Transfert à l’intention du Service de police d’Anishinabek

  • La Défense nationale continue de s’appuyer sur les progrès réalisés afin de faire avancer la réconciliation avec les communautés autochtones et d’appuyer l’autodétermination de ses peuples.
  • Dans le présent budget supplémentaire des dépenses, la Défense nationale demande le transfert de 754 000 dollars à Sécurité publique Canada afin d’appuyer le Service de police d’Anishinabek.
  • Le transfert fait partie d’un engagement de 10 ans évalué à 7,7 millions de dollars en vue d’appuyer le Service de police d’Anishinabek, qui remplacera la Police provinciale de l’Ontario à l’ancien camp Ipperwash.
  • Nous sommes heureux que les fonds servent à appuyer le Service de police d’Anishinabek afin qu’il fournisse des services de police communautaire adaptés à la culture autochtone à l’ancien camp Ipperwash.
  • Nous continuerons de travailler ensemble afin que les peuples autochtones prennent leurs propres décisions au sujet de leurs communautés et pour celles-ci.

Faits saillants

  • En 2019, la Défense nationale a conclu un protocole d’entente afin de fournir au Service de police d’Anishinabek la somme de 7,7 millions de dollars sur une période de 10 ans (2019-2029).
  • L’accord comprend de l’aide complémentaire, soit trois officiers à temps plein, un administrateur de tribunal à temps partiel ainsi que des fonds pour de l’équipement et des infrastructures.
  • Les fonds transférés au Service de police d’Anishinabek sont administrés par le Programme des services de police des Premières Nations de Sécurité publique Canada.
  • L’ancien camp Ipperwash fait partie du territoire de la Première Nation des Chippewas de Kettle et Stony Point.

Précisions

  • En avril 2019, la Défense nationale a conclu un protocole d’entente avec le Service de police d’Anishinabek (SPA).
  • Le Programme des services de police des Premières Nations de Sécurité publique Canada permet au Service de police d’Anishinabek de remplacer graduellement la Police provinciale de l’Ontario et de fournir des services de police à l’ancien camp Ipperwash, qui fait partie du territoire de la Première Nation des Chippewas de Kettle et Stony Point.
  • Cela permettra d’améliorer les relations avec la Première Nation des Chippewas de Kettle et Stony Point et de fournir à la Défense nationale un accès constant et sécuritaire à l’ancien camp Ipperwash, afin qu’on y poursuive les travaux de dégagement liés aux munitions explosives non explosées et l’étude sur l’environnement et l’assainissement du camp.

Rapport annuel de 2019 sur le SPA

  • Si l’on se fie au Rapport annuel de 2019 sur le SPA, le transfert des responsabilités des services de police de la Police provinciale de l’Ontario à la SPA a posé des défis.
  • Le rapport énonce que les résidents de l’ancien camp Ipperwash entretiennent encore de l’animosité envers la police en général, étant donné qu’il y a plus de 20 ans, Dudley George a été tué par balle par la Police provinciale de l’Ontario.
  • Le rapport fait également état du fait qu’en général, les résidents refusaient de communiquer avec la Police provinciale de l’Ontario afin de signaler un incident, de sorte que beaucoup de problèmes n’ont pas été contrôlés depuis plus de 20 ans.
  • Le SPA a travaillé avec diligence à tisser des relations de travail positives avec les résidents, dans l’espoir qu’à l’avenir, ils se sentent à l’aise d’appeler la police lorsqu’ils ont besoin d’aide.

Version 5; 20-02-2020 – Source : Directeur – Budget, onglet (ébauche); DA Parl, Budget supplémentaire des dépenses (B) 2019

Haut de page

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :