La ministre Qualtrough accueille avec intérêt le rapport du Conseil des Compétences futures, qui aidera les Canadiens à s’adapter à un marché du travail moderne et en évolution

Communiqué de presse

Le 25 novembre 2020              Gatineau (Québec)              Emploi et Développement social Canada

De nombreux Canadiens sont aux prises avec de nouvelles difficultés en raison de la pandémie mondiale de COVID-19, et ce, qu’ils soient à la recherche d’un emploi, qu’ils travaillent à domicile ou qu’ils modifient leur façon de travailler afin de respecter les directives de santé publique. Afin de les aider à surmonter ces difficultés, nous devons veiller à ce qu’ils aient accès aux outils dont ils ont besoin pour acquérir de nouvelles compétences dans les secteurs en croissance, les aider à recevoir une éducation et une reconnaissance de leurs titres, et les mettre en contact avec des employeurs et de bons emplois. C’est pourquoi le gouvernement s’est engagé à faire le plus grand investissement de l’histoire canadienne en faveur de la formation des travailleurs.

Conformément à ces priorités, la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées, Carla Qualtrough, a annoncé aujourd’hui la publication du rapport du Conseil des Compétences futures intitulé
Le Canada – une nation axée sur l’apprentissage : une main-d’œuvre qualifiée et souple, prête à définir l’avenir.

Le rapport souligne l’importance que le gouvernement accorde à la formation d’une main-d’œuvre prospère et dynamique où chaque personne a une chance de réussir. Selon ce rapport, le perfectionnement des compétences tout au long de la vie est la clé pour créer une main-d’œuvre qualifiée et polyvalente qui alimentera la compétitivité et la prospérité économique à long terme du Canada. Ces principes cadrent parfaitement avec le discours du Trône, qui vise à :

  • créer un Canada plus fort et plus résilient;
  • renforcer la classe moyenne;
  • continuer de créer des emplois et d’augmenter la compétitivité à long terme fondée sur une croissance propre.


Le rapport présente cinq priorités clés pour l’édification d’une nation qui favorise l’apprentissage continu et des recommandations précises sur les mesures à prendre, ce qui nécessite la participation de tous les ordres de gouvernement, du secteur privé, des syndicats, des partenaires du secteur sans but lucratif et des peuples autochtones et des établissements d’enseignement et de formation. Ces cinq priorités sont les suivantes :

  1. Aider les Canadiens à faire des choix éclairés
  2. Égalité des chances en matière d’apprentissage permanent
  3. Développement des compétences pour favoriser l’autodétermination des peuples autochtones
  4. Approches nouvelles et innovatrices en matière de développement et de validation des compétences
  5. Développement des compétences pour un avenir durable


Les recommandations du rapport présentent des points de convergence parmi les différentes perspectives qu’ont entendues les membres du Conseil lors des consultations auprès de nombreux secteurs. Ces recommandations forment un appel à l’action clair s’adressant à tous les secteurs afin que les chercheurs d’emploi, les travailleurs, et les employeurs canadiens soient aptes à saisir les occasions qui se profilent dans un monde du travail en rapide évolution.

Citations

« Le rapport du Conseil des Compétences futures souligne l’importance de la collaboration et de l’innovation dans tous les secteurs pour créer une main-d’œuvre qualifiée, polyvalente et prête à façonner l’avenir. C’est un appel à l’action pour tous les Canadiens, afin qu’ils continuent à apprendre et acquièrent de nouvelles compétences, et que nous puissions créer des débouchés pour tous d’un bout à l’autre du pays. Ensemble, nous ouvrirons la voie pour que notre main-d’œuvre soit à l’avant-garde de la réflexion et de l’action novatrices, aujourd’hui et demain. » 
- La ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées, Carla Qualtrough

« Le Conseil reconnaît que la création d’une main-d’œuvre de classe mondiale – une main-d’œuvre qualifiée, polyvalente et prête pour un avenir inclusif – requiert une ouverture d’esprit et une volonté de faire les choses autrement, de prendre des risques, d’accueillir les technologies et d’exiger davantage de résultats de la part des Canadiens. Cela passe par la collaboration, l’innovation et la transformation. Nous sommes impatients de promouvoir ce rapport dans tout le Canada et d’en voir les résultats. » 
 Thierry Karsenti et Valerie Walker, coprésidents, Conseil des Compétences futures

Faits en bref

  • Le Conseil des Compétences futures est un groupe diversifié de représentants du milieu des affaires, de syndicats, du monde de l’éducation et de formation, d’organisations publiques, autochtones et sans but lucratif. Son mandat est de présenter des recommandations à la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées sur les priorités nationales et régionales liées au développement des compétences et à la formation des Canadiens. Ce rapport est le fruit de vastes consultations partout au Canada et auprès d’experts en la matière internationaux et nationaux.

  • Le gouvernement du Canada consacre près de 7,5 milliards de dollars par an, dans une centaine de programmes, pour financer le perfectionnement des compétences. Le gouvernement investit 225 millions de dollars dans les compétences futures sur quatre ans, et 75 millions de dollars par an par la suite, afin de garantir que les programmes gouvernementaux sont adaptés à l’avenir.

  • Selon le Sondage 2020 sur l’emploi et les compétences, publié le 20 mai 2020, près de la moitié des travailleurs du Canada s’inquiètent quant à la possibilité qu’eux-mêmes ou un membre de leur famille immédiate puissent trouver ou conserver un emploi stable à temps plein après la pandémie de COVID‑19. Selon ce même rapport, les travailleurs ont déclaré que la formation professionnelle contribue à leur capacité de réussite. Cependant, 50 % de la population active canadienne indique n’avoir bénéficié d’aucune formation professionnelle offerte par l’employeur au cours des cinq dernières années.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Renseignements à l’intention des médias :
Marielle Hossack
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées, Carla Qualtrough
819-654-5552
marielle.hossack@hrsdc-rhdcc.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Emploi et Développement social Canada
819-994-5559
media@hrsdc-rhdcc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :