par les ministres et les sous-ministres ainsi que d'autres sujets pertinents pour les employés.

« Nous nous efforçons aussi d'obtenir davantage de matériel, par exemple sur la manière dont les employés peuvent accéder à l'apprentissage depuis leur domicile alors que nous élaborons tous ensemble ces nouvelles modalités de travail », dit-elle.

« Les employés d'EDSC sont toujours déterminés à faire leur travail, même dans des circonstances très difficiles », reconnaît Darrel Houlahan, directeur des Communications internes. « Il est compréhensible que certains se sentent isolés de leurs amis et collègues. Ces outils de communication les aident beaucoup à traverser cette période d'incertitude. Melissa, qui fait partie de notre équipe, a joué un rôle important dans cet effort. Bon travail, Melissa! »

16 avril - Des ressources pour prendre soin de vous

Depuis plusieurs jours maintenant, nous vivons une situation sans précédent qui nous touche tous et qui nous amène à faire face à de nouveaux et nombreux défis.

Je tiens donc à remercier du fond du cœur tous les employés du Ministère – chacun de vous démontre maintenant plus que jamais à quel point il est dévoué à la mission d'EDSC. Que vous travailliez à continuer d'assurer les services indispensables aux Canadiens ou que vous restiez à la maison afin de freiner la progression de la COVID-19, sachez que vous contribuez tous à l'objectif commun actuel et que vos efforts, quels qu'ils soient, sont reconnus et grandement appréciés de tous.

Sans exception, nous passons tous actuellement par une gamme d'émotions, qui change à tout moment. Sachez que ceci est tout à fait normal dans les circonstances et que ce qui est primordial est de prendre soin de soi. Je tiens donc à partager avec vous cette infographie qui présente les nombreux services qui sont à votre disposition. Voici également plusieurs liens importants pour continuer à prendre soin de vous.

Pour parler à quelqu'un, contactez :

Pour prendre soin de votre santé mentale, consultez :

Pour rester informés, consultez :

Si vous avez des questions, après avoir consulté les ressources ci-dessus, n'hésitez pas à contacter l'équipe de la Santé mentale en milieu de travail d'EDSC en leur envoyant un courriel.

Prenez soin de vous et de ceux qui vous entourent.

Darlène de Gravina
Sous-ministre adjointe, Direction générales des services de ressources humaines
Emploi et Développement social Canada / Gouvernement du Canada

9 avril - Merci

Comme beaucoup d'entre nous célébrons Pessah et Pâques, nous voulions prendre un moment pour vous transmettre, ainsi qu'à vos proches, nos vœux de bonne santé et de bonheur. Veuillez profiter de cette occasion pour vous reposer et recharger vos batteries après ces dernières semaines, qui ont été à la fois pleines de défis et de réussites pour notre organisation.

Quand nous pensons aux nombreux accomplissements importants du Ministère soulignés au cours des derniers jours, l'un des plus remarquables est le traitement et le paiement de millions de demandes d'assurance-emploi et de la Prestation canadienne d'urgence (PCU). Vous avez contribué à mettre de l'argent dans les poches des Canadiens au  moment où ils en ont le plus besoin.

Des groupes responsables des politiques, des équipes juridiques, des employés affectés aux activités opérationnelles, des spécialistes en ressources humaines, des services ministériels, des experts en technologies de l'information aux collègues des communications, tout le monde a joué un rôle indispensable dans cette réussite. Que vous soyez en train de traiter des demandes dans votre cuisine, de résoudre des problèmes sur Skype ou d'aider des clients vulnérables au téléphone, nous ne pouvons trop insister sur l'importance de votre service à la population pendant une période éprouvante pour beaucoup d'entre nous, aussi bien dans nos vies personnelles que professionnelles.

Et les Canadiens s'en rendent compte. De récents articles dans les médias ont parlé de vous comme de « héros méconnus », et nous ne pourrions être plus d'accord avec eux.

Vous êtes nombreux à travailler sous une incroyable pression dans vos fonctions habituelles. D'autres ont assumé de nouvelles tâches pour combler les lacunes. Et nous savons que beaucoup d'autres ont exprimé leur volonté d'en faire plus, mais font face aux limites de nos systèmes actuels. Nous travaillons fort pour régler cela et nous vous garderons au courant de nos progrès. Les Canadiens ont besoin de toute votre passion et de toutes vos compétences pour les aider à surmonter cette période difficile.

Votre passion, votre dévouement et votre engagement envers notre pays, particulièrement durant cette période difficile de notre histoire, ne sont rien de moins que remarquables. Et pour cela, nous vous remercions chaleureusement.

Prenez soin de vous,

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

7 avril - Un message de la part du Greffier

Chers collègues,

Je voulais vous faire part de trois réflexions.

Premièrement, j'invite chacun d'entre nous, dans toute la mesure du possible, à renouveler les efforts, voire à redoubler d'ardeur, pour suivre les précautions sanitaires visant à freiner la propagation de la COVID-19. Il en va de notre protection et de celle de nos collectivités à la grandeur du pays. Se laver les mains, s'éloigner physiquement, rester à la maison, sauf en cas de nécessité. En tant que fonctionnaires, nous devons montrer l'exemple. En tant que citoyens, nous faisons des gestes concrets pour lutter contre la pandémie actuelle, en collaboration avec tous nos concitoyens.

Il est tout aussi important pour moi de vous remercier que de renforcer les conseil de santé publique. Je ne saurais bien rendre compte de tout le travail que font les fonctionnaires pour nous protéger du virus, pour servir les Canadiens qui ont encore besoin d'aide, pour concevoir et mettre sur pied des services destinés aux personnes qui subissent les contrecoups de la pandémie et pour prendre en charge l'infrastructure nécessaire pour faire fonctionner le tout. Vous êtes si nombreux, partout au Canada, à travailler avec une intensité sans précédent. Pour certains, c'est à leurs propres risques, et pour beaucoup, les répercussions sont énormes sur les plans personnel et familial. Nous avons entendu le premier ministre exprimer sa reconnaissance à l'endroit des fonctionnaires et les remercier pour leur service. Nous devrions tous être fiers de ce que nous faisons. De concert avec nos collègues dans tous les ordres de gouvernement, quelle que soit la fonction, nous agissons avec professionnalisme et altruisme. Les paroles ne suffisent pas, mais elles viennent du fond du cœur : merci!

En terminant, je me dois de souligner l'étrangeté de ce que nous vivons. Nous sommes nombreux à être à l'écart de nos collègues, et ceux qui sont encore dans leur milieu de travail habituel doivent rester à distance des autres. Nous dépendons du téléphone et du courriel pour communiquer, jour après jour. C'est un sentiment perturbant et bouleversant. Certains sont appelés à faire des choses différentes, et même à intégrer d'autres groupes ou équipes qui ont besoin de renfort. Bon nombre d'entre nous savent bien qu'ils ne travaillent pas avec autant d'ardeur que certaines personnes qui sont au front ou qui participent à des projets ou à des initiatives nécessitant un effort intense et soutenu. Je peux vous dire ceci : ne vous sentez pas coupables! Vous avez peut-être déjà eu à livrer un effort de la sorte auparavant, et d'autres seront appelés à faire de même à l'avenir! Les choses sont ce qu'elles sont, et je sais que nous ne demandons pas mieux que de faire le nécessaire, peu importe en quoi ça consiste.

Dans l'intervalle, restez vigilants et songez à la contribution que vos équipes et vous pouvez apporter. Dites oui avec enthousiasme si on sollicite votre aide quelque part, comme bien d'autres l'ont fait avant vous. Continuez de vaquer à vos occupations professionnelles, qui reprendront leur cours normal. Prenez du temps pour suivre une formation et approfondir vos connaissances si vos tâches courantes sont moins pressantes qu'à l'habitude. Gestionnaires : gardez le contact avec vos équipes et soyez attentifs aux besoins. Nous pouvons tous aider à renforcer nos collègues et à favoriser leur santé mentale.

« Agile, inclusive, outillée », c'est la devise du renouvellement continu de la fonction publique. Qui aurait pu prédire que l'agilité, ce serait de prendre les moyens que nous avons pris pour nous adapter?! Mais à l'heure actuelle, c'est le cas. Et qui sait? Peut-être que ce que nous apprenons en chemin nous outillera mieux pour l'avenir. Et l'inclusivité? Bien, nous sommes tous dans le même bateau. Notre pays, qui est le fidèle reflet du monde, est en situation de pandémie. Notre détermination à faire front commun et à servir tout le monde sera un atout inestimable pour le Canada. La fonction publique a un grand rôle à jouer pour y parvenir.

Ian Shugart
Greffier du Conseil privé et
secrétaire du Cabinet

6 avril - Mise à jour sur la COVID-19

Nous communiquons avec vous aujourd'hui afin de vous faire part de notre sincère reconnaissance pour la somme incroyable de travail accompli pour notre organisation par les employés de tout le Ministère durant les dernières semaines.

Le travail intense peut générer de la fatigue, autant physique que mentale. C'est important de prendre soin de soi et des autres, en particulier pendant ces temps remplis de défis. La santé mentale demeure une priorité au sein de notre ministère et nous sommes pleinement conscients que les attentes et les exigences sont plus élevées qu'à l'habitude, tant au travail qu'à la maison.

Avec ceci en tête, nous aimerions vous rappeler des changements temporaires au Régime de soins de santé de la fonction publique (RSSFP). En particulier, de nouvelles mesures sont en place incluant :

  • l'assouplissement de la limite de délivrance des médicaments d'entretien et la permission accordée au pharmacien d'exercer sa discrétion professionnelle quant à la délivrance du médicament plus tôt;
  • la suppression de l'exigence d'une ordonnance pour les services de santé mentale et de physiothérapie.

Veuillez prendre note également ci-dessous d'un message qui a été diffusé par le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada aux employés la semaine dernière.

Merci et prenez soin de vous.

Ce message est envoyé de la part du Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada.

Le gouvernement du Canada a apporté des modifications temporaires au Régime de soins de santé de la fonction publique (RSSFP). Ces nouvelles mesures sont conçues pour aider les participants au régime et leurs personnes à charge admissibles à avoir accès aux prestations de soins de santé, tout en réduisant au minimum leur interaction sociale avec les professionnels de la santé et en appuyant la directive sur la distanciation sociale.

En résumé, ces mesures comprennent :

  1. l'extension des prestations d'urgence en cas de voyage;
  2. l'assouplissement de la limite de délivrance des médicaments d'entretien et permission accordée au pharmacien d'exercer sa discrétion professionnelle quant à la délivrance du médicament plus tôt;
  3. l'acceptation des demandes de travailleurs sociaux en tant que professionnels de la santé mentale;
  4. la suppression de l'exigence dʼune ordonnance pour les services de santé mentale et de physiothérapie.

Ces modifications temporaires seront en vigueur jusqu'au 24 avril 2020 et pourraient être prolongées.

De plus amples informations sur ces changements sont disponibles sur canada.ca. Les participants au régime qui ont besoin d'aide pour des urgences médicales liées à un voyage au Canada ou aux États-Unis doivent appeler Allianz au numéro sans frais 1-800-667-2883. Pour les autres pays, ils doivent appeler Allianz en PCV (paiement contre vérification) au 519-742-1342.

***Gestionnairesveuillez faire parvenir ce message à vos employés conformément à votre Plan de continuité des activités (PCA)***

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

3 avril - Mise à jour sur la COVID-19

Grâce au génie collectif des employés d'EDSC, à leur travail acharné et à leur engagement exceptionnel envers le service aux Canadiens, il y a quelques heures à peine, Service Canada a franchi une étape importante qui mérite vraiment d'être célébrée – un million de demandes d'assurance-emploi ont été traitées depuis le 16 mars! Alors que la semaine tire à sa fin, nous voulions vous dire ce que cela représente pour notre organisation.

Notre capacité de gérer cette augmentation du volume des demandes a été mise à l'épreuve comme jamais auparavant. Depuis le 16 mars, nous avons reçu 2,4 millions de demandes, c'est-à-dire quasiment autant que les 2,8 millions de demandes reçues pendant toute l'année dernière. Nos systèmes ont pu gérer ce volume qui est plus de 35 fois ce que nous recevons habituellement, et ce, presque sans aucune interruption de service. 

Cette semaine seulement, nous avons traité 714 676 demandes d'assurance-emploi. Pour mettre ce nombre en contexte, nous avions traité 47 459 demandes au cours de la même période l'année passée. Cela représente plus de 15 fois le nombre de demandes traitées juste par rapport à l'an dernier.

Comme vous le savez, la décision de fermer les Centres Service Canada offrant des services en personne n'a pas été facile et nous vous sommes reconnaissants de votre soutien. À cause de la pandémie de la COVID-19, Service Canada a dû se réinventer pour faire en sorte que les Canadiens puissent avoir accès aux services qui étaient auparavant offerts en personne.

Nous avons développé une nouvelle approche pour la prestation de services avec le lancement des Services électroniques le mois dernier. Les clients peuvent demander de l'aide en ligne et un agent de service aux citoyens communiquera avec eux dans les deux jours ouvrables.

Pour joindre la clientèle vulnérable, Service Canada travaille avec des partenaires dans la communauté pour repérer les personnes qui ne sont pas en mesure d'avoir accès aux Services électroniques et trouver des moyens alternatifs de leur donner du soutien.

De plus, un centre pour nous joindre sans frais pour aider ceux qui en ont le plus besoin est présentement à l'essai et sera lancé sous peu. Veuillez consulter votre gestionnaire si cela vous intéresse et si vous pouvez être recruté pour ce nouveau centre.

Le 1er avril, de nouvelles autorisations ont été mises en place pour nous permettre d'automatiser complètement le traitement des demandes d'assurance-emploi en payant un montant de base à toutes les personnes admissibles.

Nous sommes confiants que, d'ici la semaine prochaine, grâce à votre travail, pratiquement toutes les demandes qui n'ont pas encore été traitées le seront – ce qui excède nos normes de service habituelles selon lesquelles un premier paiement doit être fait dans les 28 jours suivant la réception d'une demande. 

Rien de tout ceci ne serait possible sans vous. Les gens de cette organisation sont brillants, dévoués, passionnés et travaillants. Un million de demandes d'assurance-emploi traitées est un exemple parmi d'autres des choses remarquables qui se font aujourd'hui dans l'ensemble d'EDSC.

Les Canadiens ont besoin de vous et vous répondez à l'appel. Et pour cela, nous vous remercions.

Salutations cordiales,

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

1 avril - Mise à jour sur la COVID-19

Pour faire suite à nos messages précédents, nous souhaitions communiquer avec vous aujourd'hui pour souligner un moment vraiment marquant dans l'histoire de notre organisation.

Nous sommes fiers de vous annoncer qu'hier soir les ordonnances provisoires, qui sont une importante exigence prévue par la loi nous permettant de lancer officiellement la Prestation canadienne d'urgence (PCU), ont été signées.

Cela signifie que le traitement de la première série de nouvelles demandes pour la PCU a maintenant commencé. Les ministres Duclos et Qualtrough ont fait une annonce à cet effet cet après-midi.  

La quantité de travail que notre ministère a eu à accomplir pour concrétiser cette nouvelle prestation est considérable. Tous les secteurs – les équipes des politiques, les services juridiques, le personnel affecté à l'exploitation, les spécialistes des ressources humaines, les services ministériels, les experts en technologie de l'information, en passant par les collègues des communications – ont contribué à cet effort collectif dont nous venons tout juste d'être les témoins et qui est la preuve de notre dévouement envers les Canadiens en cette période de grands besoins. 

Il a fallu de longues journées de travail, des soirées qui se sont prolongées et beaucoup de café pour y arriver. Nous n'y serions pas parvenus sans vous! Pour ceci, nous vous exprimons notre reconnaissance, mais ce qui compte davantage, c'est que les Canadiens vous sont aujourd'hui reconnaissants. Merci.

Dans la foulée du lancement de la PCU, nous aurions regretté de ne pas avoir souligné le travail novateur qui a été fait dans les derniers jours pour s'assurer que les Canadiens ont accès aux services indispensables à la suite de la fermeture de nos bureaux.

En date d'hier, plus de 18 590 clients ont eu accès à notre nouveau service de versement alternatif. Cela est vraiment remarquable. On dit que la nécessité est la mère de l'invention. Nous venons d'en être témoin, peut-être davantage qu'à aucun autre moment de notre histoire, et cela en quelques semaines seulement. 

Encore une fois, de notre part à tous, merci et prenez soin de vous.

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

1 avril - Points de contrôle dans la région de l’Outaouais

Tel qu'annoncé aujourd'hui par le Premier ministre du Québec, une directive de la Direction de la santé publique du Québec sera désormais en vigueur pour la région de l'Outaouais. Cette mesure vise à limiter les déplacements non essentiels, y compris entre Ottawa et Gatineau, afin de protéger la population quant à la propagation de la COVID-19. Des points de contrôle additionnels seront déployés par les forces policières aux abords et à l'intérieur de la région de l'Outaouais.

Ce que ça signifie pour vous? Si vous être en télétravail, ceci n'aura pas d'implication.

Par contre, si votre travail soutient des activités indispensables pour le Ministère et que vous devez vous rendre dans l'un de nos bureaux situés dans cette région, veuillez avoir en votre possession votre carte d'identité ministérielle.

Si vous rencontrez des difficultés à l'un de ces points de contrôle, veuillez en aviser le Centre national des opérations d'urgence d'EDSC immédiatement ou le 819-956-6777.

Luc Tremblay
Dirigeant principal de la sécurité, Direction générale des services d'intégrité
Emploi et Développement social Canada / Gouvernement du Canada

31 mars – Pratiques exemplaires pour le télétravail

Bonjour,

Dans le cadre de nos efforts visant à atténuer les répercussions de la pandémie COVID-19 sur nos services indispensables, le Ministère a pris la décision d'étendre ses possibilités de télétravail. Le présent message vise à fournir des renseignements de sécurité importants et des conseils sur l'application des mesures de sécurité requises lors du télétravail.

Avec la vague d'employés travaillant actuellement de la maison, Il est important de se rappeler que le télétravail exige une vigilance accrue de la part des employés afin d'appliquer de saines pratiques en matière de sécurité. Ces pratiques exemplaires permettront de protéger les renseignements et les biens du Ministère, tout en travaillant de la maison.

Les employés qui font du télétravail doivent suivre Les pratiques exemplaires pour le travail à domicile, tel que mentionné dans le précédent message du Dirigeant Principal de l'information, le 16 mars 2020. Ces pratiques aideront à réduire le fardeau sur le réseau d'EDSC.

Par conséquent, si vous faites du télétravail, vous devez respecter les importantes mesures de sécurité suivantes :

  • Remplissez le formulaire d'attestation de sécurité pour le télétravail et envoyez-le rempli par voie électronique à votre gestionnaire. Étant donné l'inaccessibilité actuelle des imprimantes, votre gestionnaire peut vous renvoyer un courriel en vous confirmant son approbation. Votre gestionnaire et vous-même devez conserver une copie de ce formulaire d'attestation ;
  • Travaillez le plus possible par voie électronique et conservez un minimum de documents papier;
  • Vous pouvez travailler sur des renseignements jusqu'au niveau protégé B, en suivant les instructions énumérées ci-dessous;
  • Tout travail impliquant des renseignements protégés C, confidentiels, secret ou très secret n'est pas autorisé;
  • Toute perte ou vol de renseignements protégés en format papier ou biens de valeur (ex. : téléphone, ordinateur portable, tablette) doivent immédiatement être signalés, conformément aux procédures habituelles de signalement des incidents de sécurité.

Si vous travaillez avec des renseignements protégés, consultez l'Outil de classification de l'information d'EDSC pour déterminer correctement la classification de sécurité de votre document et obtenir toutes les informations relatives au transport ou au stockage de celui-ci.

TRANSPORT DE RENSEIGNEMENTS PROTÉGÉS dans le cadre du télétravail

  • Demandez à votre gestionnaire si votre travail exige le transport de copies papier de renseignements protégés A ou B.
  • Dans la mesure du possible, transportez tous les renseignements protégés A ou B dans un porte-documents, un sac de verrouillage de la GRC ou un sac à dos, conformément à l'Outil de classification de l'information d'EDSC.
  • Il n'est pas autorisé de laisser des renseignements protégés A ou B sans surveillance, y compris à l'intérieur d'un véhicule verrouillé. Par conséquent, si vous devez vous arrêter dans un endroit public avant d'aller au lieu de télétravail, votre porte-documents / sac à dos / pochette doit rester sur vous en tout temps.
  • Créez et tenez un inventaire distinct des renseignements protégés B qui sont transportés. Cela vous aidera à identifier les personnes concernées par le processus d'atteinte à la vie privée et de les signaler en cas de vol ou de perte.

**Si la mallette sécurisée / sac à dos / pochette n'est pas disponible :

Des porte-documents et des mallettes courants peuvent être utilisés de façon exceptionnelle. Il s'agit d'une mesure temporaire, compte tenu de l'utilisation accrue du télétravail pendant la situation de la COVID-19, et ne doit être utilisée que si les porte-documents / sacs à dos / pochettes ne sont pas disponibles.

ENVOI PAR COURRIEL ET IMPRESSION DE RENSEIGNEMENTS PROTÉGÉS dans le cadre du télétravail

  • Gardez à l'esprit que vous n'êtes pas autorisé à vous envoyer des renseignements protégés A ou B à votre adresse électronique personnelle, dans le but de travailler hors ligne.
  • Il est également interdit d'imprimer des documents de travail pendant le télétravail.
  • Ne prenez pas de captures d'écran ou de photos des informations personnelles affichées sur votre écran.

RESTEZ EN SÉCURITÉ tout en faisant du télétravail

Sécurisez votre maison

  • Assurez-vous que les mécanismes de verrouillage des portes et des fenêtres à tous les points d'accès de votre maison sont en bon état de fonctionnement. Entre autres, enclenchez ces mécanismes de verrouillage pour sécuriser votre maison (par exemple, gardez votre porte d'entrée verrouillée).
  • Activez votre système d'alarme (si votre maison en est équipée d'un).
  • Si possible, travaillez à un bureau n'étant pas situé à l'étage principal. Les espaces situés au niveau de la rue sont plus faciles d'accès pour les passants.

Sécurisez votre équipement

  • Assurez-vous que tout équipement sous votre contrôle est stocké en toute sécurité, à tout moment.
  • Ne laissez pas vos appareils sans surveillance dans ou près des lieux publics.
  • Ne permettez pas aux membres de votre famille ou d'autres personnes non autorisées à utiliser les dispositifs de votre travail.
  • Suivez les lignes directrices pour un bureau bien organisé d'EDSC à la maison.
  • N'affichez pas et ne partagez pas vos mots de passe ou vos codes d'accès.

Sécurisez les renseignements protégés en votre possession (liées au travail)

  • Veillez à ce que toute activité liée au travail soit menée de manière à éviter que toute personne non autorisée puisse consulter ou entendre des renseignements protégés.
  • Fermez vos stores et/ou orientez le moniteur loin des fenêtres ou des portes vitrées, pour vous assurer qu'il n'est pas dans le champ de vision de quelqu'un.
  • Ne discutez pas de renseignements personnels dans les secteurs publics, ou dans des domaines perçus comme privés (p. ex., sur le balcon ou près d'une fenêtre ouverte dans la maison, ou dans la cuisine, tandis que des invités sont en visite).
  • Utilisez un casque d'écoute ou le téléphone cellulaire même, et non un haut-parleur, quand vous discutez de renseignements personnels au téléphone.
  • Fermez ou débranchez votre Google Home, Amazon Alexa ou autres dispositifs assistants virtuels de votre maison, pour éviter que ces dispositifs n'enregistrent vos conversations liées au travail.

Pour toutes autres questions de sécurité au sujet de la protection des biens et renseignements du Ministère en lien avec les pratiques exemplaires de télétravail, veuillez communiquer avec votre Bureau régional de la sécurité.

Enfin, nous aimerions rappeler aux employés qu'en situation de télétravail, l'espace de travail à la maison doit être organisé pour promouvoir des bonnes pratiques ergonomiques. Cela est encore plus important lorsque que le télétravail est un mécanisme temporaire tel que lors d'une pandémie. On encourage aussi les employés à prendre des micro-pauses ainsi qu'à faire des exercices d'étirement pour promouvoir une posture dynamique pendant la journée. 

Votre sécurité personnelle

N’oubliez pas que votre sécurité personnelle est aussi importante lors du télétravail.

  • Si vous devez utiliser votre ligne de téléphone ou cellulaire personnel pour communiquer avec des clients, vous devriez bloquer votre numéro (soit à chaque appel ou de façon permanente) afin qu’il ne soit pas affiché par les fonctions d’affichage d’appels.
  • Si vous ne savez pas déjà comment utiliser les fonctions servant à bloquer les numéros, veuillez s’il vous plait communiquer avec votre fournisseur de service pour obtenir la procédure exacte.
  • Vous devez aussi faire attention de ne pas divulguer trop d’information personnelles sur vous-même ce qui pourrait rendre l’emplacement de votre maison facilement identifiable. De plus, il est important de ne pas utiliser d’adresse courriel personnelle pour communiquer avec des clients.
  • Si vous devez traiter avec un client externe par courrier électronique, utilisez si possible un compte de courrier électronique générique et ne donnez pas votre nom complet.

Je vous remercie de votre appui continu dans la protection des biens et renseignements du Ministère.

Luc Tremblay

Dirigeant principal de la sécurité

Direction générale des services d'intégrité

27 mars - Mise à jour sur la COVID-19 : Fermeture des Centres Service Canada offrant des services en personne

Veuillez noter que tous les Centres Service Canada offrant des services en personne au pays seront temporairement fermés jusqu'à nouvel ordre.

La protection de la santé et de la sécurité de nos employés est notre premier devoir et celui-ci guide notre décision.

Cette décision n'a pas été prise à la légère compte tenu que notre ministère représente le gouvernement, probablement davantage que tout autre ministère, pour un nombre incalculable de Canadiens qui dépendent de nos services, maintenant plus que jamais.

La signalisation, les avis sur le Web et d'autres méthodes de communication sont en préparation pour diriger nos clients vers les services téléphoniques et en ligne. Soyez assuré que nous avons mis en place des plans d'urgence afin de gérer l'augmentation de la charge de travail qui est à prévoir à la suite de la fermeture de nos bureaux.

Les employés ont à leur disposition les outils dont ils ont besoin afin de poursuivre la prestation des services indispensables aux clients de tout le pays.  Des ordinateurs portables ont été rapatriés, la capacité du réseau a été augmentée et d'autres ressources ont été redéployées.

Nous rappelons aux employés des Centres Service Canada qui ont été touchés par ces fermetures que si vos tâches n'ont pas été déjà identifiées comme étant indispensables, nous vous invitons à consulter votre gestionnaire pour savoir si des options de travail flexibles, telles que le télétravail, sont requises. 

Si vous n'êtes pas obligé d'effectuer du télétravail, veuillez consulter votre gestionnaire à propos de la possibilité de suivre des formations en ligne offertes dans Saba.

Si cela n'est pas possible, veuillez consulter votre gestionnaire pour d'autres options, y compris d'autres types de congés payés. 

Encore une fois, nous sommes conscients que les récents événements peuvent être stressants et éprouvants. N'oubliez pas que vous avez toujours accès à des services de soutien par l'entremise du Programme d'aide aux employés.

Pour les renseignements les plus à jour, veuillez visiter la page sur la maladie à coronavirus (COVID-19) de l'Agence de la santé publique du Canada et la page iService de la COVID-19 d'EDSC.

Le Ministère publie aussi des mises à jour par l'entremise d'une page Web dédiée et de son compte Twitter, @STP_PTS sur la COVID-19. Suivez-nous au https://twitter.com/STP_PTS.

***Gestionnaires : veuillez partager ces renseignements avec vos employés***

Merci,

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

26 mars - Message du ministre Hussen

Chers collègues,

Dans cette période exceptionnelle, je souhaite prendre un moment pour souligner le rôle indispensable que vous jouez pour lutter contre la COVID-19 au Canada et vous remercier pour votre indispensable implication. Dans chaque province et chaque territoire, d'un océan à l'autre, les employés de Service Canada étaient au poste pour servir les Canadiens avec professionnalisme et dévouement. Votre travail essentiel pendant cette période difficile a apporté du soutien et du réconfort à d'innombrables Canadiens. Qu'il s'agisse de nos aînés ou de nouveaux parents, le travail que vous avez accompli a permis aux Canadiens de savoir qu'ils peuvent prendre soin d'eux, de leur famille et de leurs proches.

Au cours des jours, des semaines et des mois à venir, votre travail continuera d'être un élément essentiel dans nos efforts collectifs visant à surmonter ces défis. Votre travail ne sera pas uniquement essentiel pour soutenir les Canadiens, mais il le sera aussi pour garder le Canada fort et uni. Pendant cette période, votre santé et votre sécurité demeurent une priorité pour nous tous. Veuillez prendre le temps de prendre soin de vous et de votre famille. Vous pouvez avoir la certitude que vous avez tout mon soutien et toute ma gratitude pour les services que vous offrez aux Canadiens.

Je vous prie d'agréer mes sincères salutations,

L'honorable Ahmed Hussen
Ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social

25 mars - Modifications temporaires au Régime de soins de santé de la fonction publique

Ce message est envoyé de la part du Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada.

Le gouvernement du Canada a apporté des modifications temporaires au Régime de soins de santé de la fonction publique (RSSFP). Ces nouvelles mesures sont conçues pour aider les participants au régime et leurs personnes à charge admissibles à avoir accès aux prestations de soins de santé, tout en réduisant au minimum leur interaction sociale avec les professionnels de la santé et en appuyant la directive sur la distanciation sociale.

En résumé, ces mesures comprennent :

  1. l'extension des prestations d'urgence en cas de voyage;
  2. l'assouplissement de la limite de délivrance des médicaments d'entretien et permission accordée au pharmacien d'exercer sa discrétion professionnelle quant à la délivrance du médicament plus tôt;
  3. l'acceptation des demandes de travailleurs sociaux en tant que professionnels de la santé mentale;
  4. la suppression de l'exigence dʼune ordonnance pour les services de santé mentale et de physiothérapie.

Ces modifications temporaires seront en vigueur jusqu'au 24 avril 2020 et pourraient être prolongées.

De plus amples informations sur ces changements sont disponibles sur canada.ca. Les participants au régime qui ont besoin d'aide pour des urgences médicales liées à un voyage au Canada ou aux États-Unis doivent appeler Allianz au numéro sans frais 1-800-667-2883. Pour les autres pays, ils doivent appeler Allianz en PCV (paiement contre vérification) au 519-742-1342.

***Gestionnaires, veuillez faire parvenir ce message à vos employés conformément à votre Plan de continuité des activités (PCA)***

Les communications ministérielles
Direction générale des affaires publiques et des relations avec les intervenants
Emploi et Développement social Canada / Gouvernement du Canada
corporate.comm@hrsdc-rhdcc.gc.ca

22 mars - Mise à jour sur la COVID-19

Comme vous le savez, la crise de la COVID-19 évolue rapidement. Le Ministère prend des mesures pour s'assurer que nous pouvons continuer à effectuer la prestation de services indispensables aux Canadiens. Nous ne pouvons pas y arriver sans vous.

Les provinces et territoires continuent à annoncer des mesures nouvelles ou renforcées afin d'aider à ralentir la propagation de la COVID-19. Dans certains cas, cela inclut de limiter la taille des groupes qui se rassemblent.

Ces mesures provinciales et territoriales sont importantes mais ne s'appliquent pas aux milieux de travail fédéraux qui demeurent ouverts afin d'assurer des services indispensables aux Canadiens.

Tant que les employés et les visiteurs dans les lieux de travail ne sont pas tenus d'avoir des contacts étroits les uns avec les autres, dans une salle de réunion, une salle d'attente ou une salle de conférence, par exemple, ceci n'est pas considéré comme un rassemblement.

Comme vous le savez, seuls les employés qui contribuent à la prestation des services indispensables du Ministère doivent se présenter au travail. 

Vos fonctions peuvent être considérées comme indispensables si, par exemple, vous travaillez dans un centre d'appels, vous travaillez avec la clientèle dans un Centre Service Canada, vous offrez des services liés aux finances ou à la paie, vous travaillez à la distribution des prestations, ou bien vous élaborez des politiques sur la COVID-19 ou des services de ressources humaines.

La protection de votre santé et de votre bien-être demeure notre priorité la plus élevée.

Nous suivons les protocoles de protection de la santé et les meilleures pratiques établies par l'Agence de la santé publique du Canada afin de garder nos milieux de travail propres et salubres.

Nous travaillons également rapidement afin que plus de gens soient en mesure de faire du télétravail et nous collaborons étroitement avec la Santé et sécurité au travail de la DGRH afin de renforcer la distanciation sociale dans nos bureaux.

Cela signifie modifier vos habitudes quotidiennes afin de réduire au minimum les contacts étroits avec d'autres personnes, ce qui comprend :

  • éviter les rassemblements non essentiels
  • accroître la distance entre les bureaux et les stations de travail, ou disperser les employés dans les espaces de travail
  • éviter les salutations d'usage, comme les poignées de main
  • limiter les contacts avec les personnes présentant un risque plus élevé comme les aînés et les personnes en mauvaise santé
  • maintenir autant que possible une distance d'au moins 2 longueurs de bras (environ 2 mètres) avec les autres

Une hygiène adéquate peut aider à réduire le risque de contracter ou de transmettre une infection :

  • lavez-vous les mains souvent avec de l'eau et du savon pendant au moins 20 secondes, surtout après avoir été aux toilettes et lors de la préparation des aliments
    • utilisez un désinfectant pour les mains à base d'alcool si vous n'avez pas accès à du savon et à de l'eau
  • lorsque vous toussez ou éternuez :
    • toussez ou éternuez dans un papier-mouchoir ou dans le creux de votre bras, et non dans votre main
    • jetez immédiatement les papiers-mouchoirs utilisés dans une poubelle doublée de plastique et lavez-vous ensuite les mains
  • évitez de vous toucher les yeux, le nez ou la bouche sans vous être d'abord lavé les mains
  • utilisez des désinfectants approuvés pour le nettoyage des surfaces dures à fort contact

Comme la situation évolue rapidement, des fermetures de bureaux et des réductions de personnel supplémentaires peuvent survenir au jour le  jour. Nous surveillons la situation d'heure en heure et nous ferons les ajustements nécessaires à la prestation de nos services selon l'évolution de la crise.

Nous sommes conscients que les récents événements peuvent être stressants et éprouvants. N'oubliez pas que vous avez toujours accès à des services de soutien par l'entremise du Programme d'aide aux employés.

Pour les renseignements les plus à jour, veuillez visiter la page sur la maladie à coronavirus (COVID-19) de l'Agence de la santé publique du Canada et la page iService de la COVID-19 d'EDSC.

Nous tenons à vous redire à quel point nous apprécions l'engagement continu et le professionnalisme dont vous faites preuve en servant les Canadiens et envers notre organisation. 

***Gestionnaires : veuillez partager ces renseignements avec vos employés***

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous‑ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

18 mars - Des pourriels sur la COVID-19

À cause de l'inquiétude croissante du public concernant la COVID-19, le Centre canadien pour la cybersécurité a constaté une augmentation des courriels d'hameçonnage et des faux sites Web liés au virus.

Les cyberacteurs malveillants sont prompts à tirer profit des événements de grande envergure, en particulier ceux qui suscitent des préoccupations et des inquiétudes.

Ces courriels pourraient sembler provenir d'une source légitime, mais ils contiennent des pièces jointes ou des liens malveillants. Il y a eu récemment des cas où l'hameçonnage a été employé afin de tenter d'usurper l'identité de divers organismes de santé.

Si vous recevez des courriels douteux, veuillez les signaler en utilisant le bouton « hameçon » dans Outlook.

Ces conseils vous aideront à identifier les courriels d'hameçonnage :

  • Soyez très prudents si le ton du courriel a l'air urgent.
  • Assurez-vous que le lien ou la pièce jointe est pertinent par rapport au contenu du courriel.
  • Si vous n'attendiez pas de pièce jointe, vérifiez avec l'expéditeur.
  • Assurez-vous que les URL sont orthographiées correctement.
  • Tapez directement l'URL dans la barre de recherche au lieu de cliquer sur un lien fourni.
  • S'il vous faut cliquer sur un lien, passez votre souris sur le lien afin de vérifier s'il vous mène au bon site web.

De plus amples renseignements sur l'hameçonnage sont également disponibles sur iService.

Afin d'obtenir les renseignements les plus récents sur la COVID-19, veuillez consulter la page Web de l'Agence de la santé publique du Canada sur la maladie à coronavirus (COVID-19), ainsi que la page iService COVID-19 d'ESDC.

Le Ministère publiera aussi des mises à jour par l'entremise d'une page Web dédiée et de son compte Twitter sur la COVID-19, @STP_PTS. Suivez-nous au https://twitter.com/STP_PTS.

***Avis aux gestionnaires : veuillez partager les renseignements sur la page Web et le compte Twitter avec vos employés***

17 mars - Mise à jour sur la COVID-19

Comme vous le savez, la crise de la COVID-19 évolue rapidement. Le Ministère prend des mesures pour s'assurer que nous pouvons continuer à effectuer la prestation de services indispensables aux Canadiens. Nous ne pouvons pas y arriver sans vous. Merci pour votre dévouement et votre engagement continu à l'heure actuelle, et pour les jours et les semaines à venir.

EDSC a pris la décision de concentrer ses efforts sur la prestation des services indispensables aux Canadiens jusqu'à nouvel ordre.

Ceci signifie que seuls les employés qui contribuent à la prestation des services indispensables du Ministère doivent se présenter au travail.

Nous nous attendons à ce que les gestionnaires aient déjà identifié la majorité des employés affectés aux services indispensables et communiqué avec ceux-ci. Si vous avez des questions, veuillez prendre contact avec votre gestionnaire. Vous pouvez être considéré comme un employé affecté aux services indispensables si, par exemple, vous travaillez dans un centre d'appels, vous travaillez avec la clientèle dans un Centre Service Canada, vous offrez des services liés aux finances ou à la paie, vous travaillez au traitement des prestations, ou bien vous développez des politiques sur la COVID-19 ou les ressources humaines. Si vous avez des doutes sur votre situation, veuillez communiquer avec votre gestionnaire.

Si vous n'êtes pas considéré comme un employé affecté aux services indispensables, veuillez consulter votre gestionnaire pour savoir si des options de travail flexibles, telles que le télétravail, sont requises.

Pour ceux qui doivent effectuer du télétravail, étant donné la capacité de notre réseau, il est important que vous travailliez le plus possible hors réseau pour réserver la bande passante pour la prestation des services indispensables. Plus précisément, veuillez :

  • Utiliser votre appareil mobile d'EDSC pour envoyer et recevoir des messages;
  • Utiliser votre ordinateur personnel si possible pour le matériel de formation en ligne (les cours vidéo ou audio);
  • Annuler toutes les téléconférences, vidéoconférences et autres réunions non indispensables;
  • Vous connecter, si c'est absolument nécessaire, au réseau RPV/ADP pour aller chercher ce dont vous avez besoin sur le réseau ministériel et ensuite vous déconnecter, ce qui permettra à vos collègues de faire de même.

Pour des conseils supplémentaires sur la façon de réduire l'utilisation du réseau, veuillez consulter le message envoyé hier par Peter Littlefield, dirigeant principal de l'information, ici.

Si vous n'êtes pas considéré comme un employé affecté aux services indispensables à ce stade, vous pourriez être réaffecté pour appuyer la prestation de services indispensables maintenant ou dans les jours ou semaines à venir. Votre gestionnaire vous tiendra au courant.

Si vous n'êtes pas obligé d'effectuer du télétravail, veuillez consulter votre gestionnaire à propos de la possibilité de suivre des formations en lignes offertes dans Saba.

Si cela n'est pas possible, veuillez consulter votre gestionnaire pour d'autres options, y compris d'autres types de congés payés.

Ces directives sont fondées sur les renseignements actuellement disponibles. À noter que les directives peuvent être différentes selon les divers secteurs de nos activités. Nous allons continuer à vous tenir informé au fur et à mesure que la situation évolue.

Votre équipe de direction régionale pourrait vous fournir davantage de directives dans les prochains jours.

Nous sommes conscients que les récents événements peuvent être stressants et éprouvants. N'oubliez pas que vous avez toujours accès à des services de soutien par l'entremise du Programme d'aide aux employés.

Pour les renseignements les plus à jour, veuillez visiter la page sur la maladie à coronavirus (COVID-19) de l'Agence de la santé publique du Canada et la page iService de la COVID-19.

Le Ministère publiera aussi des mises à jour par l'entremise d'une page Web dédiée et de son compte Twitter sur la COVID-19, @STP_PTS. Suivez-nous au https://twitter.com/STP_PTS.

***Avis aux gestionnaires : veuillez partager les renseignements sur la page Web et le compte Twitter avec vos employés***

Merci,

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous‑ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

17 mars - Urgent – Portails de connexion du RPV

Comme de nombreux employés télétravaillent en raison de la pandémie COVID-19, nous devons maintenir un équilibre par rapport aux connexions du réseau privé virtuel (RPV) parmi les trois sites de RPV qui sont disponibles. Cela garantira que nos services RPV seront optimisés dans tout le pays.

Lorsque vous établissez une connexion RPV, veuillez utiliser le portail indiqué ci-dessous en fonction de votre lieu de travail :

  • srv541.services.gc.ca – MCT : Terre-Neuve-et-Labrador, Nouvelle-Écosse, Île-du-Prince-Édouard, Nouveau-Brunswick ;
  • srv542.services.gc.ca – KEC : Région de la capitale nationale, Manitoba, Saskatchewan, Alberta, Colombie-Britannique, Nunavut, Territoires du Nord-Ouest, Yukon ;
  • srv543.services.gc.ca – MTL : Québec, Ontario (à l'exclusion de la RCN).

De temps en temps, vous pourriez éprouver des problèmes de connexion. Dans ce cas-là, veuillez essayer un autre portail.

Au fur et à mesure de l'évolution de la situation, ces informations pourraient être révisées afin de mieux répartir la charge. Nous vous informerons lorsque cela est nécessaire.

Merci pour votre collaboration,

Jacques Mailloux
Directeur général, Opérations d'entreprise et Sécurité de la TI
Emploi et développement social / Gouvernement du Canada
jacques.mailloux@hrsdc-rhdcc.gc.ca / Tél : 819-654-1205

16 mars - Mise à jour sur la COVID-19

Comme vous le savez peut-être, un certain nombre de villes et de municipalités régionales à travers le Canada offrent des conseils locaux et des directives aux Canadiens qui vivent dans ces communautés.

Ces précautions locales pour contenir la propagation de la COVID-19 peuvent inclure de limiter les services municipaux, l'accès aux espaces publics et de demander aux gens d'éviter de quitter leurs demeures pour des raisons non-essentielles.

Ainsi, certains employés d'EDSC dans ces municipalités doivent respecter l'avis de la santé publique et devront peut-être effectuer du télétravail ou prendre d'autres congés pour prendre soin de leur enfant touché par la fermeture des écoles et des garderies.

Compte tenu de notre responsabilité fondamentale de fournir des services essentiels aux Canadiens et pour contribuer à l'effort plus large du Gouvernement du Canada en ce qui concerne la pandémie, notre approche peut différer légèrement par rapport à d'autres ministères. C'est durant ces temps difficiles et troublants que le travail que nous accomplissons est souvent le plus demandé.  Cela veut dire que, pour ceux d'entre vous qui offrent des services essentiels, nous comptons sur vous pour vous présenter au travail. Si vous avez des enfants, essayez de prendre des dispositions alternatives pour faire garder ceux-ci.  Bien sûr, si vous ressentez des symptômes semblables à la grippe, si des agents de la santé publique vous demandent vous isoler volontairement ou si vous avez voyagé à l'étranger, vous ne devriez pas vous présenter au travail.

Durant les prochaines 24 heures, les gestionnaires discuteront directement avec vous pour déterminer si vos services sont considérés comme essentiels afin que vous soyez informés de votre statut advenant qu'il y ait des directives additionnelles relativement au travail à la maison ou à l'exercice de la distanciation sociale. Si ce n'est pas le cas, votre gestionnaire discutera avec vous à propos d'autres arrangements ou d'options de congés. Si votre poste n'est pas considéré comme étant essentiel et vous avez un ensemble de compétences ou d'expérience pouvant appuyer les fonctions essentielles de la mission, vous pourriez être temporairement réassignés.

Ces directives sont basées sur les renseignements actuellement disponibles. À noter que les directives peuvent être différentes selon les divers secteurs de nos opérations. Nous allons continuer à vous tenir informé au fur et à mesure que la situation évolue.

Pour les renseignements les plus à jour destinés aux employés, veuillez visiter la page I-Service de la COVID-19.

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous‑ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

16 mars - Pratiques exemplaires de télétravail

Dans le cadre de nos efforts continus pour atténuer les répercussions de la pandémie de la COVID-19 sur nos services indispensables, je vous transmets des renseignements et des conseils importants au sujet du télétravail, du déploiement des appareils mobiles, ainsi que des nouveaux changements et des changements potentiels qui toucheront l'utilisation du réseau.

Dans le cadre de la planification de l'éventualité où notre personnel pourrait être appelé ou obligé à travailler à la maison, la Direction générale de l'innovation, de l'information et de la technologie (DGIIT) collabore avec Services partagés Canada pour maximiser la bande passante d'Internet afin de soutenir le travail à distance. Bien que des améliorations aient été apportées, notre réseau ne possède pas la capacité nécessaire pour gérer le volume d'accès à distance qui est requis pour que tous les employés d'EDSC puissent être en mesure d'effectuer du télétravail.

Réduire l'utilisation du réseau

J'encourage tous ceux qui se connectent à distance à consulter ces pratiques exemplaires pour le télétravail afin de réduire l'utilisation du réseau d'EDSC. Vous pouvez, par exemple :

  • Faire des copies des documents sur lesquels vous devez travailler (p. ex. de SharePoint ou des lecteurs partagés) pendant que vous êtes déconnecté. Une fois reconnecté, téléversez les documents à leur emplacement d'origine. Assurez-vous d'informer vos collègues que vous travaillez sur ces documents afin d'éviter les problèmes de contrôle des versions.
  • Télécharger des documents volumineux en dehors des heures de travail normales.
  • Utiliser les médias sociaux (YouTube, Facebook, Twitter, Instagram, etc.) sur votre ordinateur personnel déconnecté du réseau d'EDSC.
  • Éviter d'utiliser le matériel de formation en ligne (p. ex. les cours vidéo ou audio). Déconnectez-vous du réseau ou utilisez votre ordinateur personnel.
  • Annuler toutes les rencontres en ligne non impératives. Si une réunion est indispensable, limitez les participants aux personnes dont la présence est absolument nécessaire, et utilisez la téléconférence au lieu de la vidéoconférence ou des appels vidéo Skype Entreprise, autant que possible. Envoyez les documents nécessaires à la réunion à l'avance afin que les participants puissent les enregistrer sur leur ordinateur personnel avant la réunion.
  • Utiliser d'autres formes de communication qui ne nécessitent pas le RPV, par exemple :
    • Si vous avez un téléphone d'EDSC connecté à votre courrier électronique, utilisez-le chaque fois que vous le pouvez.
    • Vous pouvez utiliser BlackBerry Messenger Enterprise pour les communications, y compris les appels vidéo.
    • Utilisez les services offerts au public dans le nuage pour travailler avec des collègues sur des documents non classifiés (par exemple Facetime, MS Teams, Google HangOuts, Slack, etc.).

Puisque la demande d'accès à distance au réseau est prévue d'augmenter considérablement au cours des prochains jours, nous surveillerons l'utilisation de près. Des mesures visant à limiter l'accès aux fonctionnalités et aux employés qui soutiennent les services indispensables pourront être prises selon les besoins. Même si vous possédez un appareil mobile ou si vous avez un accès réseau à distance, vous ne serez peut-être pas toujours en mesure de vous connecter, puisque l'accès pourra être réservé aux employés qui soutiennent ces services indispensables. Dans le but d'augmenter la capacité du réseau, nous avons également bloqué la diffusion vidéo par l'accès à distance de façon temporaire.

Appareils mobiles et accès à distance au réseau

Un cadre de priorisation a été élaboré de concert avec chaque direction générale et chaque région. Celui-ci permet de déterminer qui sont les employés clés ainsi que l'équipement dont ils ont besoin pour poursuivre la prestation des services indispensables aux Canadiens, quelle que soit la situation à laquelle nous sommes confrontés dans les semaines à venir. Cela a permis d'identifier plus de 8 000 employés qui soutiennent les services indispensables du Ministère. Des actions sont en cours pour équiper ces employés d'un accès à distance ainsi que des appareils nécessaires pour effectuer du télétravail selon un ordre de priorité et des vagues de déploiement en fonction de notre stock d'équipement. Les deux méthodes d'accès à distance du Ministère (AppGate et le réseau privé virtuel/FortiClient) seront utilisées afin que nous soyons en mesure de permettre aux employés de faire du télétravail dans un court délai et de contrebalancer la capacité du Ministère.

Toutes demandes urgentes pour les appareils mobiles ou l'accès à distance en lien avec la COVID-19 doivent désormais être acheminées au bureau du sous-ministre adjoint de votre direction générale ou de votre région. Celui-ci les acheminera ensuite au Centre national des opérations d'urgence. Nous voulons nous assurer que nos appareils mobiles sont distribués là où ils peuvent le mieux servir le Ministère dans cette situation. Par conséquent, le traitement des demandes en attente et des nouvelles demandes pour les appareils mobiles et l'accès réseau à distance pour ceux qui ne soutiennent pas les services indispensables aux Canadiens peut subir des retards.

Si vous possédez déjà l'équipement nécessaire pour travailler de la maison avec AppGate, souvenez-vous de redémarrer votre ordinateur lorsque vous quittez le bureau. Les employés qui ont un ordinateur portatif ou une tablette avec un accès au RPV doivent emporter leur appareil à la maison chaque jour, en cas de fermeture soudaine du bureau.

Si vous avez besoin d'assistance technique, veuillez contacter l'InfoService national (1-800-268-0408). Les heures de service sont de 6 h à 20 h (HE), du lundi au vendredi. Si vous vous demandez si vous faites partie des employés qui soutiennent des services indispensables, ou si vous devriez ou non faire du télétravail, veuillez communiquer avec votre gestionnaire.

Je suis conscient qu'il s'agit d'une période difficile pour vous, votre famille ainsi que les citoyens dans l'ensemble du pays. Je suis reconnaissant de votre coopération pour faire en sorte que nos ressources limitées soient utilisées le plus efficacement possible pour soutenir les services indispensables destinés aux Canadiens.

Peter Littlefield
Dirigeant principal de l'information
Emploi et Développement social Canada / Gouvernement du Canada

15 mars - mise à jour sur la COVID-19 (région de la capitale nationale seulement)

Suite au message destiné à tous les employés que vous venez de recevoir, voici des directives additionnelles pour les employés de la région de la capitale nationale seulement :

Seuls les employés qui accomplissent des tâches essentielles pour l'organisation doivent se présenter au travail. Si vous n'êtes pas certains, veuillez consulter votre gestionnaire.

Pour tous les autres, veuillez consulter votre gestionnaire pour des options de travail flexibles telles que le télétravail.

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous‑ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

15 mars - mise à jour sur la COVID-19

*Si vous êtes résidez dans la région de la capitale nationale, veuillez consulter les informations supplémentaires au bas de ce message.

Nous vous écrivons afin de vous fournir une mise à jour sur la situation liée à la pandémie du nouveau coronavirus (COVID-19). Nous partageons tous des inquiétudes véritables et légitimes à propos des fermetures d'écoles, de la garde des enfants, des voyages internationaux, de la santé de nos familles et amis et, dans plusieurs cas, de parents et proches plus âgés. Nous voulons que vous sachiez que vous n'êtes pas seuls dans ces inquiétudes.

Comme vous le savez, notre ministère, probablement plus que n'importe quel autre, représente le gouvernement pour plusieurs Canadiens à travers le pays. Que ce soit par les centres d'appels et de traitement des demandes, les Centres Service Canada, les applications mobiles et les autres ressources, vous êtes là pour un nombre incalculable de Canadiens quand ils ont besoin de vous. C'est ce que nous faisons et que nous ne pourrions faire sans vous. Merci pour votre dévouement continu et votre appui pendant cette période et pour les jours et semaines à venir.

Sur les options de travail flexibles :

Dans les prochains jours, l'équipe de gestion continuera à travailler à l'élargissement des options existantes, telles que le télétravail, les heures compressées et les heures échelonnées.  Toutefois, compte tenu des capacités de notre réseau, nous devons être conscients de toute pression sur le système et nous allons par conséquent prioriser la prestation des services essentiels.

Ceux qui peuvent se présenter au travail et ne sont pas affectés par des obligations liées à la garde d'enfants ou d'autres circonstances, nous avons besoin que vous le fassiez.

Sur la garde des enfants :

Nous savons que vous vous pouvez être préoccupés à propos de la garde des enfants en raison des diverses fermetures d'écoles. Essayez de prendre des dispositions alternatives pour faire garder vos enfants et, si ce n'est pas possible, discutez avec vos gestionnaires à propos du télétravail. Si cela s'avère impossible, un « autre congé payé » (code de congé 699) s'appliquera.

Sur les voyages :

Si vous avez voyagé à l'étranger, veuillez en aviser immédiatement votre gestionnaire. Vous devez vous isoler volontairement pendant 14 jours avant de revenir au bureau. Discutez avec votre gestionnaire à propos du télétravail. Si vous ne pouvez faire du télétravail, un autre congé payé s'appliquera.

En plus de ce qui précède, nous publions un Guide du gestionnaire offrant davantage de renseignements et de conseils pour les employés sur la COVID-19.

Ces indications sont fondées sur les renseignements actuellement disponibles. Veuillez noter que les instructions peuvent différer selon les divers secteurs de nos activités. Nous allons continuer de vous tenir informés de l'évolution de la situation.l

Pour obtenir l'information la plus à jour, visitez le site internet de l'Agence de la santé publique du Canada sur la Maladie à Coronavirus (COVID-19) et la page iService COVID-19.

Nous comprenons que les derniers évènements peuvent être troublants et stressants. Souvenez-vous que du soutien est toujours disponible pour vous par l'intermédiaire du Programme d'aide aux employés.

Il s'agit d'une période difficile et remplie de défis pour tous les Canadiens. Restez en sécurité, et merci pour tout ce que vous accomplissez.

***Gestionnaires, veuillez faire parvenir ce message à vos employés conformément à votre Plan de continuité des activités (PCA)***

* Pour les employés de la région de la capitale nationale seulement : Seuls les employés qui accomplissent des tâches essentielles pour l'organisation doivent se présenter au travail. Si vous n'êtes pas certains, veuillez consulter votre gestionnaire. Pour tous les autres, veuillez consulter votre gestionnaire pour des options de travail flexibles telles que le télétravail.

Graham Flack
Sous-ministre de l'Emploi et du Développement social

Chantal Maheu
Sous-ministre du Travail

Lori MacDonald
Sous‑ministre déléguée principale de l'Emploi et du Développement social et chef de l'exploitation pour Service Canada

Benoît Robidoux
Sous-ministre délégué de l'Emploi et du Développement social

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :