Plan de gestion de la réserve nationale de faune de Bradwell

Information sur le document

Remerciements :

Barbara Bleho et Darcy Henderson du Service canadien de la faune d’Environnement Canada ont élaboré ce plan de gestion. Merci à John Trevor (Canards Illimités Canada) et aux employés du Service canadien de la faune qui ont participé à l’élaboration ou à la révision du document : Renny W. Grilz et Allison Henderson.

Des exemplaires de ce plan de gestion sont disponibles aux adresses suivantes :

Environnement Canada
Informathèque
10, rue Wellington, 23 e étage
Gatineau (Québec) K1A 0H3
Téléphone : 819-997-2800
Ligne sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Télécopieur : 819-994-1412
Appareil de télécommunication pour sourds (ATS) : 819-994-0736
Informathèque Courriel Environnement Canada - Service canadien de la faune
Région des Prairies et du Nord
9250 - 49 e rue Nord-Ouest
Edmonton (Alberta) T6B 1K5
Site Web d’Environnement Canada - Aires protégées

À propos des aires protégées et des plans de gestion d’Environnement Canada

Qu’est-ce qu’une aire protégée d’Environnement Canada?

Environnement Canada établit des réserves nationales de faune terrestres et marines à des fins de conservation, de recherche et d’interprétation. Les réserves nationales de faune sont créées afin de protéger les oiseaux migrateurs, les espèces en péril ainsi que d’autres espèces sauvages et leurs habitats. Les réserves nationales de faune sont établies aux termes de la Loi sur les espèces sauvages du Canada et visent principalement la protection des espèces sauvages. Des refuges d’oiseaux migrateurs sont établis aux termes de la Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux migrateurs et offrent un refuge pour les oiseaux migrateurs dans le milieu marin et terrestre.

Quelle est la superficie du réseau d’aires protégées d’Environnement Canada?

Le réseau d’aires protégées comprend 54 réserves nationales de faune et 92 refuges d’oiseaux migrateurs couvrant plus de 12 millions d’hectares dans toutes les régions du Canada.

Qu’est-ce qu’un plan de gestion?

Un plan de gestion procure un cadre de décision en matière de gestion. Il guide la prise de décision par le personnel d’Environnement Canada, notamment en ce qui concerne l’émission de permis. La gestion s’effectue de façon à maintenir l’intégrité écologique de l’aire protégée et des attributs pour lesquels celle-ci a été désignée. Environnement Canada élabore un plan de gestion pour chaque aire protégée en consultation avec les Premières Nations et d’autres parties intéressées.

Un plan de gestion précise les activités autorisées et celles qui ne peuvent être menées qu’en vertu d’un permis. Il peut aussi décrire les améliorations qu’il faut apporter à l’habitat et préciser à quel endroit et à quelle période ces améliorations doivent être faites. Un plan de gestion doit identifier les droits des Autochtones et les pratiques admissibles au titre des accords sur les revendications territoriales. De plus, les mesures prises en vue de la conservation des espèces ne doivent pas être incompatibles avec la législation provinciale applicable sur la protection de la faune de la province où se trouve l’aire protégée.

En quoi consiste la gestion d’une aire protégée?

Les activités de gestion comprennent la surveillance des espèces sauvages, la conservation et l’amélioration des habitats fauniques, des inspections régulières, l’application des règlements ainsi que l’entretien des installations et des infrastructures. La recherche est également une

importante activité réalisée dans les aires protégées; par conséquent, le personnel d’Environnement Canada effectue ou coordonne des activités de recherche dans certains sites.

Série de plans de gestion

Toutes les réserves nationales de faune doivent avoir un plan de gestion. Tous les plans de gestion seront initialement réexaminés cinq ans après leur approbation initiale et, par la suite, tous les 10 ans.

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus sur les aires protégées d’Environnement Canada, veuillez visiter le site Web du Ministère ou communiquer avec le Service canadien de la faune.

Réserve nationale de faune de Bradwell

La réserve nationale de faune de Bradwell (RNF) a été établie en 1968 en vue de faciliter l’exploitation du projet Baldwin de Canards Illimités Canada (CIC) au profit de la sauvagine et d’autres oiseaux aquatiques. Le projet Baldwin de CIC, amorcé en 1968, est un programme de gestion de l’habitat de la sauvagine qui vise à maximiser la reproduction de cette espèce.

L’écozone des Prairies du Canada est l’une des écozones les plus modifiées au Canada et également l’un des plus importants habitats pour la sauvagine migratrice en Amérique du Nord. Au cours des 100 dernières années, la plus grande partie de l’habitat naturel de la sauvagine a été considérablement modifiée par l’agriculture, puisque de nombreuses terres humides ont été drainées et la plupart des milieux secs ont été utilisés pour des cultures annuelles. Les sécheresses qui causent l’assèchement complet des petits bassins des terres humides sont particulièrement préoccupantes, car elles exacerbent les conséquences négatives des changements d’affectation des terres sur l’habitat de la sauvagine. Les efforts de conservation de la sauvagine en cours à la RNF de Bradwell visent à accroître l’accès à des plans d’eau suffisamment alimentés et à un couvert de nidification composé de plantes vivaces.

Les habitats de la RNF de Bradwell englobent cinq bassins de terres humides gérés qui occupent 30 % de la propriété, dans une matrice de prairie mixte indigène, de prairies cultivées et de petites parcelles de tremblaie. En 1968, 37 % de la propriété de 123 ha étaient utilisés comme terres agricoles cultivées pour les cultures annuelles. À la fin des années 1970, Environnement Canada a réparti sur les terres cultivées quatre mélanges de semences de graminées vivaces afin d’agrandir l’aire et la variété des couverts de nidification pour la sauvagine. En l’absence de perturbations, la plus grande partie de la prairie indigène restante et des lisières des terres humides ont été envahies par des espèces envahissantes. Les niveaux d’eau dans les bassins des terres humides sont régulés par le personnel de CIC à l’aide d’un réseau de digues et de fossés artificiels qui tirent l’eau d’un canal relié en amont à la rivière Saskatchewan Sud. Cet apport d’eau garanti provenant de la rivière aide à maintenir les niveaux d’eau et la végétation émergente dans les marais même lors de périodes de sécheresse saisonnières ou pluriannuelles.

La RNF de Bradwell abrite plus de 100 espèces d’oiseaux, y compris une concentration importante d’oiseaux aquatiques pendant les haltes migratoires et la reproduction, comme le Fuligule à tête rouge (Aythya Americana) et le Fuligule à dos blanc (Aythya valisineria). Plus de la moitié des sauvagines en Amérique du Nord et de nombreux autres oiseaux aquatiques nichent dans les Prairies canadiennes et dans les États adjacents. La région est également une aire de reproduction importante pour les oiseaux migrateurs qui nichent plus au nord, comme la Petite Oie des neiges (Chen caerulescens) et l’Oie rieuse (Anser albifrons). À l’avenir, la RNF de Bradwell continuera à assurer un site de nidification important pour les sauvagines migratrices par la gestion active des habitats des zones humides et des milieux secs.

L’accès public pour la chasse et l’observation de la faune à pied est permis à la RNF de Bradwell.

Il est entendu que le présent plan de gestion ne porte pas atteinte à la protection des droits existants -- ancestraux ou issus de traités -- des peuples autochtones du Canada découlant de leur reconnaissance et de leur confirmation au titre de l’article 35 de la Loi constitutionnelle de 1982.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :