#ImmigrationÇaCompte à Saskatoon, Saskatchewan - Recruter des talents mondiaux du secteur de la technologie afin de soutenir les entreprises

Recruter des talents mondiaux du secteur de la technologie afin de soutenir les entreprises

30 août 2022

Partager :

Répondre à la demande de l’industrie minière au moyen de l’immigration

Cette vidéo est aussi disponible en HD sur YouTube. Partagez-la dans votre réseau social ou incorporez-la dans votre site.

Transcription: « L’immigration ça compte à Saskatoon, en Saskatchewan  »

Durée de la vidéo : 3 minutes, 07 secondes

Une musique de piano inspirante joue tout au long de la vidéo.

 Vue aérienne du centre-ville enneigé de Saskatoon et de la rivière Saskatchewan.

Le texte qui suit apparaît à l’écran : « L’immigration, ça compte pour les entreprises canadiennes : Vendasta, Saskatoon (Saskatchewan) ».

Brendan : Vendasta a été fondée en janvier 2008.

Le logo de Vendasta apparaît sous un panneau de bâtiment indiquant « Saskatoon Square ».

Brendan King consulte son téléphone devant la fenêtre de son bureau, qui donne sur le centre-ville de Saskatoon.

Le texte qui suit apparaît à l’écran : « Brendan King, cofondateur et PDG de Vendasta ».

Brendan tape sur l’ordinateur posé sur son bureau.

Brendan : Avec la plateforme Vendasta, nos revendeurs sont en mesure de fournir aux petites entreprises tout ce dont elles ont besoin, d’un site Web au commerce électronique. Tout ce dont elles ont besoin pour gérer leur entreprise.

Un panneau indique « Bienvenue à Vendasta ».

Des trophées sont exposés sur une étagère et des coupures de presse encadrées sont accrochées au-dessus. L’une des coupures de presse montre une photo de Brendan King, le titre est « Une entreprise de technologie de la saskatchewan obtient 120 M$ ».

Brendan : Vendasta a connu une croissance rapide au fil des ans. Nous sommes passés à près de 600 personnes et, en 2020, nous avons dû embaucher plus de 100 personnes en 1 seule année.

Vue aérienne de l’immeuble occupé par Vendasta.

Brendan sort d’un ascenseur. Il salue les employés de la main en traversant le bureau. Il va voir une employée à son bureau et ils discutent un peu.

Une employée montre quelque chose à un autre sur son écran.

Vue aérienne du centre-ville de Saskatoon.

Brendan : L’industrie du logiciel au Canada connaît une croissance très rapide et il y a beaucoup de concurrence pour les talents. Nous nous sommes associés à des universités locales pour constituer un bassin de talents et nous nous en sommes très bien sortis, mais à un moment donné, nous avons eu besoin de plus d’expérience, alors nous avons commencé à nous tourner vers l’étranger pour faire venir des gens au Canada.

Jean est assise dans son bureau et travaille sur son ordinateur.

Jean : Nous avions besoin de gestionnaires de produit, de développeurs, de personnes ayant de l’expérience de la gestion de grandes entreprises de logiciel‑service. Et nous étions inquiets, car nous savions que nous serions en concurrence avec des centres comme Toronto et Vancouver…

Le texte qui suit apparaît à l’écran : « Jean Parchewsky, VP des Opérations relatives au personnel pour Vendasta ».

Jean est en vidéoconférence avec un collègue et prend des notes.

Série d’images de bureau : 2 personnes parlent dans une salle de conférence, de grands espaces ouverts sont remplis de rangées de personnes en train de travailler à leur bureau.

Jean : … et nous avons été vraiment surpris parce que les gens étaient vraiment enthousiastes à l’idée de déménager à Saskatoon, car le coût de la vie y est moins élevé, ce qui leur permettait d’accéder à la propriété et d’avoir un endroit sûr pour élever leur famille.

Vues aériennes du pont Broadway et de la rivière Saskatchewan, s’éloignant du centre‑ville vers une zone plus résidentielle.

Un homme fait une présentation. Des employés de Vendasta sont assis à des tables rondes et écoutent.

Un homme fait une présentation. Les auditeurs applaudissent à la fin de la présentation.

Jean : Le fait de pouvoir embaucher des personnes de différents pays et aux expériences diverses a vraiment accéléré notre croissance. Certains jours, il y a 21 nouvelles recrues.

Des dîners sont alignés sur une longue table. Les employés se rassemblent et se servent.

Jean : Tous les vendredis, nous nous retrouvons pour dîner et les employés parlent un peu de leurs origines, de ce qu’ils font pour s’amuser et de leur travail chez Vendasta.

Jean mange à une table ronde avec quelques collègues. L’un d’entre eux est Tiago.

Tiago sort de chez lui.

Le texte qui suit apparaît à l’écran : « Tiago Braccialli, ingénieur‑cadre chez Vendasta ».

Tiago : J’ai commencé à travailler pour Vendasta en 2019 en tant que développeur de logiciels. Maintenant, j’occupe le poste d’ingénieur‑cadre et je m’occupe de 2 équipes de développeurs. Je joue le rôle de mentor pour les membres de mon équipe et pour d’autres employés à qui j’enseigne à être plus sûrs d’eux‑mêmes lorsqu’ils doivent communiquer leurs connaissances et parler de leurs réalisations.

Tiago est assis dans une réunion avec son équipe de développeurs. L’équipe de Tiago lui montre son travail sur un ordinateur portable.

Tiago marche avec un collègue le long de la rivière Saskatchewan. Ils rient.

Tiago : Je suis né au Brésil. Le Canada est un pays qui m’a toujours attiré, en raison de son climat, mais aussi de ses gens et de sa culture. J’ai toujours senti que je devais venir ici.

Un match de curling se déroule dans un stade. Tiago est parmi les spectateurs.

Tiago récupère son courrier dans sa boîte aux lettres.

Tiago est en appel vidéo avec sa femme, que l’on peut voir sur l’écran d’une tablette posée sur le comptoir de la cuisine. Tiago et sa femme parlent et rient ensemble.

Tiago : Maintenant, j’ai enfin acheté ma première maison et ma femme sera bientôt de retour. Elle étudie pour devenir pharmacienne et elle est très enthousiaste à l’idée de venir travailler dans des pharmacies ici, alors je suis impatient qu’elle revienne.

Jean prend un café avec Tiago dans la salle à manger de Vendasta.

Jean : La partie la plus gratifiante d’accueillir des familles au Canada et dans notre entreprise a été de voir toute la famille venir s’installer ici.

Un homme se tient debout et discute avec une femme qui est assise à son bureau.

Une photo de Tiago, de sa femme et de leurs amis est accrochée sur la porte du réfrigérateur de Tiago. Tiago et sa femme sourient sur une autre photo encadrée.

Jean : Vous savez, vous rencontrez des gens et vous pouvez dire qu’ils sont vraiment excités. Ils ont rêvé toute leur vie de déménager au Canada. C’est amusant de pouvoir leur offrir des expériences comme la première fois qu’ils assistent à un match de curling ou qu’ils voient de la neige.

Lors du match de curling, les employés de Vendasta encouragent l’équipe. Un employé prend des photos du match.

Vue aérienne du pont Broadway.

Sur une place surplombant la rivière Saskatchewan, Tiago et une famille prennent un café à l’extérieur. La jeune fille joue dans la neige. Ils rient tous ensemble en regardant de l’autre côté de la rivière.

Jean : Lorsque les conjoints des employés viennent à certains de nos événements et que je peux leur parler de ce qu’ils font, c’est vraiment gratifiant de voir comment ils sont également accueillis ici et comment ils sont capables de contribuer et de redonner.

Fondu au noir.

Le texte qui suit apparaît à l’écran : « Le Canada attire des talents étrangers pour les entreprises ».

Le texte disparaît.

Le texte qui suit apparaît à l’écran : « Pour en savoir plus, consultez Canada.ca/embauchez-immigrants et Canada.ca/immigration-ca-compte ».

Le texte s’estompe.

La signature ministérielle d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada apparaît à l’écran, suivie du mot-symbole Canada.

Profil d’immigration : Saskatoon, Saskatchewan

Faits en bref

Le saviez-vous?

  • Le secteur canadien de la technologie devrait connaître une croissance de 5,3 % en 2022 et de 22,4 % entre 2021 et 2024. Le secteur de la technologie de la Saskatchewan a connu une croissance de 38 % depuis 2010.

Ce qui pourrait aussi vous intéresser ...

Introduction de nouvelles techniques agricoles dans l’Ouest canadien

Grâce à la technologie des serres solaires, un géologue chinois aide les agriculteurs albertains à prolonger leur saison de croissance.

Stimuler l’économie dans une petite ville de la Saskatchewan

L’histoire d’une immigrante néerlandaise qui a créé des emplois et stimulé l’économie dans une petite ville des Prairies.

Créer des possibilités pour les ingénieurs canadiens de demain

Autrefois une étudiante étrangère dans les couloirs de l’université, l’éminente femme d’affaires Gina Cody a laissé sa marque… et son nom…. à la Faculté de génie et d’informatique de l’Université Concordia, qu’elle a dotée d’un fonds de 15 millions de dollars.

Voir tous les récits

 Obtenez des mises à jour par courriel

Recevez, à même votre boîte de réception, des renseignements sur les récits, les mises à jour et les événements liés à l’#ImmigrationÇaCompte.

Abonnez-vous

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :