Aborder le sujet de la drogue avec les adolescents

Certains parents et tuteurs ont de la difficulté à parler des drogues à leur adolescent. Qu’il soit question de la consommation de drogues illicites ou de l’abus de médicaments d’ordonnance, il n’est pas toujours facile d’aborder le sujet. Ces substances sont toutefois dangereuses, et certains adolescents ne connaissent pas tous les risques.

Apprenez à parler à votre adolescent des risques liés à la consommation de drogues et à l’abus de médicaments d’ordonnance.

Sur cette page

Parler à votre adolescent

Vous êtes le modèle le plus important pour votre adolescent et la meilleure personne pouvant l’aider à mener une vie heureuse et saine. Abordez le sujet le plus tôt possible et fournissez-lui de l’information avant même qu’il n’ait des questions à poser.

Avoir une discussion sur les drogues avec votre adolescent est très important pour plusieurs raisons.

  • Votre adolescent entendra ses amis, les médias ou d’autres adultes parler des drogues, et certains de ces renseignements seront inexacts.
  • Vous voulez l’informer des risques au cas où il ait envie d’essayer les drogues.
  • Votre adolescent ne consomme peut-être pas de drogues, mais il croit (ou vous croyez) qu’une de ses connaissances en consomme.
  • Vous découvrez (ou soupçonnez) que votre adolescent consomme des drogues et voulez l’aider à arrêter.
  • Votre adolescent pose peut-être des questions sur les drogues et vous voulez lui fournir des raisons de dire non.

Il est important que les parents discutent régulièrement des drogues avec leurs enfants avant qu’il ne soit urgent de le faire.

Amorcer la conversation

Il n’y a pas une seule façon de parler des drogues à votre adolescent, mais voici quelques conseils à retenir.

  • Cherchez des occasions de mentionner la consommation de drogues à votre adolescent, par exemple lorsque vous discutez de l’école ou de l’actualité.
  • Déterminez d’avance les principaux points que vous souhaitez aborder, plutôt que de parler de façon impulsive.
  • Laissez-le prendre les choses en main en décidant du moment et du lieu de la discussion.
  • Évitez de dire d’un seul coup tout ce que vous pensez.
  • Respectez son indépendance. Dites-lui que vous essayez de l’aider à prendre de bonnes décisions en lui fournissant de l’information qu’il n’a peut-être pas.
  • Écoutez-le. S’il sent que vous êtes prêt à l’écouter, il pourrait être plus réceptif lorsque vous lui présenterez votre point de vue.
  • Donnez-lui la chance de s’exprimer et de poser des questions.
  • Expliquez-lui clairement pourquoi vous êtes inquiet. Dites-lui que vous vous souciez surtout de son bien‑être.
  • Concentrez-vous sur les faits, et non sur les émotions. Si votre adolescent consomme de la drogue, il se peut que vous éprouviez de la colère, de la tristesse, de la peur ou de la confusion. Ce sont des réactions naturelles, il est plus productif de discuter du problème que de parler de ce que vous ressentez.
  • Évitez de porter un jugement.

Parler du cannabis

Pendant votre discussion avec votre adolescent, mentionnez les points ci-dessous au sujet des effets du cannabis sur la santé.

  • Le cannabis peut vous aider à vous détendre et à vous sentir heureux, mais il peut entraîner des effets désagréables ou négatifs sur votre cerveau et votre corps.
  • Le cannabis est devenu beaucoup plus puissant ces dernières années et il pourrait donc présenter un plus grand risque pour la santé.
  • La consommation de cannabis peut :
    • altérer votre capacité de penser et de prendre des décisions;  
    • nuire à votre concentration et à votre mémoire;
    • ralentir votre temps de réaction et altérer votre capacité de conduire;
    • altérer votre capacité d'exécuter d'autres activités à très grande vitesse, comme faire du vélo et du ski ou pratiquer des sports en général.
  • Ces effets peuvent persister plus de 24 heures après la consommation, longtemps après que les autres effets se sont estompés.
  • Dans le cas d'une forte consommation prolongée et fréquente, certains effets peuvent persister même après que vous cessez de consommer du cannabis et être irréversibles.     
  • Le cannabis peut nuire au développement du cerveau.
  • Les risques pour la santé liés à la consommation de cannabis sont plus élevés si :
    • vous en consommez souvent et pendant longtemps;  
    • vous étiez jeune lorsque vous avez commencé à en consommer.
  • Le cannabis peut créer une dépendance. Parmi les personnes qui consomment du cannabis, une sur onze développera une dépendance. Chez celles qui commencent à en consommer à l'adolescence, le risque est plus élevé, soit d'environ une personne sur six.
  • Lorsqu'il est fumé, le cannabis peut causer des problèmes respiratoires. La fumée du cannabis contient des produits chimiques qui peuvent endommager vos poumons.

Par ailleurs, la consommation de cannabis est liée au développement de psychoses et de la schizophrénie. C'est particulièrement le cas chez les personnes qui commencent à en consommer à l'adolescence et ont des antécédents familiaux de ces maladies.

Vous pouvez aider votre enfant à prendre de bonnes décisions en lui donnant des renseignements factuels sur les effets du cannabis. Pour vous aider à aborder le sujet avec votre adolescent, Jeunesse sans drogue Canada a créé la trousse Parler cannabis. Vous pourrez bientôt en obtenir un imprimé de Santé Canada.

Parler des médicaments d'ordonnance

Mentionnez à votre adolescent les points ci-dessous au sujet des médicaments d'ordonnance.

  • Certains médicaments d'ordonnance (comme les antidouleurs opioïdes, les stimulants et les benzodiazépines) ont des propriétés psychoactives (ayant des effets sur la pensée). C'est pourquoi certaines personnes les utilisent pour se droguer.
  • Les médicaments psychoactifs sont le troisième type de substances le plus fréquemment consommé par les jeunes Canadiens, après l'alcool et le cannabis.
  • Prendre des médicaments d'ordonnance sans l'approbation d'un médecin est dangereux et peut être mortel.  
  • S'ils sont mal utilisés, les médicaments d'ordonnance sont aussi dangereux que les drogues illicites.   
  • Les opioïdes délivrés sur ordonnance peuvent être aussi dangereux que des opioïdes illicites comme l'héroïne. La consommation de médicaments d'ordonnance peut entraîner de nombreux effets dangereux et imprévisibles, y compris la dépendance, une surdose et la mort.

Parler des autres drogues

Il est possible d'obtenir des renseignements sur d'autres drogues, comme la cocaïne, le crack, l'ecstasy et la méthamphétamine (speed ou meth en cristaux).

Obtenir de l'aide

Êtes-vous aux prises avec un problème de consommation de substances? Est-ce qu'un être cher a un problème de consommation de drogues ou d'alcool?

Vous pouvez obtenir de l'aide pour vous-même, un ami ou un membre de votre famille.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :