Services internes

Description

On entend par services internes les groupes d’activités et de ressources connexes que le gouvernement fédéral considère comme des services de soutien aux programmes ou qui sont requis pour respecter les obligations d’une organisation. Les services internes renvoient aux activités et aux ressources de 10 catégories de services distinctes qui soutiennent l’exécution des programmes au sein de l’organisation, sans égard au modèle de prestation des services internes du ministère. Les 10 catégories de services sont : services de gestion et de surveillance, services des communications, services juridiques, services de gestion des ressources humaines, services de gestion des finances, services de gestion de l’information, services des technologies de l’information, services de gestion des biens, services de gestion du matériel et services de gestion des acquisitions.

Faits saillant de la planification

Nous continuerons à appliquer des pratiques innovatrices, élaborées par l'expérience, à la façon dont nous organisons nos activités opérationnelles et ministérielles. Pour donner un exemple de ces pratiques innovatrices, des programmes pilotes ont récemment permis de cerner de nouvelles approches potentielles pour les procédures d'autorisation de sécurité et le processus de dotation pour le personnel civil. À l'avenir, nous continuerons à utiliser notre capacité croissante d'analyse des programmes, dont l'établissement d'une nouvelle équipe d'analyse opérationnelle au sein du bureau de l'agent en chef des données afin d'identifier des opportunités par la mesure du rendement, les jalons, et les examens d’activités des processus opérationnels afin d'entraîner un changement graduel et des améliorations transformationnelles.

Gestion et planification des finances

La gestion et la planification des finances constitueront des facteurs clés qui permettront à l’institution de mettre en œuvre PSE et de voir à assurer l’efficacité de la surveillance et de la responsabilité. Bien que la Défense soit responsable de la mise en œuvre de PSE, elle sera appuyée par une équipe de finances qui continuera de définir et de mettre en œuvre un nouveau modèle de financement lié à la gestion des immobilisations (le Ministère planifiera toutes les immobilisations selon la comptabilisation d’exercice et le financement en fonction de la comptabilité de caisse). La gestion et planification des finances se penchera sur le développement d’un mécanisme viable pour obtenir des systèmes de planification analytique d’entrepise et des outils qui permettra de mieux informer dans la prise de décision.

Le Ministère élaborera et mettra en œuvre un programme de surveillance du rendement pour la gestion de son Plan d’investissement. Le Plan d’investissement 2018 est fondé sur PSE, qui a mis en place des changements importants à la façon dont les investissements sont régis et approuvés, afin de voir à ce que l’Équipe de la Défense dispose de la souplesse voulue pour gérer efficacement les principaux investissements. La Défense nationale publiera le prochain Plan d’investissement en 2018 et mettra à jour le Plan aux trois ans par la suite, afin de voir à ce que les Canadiens comprennent bien nos priorités en matière d’investissements et à ce que l’industrie soit davantage en mesure de répondre aux besoins en capacité des Forces armées canadiennes et afin de réaliser l’engagement du gouvernement à l’égard de la transparence, des résultats et de la responsabilisation.

Gestion des ressources humaines civiles

La gestion efficace des ressources humaines civiles est essentielle et constituera un facteur clé dans la mise en œuvre de Protection, Sécurité, Engagement. Notre défi consistera à définir les besoins à venir en effectifs civils afin de voir à ce que les bonnes personnes soient en poste afin mener à bien les initiatives décrites dans la politique de défense. Nous continuerons de mettre en œuvre une série d’initiatives flexibles, novatrices, et axés sur les résultats de transformation des activités qui permettrons d’établir des capacités de ressources humaines cohérentes et stratégiques. Par exemple, ce qui comprendra un service nationale d’un modèle de prestation pour la dotation et la classification.

Les problèmes continus concernant Phénix et la rémunération des employés civils nécessitent l’adoption d’une démarche plus active, et nous sommes en voie de mettre sur pied une équipe de spécialistes de la rémunération qui seront en mesure de régler les problèmes de paye des employés. Nous sommes en voie de mettre en œuvre un certain nombre d’initiatives qui se traduiront par une plus grande efficacité de nos fonctions de dotation et de classification, ce qui comprend l’allègement du fardeau administratif et la diminution des délais de traitement. En collaborant étroitement avec l’organisation de la dirigeante principale des données, nous accroissons notre capacité de mesurer le rendement et fournissons aux décideurs principaux des renseignements et des analyses sur les effectifs civils. À moyen terme, un certain nombre d’investissements clés seront effectués et favoriseront un milieu de travail sain, respectueux et inclusif et permettront la réalisation des priorités du gouvernement du Canada.

Genre, diversité et inclusion

La Défense nationale a créé un centre de responsabilité conjoint pour la mise en œuvre de l'analyse comparative sur les sexes plus (ACS+) dans toute l'institution, afin de respecter les engagements du gouvernement formulés dans PSE et en réponse au Rapport de 2015 du vérificateur général du Canada au sujet de la mise en œuvre de l'analyse comparative sur les sexes (ACS). Du côté des FAC, cette fonction est mandatée par une directive de 2016 du Chef d’état-major de la Défense d'offrir de l'expertise sur l'ACS+ en ce qui concerne les opérations des FAC, dont la mise en œuvre du plan d'action du Canada sur les femmes, la paix et la sécurité dans les opérations. Du côté du Ministère de la Défense nationale (MDN), cette fonction est mandatée par une directive du Sous-ministre et est responsable d'offrir une expertise opportune sur le genre, la diversité et l'inclusion (GDI) dans toutes les fonctions ministérielles civiles, en complément du travail particulier aux ressources humaines que l'équipe des ressources humaines entreprend déjà.

L'approche de l'équipe GDI du MDN repose sur quatre volets : 1) l'instruction, 2) l'expertise, 3) l'alignement des processus et systèmes, et 4) la supervision, la surveillance et les rapports. Ce centre de responsabilité supervisera l'intégration des exigences additionnelles de l'ACS+ dans le travail de l'équipe de la Défense, dont la prestation d'instruction de défense spécialisée et d'outils aux conseillers sur le genre, de même que des points centraux et la création d'une communauté professionnelle civile-militaire sur l'ACS+. Nous entreprendrons aussi une évaluation des obstacles pour les genres et la diversité de même que les idées préconçues dans les fonctions, processus opérationnels et les systèmes principaux du MDN, dont l'approvisionnement, l'infrastructure et l'environnement, les GI/TI, les finances, la politique et la recherche, en vue d'identifier 3 ou 4 initiatives clé pour illustrer l'application de l'ACS+ à toutes les responsabilités essentielles de la Défense au-delà des ressources humaines.

Communiquer avec les Canadiens

L’ouverture et la transparence favorisent une meilleure compréhension par la population des questions et des défis en matière de défense. Pendant que nous mettrons en œuvre Protection, Sécurité, Engagement, nous ferons connaître régulièrement nos progrès, ce qui comprend les délais prévus, les principaux jalons et le financement. L’engagement auprès des intervenants sera au cœur de notre démarche de communications à volets multiples. En communiquant les progrès que nous réalisons dans les initiatives de la Défense, nous pourrons nous concentrer sur l’obtention de résultats.

Nouveau quartier général de la Défense nationale

Au début de 2017, l’Équipe de la Défense de la région de la capitale nationale (RCN) a commencé à s’installer dans des locaux de pointe récemment rénovés situés dans l’ouest d’Ottawa, que l’on appelle le Quartier général de la Défense nationale ou QGDN (Carling). Ce déménagement est une entreprise d'envergure et a lieu dans le cadre d’un plan plus large visant à regrouper l’empreinte de la Défense, pour qu’elle passe de plus de 40 emplacements dans la RCN à environ sept. Au moins 8 500 employés de la région déménageront à ce nouveau QGDN en plusieurs étapes. Il est prévu qu'environ 4 000 personnes déménageront pendant la phase II, qui commencera à la fin de l'automne 2018 jusqu'à l'été 2019. Le déménagement du QGDN augmentera l'efficacité et diminuera les frais de locaux et de fonctionnement pour le gouvernement du Canada. Il devrait permettre aux contribuables d’économiser 750 millions de dollars sur une période de 25 ans. De plus, les nouvelles installations favoriseront la collaboration et permettront au personnel de travailler dans un environnement plus sain, plus moderne et plus sécuritaire.

Ressources financières budgétaires (en dollars)

Budget principales des dépenses 2018-2019 Dépenses prévues
2018-2019
Dépenses prévues
2019-2020
Dépenses prévues
2020-2021
632 291 994 632 291 994 636 396 708

643 024 471

Ressources humaines (équivalents temps plein)

Nombre d’équivalents temps plein prévus
2018–2019
Nombre d’équivalents temps plein prévus
2019–2020
Nombre d’équivalents temps plein prévus
2020–2021
3 245,93 3 248,62 3 251,32

Remarque : Les renseignements sur les ressources financières et les ressources humaines lié au répertoire des programmes de la Défense nationale sont accesibles dans l’InfoBase du GC liii.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :