Collaboration avec des partenaires internationaux au sujet de la COVID-19

Pendant la pandémie de la COVID-19, Santé Canada travaille en étroite collaboration avec des partenaires nationaux et internationaux pour prévoir les besoins des Canadiens en produits de santé et y répondre. Il s'agit de discuter, de collaborer et de mobiliser des ressources sur des questions liées aux éléments suivants :

Cette collaboration internationale assure l'harmonisation des politiques et des approches réglementaires et fait en sorte que les produits de santé sont efficaces et mis à la disposition des Canadiens rapidement.

Sur cette page

Collaboration avec des organismes de réglementation internationaux

International Coalition of Medicines Regulatory Agencies (ICMRA)

Santé Canada est membre de l'International Coalition of Medicines Regulatory Agencies (ICMRA). Des cadres supérieurs de 29 organismes de réglementation participent à cette initiative, et l'OMS agit à titre d'observateur. Ce regroupement assure un leadership stratégique afin de relever les défis actuels et émergents en matière de réglementation et de sécurité des médicaments à usage humain.

Les membres de l'ICMRA ont publié une déclaration démontrant leur engagement à renforcer la collaboration mondiale dans la lutte contre la COVID-19.

Ils ont convenu que les nouveaux traitements et vaccins devraient être étudiés dans le cadre d'essais cliniques rigoureux et bien menés. Ces essais devraient se dérouler à l'échelle mondiale avec la collaboration de différents pays avant que de nouveaux médicaments puissent être disponibles pour une utilisation plus large.

Santé Canada participe aux téléconférences régulières de l'ICMRA sur les divers enjeux de la pandémie de la COVID-19. Il copréside également des réunions sur les données probantes en situation réelle avec l'Agence européenne des médicaments (AEM).

Rapports des réunions de l'ICMRA

Consortium Australie-Canada-Singapour-Suisse (CACSS)

Le Consortium Australie-Canada-Singapour-Suisse (ACSS) favorise la collaboration en matière de réglementation en ce qui concerne les nouveaux enjeux scientifiques et réglementaires relatifs aux produits de santé. Il favorise aussi la mobilisation des ressources et des connaissances. Les régulateurs de l'ACSS ont publié un communiqué promettant de soutenir COVID-19.

Pour faire face à cette crise mondiale de santé publique, les membres du Consortium ACSS collaborent pour faire progresser la science réglementaire nécessaire pour soutenir le développement rapide de tests de diagnostic, ainsi que de vaccins et de traitements contre la COVID-19. Les membres du Consortium restent engagés à examiner et à collaborer sur les éventuels vaccins expérimentaux contre la COVID-19 et les options de traitement, dans le but d'accélérer leur développement.

Réunions multilatérales « de grappe » liées à la COVID-19

De plus, Santé Canada participe régulièrement à des réunions de travail scientifique avec plusieurs partenaires internationaux, comme la FDA des États-Unis et l’Agence européenne des médicaments. Ces réunions « de grappe » ont pour but d’examiner des enjeux associés à la réglementation de divers produits de santé. Les réunions régulières « de grappe » ont trait aux sujets suivants :

Les récentes réunions de ces grappes ont porté sur des questions liées à la COVID-19. En particulier, le groupe sur les vaccins est mis à profit pour discuter des nouveaux vaccins COVID-19 et des exigences réglementaires associées.

Groupe international de surveillance post-commercialisation

Santé Canada participe aux téléconférences du Groupe international de surveillance post-commercialisation avec plusieurs organismes de réglementation internationaux. Le groupe surveille l’innocuité des médicaments ou des instruments médicaux mis en marché, y compris les produits utilisés pour COVID-19.

Grâce à un réseau d’échange d’information, les organismes participants peuvent échanger des informations sur les questions de sécurité des produits de santé après leur mise sur le marché dans le cadre de COVID-19. Ce travail est essentiel, surtout lorsque des déclarations ou des communications importantes sur la COVID-19 doivent être diffusées immédiatement.

Comité de gestion du Dictionnaire médical international des affaires réglementaires (MedDRA)

Le Dictionnaire médical international des affaires réglementaires (MedDRA) est un dictionnaire médical riche, très spécifique et normalisé constitué par l'International Council for Harmonisation (ICH). Santé Canada est membre du comité de gestion du MedDRA et membre permanent de l'ICH.

Un grand nombre de termes spécifiques à COVID-19 sont en cours d’ajout dans la base de données MedDRA. Des définitions communes sont utilisées pour assurer la consistance des activités telles que la déclaration des événements indésirables. Cela permet à l'industrie et aux organismes de réglementation de surveiller plus efficacement la sécurité des médicaments tout au long de leur cycle de vie, des essais cliniques à la surveillance post-commercialisation. Nous sommes en train de mettre à jour notre avis à l'industrie pour intégrer ces mises à jour afin d’intégrer ces mises à jour.

Organismes de réglementation internationaux régissant les instruments médicaux

Santé Canada rencontre régulièrement d'autres organismes de réglementation de confiance pour échanger sur des pratiques exemplaires et des lignes directrices publiées sur les moyens réglementaires d'autoriser des instruments médicaux. Le Ministère discute également avec ses partenaires internationaux d'éventuelles pénuries en matière d'instruments médicaux. Ce travail porte sur les tests diagnostiques, l'équipement de protection individuelle et les ventilateurs.

Des groupes de travail sont établis au besoin pour discuter de questions précises, comme les exigences minimales pour les tests sérologiques.

Les dispositions de l'arrêté d'urgence permettent un dialogue sur les points suivants :

Collaboration avec des organisations sanitaires mondiales

Organisation mondiale de la Santé (OMS)

Santé Canada participe au plan directeur de recherche et développement (R et D) de vaccins de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) afin de mettre au point un vaccin contre la COVID-19. Le ministère contribue notamment à l'élaboration du plan directeur, d'une stratégie mondiale et d'un plan de préparation, afin d'aider les pays à entreprendre rapidement des activités de R et D pendant les épidémies.

Santé Canada participe également au sous-groupe du schéma directeur en matière de vaccins de l'OMS afin de se tenir au courant des technologies en cours de développement en matière de vaccin contre la COVID-19. La collaboration internationale sur la mise au point d'un vaccin contre la COVID-19 est mise en évidence dans la Déclaration de l'OMS.

L'Organisation mondiale de la Santé mène également l'essai Solidarité, un essai clinique international de vaccins prometteurs contre la COVID-19. Santé Canada a également approuvé un certain nombre d'essais cliniques canadiens.

Organisation panaméricaine de la santé

L'Organisation panaméricaine de la santé (OPS) est une agence de santé internationale pour les Amériques. Elle se spécialise dans la coopération technique entre les pays membres pour :

Le cadre réglementaire national d'intervention en cas de pandémie de l'OPS s'applique à la région de l'OPS pendant une pandémie. Santé Canada est membre de son groupe de travail sur la COVID-19, qui est composé de représentants de chaque organisme de réglementation national de la région de l'OPS.

Liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :