Acide 4-[1-[[(2,4-dichlorophényl)amino]carbonyl]-3,3-diméthyl-2-oxobutoxy]benzoïque (BADAC)

Numéro de registre CAS : 58161-93-6

De quoi s'agit-il?

  • L'acide 4-[1-[[(2,4-dichlorophényl)amino]carbonyl]-3,3-diméthyl-2-oxobutoxy]benzoïque, aussi connu sous le nom de BADAC, est un produit chimique industriel.

Comment est-il utilisé?

  • Par le passé, le BADAC peut avoir été utilisé en développement photographique.
  • Le BADAC n'est pas fabriqué ni importé au Canada.

Pourquoi le gouvernement du Canada l'a-t-il évalué?

  • Avant l'évaluation, le BADAC a été jugé comme présentant un danger potentiel pour l'environnement, d'après des renseignements disponibles quant à la persistance et à l'accumulation possibles de cette substance dans les organismes et à son potentiel de toxicité pour ces derniers.
  • De plus, on soupçonnait que le BADAC était commercialisé au Canada avant l'évaluation.

Comment est-il rejeté dans l'environnement?

  • Le gouvernement du Canada a examiné des données qui indiquent que le BADAC n'est pas commercialisé au Canada.
  • En conséquence, il est peu probable que le BADAC pénètre dans l'environnement à la suite de sa fabrication, de son importation ou de son utilisation commerciale au Canada.

Quels sont les résultats de l'évaluation?

  • Le gouvernement du Canada a procédé à une évaluation scientifique du BADAC appelée évaluation préalable.
  • Étant donné que cette substance n'est pas commercialisée et que l'on n'a pas reçu de nouvelles données à son égard, cette évaluation est basée sur les données recueillies par le passé.
  • Les résultats du rapport final d'évaluation préalable indiquent que même si le BADAC peut demeurer dans l'environnement pendant longtemps, s'accumuler dans les organismes et être toxique pour ces derniers, cette substance n'est actuellement pas préoccupante, car elle ne se trouve pas sur le marché.
  • Le gouvernement du Canada a conclu que le BADAC ne pénètre pas dans l'environnement en quantité ou dans des conditions qui constituent un danger pour l'environnement.
  • Le BADAC n'étant pas commercialisé actuellement au Canada, il n'est pas considéré comme dangereux pour la santé de la population générale aux niveaux d'exposition actuels.

Que fait le gouvernement canadien?

  • L'application des dispositions relatives à un avis de nouvelle activité (NAc) pour cette substance sera recommandée. Cela exigerait que toute nouvelle fabrication, utilisation ou importation proposée de cette substance fasse l'objet d'une évaluation plus détaillée, et déterminera si cette nouvelle activité exige l'adoption d'autres mesures de gestion des risques.
  • Le rapport final d'évaluation préalable a été rendu public le 18 septembre 2010.

Que peuvent faire les Canadiens?

  • Les risques pour la santé d'une substance chimique dépendent du type de danger que la substance est susceptible de présenter (son potentiel de causer des effets nocifs) et de la dose (le degré d'exposition à la substance). Le BADAC n'étant pas commercialisé, il n'est pas préoccupant pour l'environnement ou la santé humaine.
  • Par mesure de précaution, on rappelle aux Canadiens d'observer attentivement les mises en garde et les modes d'emploi de tout produit qu'ils utilisent.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :