Document d’information: ACCORD ENTRE LE CANADA ET LE YUKON SUR L’APPRENTISSAGE ET LA GARDE DES JEUNES ENFANTS

Document d'information

ACCORD ENTRE LE CANADA ET LE YUKON SUR L’APPRENTISSAGE ET LA GARDE DES JEUNES ENFANTS

Le 12 juin 2017, les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables de l’apprentissage et de la garde des jeunes enfants ont signé le Cadre multilatéral d’apprentissage et de garde des jeunes enfants. Il s’agit d’une étape très importante puisque les gouvernements ont convenu de collaborer pour résoudre certains des principaux problèmes nationaux en matière d’apprentissage et de garde des jeunes enfants.

Les gouvernements travailleront à concrétiser la vision commune à long terme sous-jacente au Cadre en veillant à ce que tous les jeunes enfants du Canada puissent profiter de services d’apprentissage et de garde de qualité dans un environnement enrichissant. Ils se sont engagés à accroître la qualité, l’accessibilité, l’abordabilité, la flexibilité et l’inclusivité des services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants, tout particulièrement pour les familles qui en ont le plus besoin.

La mise en œuvre de ce cadre, ainsi que l’élaboration d’un cadre d’apprentissage et de garde des jeunes enfants autochtones en collaboration avec les Autochtones, est financée par les investissements fédéraux annoncés dans les budgets de 2016 et de 2017, lesquels totalisent 7,5 milliards de dollars sur 11 ans. Dans le cadre des accords bilatéraux, le gouvernement du Canada versera aux provinces et aux territoires 1,2 milliard de dollars sur trois ans pour que chaque administration puisse répondre à ses besoins uniques en matière d’apprentissage et de garde des jeunes enfants.

Les gouvernements du Canada et du Yukon ont conclu un accord bilatéral sur l’apprentissage et la garde des jeunes enfants. Dans le cadre de cet accord, le gouvernement du Yukon recevra un peu plus de 7 millions de dollars sur trois ans.

Le plan d’action du Yukon cible, sur trois ans, quatre principaux domaines d’investissement, conformément au Cadre multilatéral d’apprentissage et de garde des jeunes enfants, soit :

o   améliorer la qualité des services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants en :

-        offrant des possibilités de perfectionnement professionnel et du matériel d’apprentissage à 132 éducateurs de la petite enfance;

-        mettant en œuvre un nouveau curriculum adapté sur les plans culturel et développemental dans tous les centres d’apprentissage et de garde des jeunes enfants, dont profiteront environ 960 enfants;

-        offrant des subventions pour l’amélioration à tous les centres d’apprentissage et de garde des jeunes enfants pour qu’ils puissent satisfaire aux exigences et aux normes en matière de santé et de sécurité;

o   améliorer l’abordabilité et l’accessibilité des services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants en :

-        offrant une subvention directe de fonctionnement à 90 % des garderies pour qu’elles n’aient pas à augmenter les coûts défrayés par les parents ainsi que des subventions additionnelles pour la garde d’enfants aux grands‑parents;

-        mettant sur pied deux nouvelles garderies dans des collectivités qui n’ont pas de programmes de garde d’enfants, ce qui permettra la création de 40 nouvelles places en garderie;

o   mettre à l’essai et mettre en œuvre des pratiques novatrices, dont la création de neuf places flexibles en garderie pour les enfants de parents toxicomanes et la prestation d’une formation sur le programme À manipuler avec soin aux fournisseurs de services de garde afin de promouvoir la santé mentale des jeunes enfants;

o   améliorer les programmes de garde inclusifs pour les enfants qui en ont le plus besoin et qui ont des niveaux de capacité différents en :

-        créant cinq places supplémentaires en garderie pour des enfants ayant des besoins spéciaux;

-        améliorant la détection précoce des problèmes de développement;

-        réalisant une étude de faisabilité sur les besoins en matière d’apprentissage et de garde des jeunes enfants francophones au Yukon.

D’ici la fin de cet accord de trois ans, le financement permettra :

o   d’aider huit éducateurs de la petite enfance à terminer leur programme de deux ans menant à un diplôme offert par le Collège du Yukon;

o   d’offrir des bourses d’études à 10 étudiants de collectivités rurales;

o   de fournir aux grands-parents un soutien supplémentaire sous forme de subventions pour la garde d’enfants, ce qui augmentera de 25 % le nombre de grands-parents ayant accès à un soutien supplémentaire et donnera lieu à une augmentation comparable du nombre d’enfants sous leurs soins;

o   de créer jusqu’à 18 nouvelles places pour les enfants des tranches d’âge clés en fournissant des fonds supplémentaires aux garderies par l’entremise de la subvention directe de fonctionnement;

o   d’améliorer la détection précoce des problèmes de développement en augmentant de 10 % le nombre d’éducateurs de la petite enfance qui reçoivent la formation basée sur le Questionnaire sur les étapes du développement;

o   de fournir des fonds aux gouvernements des Premières Nations du Yukon pour qu’ils puissent mieux comprendre les besoins en matière d’apprentissage et de garde des jeunes enfants de leurs citoyens et pour qu’ils soient en position favorable en vue de demander du financement supplémentaire.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :