Groupe des poly(amines) - fiche d’information

Sur cette fiche

Aperçu

À propos de ces substances

  • Cette évaluation préalable porte sur 9 substances appelées collectivement le Groupe des poly(amines) dans le Plan de gestion des produits chimiques (PGPC). Ces substances sont ensuite divisées en 3 sous-groupes :
    • Poly(DADMAC) : Nos CAS 26062-79-3 et 26590-05-6
    • Poly(EDMA) : Nos CAS 25988-97-0, 42751-79-1 et 52722-38-0
    • Poly(ASPCA) : Nos CAS 69418-26-4, 68130-99-4, 27967-29-9 et 68134-56-5
  • Ces substances ont été évaluées antérieurement dans le cadre de la deuxième phase de la méthode d’examen préalable rapide des polymères, laquelle a permis de déterminer que ces substances ont un potentiel faible de causer des effets nocifs pour la santé humaine, mais qu’elles doivent subir une évaluation approfondie en raison de leur potentiel de nuire à l’environnement.
  • Les 9 poly(amines) ne sont pas naturellement présentes dans l’environnement.
  • Le gouvernement collecte des renseignements sur les substances, y compris des détails sur leurs statuts commerciaux au Canada, afin d'étayer l'évaluation des risques et la gestion des risques des substances en vertu du PGPC.
  • Selon les renseignements disponibles, les poly(amines) seraient principalement utilisées dans le traitement de l’eau et des eaux usées, la production de pâtes et papiers et des applications dans le domaine pétrolier.
  • Parmi les utilisations mineures des deux poly(DADMAC), on compte les produits nettoyants personnels, tandis que pour les poly(ASPCA), on compte les détergents à lessive et à lave-vaisselle liquides, les peintures et enduits pour automobiles (No CAS 68134-56-5) et les adhésifs et produits d’étanchéité (No CAS 27967-29-9). Il y aurait également des utilisations mineures des poly(DADMAC) (Nos CAS 26062-79-3 et 26590‑05-6), des poly(EDMA) (Nos CAS 25988-97-0, 42751-79-1 et 52722-38-0) et d’un poly(ASPCA) (no CAS 69418-26-4) dans les matériaux d’emballage alimentaire.

Exposition des Canadiens et de l’environnement

  • L’exposition de la population générale aux substances du Groupe des poly(amines) peut varier de faible à élevé.
  • Lorsqu’elles sont utilisées de façon appropriée dans le traitement des eaux usées, les substances du Groupe des poly(amines) ne devraient pas demeurer dans l’eau. Souvent, ces substances sont en grande partie éliminées pendant le traitement des eaux usées et les quantités résiduelles qui atteignent le milieu aquatique devraient former des solides et se déposer dans les sédiments et, par conséquent, ne pas être disponibles.

Effets principaux (dangers) sur la santé et l’environnement

  • Aucun effet sur la santé humaine n’a été trouvé pour les substances du Groupe des poly(amines).
  • Les 9 poly(amines) contiennent des groupes fonctionnels qui peuvent être associés à des effets négatifs chez les poissons, les invertébrés et les algues. Cependant, lorsqu’ils sont en présence de matières organiques dans les flux de déchets dans un milieu récepteur, les polymères devraient présenter une toxicité faible ou modérée pour les organismes aquatiques, et une toxicité faible pour les organismes terrestres en milieu naturel.

Résultats de l’évaluation des risques

  • Bien que l’exposition humaine ait été jugée élevée à cause de certaines utilisations de produits de consommation, le danger pour la santé humaine associé à ces polymères devrait être faible. Par conséquent, compte tenu du potentiel de risque global, il est peu probable que les niveaux d’exposition actuels à ces substances poseront un risque pour la santé humaine.
  • Comme ces polymères ont différentes propriétés qui réduisent l’exposition potentielle des organismes ou leur accumulation dans les organismes, le risque associé à ces polymères de causer des effets nocifs pour l’environnement est faible.
  • Le gouvernement du Canada a publié l’Ébauche d’évaluation préalable – Groupe des poly(amines) le 10 novembre 2018. Cette publication est suivie d’une période de commentaires du public de 60 jours qui se termine le 9 janvier 2019.

Conclusions de l’évaluation préalable proposées

  • Par suite de cette évaluation, le gouvernement propose de conclure que les 9 substances du Groupe des poly(amines) ne causent pas d’effet nocif pour la santé humaine aux niveaux d’exposition actuels.
  • Le gouvernement propose également de conclure que ces substances ne pénètrent pas dans l’environnement en une concentration qui est nocive pour l’environnement.

Important à savoir

  • Les polymères poly(ADMAC) et poly(ASPCA) peuvent être présents dans les produits disponibles aux consommateurs. Les Canadiens doivent respecter les mises en garde et le mode d’emploi inscrits sur l’étiquette du produit et éliminer les produits de manière responsable.
  • Les Canadiens qui pourraient être exposés à ces substances en milieu de travail doivent consulter leur employeur et leur représentant en santé et sécurité au travail (SST) en ce qui a trait aux pratiques de manutention sécuritaires et aux lois et exigences applicables en vertu de la législation en matière de SST et du Système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT).
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :