#ImmigrationÇaCompte dans le nord du Canada - Brancher le Nord du Canada

Brancher le Nord du Canada

25 février 2021

Partager :

Samer Bishay

Internet aide les Canadiens à rester en contact et c’est encore plus vrai pendant la pandémie de COVID-19. Cela étant dit, les habitants des communautés éloignées du Nord du Canada ont parfois de la difficulté à obtenir une connexion stable.

Améliorer l’accès à Internet des communautés nordiques du Canada est la mission que s’est donnée Samer Bishay. À titre de fondateur et de président de Iristel and Ice Wireless, qui est à la fois l’une des plus grandes entreprises de télécommunications du Canada et l’une de celles qui connaissent la croissance la plus rapide, Samer travaille à la mise en place d’infrastructures qui permettent aux habitants de villes comme Iqaluit et Inuvik, où l’accès à Internet est limité, de profiter d’une connexion à Internet haute vitesse.

« L’absence d’infrastructures adéquates dans le Nord du Canada met la population à risque pendant une crise comme celle de la pandémie de COVID-19 », affirme Samer. C’est la raison pour laquelle il s’est affairé à accroître la capacité en matière de télécommunications de la communauté au moment où elle en a le plus besoin.

Lorsque la COVID-19 a fait son apparition au Canada, Samer a élargi le réseau cellulaire présent à Iqaluit de façon à offrir aux habitants une connexion à Internet rapide, abordable et fiable. Selon Gordon Parrill, qui habite à Iqaluit, « Ice Wireless offre un forfait de connexion cellulaire sans aucune limite d’utilisation des données qui a permis aux habitants de réaliser des économies pouvant atteindre 75 % sur leurs coûts de connexion. Pour moi, c’est un cadeau que Samer a fait aux habitants d’Iqaluit ».

Depuis la création de son entreprise à Markham, en Ontario, en 1999, Samer s’est fixé l’objectif de combler le fossé numérique en permettant aux Canadiens de toutes les régions du pays de rester en contact.

Le maire de Markham, Frank Scarpitti, applaudit les efforts déployés par Samer : « Les membres de notre communauté sont immensément fiers de la contribution de Samer, à Markham comme ailleurs au Canada. L’entreprise de Samer a investi dans un important projet de développement (un immeuble de bureaux de 5 étages) qui créera plus d’emplois de grande qualité dans le domaine des technologies à Markham ».

Né en Égypte, Samer a immigré au Canada avec sa famille lorsqu’il avait 12 ans. « Le rêve canadien est à la portée de tous ceux qui sont prêts à prendre le risque de lancer une entreprise et de travailler à la faire prospérer à long terme », affirme Samer. Il ajoute : « J’ai décidé de dédier ma vie à aider d’autres personnes à rester en contact au moyen de produits et de services de télécommunications abordables et accessibles. »

Samer, qui est diplômé de l’Université York, a travaillé comme ingénieur pour l’Agence spatiale canadienne avant de lancer Iristel. Il s’est vu décerner plusieurs prix, dont le prix du jeune entrepreneur du magazine Profit, à titre de plus jeune PDG d’une entreprise figurant au palmarès des 100 entreprises situées au Canada ayant réalisé le plus de profits. Il attribue une grande partie de sa réussite au fait de vivre dans un pays où les occasions abondent.

Profil d’immigration : secteur des affaires du Canada

Faits en bref

  • Les immigrants représentent 33 % de tous les propriétaires d’une entreprise ayant des employés rémunérés, et sont à l’origine de la création d’importants emplois locaux dans tous les secteurs de l’économie canadienne.
  • Plus de 600 000 immigrants travaillent à leur compte dans l’ensemble du pays, et plus de 260 000 d’entre eux ont des employés rémunérés.
  • Plus de 47 000 immigrants occupent un poste de cadre supérieur dans l’ensemble du pays.
  • Près de 500 000 immigrants qui travaillent au Canada sont diplômés dans un domaine lié aux sciences, aux technologies, au génie ou aux mathématiques.

Ce qui pourrait aussi vous intéresser ...

Promouvoir les soins aux patients à Iqaluit

Une infirmière qualifiée a peut être confondu l’île de Baffin et la ville de Banff, mais c’est ce qui l’a conduite à promouvoir la continuité des soins dans les collectivités du Nord du Canada.

Animer toute la ville grâce au pouvoir de la danse

De paysagiste à pompier volontaire, puis d’ambulancier à fondateur d’une troupe de danse, il y a peu de choses que Louis Gaëtan n’a pas faites pour sa communauté depuis son arrivée au Canada en 2012.

La lutte contre l’insécurité alimentaire dans le Nord canadien

La banque alimentaire Arctic Food Bank – fondée par le Muslim Welfare Centre et dont le personnel se compose d’immigrants et d’Autochtones bénévoles – fournit des services à des centaines de résidents d’Inuvik depuis 2015.

Voir tous les récits

 Obtenez des mises à jour par courriel

Recevez, à même votre boîte de réception, des renseignements sur les récits, les mises à jour et les événements liés à l’#ImmigrationÇaCompte.

Abonnez-vous

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :