Le gouvernement du Canada investit dans des mesures visant à aider les apprentis à terminer leur formation et à trouver du travail dans les métiers spécialisés

Communiqué de presse

Les organisations admissibles ont jusqu’au 28 août 2020 pour présenter une demande de financement

Le 3 juillet 2020
              Gatineau (Québec)              Emploi et Développement social Canada

Afin de mieux placer notre pays sur la voie d’une forte reprise économique, le gouvernement du Canada investit dans nos métiers spécialisés pour s’assurer que les Canadiens ont la formation nécessaire pour accéder à ces bons emplois bien rémunérés.

Aujourd’hui, la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées, l’honorable Carla Qualtrough, a annoncé que le gouvernement investit 40 millions de dollars sur trois ans dans le Programme pour la formation et l’innovation en milieu syndical et a lancé deux appels de propositions. Les organisations admissibles sont encouragées à présenter une demande de financement par le biais de deux volets : Volet 1 : Investissement dans l’équipement de formation; Volet 2 : Innovation dans l’apprentissage.

Les projets admissibles aideront les syndicats de tout le Canada à améliorer la qualité de la formation grâce à des investissements dans l’équipement et le matériel, et à soutenir des approches novatrices et l’établissement de partenariats à grande échelle pour relever les défis auxquels sont confrontés les apprentis. Le programme contribuera également à réduire les obstacles à la participation des membres de groupes sous-représentés tels que les femmes, les nouveaux arrivants, les personnes en situation de handicap et les minorités visibles, y compris les Canadiens de race noire, et à leur réussite dans les métiers. Afin de soutenir les institutions dans leur recherche d’autres méthodes de prestation pour la formation future, le gouvernement favorise des projets qui permettent aux apprentis et aux organisations de poursuivre leur formation en ligne.

Grâce à cet investissement, un plus grand nombre d’apprentis pourront acquérir les compétences et l’expérience dont ils ont besoin pour devenir des compagnons agréés.

Citations

« Les gens de métier qualifiés forment une composante primordiale de la main-d’œuvre du Canada. Leur travail est en effet indispensable dans plusieurs secteurs essentiels durant la pandémie, et il continuera à soutenir l’économie canadienne au fil de sa reprise. Cet investissement aidera les Canadiens à obtenir la formation dont ils ont besoin pour se lancer dans une carrière passionnante et bien rémunérée dans les métiers. »
– L’honorable
Carla Qualtrough, ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’oeuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées

« Compte tenu des résultats démontrés et avérés des SMCC dans le domaine de la formation d’apprentis, de femmes, d’Autochtones, de néo-Canadiens et d’autres groupes sous-représentés dans le passé dans tout le Canada, les SMCC savent que le maintien des subventions du Programme pour la formation et l’innovation en milieu syndical (PFIMS) pour faciliter le perfectionnement de la main-d’œuvre dans tout le Canada permettra de continuer à former la prochaine génération de travailleurs qualifiés du Canada. Ce financement tant nécessaire peut faire beaucoup pour bâtir de longues carrières et, surtout, permet aux diplômés hautement qualifiés d’intégrer la classe moyenne du Canada et d’y rester. »
– M. Sean Strickland, directeur exécutif des syndicats des métiers de la construction du Canada (SMCC)

Faits en bref

  • Les appels de propositions seront ouverts pendant huit semaines et prendront fin le 28 août 2020.

  • Au moyen du Programme pour la formation et l’innovation en milieu syndical, le gouvernement du Canada fournit 25 millions de dollars par an pour soutenir la formation d’apprentis en milieu syndical, l’innovation et de vastes partenariats dans les métiers désignés Sceau rouge.

  • En 2017-2018, plus de 3 000 personnes ont participé aux projets du volet 1 du PFIMS, dont :

    • 15 % étaient des Autochtones, soit plus que la moyenne actuelle des apprentis autochtones dans les métiers désignés Sceau rouge, qui était de 6 % en 2015;
    • 9 % étaient des femmes, soit plus que la moyenne actuelle des apprenties dans les métiers non traditionnels désignés Sceau rouge, qui était de 5 % en 2017.
    • En outre, 93 % des participants aux projets ont déclaré une amélioration de leurs compétences après leur participation.
  • La demande pour les gens de métier qualifiés devrait rester forte dans le contexte de la reprise économique après la pandémie de COVID-19. Entre 2019 et 2028, environ 700 000 travailleurs dans les métiers spécialisés devraient également prendre leur retraite. Pour répondre à la demande, il faudra recruter et former des milliers de travailleurs spécialisés supplémentaires.

  • Le gouvernement du Canada investit considérablement dans la formation en apprentissage en accordant des subventions, des prêts, des crédits d’impôt et des prestations d’assurance-emploi pendant la formation en classe, en finançant des projets et en soutenant le programme Sceau rouge. Le gouvernement travaille aussi avec les provinces et les territoires à harmoniser les exigences de la formation en apprentissage dans certains métiers désignés Sceau rouge.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour les demandes des médias, veuillez contacter :
Marielle Hossack
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Carla Qualtrough
Ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées
819-956-3239
marielle.hossack@canada.ca


Bureau des relations avec les médias
Emploi et Développement social Canada
819-994-5559
media@hrsdc-rhdcc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :