La ministre de la Santé annonce du financement pour des projets qui encourage les Canadiens à abandonner le tabac

Communiqué de presse

Les projets financés aideront également les jeunes à cesser le vapotage

31 mai 2020                   Ottawa (Ontario)             Santé Canada

Le tabac est la principale cause évitable de décès prématuré et de maladie au Canada. Bien que des progrès aient été réalisés au fil des ans pour réduire le tabagisme chez les Canadiens, celui-ci demeure un problème de santé publique important. Nous remarquons également la tendance inquiétante du vapotage chez les jeunes canadiens, qui pose des risques à leur santé et qui pourrait également mener à la dépendance à la nicotine.

Afin de souligner la Journée mondiale sans tabac, l’honorable Patty Hajdu, ministre de la Santé, a annoncé un financement de près de 4,8 millions de dollars pour des organismes partout au pays et des services qui aideront les Canadiens à cesser le tabac et réduiront le taux de vapotage chez les jeunes.

Le gouvernement du Canada connait les effets nocifs sur la santé qu’ont le tabagisme et le vapotage chez les jeunes. C’est pour cette raison que nous poursuivons la Stratégie canadienne sur le tabac. Nous avons investi près de 330 millions de dollars dans cette stratégie, qui vise à réduire le tabagisme à moins de 5 % d’ici 2035 pour aider les Canadiens et les Canadiennes à cesser de fumer et pour continuer à protéger les jeunes et les non-fumeurs contre la dépendance à la nicotine.

Nous savons que cesser de fumer et d’utiliser le tabac n’est pas chose facile. Mais ceux qui veulent le faire n’ont pas à le faire seuls. Nous continuerons à travailler en partenariat avec des organisations de partout au pays afin de réduire le taux de vapotage chez les jeunes et de protéger la santé et la sécurité de tous les Canadiens.

Citations

« Le tabagisme demeure toujours une des causes principales de décès au Canada et la hausse du taux de vapotage et la dépendance à la nicotine chez les jeunes sont encore plus troublantes. La Journée mondiale sans tabac nous rappelle à tous des effets nocifs graves qu’ont le tabagisme et le vapotage sur la santé, et des mesures que nous prenons pour aider ceux qui veulent cesser l’usage du tabac. Nous avons fait de grands progrès, mais nous devons poursuivre nos travaux pour prévenir les méfaits associés au tabac et réduire le taux de vapotage chez les jeunes canadiens. »

L’honorable Patty Hajdu
Ministre de la Santé

« Pour réaliser des progrès par rapport aux défis de santé publique comme le tabagisme, il faut des efforts concertés de tous les ordres de gouvernement, d’organismes de bienfaisance en santé, de chercheurs et de cliniciens. Le soutien fourni par le PUDS de Santé Canada pour le projet Addressing Knowledge Gaps Important to Tobacco Regulation permet à Physicians for a Smoke-free Canada ainsi qu’à l’Unité de recherche sur le tabac de l’Ontario d’aider les organismes de réglementation à relever les défis émergents en matière de lutte contre le tabagisme, tels que le vapotage, la vente au détail et la tarification. »

Cynthia Allard
Directrice générale, Physicians for a Smoke-free Canada

« Le tabagisme est la principale cause de décès évitable au Canada, et la plupart des jeunes qui fument régulièrement gardent cette habitude à l’âge adulte. Pourtant, beaucoup d’eux veulent arrêter de fumer, mais il y a peu de services pour les aider. Grâce au financement de Santé Canada, nous élaborons une plateforme interactive en ligne attrayante pour les jeunes afin de les aider à arrêter de fumer. Elle est conçue précisément pour les jeunes de 14 à 19 ans. Elle abordera l’abandon du tabagisme et au vapotage et offrira une gamme de stratégies que les utilisateurs peuvent assimiler à leur propre rythme. Un jeune du secondaire sur dix fume, et malgré les grands progrès de la lutte contre le tabagisme au fil des ans, ce nombre est encore trop élevé. Nous savons qu’avec l’aide de bons partenaires, nous pouvons le réduire. »

George Habib
Président-directeur général, Lung Health Foundation

« Le degré de risque associé à l’utilisation de produits qui contiennent de la nicotine varie selon le produit. Si vous utilisez ces produits, il y a beaucoup de façons de réduire fortement le risque de méfaits pour la santé. Grâce au soutien du Programme sur l’usage et les dépendances aux substances de Santé Canada, les experts au CAMH et partout au Canada élaborent présentement des lignes directrices pour l’usage de nicotine à moindre risque à venir bientôt. »

Laurie Zawertailo, Ph. D.
Scientifique principale, Centre for Addiction and Mental Health (CAMH)

« La prévalence du vapotage chez les jeunes est toujours à la hausse au Canada; plusieurs signalent un usage fréquent. Le financement de Santé Canada nous permet de surveiller le marché du vapotage en pleine évolution et de comprendre les niveaux de dépendance chez les jeunes qui vapotent au Canada. »

David Hammond, Ph. D.
Professeur et titulaire de la chaire en santé publique appliqué des Instituts de recherche en santé du Canada et de l’Agence de la santé publique du Canada, École de la santé publique et des systèmes de santé, Université de Waterloo

« Chez Action on Smoking & Health, nous sommes ravis du financement reçu de Santé Canada dans le but de prévenir le retour du tabagisme chez les jeunes dans les provinces de l’Ouest. La légalisation du cannabis et la hausse en flèche du vapotage chez les jeunes pourraient influencer les normes sociales chez ce groupe. De concert avec nos partenaires et avec les coalitions provinciales de lutte contre le tabagisme, nous prenons des mesures pour protéger les jeunes du tabagisme et du vapotage dans divers lieux publics. Ce projet permettra de préserver les gains considérables réalisés en matière de réduction du tabagisme chez les jeunes en facilitant l’élaboration de politiques et de règlements municipaux en vue de créer un plus grand nombre de lieux publics sans fumée. »

Les Hagen, M.S.M.
Directeur général, Association for Action on Smoking and Health (ASH Canada)

« Ce financement nous a permis de mettre sur pied une équipe nationale de jeunes leaders, formée de pairs influenceurs d’un océan à l’autre qui ont des échanges pertinents avec leurs pairs d’un bout à l’autre du pays en vue de l’atteinte de l’objectif de 5 % d’ici 2035. »

Sharif Mahdy
Directeur général
Commission des étudiants du Canada
Centre d’excellence pour l’engagement des jeunes

Faits en bref

  • La Journée mondiale sans tabac, instituée par l’Organisation mondiale de la Santé, a lieu le 31 mai de chaque année pour mieux faire connaître les effets mortels du tabagisme. Nous saisissons l’occasion que nous offre le thème de cette année pour mettre les pleins feux sur les initiatives gouvernementales qui protègent les jeunes contre les méfaits du tabac et des produits de vapotage.

  • Selon la plus récente Enquête canadienne sur le tabac, l'alcool et les drogues (ECTAD) :

    • en 2018-2019, la prévalence actuelle du tabagisme quotidien a diminué chez les élèves de la 7e à la 12e année, passant de 1,3 % en 2016-2017 à 0,9 % (environ 19 000);
    • la prévalence du vapotage chez les élèves a doublé depuis 2016-2017. En fait, 20 % des élèves avaient vapoté dans les trente jours qui ont précédé le sondage.
  • Selon la plus récente Enquête canadienne sur le tabac, l’alcool et les drogues (ECTAD), en 2017, 18 % (5,3 millions) des Canadiens et des Canadiennes âgés de 15 ans et plus avaient consommé au moins un produit du tabac au cours des 30 derniers jours, une augmentation par rapport à 15 % en 2015. En 2017, la prévalence actuelle du tabagisme était de 15 % (4,6 millions) chez les Canadiens et les Canadiennes âgés de 15 ans et plus.

  • Des services et du soutien sont offerts pour aider les Canadiens et les Canadiennes à cesser de fumer. Les spécialistes formés de la ligne pancanadienne sans frais d'aide au renoncement du tabac peuvent aider les personnes à élaborer un plan d'abandon du tabac, répondre à leurs questions et les aiguiller vers des programmes et des services dans les collectivités partout au Canada, y compris des renseignements sur la façon d'obtenir des médicaments pour l'abandon du tabac qui peuvent aider à atténuer les symptômes de sevrage potentiels. Les Canadiens et les Canadiennes peuvent communiquer avec des spécialistes de l'abandon du tabac au 1-866-366-3667 ou en ligne, ou encore en parler à un professionnel de la santé.

  • Le financement pour ces projets provient du Programme sur l’usage et les dépendances aux substances de Santé Canada.

  • Le Programme sur l’usage et les dépendances aux substances de Santé Canada est un programme fédéral de subventions et de contributions qui offre un soutien financier aux provinces, aux territoires, aux organisations non gouvernementales, aux organisations autochtones, aux intervenants clés et aux particuliers pour renforcer les interventions en matière de drogues et de toxicomanie au Canada.

Liens connexes

Personnes-ressources

Cole Davidson
Cabinet de l’honorable Patty Hajdu
Ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Santé Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Demandes de renseignements :
613-957-2991
1-866-225-0709


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :