La ministre Gould met en évidence l’abordabilité, l’apprentissage et la garde des jeunes enfants et le plan du gouvernement pour bâtir une économie qui fonctionne pour tous

Communiqué de presse

Le 8 novembre 2022         Toronto (Ontario)                 Emploi et Développement social Canada

Dans l’Énoncé économique de l’automne de 2022, le gouvernement du Canada a mis l’accent sur son plan pour continuer à gérer sainement l’économie et à être là pour les Canadiennes et les Canadiens. Afin d’aider les familles à faire face à l’augmentation des coûts, comme les prix plus élevés à la caisse, le gouvernement offre un soutien ciblé aux Canadiennes et aux Canadiens qui en ont le plus besoin, notamment en doublant le crédit pour la TPS pour 11 millions de Canadiens admissibles, en bonifiant l’Allocation canadienne pour les travailleurs afin d’aider 4,2 millions de Canadiens, et en éliminant de façon permanente les intérêts sur les prêts fédéraux aux étudiants et aux apprentis pour les diplômés d’aujourd’hui et de demain.

Aujourd’hui, la ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Karina Gould, a rencontré des membres du personnel ainsi que des éducatrices et éducateurs de la petite enfance du programme d’éducation de la petite enfance du Collège George Brown pour souligner les mesures que prend le gouvernement pour rendre la vie plus abordable pour des millions de Canadiennes et de Canadiens, notamment en réduisant les frais des services de garde d’enfants réglementés de moitié, en moyenne, pour les familles du Canada d’ici la fin de l’année. Cette mesure découle d’un investissement de plus de 27 milliards de dollars sur cinq ans dans le cadre du budget de 2021 afin de mettre sur pied un système pancanadien d’apprentissage et de garde des jeunes enfants avec les provinces et les territoires.

Le gouvernement met également en place son plan exhaustif visant à rendre le logement plus abordable, notamment en aidant les personnes à économiser en vue d’acheter une maison et en sévissant contre la revente précipitée de propriétés. Il présente aussi un plan ambitieux pour renforcer l’industrie et bâtir une économie carboneutre prospère afin d’offrir des possibilités et des emplois.

L’économie canadienne fait face à des vents contraires ressentis à l’échelle mondiale d’une position de force fondamentale : un taux de chômage qui frôle un creux historique, au moins 500 000 Canadiens de plus qu’avant la pandémie qui travaillent aujourd’hui, la plus forte croissance économique des pays du G7 cette année, une cote de crédit triple A et les plus faibles ratios de la dette nette au PIB et du déficit au PIB du G7. Les Canadiens devraient avoir la certitude que le gouvernement surmontera tous les obstacles et prospérera au cours des jours à venir.

Citations

« L’Énoncé économique de l’automne est un plan responsable du point de vue budgétaire qui vise à rendre la vie plus abordable et à faire croître l’économie pour créer des emplois bien rémunérés aujourd’hui et demain. Les Canadiens peuvent être certains que le gouvernement continuera d’être là et d’offrir du soutien ciblé et empreint de compassion aux personnes qui en ont le plus besoin. Cela suppose notamment de mettre en place un système de garde d’enfants abordable, qui repose sur les éducatrices et éducateurs de la petite enfance, en valorisant leur travail et en leur donnant le salaire, la formation et les occasions de perfectionnement dont ils ont besoin pour réussir. »

– La ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Karina Gould

Faits en bref

  • Le point d’ancrage budgétaire du gouvernement fédéral, soit l’élimination des déficits liés à la COVID‑19 et la réduction du ratio de la dette fédérale au PIB à moyen terme, demeure le même. Le ratio de la dette fédérale au PIB devrait reculer continuellement et suivre une trajectoire à la baisse plus prononcée que celle prévue dans le budget de 2022.

  • Les nouvelles mesures proposées dans l’Énoncé économique de l’automne de 2022 comprennent ce qui suit :

    1. Rendre la vie plus abordable

    • Éliminer les intérêts sur les prêts fédéraux aux étudiants et aux apprentis de façon permanente.
    • Créer une nouvelle Allocation canadienne pour les travailleurs trimestrielle pourvue de paiements anticipés automatiques afin de remettre plus d’argent plus rapidement dans les poches des travailleurs les moins bien payés.
    • Donner suite aux piliers clés du plan du gouvernement pour rendre le logement plus abordable, y compris la création d’un nouveau compte d’épargne libre d’impôt pour l’achat d’une première propriété, le doublement du crédit d’impôt pour l’achat d’une première habitation et l’assurance que ceux qui procèdent à la revente précipitée de propriétés paient leur juste part.
    • Réduire les frais de transaction des cartes de crédit pour les petites entreprises.
       

    2. Investir dans les emplois, la croissance et une économie qui fonctionne pour tous :

    • En lançant le nouveau Fonds de croissance du Canada, qui contribuera à attirer au Canada des milliards de dollars en investissements privés requis pour réduire les émissions du Canada, faire croître l’économie et créer de bons emplois;
    • En instaurant des crédits d’impôt à l’investissement importants pour les technologies propres et l’hydrogène propre qui aideront à créer de bons emplois et à faire du Canada un chef de file de la transition vers la carboneutralité;
    • En instaurant une nouvelle taxe sur les rachats d’actions par les sociétés publiques au Canada;
    • En mettant sur pied le Centre de formation pour les emplois durables et en investissant dans un nouveau volet lié aux emplois durables du Programme pour la formation et l’innovation en milieu syndical afin de doter les travailleurs des compétences requises pour les bons emplois d’aujourd’hui et de demain.
  • Le gouvernement du Canada a fait un investissement transformateur de plus de 27 milliards de dollars sur cinq ans dans le cadre du budget de 2021 afin de mettre sur pied un système d’apprentissage et de garde des jeunes enfants avec les provinces et les territoires. Tous les fonds combinés, y compris ceux pour l’apprentissage et la garde des jeunes enfants autochtones, totalisent jusqu’à 30 milliards de dollars sur cinq ans pour soutenir l’apprentissage et la garde des jeunes enfants.

  • Le gouvernement a aussi versé 420 millions de dollars en 2021‑2022 aux provinces et aux territoires pour recruter et maintenir en poste les éducatrices et éducateurs de la petite enfance au moyen d’initiatives comme des subventions et des bourses destinées aux étudiants qui poursuivent des études en éducation de la petite enfance.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour les demandes des médias, veuillez contacter :

Mohammad Hussain
Attaché de presse
Cabinet de la ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Karina Gould
mohammad.a.hussain@hrsdc-rhdcc.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Emploi et Développement social Canada
819-994-5559
media@hrsdc-rhdcc.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter

Détails de la page

Date de modification :